L’école élémentaire: CP + CE = CM2

Publié le 22 novembre 2012 | Par kantutita | Différences culturelles, Expat en France, L'administration

École française: les degrés du primaire

Jargon de l’école française, tome 1 – Quand un petit Suisse comme moi débarque en France, il attrape un mal de crâne en tentant de parler « scolarité ». Plus question d’évoquer ses années à l’école primaire, en première, deuxième ou troisième. Les degrés sont remplacés en France par des dénominations barbares (CE1, CM2,..) et parfois des chiffres décroissants. Mieux vaut éviter aussi d’ébruiter qu’on a commencé l’école à 5 ans…

On vous présente un enfant, et vous demandez innocemment dans quelle classe il est. Il vous répondra ce que vous prendrez pour des formules mathématiques « CP, CM2 ou CE1 ». Le bambin d’à côté, petite sœur qui n’a que 3 ans, est aussi fière de déjà aller à l’école. Vous l’accusez d’affabulation avant qu’on vous explique.

À LIRE AUSSI: Le cas de la cantine scolaire, la norme en France, mais pas en Suisse!

Scolarisés dès 3 ans

En France, les enfants sont scolarisés à 3 ans (parfois même à 2 dans certains établissements!). Ils vont alors à la Maternelle.

« Eh bien moi, j’ai commencé l’école à 5 ans, » j’explique. [ C’était au début des années 90, alors je vous épargne le plan Harmos pour harmoniser l’école suisse et placer les enfants plus tôt à l’école. Les curieux n’ont qu’à se tourner vers ce lien Wikipédia  – et je continue mon histoire.]  « Mais avant, tu faisais quoi? » demande mon interlocuteur français, un peu étonné. « Ben… j’allais au Bidibulle. » C’était une sorte de garderie dans mon village, Marin, où on faisait des ateliers de peinture dans des gobelets de yoghourt, on écoutait des histoires et on chantait. « Aha! Mais c’est la même chose, la Maternelle! » Bon. Moi qui croyais que les petits Français apprenaient à lire dès 3 ans… je suis rassurée. Ils passent donc 3 ans en Maternelle à jouer à la marelle.

L’école primaire et ses dénominations barbares

C’est donc à six ans que les Français passent de la maternelle à l’école élémentaire, alors que les Helvètes débutent au même moment leur scolarité avec une année de « jardin d’enfants ». On y apprend à colorier et à écrire les chiffres et à dire l’alphabet (et le reconnaître). Ensuite, les élèves sont promus en 1ère année de l’école primaire, puis en deuxième année, en troisième, en quatrième, en cinquième, soit la dernière année d’école primaire. C’est facile à dire et à compter. « Je suis un grand, je suis en cinquième! » disait-on du haut de ses 10 ans.

Les Français eux, donnent des noms snobissimes aux degrés scolaires. Après tout, qu’attendre d’un peuple qui complique tout au point de ne pouvoir compter simplement jusqu’à nonante! J’ai fait les comptes: chez eux, l’école « élémentaire » dure aussi 5 ans, mais il va me falloir bien plus de salive dextérité dactylographique pour vous expliquer.

CP-CE-CM quésaco*?

La premier degré s’appelle CP, pour « cours préparatoire« . « Préparatoire de quoi? C’est compliqué comme nom! » ai-je lancé avec dédain à mon Français de maison. « T’apprends à lire et à compter. Cela te prépare à la suite de l’école. Je vois pas ce que ça a de compliqué, c’est préparatoire car cela te prépare. »  Note: les Français n’ont pas l’air de comprendre ce que je reproche à leurs termes alambiqués. Ils se contentent de rire lorsque j’émets l’affirmation qu’appeler cela « Première année », c’est plus simple. Bref.

Nous avons ensuite le CE1 suivi du CE2. Oui, car l’école élémentaire est plus logique que le collège ( comme nous le verrons au prochain épisode. Chut. Je n’en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise.)  Donc CE pour… Cours élémentaire.

Les heureux petits élèves passent ensuite en CM1, puis CM2, avec un M comme Cours moyen. Et voilà! On est promus au collège avec une moyenne de 15/20. Car semble-t–il, les Français ont des notes même au primaire. Dans mon école à Marin, nous n’avions des notes que dans les carnets en fin d’année, et personne n’y comprenait rien. En cours d’année, nous avions des appréciations, Très bien, Bien, Satisfaisant, etc ou des couleurs (vert, bleu, rouge). Je précise que je me base sur ma propre expérience du système scolaire, dont le détail change de canton en canton. Oui, c’est au tour des Français de rire.

« Les compétences des autorités fédérales suisses sont limitées pour l’école obligatoire  jusqu’à 16 ans.  Même si des tentatives d’harmonisation ont d’ores et déjà abouti, il est légitime de considérer que la Suisse compte 26 systèmes éducatifs, soit un par canton ou demi-canton. »

[Article Wikipédia sur le système éducatif suisse]

Voici donc un résumé des degrés, avec les correspondances suisses:

  • Maternelle (3 ans) – Jardin d’enfants (1 an)
  • CP – 1ère primaire
  • CE1 – 2ème primaire
  • CE2 – 3ème primaire
  • CM1 – 4ème primaire
  • CM2 – 5ème primaire

Tiens, je crois que je suis la première à y voir plus clair. Et autre chose me saute aux yeux: une nouvelle preuve flagrante de l’amour des Français pour les abréviations et autres acronymes. Nous y reviendrons un autre jour.

Et, comme nous voilà promus au collège, je continuerai de vous expliquer les différences des degrés supérieurs dans un prochain billet! En attendant, pour vous mettre dans le bain, vous pouvez relire ce poste où j’avais tenté de réaliser un tableau de conversion des notes d’examens – sur une échelle de 6 en Suisse, contre 20 en France.

À très bientôt! N’hésitez pas à laisser un commentaire…

À propos de l’intertitre astérisqué* – Saviez-vous que l’expression « quésaco » est un emprunt à l’occitan « qu’es aquò » ? Je vous expliquais quelques éléments sur la langue régionale du Sud de la France dans ce billet.

25 Responses to L’école élémentaire: CP + CE = CM2

  1. Fabienne says:

    haha merci!!! Moi qui comprenait jamais rien quand il parlait d’école française dans les grandes émissions hautement culturelle de M6 & co… ;)
    J’suis d’accord avec toi, chez nous c’est sacrément plus logique, après je me réjouis de voir comment tu vas faire la suite! Avec mon copain c’est déjà une galère, quand je parle de mes année de collège sur Vaud, lui croit que je parle du gymnase, parce qu’en Valais le collège c’est le gymnase et le collège c’est le cycle… pouah bref le bordel aussi! :D
    A Lausanne j’avais des notes au primaires, mais je crois que à partir de la 4ème, avant on avait des gommettes! :D

  2. Robin says:

    Oui merci! J’ai enfin compris ce système aux noms vraiment barbares. Et j’ai bien rigolé en lisant la phrase sur les 3 ans de marelle, et nos 26 systèmes éducatifs ;) Notre système est en fait bien plus compliqué que le leur sur ce point!

  3. Kantu says:

    Merci pour vos messages! Oh la la, Fabienne, je n’avais pas pensé aux difficultés côté suisse… C’est vrai que le gymnase, à Neuchâtel, avait pris le nouveau nom de « lycée » quand j’y suis entrée… Et que le cycle, le collège, l’école secondaire sont différents noms donnés en Romandie pour la même chose. La galère! :) Je vais plancher sur le sujet – mais vous n’hésiterez pas à venir apporter des précisions, en dignes représentants de vos cantons, hein? :)

  4. Sabine29 says:

    Sauf erreur de ma part, à une époque on ne disait pas CP, CE, CM, mais on comptait nous aussi à partir de l’école primaire. Système abandonné quand j’ai débuté ma scolarité mais dont j’ai un peu entendu parler à l’époque.
    Sauf que chez nous le comptage se fait à rebours, système aujourd’hui conservé pour le collège (sixième, cinquième, quatrième, troisième) et le lycée (seconde, première et… terminale… puisque c’est la dernière année de scolarité avant l’entrée dans la vie active ou les études supérieures).
    En fait, si je comprends bien, vous comptez selon le nombre d’années effectuées à l’école, tandis que nous comptons selon le degré atteint dans les études (comme sur les marches d’un podium si cette image peut t’aider).
    Je suppose que l’idée est de valoriser les étapes parcourues, et c’est pareil pour CP, CE, CM : les élèves passent d’étapes en étapes, et progressivement passent chez « les grands » (c’est comme ça en tout cas qu’on le ressentait !)
    C’est marrant de voir que « lycée » chez vous s’appelait « gymnase » : un germanisme ?

    • Vonlanthen says:

      Tout me semble très juste à part le fait que sauf erreur de ma part les deux mots venant du grec on ne peut pas réellement parler de germanisme pour gymnase ;)

  5. La complexité est un art de vivre, tu ne peux pas comprendre…Haha, je plaisante, c’est vrai que c’est sacrément tordu quand on y pense!! :-p

    Laurène, expat française en Suisse, du blog Carnetdescapades.com

  6. heidi says:

    Chez moi, en Bolivie, à l’école allemande, c’était plus simple:
    Kindergarten, 6 ans d’école primaire et 6 ans d’école secondaire et
    on faisait le bac à 18 ans. 13 ans d’école tous ensemble, 13 ans
    ensemble d’amitié, de partage, de collaboration et cette amitié dure
    après 50 ans….
    Heidi

  7. Kantu says:

    Merci pour ces infos! Ah, l’image du podium, cela m’aide en effet Sabine! Tout me semble plus clair! Je vais bientôt attaquer le deuxième chapitre.

  8. Cyrielle says:

    Ajoutons qu’en Suisse, non seulement les dénominations sont différentes, mais les durées aussi!
    Le « lycée » à Neuchâtel dure 3 ans, alors que son équivalent genevois, le « collège » dure quatre ans!
    Et en Valais, pire encore, 5 ans!
    C’est vrai que j’aurais eu tendance à dire que les appellations suisses sont quand même plus pratiques, mais après le commentaire de Sabine29, j’entrevois la possibilité d’une volonté pédagogique en France, haha.

    Ouh là, le système des couleurs en primaire je me souviens bien! Decrescendo, ça allait du bleu au rouge en effet, mais dans ma classe, la maîtresse aimait bien compliquer les choses en te mettant du bleu avec quelques petites pointes de vert, ou du orange avec quelques petites pointes de rouge, histoire de nuancer. Probablement une preuve de l’art du compromis suisse.

    • Kantu says:

      Merci pour ce topo sur la durée du lycée-collège!! En effet, c’est à ne plus rien y comprendre…. En France, c’est finalement très simple :P
      Délire la façon de ta prof de vous donner des couleurs!!

  9. Marissa says:

    Thanks for a humorous, informative understanding. Writing from the U.S. here; j’adore lire votre blog. J’apprends de nouveaux mots et maintenant, j’ai une compréhension de ce système qui me frustre. Je tente de comprendre les degrés différents par rapport à l’école américain. Chez nous, on commence aussi à l’âge de 5 ans je crois, et certains n’y passent que la moitié de la journée. Je vais continuer à vous lire, merci!

  10. Ghyslain Roy Junior says:

    Je comprends désormais un peu plus ce que tout ça veut dire. Personellement, au Québec, on est encore avec le vieux système archaïque de la maternelle à 5 ans, de la première années jusqu’à la sixième année du primaine et de la première année du secondaire jusqu’à la cinquième. C’est ensuite qu’on va au collège (C.E.G.E.P.) pour finir à l’université.

    Pour ce qui est des notes, elle ont longtemps été sur 100, et non pas sur 20 ou sur 6. 100 pour le %, bien sûr, avec le 60% de passage obligatoire. Maintenant, c’est des lettres ou des codes quelconques, j’en perd mon latin (même si je ne le parle pas).

    • Kantu says:

      Tiens, c’est intéressant de savoir comment cela se passe au Québec! Cela ressemble un peu à la Suisse au niveau des rythmes et des noms.
      Les notes sur 100 échangées pour des lettres? Eh bien, j’imagine que cela doit être difficile à suivre!! À bientôt :)

  11. Lauriane says:

    Ha, ha, mais tellement drôle ! Je lis ton article (que je trouve très bien écrit soit dit en passant) et plus je le lis et plus je me dis que ça correspond tellement à ce que je me suis fait comme réflexions sur l’école en France. Et soudain, je lis que tu es allée au Bidibule … je me dis hasard … à Marin ! C’est de là que je viens et j’y suis également allée :-). Bref, ça m’a fait sourire de tomber par hasard sur l’article de quelqu’un de Marin en ouvrant le premier lien sur les correspondances des degrés français et suisse. Du coup, j’ai répondu à mes questionnements, je te remercie pour ton article. Bonne suite !

  12. Jacqueleretour says:

    Sur la question du nonante, le français ne complique rien. Les peuples qui ont envahi la Gaule comptaient en base de 20.

  13. Miriam says:

    Un grand merci vraiment, j’ai finalement compris le système. Je cherchait des matériels pour aider les élèves que j’aide avec le Français, mais je n’y arrivais pas à me retrouver grâce à ces formules alphabétiques. Merci Kantu

  14. Guy says:

    « Ils passent donc 3 ans en Maternelle à jouer à la marelle »…
    Commentaire ridicule et minimaliste d’une personne qui ne connaît rien à l’éducation, je ne prends même pas la peine de lire la suite… les 3 années de maternelles sont des années importantes faisant partie intégrante de la « scolarité » d’un enfant et de son développement… A partir de la petite section tout ce qui es enseigné à un enfant de 3 ans peut vous paraître comme inutile ou considéré comme des jeux de marelles, ceci montre que vous ne connaissez rien aux enfants et que vous devriez vous laisser aux professionnels le soin d’expliquer a quoi servent ces années de scolarité, comme expliquer sur ce site beaucoup plus sérieux de votre blog… https://www.enfant.com/votre-enfant-3-5ans/ecole-maternelle/programme-petite-section-maternelle.html
    Se contenter de dire que pendant 3 ans ils jouent à la marelle c’est honteux, péjoratif et inconscient.
    A bon entendeur salut.

    • kantutita says:

      Je vous informe que vous êtes sur un blog humoristique et au 3ème degré, et si vous preniez le temps de le découvrir vous verriez que tout est traité de manière décalée. Si vous pensiez être sur une encyclopédie, ce n’est pas le cas, et je n ‘ai jamais voulu insulter le travail des professionnels à la maternelle.

  15. Lara says:

    Merci! Tout simplement merci.
    Car moi j suis deja perdue entre mon vecu au tessin et le vecu de mes enfants ici a St-Blaise !
    Bref…c est complique.
    Ah j ai aussi vecu les differences dans mon metier… en suisse apprentissage d opticienne…en france Bac+ ??? Ou je sais plus quoi comme ecole.

  16. Beguin says:

    Bonjour a tous:
    Belge( ne 1954), j’ai vecu 10 ans au Quebec (1990-2000), et maintenant en Allemagne (2009-). Kantu, je suis curieux de voir et lire comment tu vas (humoristiquement) démêler les systemes helvetiques versus francais du « Bac », et etudes superieures! Pour votre info., en Belgique, c’était de mon temps 6 années de primaires et 6 années de secondaire, Pas de Bac a la française. Mais depuis mon temps (disons les annees 70), les dénominations ont VACHEMENT change (soi-disant harmonisation des grades universitaires, LOL, MDR)! Pas confondre le BAC français préparatoire aux études supérieures avec maintenant le grade de Baccallaureat correspondant souvent avec une fin de premier cycle universitaire ou équivalent (écoles supérieures). Et pire! De mon temps, une Maitrise (Master en anglais) était un grade de perfectionnement post-universitaire (2ieme cycle) , mais MAINTENANT, c’est je crois beaucoup plus « touchy » (subtil)?. Exemple. de mon temps, en Belgique, il y avait 2 étapes pour un cycle complet d’études universitaires: typiquement 2 premières années de « candidatures », suivies de 2 autres (3 en ingénieure, 4 ou meme plus en médecine). Je crois avoir compris que maintenant dans certains cas le « Master » correspond ? a ce stade ? (Français Bac + 4 ou 5?). Bref, c’est la tour de Babel!: Je me demande comment les recruteurs s’y retrouvent! Ah! Ah! Et comment tu vas t’en sortir, Kantu? Bon courage, je suppose que pour t’aider tu pourrais trouver des mémos dans les grandes sociétés internationales de recrutement (Mac Kinsey et Cie)?

  17. Abel says:

    Qu’est-ce que vous laissez ceux qui avons des origines non francophones ?
    C’est vraiment un cochemar. Mais pour les français rien n’est plus logique que leurs abréviations. Bien plus, ils nous reprochent notre non connaissance à ce sujet,

  18. Mounia says:

    J’adore !! Je suis algérienne et je n’ai jamais compris ce système. Sachant qu’ici on a commencé à adopter ce jargon depuis quelques années…

    • kantutita says:

      Bonjour Mounia! Oh c’est chouette d’avoir une visiteuse depuis l’Algérie.
      Oh la la, bon courage alors… je dois vous avouer que mon tableau n’est plus à jour, parce qu’en Suisse aussi le système a changé, les numéros ne correspondent plus. Il faut que je mette cet article à jour.
      Alors en Algérie, vous utilisez maintenant aussi les CM2, CP et autres acronymes bizarres? Bon courage alors :)
      Et une belle soirée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *