Chez mon dentiste, pas de trace d’hygiéniste!

25
22841

« Ouvrez grand la bouche! ». C’est seulement après m’être installée dans le fauteuil et avoir fait aaaaaah, que j’ai remarqué quelques différences de protocole entre les cabinets de dentistes suisses et français. Et d’abord, elle est où l’hygiéniste? Comment ça cette profession n’existe pas ici?!!

 

Image issue des archives de l’administration américaine

 

La torture: c’est dès le premier rendez-vous

J’ai pris rendez-vous chez le dentiste pour effectuer un contrôle. Je m’y suis donc rendue en sifflotant: malgré ma peur du dentiste, je n’avais rien à craindre puisque le tritouilleur de dents se contenterait d’inspecter mes molaires avec son petit miroir. Il comptabiliserait les éventuelles caries, oui, mais me donnerait un nouveau rendez-vous pour les traiter et passer aux choses sérieuses. C’est pourquoi j’ai passé la porte de mon premier cabinet de dentiste français l’esprit léger.

Erreur! C’est ainsi en effet que cela se serait passé en Suisse, d’après ma longue et douloureuse expérience. Or, ici, ma nouvelle dentiste n’a pas tôt fait de remarquer deux débuts de caries qu’elle saute sur sa fraise!  Je l’interromps, la voix blanche. « Vous allez vous y attaquer tout de suite? » Elle regarde sa montre: « Oui, j’ai le temps d’en faire une! » Je suis tétanisée. Et dire que j’étais certaine qu’on ne me torturerait pas avant le second rendez-vous!

Plus tard, en rentrant, je m’énerverai contre mon entourage français qui ne m’a pas averti. Les traîtres! Mais ils ne comprennent pas où est le problème: « Ben quoi, tu allais chez le dentiste pour te faire soigner après tout, c’est plus pratique d’y passer tout de suite! » Question de point de vue, j’aime bien gagner du temps et me mettre en condition avant…

 

« Vous réglez par chèque? »

Mais revenons à notre premier rendez-vous chez la dentiste. Pendant que je stresse sur le fauteuil, elle me marmonne des choses incompréhensibles à travers son masque, d’une toute petite voix. Je ne suis de toutes manières pas en état de lui répondre, alors qu’elle nettoie ma dent.

Il ne faut jamais oublier son chéquier en allant chez le médecin. S’il n’a pas de lecteur de carte bancaire, il vous enverra au distributeur de billets le plus proche! Car oui, il faut payer tout de suite en France!

Quelques minutes plus tard, je sors en titubant du fauteuil. Ne perdant pas une seconde, la dentiste me demande (cette fois sa voix est intelligible car elle a baissé son masque): « Vous réglez par chèque? Cela fait 78 euros 90 »  . Je ne m’habituerai jamais à payer ainsi, à la fin de chaque consultation. Cela me semble un peu vulgaire! C’est parce que j’ai grandi de l’autre côté de la frontière, où jamais un médecin ne m’a demandé un centime. À la place, il vous envoie un bulletin de versement (qu’est-ce que c’est? un moyen de paiement très courant en Suisse!) par courrier. Il suffit de le régler à la fin du mois, avec ses autres factures.

Or là, je m’adapte aux coutumes locale et je sors donc mon chéquier, que j’ai pensé à glisser dans mon sac. Je me concentre pour ne pas écrire « septante-huit » ou « nonante » sur la ligne où il faut préciser 78 euros 90 en toutes lettres  (pour apprendre à remplir un chèque, c’est ici!). Je ne demande pas à la dentiste si elle a un stampf (pardon, un tampon encreur) pour apposer son nom sur mon chèque, et je le gribouille moi-même. Voilà.

 

Les hygiénistes n’existent pas en France (même avec l’accent québécois)
Un hygiéniste dentaire. ©Photo par Alessio23

La dentiste me propose alors un autre rendez-vous: « pour traiter le deuxième début de carie, et faire un détartrage ». En observant le petit carton qu’elle me tend, je lui demande. « L’hygiéniste me prendra donc pour le détartrage à la suite de votre intervention sur ma carie? » Elle cligne des yeux. « Une hygiéniste? Non, c’est moi qui fait les détartrages ici. » Je suis très étonnée, et crois bon de lui expliquer qu’en Suisse, ça se passe comme ça, d’où ma méprise.

Elle est au courant et m’explique: « Ce serait bien pratique d’engager un hygiéniste dentaire, mais en France, on n’a pas le droit, on doit faire le détartrage nous-mêmes. Nous sommes les seuls habilités par la loi à travailler en bouche. » Incroyable! En Suisse romande, hygiéniste est une profession à part entière! Il existe une formation à Genève  (trois ans) dont sortent 20 nouvelles recrues chaque année, qui sont par ailleurs généralement déjà assistantes dentaires (CFC). (Oui, ce sont plutôt des femmes – d’où les termes au féminin)

Ces professionnelles veillant sur la santé de vos dents et de vos gencives peuvent être rattachées à un ou plusieurs cabinets dentaires. Leur question récurrente: « Vous passez le fil dentaire? » Normalement, on sort de chez l’hygiéniste avec une mauvaise conscience, celle d’avoir menti (« Bien sûr, je le passe tous les jours le fil dentaire!« ) tout en sachant que l’état de vos dents hurle le contraire et que la pro le voit tout de suite. On se promet ensuite de le faire tous les soirs, ce qu’on arrive à tenir deux ou trois… jours.

Il y a aussi beaucoup de québecoises expatriées en Romandie pour exercer ce métier. Cela détend d’entendre leur joli accent  pendant qu’elles s’attaquent à votre tartre sans pitié (aïe les gencives! mais il faut se rappeler qu’elles vous font mal pour votre bien). Ci-contre, une vidéo de témoignages d’hygiénistes, et ce lien vers une page qui explique leur rôle.

Le verdict:

Ma dentiste française n’arrive pas à la cheville de mon hygiéniste (suisse ou québecoise)

Il est trop pénible pour moi d’évoquer ce second rendez-vous, avec creusage de dent sans anesthésie. Aïe, aïe, aïe. Passons directement au moment du « détartrage ».

Je suis frustrée par la prestation courte et minimaliste de ma dentiste. Contrairement aux hygiénistes pro, elle n’avait ni armada de brosses qui polissent les moindres recoins de vos dents, ni patience et méticulosité. Je ne suis pas sortie de là avec l’impression d’avoir les dents plus propres. Elle ne m’a même pas demandé si je passais le fil dentaire! C’est vous dire…

Alors, si les Suisses ont les dents plus blanches… on saura pourquoi!

Liens:

PS. Je ne suis pas la seule à trouver dommage qu’on ne trouve pas d’hygiénistes en France, cf: cet article d’une dentiste ou le coup de gueule d’une assistante dentaire sur ce forum. En attendant de confier mes dents à un hygiéniste en Suisse ou au Québec, j’ai investi dans une brosse à dents électrique.

 

Et vous, qu’en pensez-vous?

 

25 COMMENTS

  1. Je connais un bon dentiste a Montpellier qui ne fait pas mal et qui s’occupe bien du détartrage^^ tu pourras toujours me demander, car si ta dentiste te fait mal, c’est qu’elle a des méthodes du moyen âge :p

    • Très volontiers Steven!!! Je veux bien en tester un autre pour voir… mais je doute que le détartrage soit tellement mieux! Après avoir connu le savoir-faire des hygiénistes… on ne peut qu’être déçu!

  2. Vous avez oublié de préciser que le détartrage en France est fixé à 28,92 euros : pouvez-vous nous préciser combien il est facturé en Suisse ? Peut-être y verrez-vous un lien de cause à effet.

    • Ils n’ont qu’à charger plus cher les dentiste français pour faire un meilleur travail parce que ce n’est pas rendre service au patient de minimaliser le détartrage! Au bout de quelque années plusieurs perdent leurs dents à cause de maladies parodontales

      • En France, il y a des dentistes conventionnés (tarif sécu, donc pas cher… surtout si on compare à la Suisse!), et des non conventionnés. Si tu souhaites payer plus cher, va donc chez un non conventionné, qui passera probablement plus de temps à lisser tes quenottes (et les user prématurément, mais ça, faut pas le dire, que le polissage ça abîme l’émail).

        Je n’en reviens pas d’avoir lu tes propos. On croirait une caricature de suisse… ah, la qualité suisse, tout ça, tout ça.

        Désolée, mais ayant perdu une dent à cause d’un dentiste suisse (allée en urgence chez lui juste avant de partir en vacances en Suisse pour une carie non détectée avant, cet enfoiré m’a fait payer le tarif fort car passée en urgence. Il a travaillé à une allure que je n’avais jamais vue en France pour ce genre d’intervention (et m’a fait fort mal, sans apparemment n’en avoir rien à faire). Je me suis dit qu’il devait être efficace. Il m’a prétendu que sa réparation tiendrait le temps des vacances… résultat; la dent a explosé, et le dentiste qui m’a soignée (du moins a stabilisé le problème, mais vu les dégâts, la dent était fichue) pour bien moins cher en France n’en revenait pas que cet enfoiré ait mis… du papier au fond du trou de la dent! Ah, il m’avait aussi fait une très désagréable remarque comme quoi, bien sûr, j’irais me faire soigner en France, alors que ça n’était pas du tout mon intention!). Mais vive les dentistes suisses, tellement meilleurs que les français, c’est certain… ceci dit, si j’avais été suisse, il aurait peut-être fait un travail correct, tu crois?

        Quant aux hygiénistes… ben j’avais cherché des statistiques, et rien trouvé prouvant que les suisses aient une meilleure santé dentaire que les français. C’était apparemment plutôt l’inverse, à cause des coûts des soins (soins quasi entièrement remboursés en France: on hésite moins à se faire soigner une carie. Bon, pour les prothèses, c’est une autre histoire, mais au moins les soins de base sont assurés). Le fil dentaire: mon copain a cette obsession… ceci dit, y a rien de mieux pour flinguer des plombages un peu anciens. Mieux vaut les brossettes et le jet dentaire (ils disent pas ça, les supers hygiénistes suisses?).

        Bref, faut arrêter les « c’est mieux en Suisse », la qualité suisse, etc, etc… en plus, aller pleurnicher parce qu’on est soigné dès la première séance, c’est le comble.
        Quant au fait de payer en sortant: ben en France, tu payes pour le dentiste, mais tu es remboursé. En Suisse, les remboursements, tu les connais autant que moi, hein! En plus, tu payes pour plein de démarches administratives gratuites en France (et quand tu es étranger, bizarrement on t’aligne un tarif supérieur, par exemple pour le changement de canton, c’est beau l’accueil en Suisse!).

        Mon propos n’est pas de dire que la Suisse c’est nul, mais les suisses m’ont tellement fait ch… à chaque fois que j’osais souligner une différence qui n’était pas à l’avantage de la Suisse (truc que je n’ai pas vu dans les autres pays où j’ai habité ou visités) en me disant que j’étais étrangère, que je n’avais pas à critiquer,.. que je trouve incroyable de voir combien les suisses ne se gênent pas quand ils sont, eux, en France. Parfois on se demande de quel côté est la fameuse arrogance.

        K.
        PS: mon copain est suisse, et, malheureusement, j’ai bien vu la même chose pour lui. En Suisse, il fallait que je ferme ma gueule, mais depuis qu’on est en France, il ne se gêne pas, lui…

  3. étant assistante dentaire, c’est avec impatience que j’attends que les lois bougent concernant notre statut !!! Effectivement, en Suisse l’AD est bien plus reconnue, c’est pourquoi, travailler là bas (sans parler du salaire) est une réelle chance pour nous. J’aimerais que les choses changent en France, et que les AD puissent devenir hygieniste aussi.. En plus, nombreux dentistes sont pour (mes patrons en font partie) : ils pourraient enfin décharger leur planning (un à deux mois de délais) pour se concentrer sur des actes qui leur rapporteraient plus, sur des chirurgies, et se décharger de tous ces détartrages qui leur prennent du temps auprès de leur hygieniste… On est vraiment en retard sur beaucoup de choses en France….

  4. Pour ceux qui ont des petits tracas dentaires en vacances et en absence de leur dentiste ,un site qui peut les dépanner momentanémént.Bien sûr,il est conseillé de voir votre dentiste même si ce que vous avez fait pour vous sortir d’un mauvais vous emble définitif

  5. Si quelqu un connait un bon dentiste en region parisienne qui SAIT nettoyer les dents. Ca m interesse. En France un detartrage c est 5 min et 40 euros mais detartrage ne veut pas dire ressortir avec les dents propres!Au minimum, c est au dentiste de passer entre chaque dent avec un fil dentaire ou autre. C est a lui d enlever le tartre: les methodes modernes utilisent le « sablage » sans outil mecanique qui font tres mal. Ensuite brossage automatique et desinfectant (la gencive pourrait saigner).Traitement final Fluor apprécié.

    • pour info un détartrage c’est 28,92€ pour tous ceux qui sont conventionnés, tout dépassement est un abus et susceptible de faire l’objet d’un redressement de la part de la sécu, au passage c’est l’un des tarifs les moins cher d’europe……pour celui qui suit les règles c’est du travail à perte. Pas sûr que ce métier qui serait pourtant bien utile attire grand monde, car avec les tarifs sécu un hygiéniste ne ferait pas sa croûte

  6. Merci pour ce texte qui remonte le moral un lundi matin (même trois ans après l’avoir écrit..).
    Bonne chance chez les voisins et au pire, profitez de faire un détartrage en Suisse quand vous passez (même si c’est bien plus cher que 28.92Euro.
    Jonathan, un hygiéniste

  7. J adore mon métier d assistante et dans l idéal je voudrais devenir hygieniste, mais en France on nous met des barrières , on marche à reculons, la prévention, c’est accessoire !!! On a des assistantes compétentes, qui ont envie de progresser, qui ont un savoir faire qu’ on ne sait pas mettre en valeur ! Et sans même parler de compétences puisqu’il nous faut être formées de manière très professionnelle à ce métier d ‘hygiéniste que je souhaite plus que tout voir naître en France, c’est affligeant de mettre autant de freins à une personne qui souhaite évoluer, qui a en elle l ‘ENVIE alors qu’il y a tant de fainéants, de tire au flan, passez moi l ‘expression qui ne veulent rien faire de leurs dix doigts!!! Bref c’est un autre débat …. Messieurs du cnsd , messieurs du conseil de l ‘ordre, entendez nous, nous assistantes dentaires !!! Donnez nous accès à cette profession ! Formez nous !!! Nous sommes prêtes ! !! Ne fusillez pas notre motivation pour vos intérêts personnels non recevables…. voilà, c ‘était mon coup de g…..

    • Mais quel dommage!!!! C’est super intéressant de lire votre coup de gueule, et de voir qu’en fait… il y a des blocages en France pour que cette profession existe!
      On aurait tous les dents plus blanches en plus… :)

  8. La France c est le tiers monde de la dentisterie, avec les tarifs les plus bas d Europe et les charges sociales les plus elevees, les dentistes travaillent a perte s ils travaillent correctement, pour compenser ils doivent faire beaucoup d actes mais tres rapidement donc tres mal. C est le systeme socialiste de la SS francaise.
    Signe : en dentiste francais expatrie au Canada

  9. Bonjour,
    Je désire me faire soigner en france voisine (région Evian), connaîtriez-vous un dentiste convenable entre st-gingolf et Thonon ? Et qui fasse également un bon détartrage ? Si possible pas douloureux, le dernier que j’ai fait ici en suisse, j’en ai pleuré sur le fauteuil !!
    Merci à vous.

  10. C’est très drôle
    Moi je vis la situation inverse, expat française en suisse
    Premier rdv chez lhygienisteardi et j’ai bien du mal à laisser ma bouche a une personne qui n’est pas dentiste

    • Haha, je n’avais pas pensé que cela pouvait être une surprise dans l’autre sens aussi.
      En plus si tu es tombée sur une hygiéniste zélée, cela peut être douloureux!
      Il faut souffrir pour avoir des dents blanches…

  11. je suis tout à fait d’accord sur certains points. Cependant, autant que spécialiste en orthodontie esthétique, je peut confirmer que beaucoup de cabinets de d’orthodontistes et de dentistes se respectent.
    que ce soit en en termes d’hygiène, de déroulement de traitement, de modalité de payement. il faut juste savoir à qui s’adresser..

  12. ce matin je suis allée chez mon dentiste pour un détartrage et à ma grande surprise c est son assistante qui a effectué ce détartrage et c est mon dentiste qui l assistait je crains qu il la forme pour se concentrer sur des actes plus rentables en a t il le droit si non que puis je faire si cela se produit

  13. Je sors du dentiste suisse et c’est un vraie catastrophe! Mon dentiste ne portait pas de masque, il sentait mauvais. Autre point, je ne trouve pas que les Suisses ont des dents plus blanches que les Français, c’est quoi cette remarque absurde….hygiénistes ou pas.

    merci

    .les dentiste Français sont bienbm

    • Ah oui, tiens, ça c’est aussi un truc qui m’a choqué chez le dentiste dont j’ai parlé plus haut: appareils vétustes, impression de « pas très propre »… j’imagine qu’il faut payer plus pour avoir un dentiste plus moderne (?). Moi je n’avais pas choisi, c’était pour une urgence, très mal soignée.

      Il y a probablement de mauvais dentistes en France, mais je suis bien tombée: durée incroyable des plombages que j’ai eus, dentistes sympas qui proposent de réparer plutôt que d’arracher ou passer aux implants (pour un kyste près d’une dent, mon dentiste m’a dit que beaucoup auraient arraché, mais lui, il m’a envoyé chez un stomato pour faire une résection apicale pour sauver la dent : je suis certaine que peu de dentistes suisses auraient fait ça… ben oui, le fric avant tout, hein!). OK, ils ne passent pas des heures à détartrer… et alors?

      K

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here