Biscuits alsaciens: je prépare des springerle

Le week-end dernier, j’ai entrepris de faire des springerle, des biscuits traditionnels de Noël en Alsace. Ils sont à l’anis, un peu dur et ornés de beaux dessins. Cela vous dit quelque chose? C’est que les springerle, ces « pains d’anis », sont aussi une tradition en Allemagne et en Suisse!

Pour réaliser des springerle, il faut des sortes de tampons de pâtisserie, des moules magnifiques qui vont permettre de marquer le dessin dans la pâte en pressant. Je suis l’heureuse détentrice d’une cigogne (en bois) et d’un motif alsacien en forme de coeur avec petits oiseaux (en terre cuite). J’avoue les avoir acquis avec comme première motivation de les ajouter à ma collection de jolis objets insolites – plutôt que dans l’optique de les utiliser pour faire de la pâtisserie.

D’après ce site, les biscuits peuvent aussi servir de décoration sur le sapin traditionnellement. Et ils existent depuis le 16e siècle en Alsace.

→ A lire aussi, le dernier billet du blog: Bredele, mannala et marchés de Noël alsaciens

Mes moules à springerle alsaciens

La cigogne, je l’ai trouvée en me promenant dans les marchés de Noël alsaciens. L’autre moule vient d’une charmante échoppe de la rue principale de Riquewihr, un village incontournable, aussi couru pour son marché de Noël. Ils en ont différentes modèles pour les amateurs!

Si vous avez d’autres conseils d’endroits où en trouver, laissez-moi un commentaire ^^ J’en ajouterais bien encore quelques uns à ma collection. Sur le web, j’en ai vu une série sur Etsy aussi.

Spécialités alsaciennes: biscuits de Noël, les springerle

Springerle veut dire « petit sauteur » en alsacien. Cela pourrait être à cause du geste qu’on faisait pour les décoller des moules (source).

La recette des springerle

Dans la boutique de Riquewihr où j’ai acheté mon moule en forme de coeur, on m’a fourni une photocopie de la recette lors de l’acquisition du moule. La voici, et c’est sur celle-ci que je me suis basée pour ma première tentative. Je la recopie ci-dessous par gentillesse envers les myopes.

Recette des Springerle, biscuits alsaciens,

RECETTE: LES SPRINGERLE

Ingrédients: 4 oeufs, 550 g de sucre, 600 g de farine, 1/2 citron, 1 pointe à couteau de levure chimique, de l’anis, du beurre pour graisser la tôle

Marche à suivre: Travailler les oeufs et le sucre pendant 1/4 d’heure, ajouter la levure, la farine, le zeste de citron râpé.
Laissez reposer 1h à temp. ambiante
Etaler la pâte sur 1 cm d’épaisseur, poser le moule en terre cuite, repasser avec le rouleau à pâtisserie pour que la pâte épouse les formes.
Découper les contours à l’aide d’un couteau et laisser reposer vos springerle une nuit dans un endroit chaud.
Quand ils seront entièrement secs, enduire le dessous d’eau sucrée. Disposez-les sur une tôle graissée et saupoudrée d’anis.
Faire cuire à 180 degrés 10 à 15 mn. Conserver dans des boîtes en fer.

Pour ce premier essai, j’ai divisé la quantité par 4, et diminué la quantité de sucre. J’ai mélangé les ingrédients au robot, et ensuite laissé la pâte reposer une heure.

Au moment de faire les biscuits, elle s’est avérée assez dure à travailler littéralement, et refusait de se recolmater ensemble pour former une surface lisse. Pas si facile de lui faire entendre raison et d’obtenir la bonne texture!

Qu’à cela ne tienne, je l’ai abaissée avec mon rouleau à pâtisserie sur environ 1 cm, avant de poser mon moule en forme de coeur dessus, et de lui donner un coup de rouleau décidé pour bien le presser sur la pâte. J’ai ensuite découpé le contour au couteau. Avec la cigogne, je l’ai pressé fort sur la pâte et aussi découpé le contour. J’ai recommencé avec le reste de la pâte récalcitrante, après avoir reformé une boule – qui était de moins en moins lisse.

Biscuits alsaciens: je prépare des springerle

C’est assez amusant à faire, mais je savais que le rendu serait loin d’être parfait pour ce premier essai! Ensuite, il a fallu laisser les biscuits reposer une nuit…

Spécialités alsaciennes: biscuits de Noël, les springerle
Biscuits alsaciens: je prépare des springerle

La cuisson des springerle

Le matin, j’étais impatiente de les cuire! J’ai avant – comme préconisé dans les instructions – enduit leur dessous d’eau sucrée, et par-dessus j’ai saupoudré d’anis. Je n’avais pas d’anis en poudre, alors j’ai écrasé avec mortier et pilon une étoile de badiane. Mmmh, ça a bien marché pour donner son parfum.

Après cuisson, vous voyez le résultat en photo! C’est normal qu’ils restent pâles. Oui, je sais, les miens, on dirait qu’un petit enfant les a fait, mais au moins, ils étaient délicieux. (Et ils sont toujours moins moches que mes catastrophiques tresses, voir épisode de pâtisserie précédent) En sortant du four, ils étaient tout chauds et encore mous. J’en ai croqué un bien sûr.

J’ai laissé sécher les survivants encore un peu à l’air libre pour qu’ils deviennent dur comme doivent l’être les biscuits à l’anis, avant de les ranger dans une boîte en fer-blanc.

Après, ils ont vite disparu. Mon Français du Sud me tanne depuis pour que j’en refasse plus… Je me dis que l’anis doit lui rappeler le pastis!

Spécialités alsaciennes: biscuits de Noël, les springerle

Prochaine recette de Noël? J’ai envie de faire encore plein d’autres bredele ! C’est quoi d’ailleurs vos recettes préférées?

Et vous avez déjà fait de (beaux) springerle?

Une pensée sur “Biscuits alsaciens: je prépare des springerle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *