Appeler les médocs par leur petit nom

15
26097

Quand j’ai la crève, d’habitude, j’applique du Pulmex sur ma gorge et j’avale quelques verres de Solmucol. Le problème, c’est que ma trousse à pharmacie est vide et qu’en France, tous les médicaments ont changé de nom!

Les noms des médicaments varient entre la Suisse et la France…

Mission 1:

Rattraper le vocabulaire médicamenteux courant en France, auquel je n’entends rien

T’aurais pas un Efferalgan?

Un Effet-ralgan? Non…

Ou un Doliprane? Un Advil?

Heu…

Lendemain de cuite, vous ne parlez pas le même langage que vos amis à la gueule de bois. Heureusement, vous dénichez quelques Aspégic et Dafalgan dans votre trousse à pharmacie, encore peuplée de médicaments suisses. Deux marques qui existent en France.

« Quand même, l’Efferalgan Vitamine C, c’est mieux! On devrait en acheter… » suggère le petit ami français.

Il m’explique que grosso modo, c’est un Dafalgan français enrichi à la vitamine C! Fiévreusement, il entreprend alors de lister de quoi se constituer une pharmacie de base avec « du Doliprane ou de l’Advil » pour les maux de tête et de l’Hexaspray pour enrayer les maux de gorge. Il est in charge.

Des médicaments français que je ne connaissais pas!

 

Mission 2:

Trouver des alternatives à mes tubes de médicaments suisses comme l’Euceta, le Vita-Merfen ou le Pulmex.

L’équivalent du Solmucol suisse a un nom imprononçable

Cette semaine, je tousse, je crache, je dors plus, j’en peux plus. La crève me serre la gorge depuis mes pérégrinations dans les Cévennes dans le vent. Mon problème: ma trousse de secours est vide après l’hiver! Je voudrais avaler des cocktails chimiques en automédication, histoire de faire quelque chose pour me tirer du lit au plus vite.

Or quand je demande du Solmucol à la pharmacienne, elle lève un sourcil étonné. Cela ne m’étonne pas: chaque fois que je me rends dans une officine pour acheter un médicament courant en Suisse, il n’existe pas ici. Son nom ne sème que perplexité dans les yeux des braves pharmaciens montpelliérains. Heureusement, après explications sur les effets et les symptômes, on finit par s’entendre: elle me donne de l’Acétylcystéine

 

 

L’emballage familier de l’Euceta et du Vita-Merfen.

Le Cetallerg ou Cetirizin, contre les allergies, prend le nom barbare de Zyrtecset! (est-ce du Klingon?), ma pilule a un nouveau nom (Lovavula, c’est très joli hein, on dirait que ça sort d’une chanson de Shaggy).

Sinon: le Pulmex pour se frictionner en cas de refroidissement, y’a pas. Le Vita-Merfen pour soigner les petits bobos et brûlures, connaît pas. L’Euceta pour soulager les piqûres et les bleus, pas trouvé dans les rayons. Certaines marques ne sont pas distribuées, d’autres ne sont pas populaires…

On me conseille de les remplacer par: du Vicks Vapo-Rub, du Bépanthène et de l’Arnica. Mais comme je suis attachée aux packagings de mon enfance, je préfère en ramener lors de mes voyages… Histoire de m’y retrouver dans la trousse grâce au code couleur ancré dans ma mémoire!

[Intermède musical ] Compatriotes suisses, je vous offre un petit revival de la pub Pulmex! Aviez-vous reçu le single de la chanson « A typical Pulmexland » à la pharmacie, comme moi?

Les paroles sont super!

« Summer in the Caribean… Here people are laughing,

In Switzerland, you hear them coughing…

Switzerland, it’s a typical Pulmexland… »

En résumé, c’est l’été aux Caraïbes, les gens rigolent. Mais en Suisse, on les entend tousser…

Oui, bon, ils se foutent de notre gueule! Et le refrain c’est: La Suisse, c’est typiquement un pays du Pulmex!

Si vous voulez entendre le morceau en entier… Cliquez-ici! Si vous préférez partir dans les Caraïbes, cliquez là!

 

Mission 3, à la pharmacie:

Récupérer des médocs grâce à une ordonnance

Comme l’automédication n’a rien pu faire contre ma bronchite, je suis à présent sous antibiotiques. Merci Docteur! Je me sens déjà beaucoup mieux. Ma précieuse ordonnance à la main, je me suis rendue dans une pharmacie du quartier pour récupérer les médicaments prescrits. Ma carte Vitale (je vous en reparlerai) ne marchant pas car je viens de changer de caisse, j’ai dû avancer la monnaie. « Sauf si vous avez votre carte de complémentaire? » « Heu… je l’ai pas encore. » ai-je répondu, en pensant piteusement au bout de carton qui traînait sur mon bureau, encore dans son enveloppe…

« Il vous suffit de coller les autocollants sur cette feuille pour prouver l’achat des médicaments, leur renvoyer, et ils vous rembourseront. » m’a gentiment expliqué la pharmacienne.

Elle m’a tendu un sac avec les médicaments, et mon ordonnance avec les doses prescrites. J’étais étonnée car, en Suisse, j’ai l’habitude que la pharmacienne retape sur de petites étiquettes les posologies prescrites par le médecin, les imprime et les colle sur chaque médicament. Les étourdis ne peuvent pas se tromper, et on ne nous rend pas l’ordonnance. Bon, pas grave, je me débrouillerai pour ne pas perdre cette feuille!

Avant de partir, je lui fais remarquer:

« Vous avez oublié de me donner les autocollants pour me faire rembourser par ma caisse! »

Gros yeux: « Mais non, ils sont directement SUR les emballages! » Elle me montre…

« Ah… »

Il suffit en effet de décoller l’étiquette sur l’emballage…

 

Mission 4:  Les vaccins. Je jette l’éponge et le médecin a un fou-rire

Lors de mon premier job ici, j’ai dû me rendre chez un médecin du travail: c’est un rituel. Après les contrôles de routine, il m’a demandé mon carnet de vaccination. Exclamations diverses et appel à son assistante:

« Venez voir! C’est un carnet de vaccination SUISSE! »

Elle accourt. Après avoir parcouru les pages en gloussant, les deux pro de la santé se tournent vers moi.

« Pardon, mais qu’est-ce qu’il est écrit ici? Je n’arrive pas à déchiffrer… Et ça veut dire quoi ? Les noms ne sont pas les mêmes en France… Je ne sais pas ce que c’est comme vaccin! »

Évidemment, je n’ai pas pu les renseigner. Ils se sont au moins payé une bonne tranche de rigolade. « On en avait jamais vu, de carnet de vaccination suisse! » m’a dit le docteur en essuyant ses larmes alors qu’il me rendait mon petit livret sanitaire jaune.

Bref, je vais peut-être avoir besoin de la cousine pharmacienne pour établir de savantes tables de correspondances des médicaments et des vaccins! Et si vous avez vous-mêmes découvert des médicaments existant uniquement d’un côté ou de l’autre de la frontière, faites-nous en part dans les commentaires! Cela m’évitera quelques futures déconvenues…

15 COMMENTS

  1. Ca me fait bien drole de voir la signature de Mme Perret dans un carnet de vaccination autre que le mien… Bien qu’elle ait du vacciner a peu pres tous les enfants du Bas-Lac…

  2. On peut aussi trouver du Zyrtec en Suisse. Madame Perret était une
    pédiatre froide et méchante. Elle ne parlait même pas aux enfants et
    leur plantait l’aiguille du vaccin comme une sadique.

  3. Moi je vis plutôt de l’autre côté de la situation! Comment trouver du magné B6 en Suisse ? Pas possible :-( héhé

  4. Il faut apprendre le nom de la molécule du médicament! En général, Google redirige le nom du médicament vers la molécule. Sinon il y a aussi diagnosia.com :-)

  5. Bonsoir Citoyenne Helvétique !

    Le hasard m’a permis de « tomber » sur votre blog par le biais d’une recherche banale et désespérante à la fois. Donc, je serai franche, directe et brève, espérant que vous accepterez de me répondre, sans toutefois y être obligée, bien sûr. Je suis, pour mes chats, dans le besoin d’une crème suisse spéciale baptisée BOGASKIN. Le labo serait VETERINARIA, mais je ne l’ai pas trouvé sur le net. Que feriez-vous à ma place ? Il est évident que tout sera-it à mes frais. Merci beaucoup.

  6. Durant mon voyage en Angleterre, j’ai eu besoin de pommade cicatrisante/désinfectante (en mille: je cherchais de la Vita Merfen)
    Comme j’avais déjà mis deux heures à trouver un drug-store parce qu’il faut savoir que là-bas ils n’ont pas (ou alors celles de Bath sont trèèès bien cachées) de pharmacie dédiée, je ne voulais pas rentrer Googler un équivalent à l’appartement.
    Solution: Dites au pharmacien ce que vous cherchez, il saura vous indiquer.
    (Mais sachez ce que vous cherchez, surtout: demandez ce qu’ils ont comme pommade cicatrisante, anti-douleur, spray contre le mal de gorge… plutôt que de donner le nom du médicament dans votre pays)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here