Deux nouvelles idées d’escapade autour de Montpellier: le Lac du Salagou et une petite cité médiévale, La Couvertoirade. Expatriée,  je me sens comme une touriste privilégiée… Je profite de visiter des sites magnifiques en évitant la frénésie des voyageurs pressés.

Le Lac du Salagou

Artificiellement créé, le Lac du Salagou est situé dans une jolie région verdoyante, près de Clermont l’Hérault. Y passer une après-midi loin de la ville est un dépaysement très agréable ! J’ai eu beaucoup de plaisir à me balader sur ses rives, à condition d’éviter les autochtones qui jouent avec leurs camions tout-terrain (des vrais camions 4×4 qui escaladent les collines de terre rouge, pas des petites voitures en plastique).

Oui, car la région est verdoyante, mais les abords du lac sont parsemés de canyons de terre rouge, appelées ruffes ou ruffas. Les amoureux de géologie sauront apprécier!

Attention sinon, le calme apparent de ses eaux ne veut pas dire que vous pouvez mettre votre doigt n’importe où dans Le Salagou. Des bêtes voraces ont élu domicile sur les rives sauvages du lac placide… En fait, des particuliers imbéciles semblent avoir relâché des tortues de Floride. Du haut d’une falaise, j’en ai aperçu deux qui flottaient avec indolence. Ces animaux aquatiques sont connus pour faire des ravages… Après, il y a aussi une flore splendide à observer ainsi que des autochtones intéressants: des lézards qui s’enfuient, des pêcheurs studieux, des amateurs de canoé pagayeurs, des araignées géantes dans les galets des plages et j’ai même entendu passer un serpent derrière moi.

Verdict: Une journée au Salagou, ça vaut le coup!

Comment y aller? Voici un plan sur le site officiel du Lac du Salagou

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du lac artificiel, cliquez-ici!

La Couvertoirade: petite cité hors-du-temps

Si comme moi vous êtes amoureux de vieilles pierres, vous allez adorer La Couvertoirade, sur le bord du plateau du Larzac. Une fois passés les remparts, je me suis retrouvée dans un petit bijou de cité médiévale, pas bien grande, mais au charme envoûtant… Bref, on a dû me traîner par la manche pour en repartir!

Il s’y trouvait autrefois une commanderie

de Templiers. Aujourd’hui, dans ses maisons à bas plafonds, on retrouve les échoppes habituelles pour touristes: artisanat local, salons de thé, crêperies… J’adore entrer dans les boutiques, pas pour admirer des plats en céramique, mais pour inspecter les vieux murs de pierre, sentir leur odeur terreuse et imaginer à quoi ressemble l’intérieur des maisons habitées du village… Car il y a bien des gens qui vivent ici, derrière ces façades témoins de l’histoire.

À noter que j’ai eu la chance de visiter le site au printemps, alors qu’il y avait très peu de touristes. Je revenais d’une convention d’artisans couteliers, à l’ambiance très conviviale. Après avoir observé un fascinant show d’oiseaux de proie et quelques numéros de dressage de chevaux ou d’arts martiaux dépourvus d’action (je me suis endormie), une halte parmi les vieilles pierres silencieuses de La Couvertoirade s’est avérée enchanteresse.

Ce n’est cependant pas toujours aussi calme dans le coin, l’été, il y a semble-t-il des chevaliers rockeurs qui dégainent leurs guitares le temps d’un festival non loin de là.

PS. À noter, sur le panneau, la librairie « Temps plié », un jeu de mot de plus dans ma collection, un!

Pour trouver votre chemin vers ce village, l’un des plus beaux de France (encore un!), ou vous instruire sur l’histoire des Templiers, rendez-vous sur le site officiel de la cité!

 

Expatriation en France

Pour terminer, je jette une petite fleur à Y’a pas le feu au lac, car le blog a été sélectionné par Easyvoyage, dans sa section dédiée au voyage en France. YPFL se retrouve ainsi dans leur annuaire de blogs dédiés à l’Hexagone!

 

 

Suggestion de lecture, si vous avez des fourmis dans les jambes:

Et peut-être avez-vous des idées d’excursions à me suggérer dans les commentaires?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici