Ma première flammekueche

Pour prouver mon désir d’intégration en Alsace, j’ai fait le test de la tarte flambée. Une première dans ma cuisine! Verdict: c’est hyper facile à préparer une flammekueche en fait, selon la méthode de flemasse la plus répandue.

Après vous avoir parlé de 11 surprises culturelles en Alsace, ma région d’adoption, on met la main à la pâte aujourd’hui! Parce que dans cet article, j’avais juré de faire des flammekueche chez moi lors de ma 4ème année en terre alsacienne. Alors on s’est lancés!

Après en avoir dégustées chez des trentenaires alsaciens de notre entourage, on leur a demandé « komenkonfait »

« C’est très facile » nous ont-ils dit. « Tu étales de la crème sur la pâte, tu ajoutes les ingrédients et hop-là, 10 minutes au four. »
« Mais la pâte, on la fait comment? »
« Ben, tu la prends au supermarché! »
« On peut pas la faire soi-même plutôt? »
« … »

Après avoir questionné quelques Alsaciens autour de nous, visiblement c’est un usage très fréquent de se la procurer déjà prête et finement aplatie. Seuls quelques irréductibles m’ont confié faire leur pâte eux-mêmes – l’un a avoué préparer une pâte à pain, pratique dont je me demande si elle est acceptable. Pour les amateurs, j’ai trouvé cette recette de fond de tarte flambée sur un site qui semble de confiance.

Pour notre première fois, on a décidé de suivre le mouvement et de ne pas se compliquer la vie, surtout que cette période corona et le déménagement nous a rendu un peu flemmards (toute notre énergie passant dans notre rénovation de maison, maniant le rouleau de peinture plutôt que celui de pâtisserie).

On a donc suivi les recommandations de nos Alsaciens et trouvé des fonds de flammekueche déjà abaissés au rayon frais du supermarché. Fastoche.

Culture & tarte flambée

A l’épisode précédent, j’avais appris que la tarte flambée se mangeait le soir au restau (pas à midi). Selon mes sources, le terme courant en Alsace est plutôt tarte flambée, flammekueche étant un peu vieillot… ou utilisé pour les touristes ou par les Français de l’intérieur. Un débat fait rage pour savoir s’il faut dire le ou la flammekueche d’ailleurs.

Ma première fournée de tartes flambées

Conviviale par définition, la tarte flambée est un plat à partager. Bon, pour cette première, avec mon amoureux, on ne s’est pas risqués à inviter du monde. Ecoute, si tu débarquais en Suisse, oserais-tu inviter tes voisins helvétiques à déguster une fondue avant de t’être un peu entraîné? Hein, c’est pareil à l’envers.

Avec émotion, je vous dévoile ma première tournée de tartes flambées, faites dans mon four normal. L’idéal est d’utiliser un four à bois « pour lui apporter un léger goût fumé » . Certains Alsaciens investissent d’ailleurs!

Comme cela cuit très vite, on peut les préparer au fur et à mesure de l’apéro. La plus grande difficulté en les préparant est de ne pas les oublier, car la dernière tarte, j’ai failli la cramer! Avec leur pâte si fine ça brunit vite.

Faire une tarte flambée, c'est facile! Découvrir l'Alsace - Blog Yapaslefeuaulac.ch

Pour ceux qui auraient des réclamations face aux photos, je vous rappelle que nous ne sommes pas un blog culinaire esthétique, pour preuve, ma tresse suisse cabossée. Vous aviez été nombreux à l’époque à me consoler en me disant « elle est pas si moche », un mensonge qui m’avait touché, merci.

Garniture de tarte flambée

Voici nos ingrédients, que du très classique!

  • Fond de tarte made in Alsace (Avec Schneider, « la tradition est respectée »)
  • Crème fraîche à tartiner au fond
  • Oignons à découper en rondelles
  • Lardons
  • Du munster ♡ (évidemment)
    Ce délicieux fromage de la région sent plus fort qu’il ne mord

    par là sur le blog, on mangeait une flammekueche au munster à Munster, et depuis on en est fans. C’est une spécialité née dans les Vosges, et comme on file tout le temps dans les Vosges… on en mange pas mal!

Avant/Après: ma première tarte flambée


Flammekuche aux légumes, une hérésie ou un progrès?

Flammekuche aux légumes, une hérésie?

On en a préparé deux classiques, et pour la dernière, j’ai triché et j’ai mis plein de légumes, parce que la tradition est trop-pleine de lardons et manque un peu de verdure à mon goût… Mais ce n’est pas mon idée, j’en ai mangée de telles dans un village alsacien à colombages, ça prouve que c’est permis non?

Comment ça hérésie? :P

Aimez-vous cette spécialité, et rêvez-vous de trouver des fonds de tarte tout prêts autour de chez vous? Je ne suis pas sûre qu’on en trouve partout en France… je n’en avais pas vu quand je vivais dans le Sud – mais en même temps je cherchais pas vraiment, trop occupée que j’étais à apprendre le nom des variantes du pastis et à goûter du toro et des bulots!

S’il y a des Alsaciens parmi vous, n’hésitez pas à apporter des petites précisions (ou corrections) à cette humble tranche de flammekueche sur le blog.

→ D’habitude, les spécialités je les goûte plutôt que de les faire. Or ce n’est pas la première spécialité alsacienne que j’ai essayé de préparer, la preuve ici avec les springerle, une sorte de bredele (si vous êtes perdus, cliquez pour voir les photos!)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.