Sacrés Français, ils ne se lassent pas des calembours sur les enseignes

Jeux de mots, tome 3 – Enseignes et objets!

Y’en a marre des calembours! Je ne peux pas parcourir un catalogue de produits de supermarché ou lever les yeux dans la rue sans tomber sur un jeu de mots affligeant. D’accord, certains sont bien trouvés, et je les apprécie beaucoup, mais ils sont loin de représenter la majorité.

Que se passe-t-il dans l’esprit des Français pour qu’ils ne laissent pas passer la moindre occasion de pondre un jeu de mots? On dirait qu’un calembour bancal vaut mieux que pas de calembour du tout – en particulier si on est coiffeur ou tenancier d’un salon de thé.

Ce culte national du jeu de mots me dépasse! À force d’en abuser, le calembour ne fait plus mouche. Peut-être le pays manque-t-il de consultants en la matière…

Voici ma dernière récolte.

Jeux de mots sur des enseignes à Paris

À la Rue Mouffetard

Un bon jeu de mots trouvé dans un petit village de l’Aude

Quel nom donner à un tea-room (soit un salon de thé pour les Français) situé à côté de la poste?

La Paus’thé! Enfin un calembour qui fonctionne à double-sens!

La tradition française oblige les coiffeurs à inclure un calembour dans leur nom. Celui-ci est plutôt inspiré.

Les calembours sont partout – et pas uniquement sur les enseignes

Je vous ai montré de nombreuses enseignes lors de ces 3 tomes de calembours. Or, je dois insister: les bons mots se déclinent aussi régulièrement sur les noms de marques, de produits commerciaux, de messages d’information des transports publics, les sachets de salade (« Uni-vert »)…  Au secours!

Regardez plutôt.

Bien trouvé celui-là!

Le Petit Napperon Rouge! (j’ai l’œil hein! Une vraie chasseuse de calembour !)

Les calembouristes ne reculent devant rien, même le mélange anglais-français pour pondre un jeu de mot bancal. Parfois je me demande s’il faut rire ou pleurer…

En tout cas, le pays devrait instaurer un contrôle qualité des calembours.

Les transports publics régionaux ADORENT les jeux de mots.

Voici « Edgard« , le service de bus dans le département… du Gard.

La TAM – les transports publics de Montpellier – ont sauvagement calembourisé les dames d’un jeu de cartes:

voici donc la Tam de coeur et la Tam de pique, avec des rimes en prime!

Et, nous terminons avec quelques jeux de mots suisses!

Merci à Lisa de Paris et Laurène, deux Françaises expatriées en Suisse, qui m’ont envoyées ces images:

L’Almodobar à Zurich…

L’Eau à la babouche, à Fribourg

Ceux-là je les aime bien. Et maintenant on va dire que je fais du favoritisme!

Vous pouvez retrouver ici les deux premiers tomes de la collection de calembours de Y’a pas le feu au lac:

16 réflexions sur “Sacrés Français, ils ne se lassent pas des calembours sur les enseignes

  • 23 décembre 2012 à 14 h 10 min
    Permalien

    Je trouve ça plutot sympa d’utiliser les calembours comme titre d’enseigne, peut-être parce que je suis française :) Tiens, a Bordeaux on a souvent le bord’eau pour des cafés, bar …

    Répondre
    • 24 décembre 2012 à 19 h 24 min
      Permalien

      Et tu ne dois pas être la seule! Moi, je le répète, j’adore les bons! Mais ceux qui sont pas cherchés très loin sont lassants… à la longue… et il y en a tellement!!

      Répondre
  • 23 décembre 2012 à 14 h 27 min
    Permalien

    Dis donc, tu as l’oeil…C’est vrai qu’il y a parfois de quoi s’arracher les cheveux! Bon dimanche.

    Répondre
    • 24 décembre 2012 à 19 h 23 min
      Permalien

      ;) Malheureusement, je n’ai pas toujours mon appareil avec moi!

      Répondre
  • 23 décembre 2012 à 18 h 52 min
    Permalien

    Article très sympa !!
    Ca m’a rappelé un ancien article de Boulet sur le même sujet : http://www.bouletcorp.com/blog/2009/09/17/communique/
    Je suis française et je trouve ça un peu lourdingue, mais un peu drôle en même temps aussi :)J’imagine que celui qui trouve le jeu de mot doit être tellement fier et se dire : « allez, on le fait, on appelle notre enseigne comme ça ! »

    Répondre
    • 24 décembre 2012 à 19 h 23 min
      Permalien

      Maathildee!! Merci pour ce lien, j’ai adoré la bd de Boulet!!! C’est trop ça!!!
      … oui, et quand le jeu de mot est super, c’est une bonne idée de l’utiliser… mais parfois ils devraient continuer de se creuser les méninges!! ;)

      Répondre
  • 29 décembre 2012 à 8 h 52 min
    Permalien

    Simple question d’accroche, et plus c’est mauvais, plus ça fait rire (sur le mode « noooon, ils n’ont pas osé quelque chose d’aussi mauvais quand même ? Ah ben si, et ils le revendiquent en plus »).
    Moi, c’est plutôt dans les journaux que ça m’agace, je ne sais pas si tu en as déjà parlé ici, mais consulte en particulier les pages sportives, et là, tu vas avoir de quoi râler. Ou pleurer. J’hésite encore pour ma part.

    Répondre
    • 29 décembre 2012 à 17 h 59 min
      Permalien

      Haha! C’est vrai que c’est amusant dans ce sens. Je vais jeter un coup d’oeil aux pages sportives sur ton conseil… J’avais remarqué les gros titres de certains journaux en effet ;)

      Répondre
  • 13 janvier 2013 à 12 h 38 min
    Permalien

    Super Laurène ;) Évidemment, je continue ma récolte pour un tome 4… Ok, merci du rappel! J’avais oublié de noter le lieu, je vais le rajouter. :)

    Répondre
  • 18 janvier 2013 à 18 h 22 min
    Permalien

    Ahaha, je trouve ça génial ! Au moins on s’en rappelle ! Quand je bossais pour une télé locale en Bretagne, on avait fait un reportage décalé sur les coiffeurs avec des noms en « hair » justement, y’en avait pleeeein !

    En tant que joueur de poker je ne peux qu’approuver le « Tam de coeur », héhé !

    Excellent !

    Répondre
    • 18 janvier 2013 à 18 h 36 min
      Permalien

      Quel bel enthousiasme Jérémy! :)

      Répondre
  • 15 juillet 2013 à 21 h 31 min
    Permalien

    Je découvre votre blog qui est vraiment excellent! Bravo!
    Je me pose juste une question. N’est-ce pas un mot très français « calembour » ? En bon suisse, je parlerais simplement de jeux de mots… et je dois dire que je n’ai souvenir d’avoir entendu souvent le mot « calembour » dans mon entourage.

    Répondre
    • 22 juillet 2013 à 12 h 14 min
      Permalien

      Bonjour Laurent, et merci pour votre compliment!
      Ne vous inquiétez pas, le mot calembour existe aussi en Suisse – même si les Romands ne sont pas aussi mordus que leurs voisins et donc l’utilisent probablement moins! ;)

      Répondre
  • 19 février 2015 à 15 h 32 min
    Permalien

    bonjour …. j’ai dû attraper le virus du calembour car je me suis régalée !!
    mais quitte à être malade je prends les mots et laisse les maux à qui en veut .. hum .. ;-)

    Répondre
    • 20 février 2015 à 11 h 24 min
      Permalien

      ;) Je vois que vous êtes une vraie adepte de jeux de mots Martine! Tant mieux si ma collection vous plaît!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *