Différences Suisse France: une récapitulation

Publié le 2 avril 2013 | Par kantutita | Différences culturelles, Expat en France

Ce billet passe en revue les différences entre la Suisse et la France évoquées sur ce blog. Une lecture idéale pour une première visite!

Bonjour amis suisses et français qui suivez ce blog! Y’a pas le feu au lac décortique les différences entre l’Hexagone et l’Helvétie depuis un an déjà. Pour l’occasion, je vous ai préparé un petit billet récapitulatif, avec des liens vers quelques uns des 70 billets publiés cette année…

Je voulais en profiter pour vous remercier aussi de vos commentaires éclairants, amusants et toujours bienvenus!

Revenons sur cette année de bloguage franco-suisse:

Nous avons râlé ensemble (avec les Français d’ailleurs) devant la conduite des automobilistes sur les routes de l’Hexagone, les grèves incessantes (quoique, la période est assez calme)(ou alors je me suis habituée), le manque de ponctualité, l’absence d‘hygiénistes dentaires et les jeux de mots bancals sur les enseignes des magasins (tome 1, Accros aux jeux de mots,  tome 2, Les Français en pincent pour les calembours, et tome 3, Sacrés Français, ils ne se lassent pas des calembours). Nous avons aussi râlé à propos de  l’arnaque de la carte prepaid française, et de celle du Pont du Gard.

différences Suisse France

Un bon jeu de mot, trouvé sur une enseigne à Lyon

Des différences Suisse France parfois discrètes…

Nous avons mis le doigt sur des différences culturelles insoupçonnées: les noms des médicaments, les claviers d’ordinateurs agencés bizarrement, l’absence de concierge et de lessiverie dans les immeubles, les trois serrures réglementaires sur les portes des appartements, les soldes et les tailles de vêtements changeant quand on passe la frontière, les dates des fêtes qui diffèrent et le Saint-Nicolas qui ne prend pas la peine de descendre dans le Sud de la France.

différences Suisse France

Arrivez-vous à trouver la cigale camouflée sur le tronc?

Nous sommes allés écouter les cigales et se baigner dans la mer, et vous avez découvert une langue régionale méconnue, l’occitan (en audio, s’il-vous-plaît). Côté terroir, on a assisté à des jeux traditionnels camarguais, à un lâcher de taureaux dans les rues et à une feria  (qu’est-ce que je ne ferais pas pour vous!), et on a été séduits par l’accent du Sud de Pauline (à écouter).

différences Suisse France

Ces différences Suisse France qui m’ont valu des déboires..

Vous m’avez accompagnée au bureau de vote lors de l’élection présidentielle (je me suis fait jeter dehors de la cabine!), ainsi que lors de mes déboires administratifs:  à la recherche d’un permis de travail (inutile) et lorsque je suis allée m’inscrire sur la liste des habitants de Montpellier (démarche totalement superflue).

Sans compter que je vous ai appris à utiliser un chéquier ou un bulletin de versement, selon votre origine!

différences Suisse France

Avec une petite enveloppe bleue. C’est comme ça que les Français votent.

Et la gastronomie alors?

Je vous ai fait goûter à quelques spécialités, comme le repas traditionnel de Noël, le gâteau des rois version française, le taureau et les bulots, les pastis aromatisés au sirop d’orgeat (mon préféré)… Et j’ai clarifié l’importante différence entre gruyère suisse (sans trous!!) et français.

Photo officielle du célèbre fromage

Photo officielle du célèbre fromage suisse -sans trous

Je suis loin d’avoir fait le tour des différences culturelles entre la France et la Suisse…

Ma liste de sujets à traiter est loin de se tarir. Je me demande même si je resterai en France suffisamment longtemps pour en faire le tour… À suivre en 2013!

J’espère que vous continuerez de visiter ce blog.  Nous avons maintenant 130 suiveurs sur Facebook. Merci à vous tous!!! Et si les articles de Y’a pas le feu au lac vous amusent, n’hésitez pas à les partager avec vos amis, ou à faire tourner la page Facebook.

À très bientôt!

Des becs,

Kantu, sous le soleil de Montpellier…

14 Responses to Différences Suisse France: une récapitulation

  1. Bon anniversaire!!! :)

    Et bien, quelle liste pour 2012…J’attends avec impatience la suite de 2013, c’est toujours un plaisir de te lire! :)

  2. Kantu says:

    Merci Laurène ;)

  3. ave says:

    J’ai découvert ton blog cette année et je suis satisfait de te suivre régulièrement. Bonne anniversaire longue vie au blog.

  4. Monique Mathez says:

    Bon anniversaire, quel plaisir toujours renouvelé de te lire!
    Voici encore quelques mots qui m’ont donné du fils à retordre en France où en Belgique où je suis venue vivre: un « bois d’habit » que je suis allée réclamer dans un hôtel à Strasbourg… un QUOI? ah, un cintre! Et puis le mot « s’encoubler »! J’étais tellement persuadée que c’était un mot français que je me suis mise à l’enseigner aux Flamands qui voulaient apprendre notre belle langue! Déception, il n’est pas dans le dico!!

    Gentille Kantu, continue encore longtemps à nous faire sourire de tes mésaventures franco-neuchâteloises. Et un gros bec à toi aussi

  5. Kantu says:

    Merci pour ton gentil message, Monique!!
    Que tu m’as fait rire avec ce mot, « bois d’habit »!!! J’avais même oublié qu’il existait… Il faut absolument que je le mette dans le prochain billet sur les mots suisses!!!
    Continue de nous laisser tes anecdotes belges de ton côté, c’est toujours très amusant.
    À tout bientôt!!

  6. Bonne anniversaire (en retard) chère compatriote…
    Et merci pour l’article Récap… J’ai complété ma culture « y’a pas le feu au lac! »… Une bonne dose de rigolade en ce maussade dimanche matin à Vienne ;-)

  7. Kantu says:

    Merci!! :))

  8. baby sitting says:

    Aha j’ai bien ri avec cet article.
    Il y aurait encore tellement à dire et c’est toujours très cocasse de regarder les différences entre pays, si proches et pourtant si différents ;)
    laurence

  9. jessica says:

    j’adore c’te blogue!!! moi même suissesse et neuchâteloise qui a pour chéri un Français, je dois te dire que on s’y retrouve totalement!!!!
    merci a toi.

  10. Bonjour,
    Quand je suis arrivé à Genève, depuis Paris, j’ai été très étonné la première fois qu’un suisse m’a salué en me disant ceci: »Salut, ça va ou bien ! » Evidemment j’attendais la suite !! Mais il n’y a pas de suite. J’en ris encore …. et je le dis aussi à présent !
    Bonne journée à toutes et à tous !!
    Pascal

  11. ANNOM says:

    Moi qui suis Arlésienne (et adepte de la féria :) vivant à Genève…je me marre à la lecture de ton blog.

    • Kantu says:

      Excellent, une Arlésienne à Genève :) J’espère que tu te plais dans cette ville! Hésite pas à nous raconter tes anecdotes d’expat dans les commentaires du blog si ça te dit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *