Emily in Paris: des stéréotypes faux, si faux sur la France!

Les clichés sur la France dans Emily in Paris, on en parle? J’ai regardé cette série jusqu’au bout, mais en m’énervant souvent!

Annoncée comme un nouveau « Sex and the City », la série Netflix « Emily in Paris » est un bon divertissement. Mais une catastrophe au niveau de la représentation des clichés sur la France! Et si vous voulez mon avis, la série n’arrive pas à la cheville chaussée de Louboutins de Carrie Bradshaw.

Alors que les scénaristes nous amusent en mettant en scène le choc culturel d’une Américaine propulsée à Paris, ils ne se sont pas foulés en mélangeant allègrement de vrais clichés avec de fausses idées reçues sur la France. Ils ne sont pas allés chercher très loin malheureusement…

Le pitch de la série:

Emily Cooper, une Américaine qui ne parle pas un mot de français, débarque à Paris pour travailler dans une boîte de comm’. Maladroite, en décalage, elle va s’attirer les foudres de sa supérieure et agacer le spectateur pendant deux saisons entières. Heureusement pour elle, dans ce Paris de fantaisie, tout le monde parle couramment anglais.

Je ne vais pas vous énumérer tout ce qui m’a énervée car je n’ai pas pris de notes… contrairement à la styliste française Justine Leconte! Elle s’est amusée à relever les clichés vrais et faux de la saison 2! Voici ci-dessous sa vidéo (en anglais) qui permet de remettre les pendules à l’heure de Paris.

Alors, merci Justine!

Une tornade de clichés sur la France

Dans cette vidéo, Justine Leconte relève les différences culturelles évoquées par la série, celles qui sont justifiées… ou pas!

Son point de vue est intéressant, car elle a vécu et travaillé à New-York, et a donc une idée de la vision de la France depuis l’autre côté de l’Atlantique. Et a aussi vécu son propre choc culturel.

Elle évoque les fausses idées reçues de la série sur le milieu du travail en France. Dans la série, ils commencent hyper tard le matin, font d’énormes pauses et ne lèvent pas le petit doigt le week-end en cas de crise, car c’est le week-end et « c’est légalement interdit de travailler en France » .

Elle s’énerve contre le cliché que les Françaises fument beaucoup et tout le temps, partout… et sautent des repas pour rester minces.

Elle précise que les ménages à trois ne sont pas quelque chose d’aussi naturel et courant que veut le faire croire la série… et que non, on ne s’offre pas de la lingerie comme des fleurs.

Que les Françaises ne se baladent pas à poil dans les hammams comme si de rien entre copines. Ils ont confondu avec l’Allemagne s’exclame Justine, qui vit à Berlin depuis des années ;)

Mais elle note aussi des clichés tout à fait vrais! Elle apprend aux Américains que non, comme le montre la série, l’air conditionné, c’est une denrée rare à Paris, même en plein été étouffant…

… et explique joliment l’art de flâner dans un café, à la française.

Justine se moque aussi d’Emily qui découvre pour la première fois un marché de fruits et légumes vers la fin de la série après des mois en France (faut sortir de chez soi!) et de ses tenues peu pratiques pour la vie de tous les jours (no comment).

Bref, regardez sa vidéo si vous comprenez l’anglais ;)

→ A voir aussi, la réaction de Justine Leconte sur la première saison d’Emily in Paris

Différences culturelles: tout un monde!

Pour aller plus loin, la styliste recommande aussi une lecture que je me suis empressé de commander: The Culture Map / ou la Carte des Différences culturelles en français. Dans ce livre, Erin Meyer, professeure et spécialiste en management interculturel, parle des diverses façons de voir le monde et comment elles changent d’une culture à l’autre… Je viens de le commencer et cela s’annonce passionnant!

Bref, Emily in Paris, la série qu’on aime regarder pour la critiquer? ^^ L’avez-vous vue? Dites-moi, avez-vous aussi grincé des dents?

Perso, j’ai été déçue que les scénaristes ne prennent pas plus au sérieux les différences culturelles pour cette série, qui aurait vraiment pu donner quelque chose de moins caricatural et bête si elle avait été plus documentée!

2 réflexions sur “Emily in Paris: des stéréotypes faux, si faux sur la France!

  • 16 février 2022 à 15 h 03 min
    Permalien

    Pas vu la série (je ne suis pas très séries), mais j’en ai entendu parler. Il paraît que le personnage de l’Ukrainienne aux looks extravagants a aussi été critiquée, pour ne pas dire plus, pour son côté cliché.
    Bonne journée!

    Répondre
    • 18 février 2022 à 14 h 23 min
      Permalien

      Merci pour ton mot Fattorius.

      Ah oui je me souviens de ce personnage. Le cliché la concernant n’est pas très sympathique. Elle aime tout ce qui brille et le vole dans les grands magasins…

      Sympa quoi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.