En France, on ne badine pas avec les serrures

31
9889

On ne rigole pas avec la sécurité, ici! Pour cambrioler un Français, il faut forcer trois serrures. Certains automobilistes ont même un cadenas pour leur voiture. Et la règle d’or, c’est de ne rien laisser apparent, surtout pas ses chaussures!

Lorsque j’ai fait connaissance avec ma porte d’entrée, j’ai eu un fou-rire. « Eh bien, le précédent locataire devait être parano! » Regardez, elle comporte trois serrures, s’ouvrant avec des clefs différentes. « Je décrète que j’utiliserai… celle du milieu. »

J’ai vite été rappelée à l’ordre par mon petit ami, qui partage ladite porte d’entrée avec moi et n’y trouve rien de drôle. « Ça va pas non! Tu les fermes les trois à chaque fois! » Vous me connaissez, je fais l’effort de m’adapter aux coutumes françaises, et j’ai donc obtempéré. Je ferme donc ma gueule  ma porte à quintuple tour avant de sortir. Gardez cela pour vous, mais lorsque je vais rapidement à l’épicerie du coin de la rue, je me paie le luxe de n’en fermer qu’une…

Deux serrures ferment à double-tour, la troisième ne fait qu’un seul tour, et ce qui est le plus beau, c’est que je dispose en plus d’un verrou lorsque je veux m’enfermer. Enfin, non, je DOIS m’enfermer, sinon je me fais reprendre…

Cette coutume de la serrure multiple est justifiée par le fait que souvent, les conditions des assurances stipulent qu’il faut plusieurs serrures pour être dédommagé en cas de cambriolage.

Le problème principal, c’est que j’ai une tête de linotte, et j’oublie systématiquement quelque chose – mon stylo, mon natel ou mes chaussures- en sortant de chez moi. S’en rendre compte après avoir verrouillé trois serrures, c’est épuisant… Pour pallier ce problème, des amis avaient un système de serrure à trois verrous, mais commandés par une même clef. Les verrous étaient ingénieusement reliés à une serrure principale, qui les actionnait les trois d’un coup. Splendide, mais ce système 3 en 1 est plus onéreux!

Pendant ce temps-là, en Suisse

Chers Français qui ne comprenez pas mon ébahissement devant vos portes bien gardées, sachez qu’en Suisse, on se contente d’une serrure par porte d’entrée. Quelques amis, vivant à la campagne, m’avaient même confié qu’ils ne fermaient pas à clef en sortant. Lorsque j’étais plus jeune, ayant grandi dans un village, je me souviens que ma famille cachait la clef dans un soulier devant la porte… mais pour cela, encore faut-il laisser ses souliers chaussures sur son perron. (Les Français préfèrent ce terme, souliers ferait vieux-jeu selon mes sources.)

« Tu es folle, tu vas te faire voler tes chaussures ! »

Un palier typique suisse. Dans le couloir de l’immeuble, les locataires ont placé leurs chaussures, et un buffet renferme d’autres effets personnels. Il s’agit là d’un petit immeuble dans un village. Photos: merci à La Louche, envoyée spéciale sur son pas de porte!

Pour remettre les choses en contexte, je vais vous parler de pas de portes suisses. Dans le village où j’ai grandi, Marin, nous avions sur notre palier des placards à linge, une armoire à vestes et vêtements d’hiver, un grand meuble rempli de chaussures. Évidemment, personne ne passait par là en balade, au troisième et dernier étage, et le soir venu, on fermait la porte du bas de l’immeuble d’un tour de clé (elle n’avait bien sûr pas de fermeture automatique, installés plutôt dans certains immeubles des villes suisses).

En Helvétie, il est donc courant, quand on vit dans un immeuble tranquille avec un palier spacieux, d’y laisser des chaussures.

Photo de La Louche

Ou même un meuble si on a la place et une collection conséquente de souliers.

J’ai tenté d’exporter la coutume à Montpellier, sur mon palier du dernier étage. J’ai placé quelques sandales, tongs et baskets élimées dans le couloir, sur un meuble. Je me suis vite attirée les remarques catastrophées de mes invités d’apéro. « Mais tu es folle! Tu vas te faire voler tes chaussures! » Or je laisse même mon caddie Ikea derrière la porte: en deux ans, tout est toujours là. Comme ces Français m’ont quand même inquiétée, je ne laisse que des chaussures bien usées à disposition des très hypothétiques voleurs. Après tout, la porte à serrure magnétique du bas est tout le temps close!

Voiture: règles de sécurité de base

Quand je suis arrivée en France, j’ai été mise au parfum:

  • On ne laisse rien d’apparent dans sa voiture! C’est arrivé à des connaissances de se faire briser une vitre pour… un paquet de clopes vide oublié sur un siège. On ne laisse donc pas même un vieux cornet en plastique (pardonnez-moi l’helvétisme, on dit « sac plastique » en français standard)
  • On cache les enceintes audio de la voiture avec un vieux drap posé négligemment. Et on planque la façade du lecteur CD dans la boîte à gants!

Tout cela, même si la voiture reste dans le parking fermé de l’immeuble.

Ma belle-sœur a même un cadenas pour voiture. Un cadenas pour voiture, vous imaginez?!! Il y en a qui se fixent au volant:

 

Pendant ce temps-là, dans un petit pays tranquille…

La dernière fois que je me baladais à Lausanne, j’étais surprise de voir des skis et autres objets laissés dans des voitures sur des parkings, en toute confiance. J’avais changé de dimension.

Et vous, fermez-vous votre porte à quintuple tour? Laissez-vous des chaussures sur votre palier? Trouvez-vous vos voisins parano ou prudents?

Je suis curieuse d’entendre vos anecdotes et avis sur la sécurité, d’un côté comme de l’autre de la frontière!

31 COMMENTS

  1. Aie, l’article qui fait mal ^^ Et je retrouve parfaitement mon cheri la dedans ! Si je ne ferme pas tout, c’est la catastrophe !
    Par contre, ayant vecu a Mtp… je comprends parfaitement. Je connais beaucoup de personnes qui se sont faites voler des choses dans les voitures a commencer par ma famille, des voisins, des amis… et ce, depuis des annees et globalement ‘dans le sud’ de la France, pas seulement a Mtp ^^ . (la 1ere fois, pour un appareil photo jetable et des bananes, c’etait il y a plus de 20 ans.)
    Et quand je suis venue m’y installer, rien ne semblait avoir change visiblement :/ Et je pense que pleins de gens ont des anecdotes de voitures/maisons volees quelque soit la region !
    Et vu les cambriolages dans ma region d’origine (campagne entouree de pres et de vaches…), je comprends cette ‘folie de la serrure’. Pourtant, c’est en Savoie, pas tres loin de la Suisse ;) Amusant de voir de telles differences a seulement quelques kilometres !
    Je prefererais la version suisse, on gagnerait de la place en plus :D

  2. Merci pour cet article, toujours sympa d’avoir un regard extérieur sur nos petites habitudes (ridicules ou justifiées) !
    J’aimerais pouvoir laisser mes chaussures sur mon palier qui est immense mais les voisins ne sont pas d’accord. Ca ferait de la place à la maison.
    J’ai 3 verrous mais n’en ferme qu’un voir pas du tout, en même temps il y a quand même deux interphone et un digicode pour arriver à l’ascenseur ! Par contre dans mon ancien appart je m’enfermais à l’intérieur après avoir été réveillée par un cambrioleur et depuis je dors habillée. Pour les voitures… on nous en a volé plusieurs, ou la porte de la boîte à gants, les barres de coffre… Des gamins ont brûlé mon scoot et souvent il y a des bouts qui disparaissent, un rétro, un câble…
    C’est surement parce que j’habite en ville, à Paris en plus, dans les villages de campagne c’est peut-être plus cool. Bonne journée

  3. Tu m’as devancée, j’ai justement un billet en préparation sur les serrures françaises!

    Dans mon nouvel appart j’ai une serrure trois points et une serrure supplémentaire, au cas où!

    En tant que Canadienne j’ai hyper peur du feu et de rester enfermée donc je ne verrouille pas quand je suis à l’intérieur … et je me fais engueuler par mon français ;)

  4. Je vis à Belfort, juste à côté de la frontière, donc ! Et c’est un peu un mélange des deux.

    Par exemple, je n’ai qu’une serrure à ma porte, pareil pour la plupart des immeubles de Belfort. Les gens laissent parfois des choses sur leur pallier, et jamais entendu parler des cadenas de voiture.

    D’ailleurs, c’est très rare qu’on se fasse piquer des trucs à Belfort.

    A Paris, c’est une autre paire de manches.

    Je trouve ça dommage ce manque de confiance les uns envers les autres. Personnellement, et honnêtement, ça ne me viendrait pas à l’idée de piquer les affaires des autres.

    Bien que je laisserais quand même pas mes chaussures sur le pallier.

    Un jour, je vivrais bien en Suisse, pour découvrir à quel point cette contrée est paisible !

  5. C’est intéressant des points de vue extérieurs. Ma porte n’a pas plusieurs verrous mais une serrure trois points (souvent recommandée par les assureurs). Concernant les paliers, les règlements d’immeubles interdisent souvent, très souvent, aux locataires/propriétaires de laisser des objets, chaussures et autres sur le palier.

    • C’est une question d’hygiène c’est vrai que c’est sympa de pas mettre les chaussures avec lesquelles on à marché en ville dans sa cuisine. Le seul inconvénient c’est les chaussures qui sentent pas bon et que vous devez passer tous les soirs devant dans un escalier étroit… mais y a plus grave comme désagrément.

  6. Depuis que je vis à la campagne, qui plus est au 2ème étage, j’ai relâché un peu ma vigilance, et parfois je ne ferme pas ma serrure de sécurité (3 points)à double tour. Quant à ma voiture… vue sa tête et le fait qu’elle ai presque 20 ans dissuade généralement les voleurs et il est vrai que parfois j’ai oublié de la fermer…

    Mais j’ai été élevée dans une certaine paranoïa, j’ai vécu dans des endroits limites, Pruneau carrément dans la cité, et crois-moi, si j’avais laissé une seule chaussure sur le palier, même moche, même sans sa soeur jumelle, et donc ne servant à rien, elle n’aurait pas tenu 1h…

  7. Ton article m’a amusé ! Je suis française expatriée en Belgique et ce que tu écris ne m’avait jamais frappé jusque lors, mais effectivement c’est peut être un truc culturel !

    Pour la voiture, je pousse encore un peu plus loin : rien d’apparent, CD rangés dans le coffre avec le GPS, mais je laisse la boite à gants ouverte !

    Par contre, laisser les chaussures devant ca me semble être le top ! Fini les saletés que l’on ramène sous les godasses à l’intérieur !

  8. J’ai vécu dans pas mal d’endroits en france, y compris Paris, mais je n’ai toujours eu qu’une serrure, chez mes amis et ma famille aussi, je suis sur le cul du coup ^^ En revanche, pas étonnée pour les voitures, faut vraiment faire gaffe!

  9. Ah tiens….je sais où t’habites ! J’ai les même genre de porte, le même genre de badge pour ouvrir la porte de l’immeuble….Mtp je me trompe ? Bienvenue à St Priest ! La résidence où une copine m’a dit que deux de ces voisins se sont fait cambrioler au même étage en peu de temps.

  10. Oui c’est vrai qu’en France, on a tendance à tout cacher, par peur des vols.. mais j’aime bien l’idée que l’on puisse laisser ouvert et mettre des choses sur son palier, c’est plus « humain » et cool :) Mais dans mon immeuble, toutes les portes sont blindées! et oui, je ne sais même pas pourquoi. Mais bref! bonne journée à toi et merci pour cet article très intéressant :)

  11. ah ben moi je vivais dans un endroit très tranquille, et pourtant, un type est venu me voler le tuyau d’arrosage dans le jardin (le pire c’est que je suis arrivée au même moment, mais j’ai pas pu le rattrapper!), ma voiture a été ouverte et fouillée. Donc en France, il y a trop de cambrioleurs et gens malhonnetes pour laisser les choses devant la porte ou non vérouillé.
    J’aime bien entendre ma grand mère raconter que dans sa jeunesse, tout rester ouvert. mais de nos jour, ouvert ou pas, les sales types s’y introduisent !

  12. C’est vrai que la sécurité est de plus en plus démesurée mais c’est en général dans les grandes villes. J’habite en campagne, ce n’est pas la même chose, on laisse toujours tout ouvert!
    Autre point, la télésurveillance est de plus en plus à la mode!

  13. Extrêmement drôle, et (malheureusement) tellement vrai! J’ai vécu l’expérience inverse en arrivant en Suisse.

    Venant de Paris, je suis habituée à ne rien laisser traîner et à bien verrouiller ma porte.

    A Zürich, j’ai appris à être un peu plus décontractée: « Ciel, je peux laisser mon linge à sécher 2 jours dans la laverie de l’immeuble sans que personne ne me pique rien »! J’étais très surprise aussi de voir les gens laisser leurs chaussures dehors…!

    Mais en fait on s’y fait bien à cette atmosphère de confiance, c’est une habitude qui s’acquiert vite! C’est plus facile dans ce sens là je crois… :)

    Laurène
    http://www.carnetdescapades.com

  14. Extrêmement drôle, et (malheureusement) tellement vrai! J’ai vécu l’expérience inverse en arrivant en Suisse.

    Venant de Paris, je suis habituée à ne rien laisser traîner et à bien verrouiller ma porte.

    A Zürich, j’ai appris à être un peu plus décontractée: « Ciel, je peux laisser mon linge à sécher 2 jours dans la laverie de l’immeuble sans que personne ne me pique rien »! J’étais très surprise aussi de voir les gens laisser leurs chaussures dehors…!

    Mais en fait on s’y fait bien à cette atmosphère de confiance, c’est une habitude qui s’acquiert vite! C’est plus facile dans ce sens là je crois… :)

    Laurène

  15. je suis choquée par les chaussures sur le paliers o_o je trouve ça incroyable…
    je vis dans une ville relativement tranquille et dans un immeuble paisible mais le moindre truc qui traîne disparaît en un clin d’oeil, ça va des déco de noël jusqu’au plante en pot..rien que le fait d’avoir une boite au lettre qui ne ferme pas bien représente un grand risque de voir disparaître tout son courrier..

  16. Je découvre ton blog et étant franco-suisse, venue récemment m’installer en Suisse, ça m’a bien fait sourire. Il faut dire que peu de pays sont sécurisants comme la Suisse. C’est vraiment une chance. On peut se ballader en mini-jupe sans se faire traiter de ****, laisser son GPS en apparence dans la voiture, et si par malheur on égare son porte-monnaie, il y a fort à parier qu’on nous le ramènera, et peut-être même que nos billets y seront toujours ;-)

  17. Merci à tous pour vos anecdotes super! Un sacré tour de France des serrures… ;) Je me suis beaucoup amusée en vous lisant!!!

    Sugar, ton astuce pour la voiture, c’est dingue! Au moins, y’a pas de doute: rien à voler.

    Chadik et La Prune, je n’y crois pas que mêmes les plantes, les décos de Noël et les chaussures dépareillées disparaissent chez vous %( Si c’est pas juste pour emm*** le monde ça…

    Mamantaupe, tu as raison. Combien de fois ça m’est arrivé d’oublier mon porte-monnaie à la fac en Suisse. On l’a toujours rapporté plein au secrétariat. D’ailleurs, on laissait aussi nos ordis portables dans la bibliothèque de l’uni quand on allait pique-niquer au bord du lac à midi… sans aucune crainte! C’était une petite petite fac…

    Et Laurène, en effet, on peut laisser sécher le linge dans la buanderie communautaire en Suisse. Par contre, celle-là ferme souvent à clef, des fois que des gens de l’extérieur viennent y faire un tour…

    Une belle journée à toutes/tous! J’espère vous revoir sur le blog!! J’adore avoir le point de vue des Français ou Suisses sur les différences que je remarque!

    PS. Quelle perspicacité Topie, j’habite bien à Montpellier, mais dans une autre résidence! Perdu! ;) C’est incroyable que tu aies pu deviner ma ville rien qu’en voyant la photo de ma porte!!

  18. En tant qu’Alsacienne, ce billet m’a fait assez rire, car chez nous, on partage à la fois des coutumes Françaises et Suisses ! ^^

    En Alsace, comme dans le reste de la France, on a plusieurs serrures sur la porte (je pense effectivement que c’est une question d’assurances). Par contre, tous les gens que je connais n’en utilisent qu’une, et ne ferment la porte à clef que le soir ou lorsqu’ils quittent la maison (ça me paraît complètement fou de s’enfermer chez soi en journée!)

    En Alsace, on trouve souvent des meubles à chaussures devant les portes des appartements (dans les immeubles tranquilles, dans des quartiers calmes). Par contre, on ne laisse rien d’autre! Seulement des chaussures (plutôt usées ou pas chères) et des parapluies, quelquefois.

    Pour la voiture, clairement, on est du côté français : ne rien laisser en évidence, c’est la règle d’or! (Par contre, j’ai jamais vu de cadenas pour le volant chez nous).

    Voilà, juste un petit commentaire pour te dire que je me surprends à trouver beaucoup de similitudes entre la Suisse et l’Alsace en lisant tes billets :)

    • Tu as raison, en lisant tes commentaires, je remarque encore une fois qu’en fait il y a plusieurs France :) J’espère avoir encore l’occasion de découvrir tes remarques!! C’est super d’avoir le point de vue d’une Alsacienne!! Comme tu le dis, il semblerait que ta région soit un peu entre les deux…

  19. Merci, super article! Tes remarques me donnent toujours le sourire! Malgré le fait qu’on ne puisse pas laisser ses chaussures devant sa porte à Montpellier ou ailleurs en France, je garde un souvenir merveilleux de cette ville!! :-D

    • C’est vrai que c’est un détail… ;) sauf quand on a un petit appart et une immense collec de pompes, évidemment. :D repassez quand vous voulez :D
      Et merci de ton commentaire.

  20. J’ai vu des gens « annexer » le palier et y mettre chaussures voire un petit meuble en France aussi, dans certaines petites collocations, dans des coins calmes. Cela reste tout de même assez rare. De même en Belgique, mais déjà un peu plus fréquemment.

    Beaucoup d’assureurs exigent des serrures en plusieurs points, et la modification la moins couteuse sur des portes anciennes est de rajouter des serrures. Peut-être aussi que certains exigent plusieurs serrures, je ne suis pas expert, mais c’est quelque chose que j’ai quand même vu souvent, surtout à Paris (où n’avoir qu’une serrure est une exception). Beaucoup de locataires ne se servent pas de toutes leurs serrures pour des absences courtes (ce qui était aussi mon cas quand j’habitais en France et en Belgique).

    Mais il y a pire que la France : la Bulgarie. La moitié des appartements sont équipés d’un système d’alarme relié à un service de gardiennage ; la moitié des appartements ont 2 portes d’entrées, avec très souvent des serrures multiples sur l’une des portes. J’ai même une amie qui louait un appartement avec 4 portes d’entrées à Sofia !! Pourtant, j’ai plutôt l’impression qu’il y a moins de cambriolages en Bulgarie qu’en France. Et à côté de ça, il n’est pourtant pas rare que des gens laissent des landaux ou des chaussures sur le palier en Bulgarie (même si ça reste l’exception et non la règle)…

  21. Drôle de pays que la France et c’est un français qui le dit. :-)

    Il est vrai que, dans les grandes villes, un peu de prudence s’impose mais de là à tout mettre sous clé…

    Dans ma campagne de l’Ain, on peut tout laisser trainer sans aucun problème. On a un gros paquet de chaussures devant la porte et le grillage du jardin ouvert : tout est encore là. Tu peux laisser la voiture ouverte sur le parking du supermarché tout en ayant fermé ta maison à clé mais… en laissant les fenêtres ouvertes. ;-)

    En fait, je crois que les français aiment avoir peur. Suffit de voir la place accordée aux faits divers dans les journaux ou à la télé. Si on ne s’inquiétait que de ce que l’on a subit soi même, on serait nettement plus détendus.

    • Ah! C’est donc vrai, entre la ville et la campagne, tout change! Merci Sylvain pour ce témoignage. Cela a l’air tranquille l’Ain :)

      Je me rappelle en effet d’une fois, où on avait loué une maison en Provence avec des amis, et on demandait au propriétaire ou était la clé. « Mais quelle clef? Pour quoi faire? Pas besoin de fermer la porte. Je vous promets que si un voleur veut rentrer, il cassera la fenêtre, c’est tout. » Mouais…sur le coup je me suis dit qu’il préférait qu’on nous vole un appareil photo plutôt que devoir repayer une fenêtre, hihi. Mais il avait raison, rien à signaler.

      C’est vrai que les faits divers à la télé, ils en font tout un plat. Cela m’agace d’ailleurs!

  22. Franchement, plus que l’opposition Suisse-France, c’est l’opposition villes- campagne. Chez moi, dans ma petite ville de Bourgogne, on n’a qu’une serrure et on « oublie » parfois de fermer si on va juste au pain. Par contre, ici, à Genève, ça ne plaisante pas. Tous mes voisins ont des barres de sécurité et ferment tout systématiquement, même pour faire l’aller/retour à la Coop! Des fois c’est intéressant de comparer et des fois on sombre simplement dans la généralisation abusive…

    • Hé, ho, Nastia, je ne peux comparer que ce que je vois! Mes amis à Genève, Lausanne, Neuchâtel ou au Jura n’ont jamais eu 3 serrures à leur porte. Alors qu’ici à Montpellier, c’est très courant dans les immeubles que je cotoie! Je suis contente de savoir que ce n’est pas forcément le cas dans ta petite ville de Bourgogne – les commentaires servent à cela, apporter des nuances. Mais je te rappelle qu’ici, je raconte ma vision d’expat à Montpellier, sans prétention!

  23. C’est comme la « gestion » de son sac (à dos, à main) à Paris : l’art et la manière de le tenir toujours près de soi et de le maintenir fermé pour éviter les pickpockets. J’étais avec une amie sur le quai du métro à attendre, un grand type passe près de nous et s’arrête juste derrière elle, puis commence discrètement à ouvrir et glisser sa main dans son sac à main, je l’ai vu faire du coin de l’oeil et ma copine s’est retournée au bon moment, du coup il est reparti comme si de rien n’était et n’a pas eu le temps de prendre qch. Très impressionnant le flegme et l’audace du gars, on a tellement halluciné qu’on n’a même pas réagi.

    A Paris je me suis fait forcer 2 fois la porte de ma cave et volé un frigo entreposé dedans, c’était pourtant un immeuble a priori sécurisé. Le jour de mon emménagement il y avait eu un cambriolage au 1er étage de l’immeuble… pourtant c’était un quartier plutôt tranquille.
    Un gars m’a déjà réveillée en pleine nuit à gratter un moment puis taper la porte de mon appart (trèèès flippant… j’étais contente d’avoir une serrure 5 points cette nuit-là – oui, 5 points ! fermée toutes les nuits et dès que je n’étais pas là). On a su le lendemain qu’il s’agissait juste d’un voisin ivre qui s’était trompé d’étage…

    Les cadenas sur les volants, j’en ai vu à Reims, Paris, Lille… la quantité de voitures équipées varie selon le quartier et le modèle (et sans doute l’expérience du propriétaire). C’est vrai qu’il règne un certain climat d’insécurité. Il est réel dans certains lieux, mais renforcé par les médias on a parfois l’impression que le danger est partout.
    Cela dit, le vol existe aussi en campagne, en tout cas en Champagne les villages attirent les rôdeurs indésirables, car qui dit champagne dit richesses… J’ai de la famille qui en a fait les frais et a installé une alarme et un muret autour du jardin depuis; il n’y avait pourtant pas de champagne à voler dans leur petit pavillon. J’ai d’autres histoires en campagne savoyarde et corse aussi (maisons de vacances visitées).

    Après, tout le monde n’est pas parano, je le vois bien avec certains de mes amis (qui sont devenus + prudents par la force) : ils se sont fait voler vélo (la seule fois où il n’a pas été cadenassé), dépouillé la voiture (sacs qui traînaient sur la banquette), portefeuille (laissé sur une table de resto qq minutes) dans des villes moyennes (Angers, etc). Donc ça incite à être vigilant quand même.
    Pour le GPS dans la voiture, on doit aussi faire gaffe à la trace ronde de la ventouse sur le pare-brise : les voleurs peuvent repérer les voitures potentiellement équipées avec cet indice (mauvaise expérience d’un ami en région lilloise).

    Enfin bref, après avoir vécu 6 ans à Paris j’ai toujours peur qu’on me vole quelque chose et je suis méfiante quand on m’aborde. Oui, aujourd’hui je suis sans doute un peu parano. La poussette ou les chaussures sur le palier, ça risque pas d’arriver dans mon cas. Même pas un simple parapluie qui sèche. Et ma voiture paraît toujours impeccablement vide. ^^ Peut-être quand j’aurai 70 ans et que je serai moins attachée aux objets, ça changera…

  24. Pour ma part, j’ai grandi en cité (en région parisienne) et une serrure à trois points était du domaine de l’obligatoire, si on ne tenait pas à se faire cambrioler tous les deux jours.
    Mais dans mon enfance, j’ai passé la plupart de mes vacances à la campagne, dans le Centre, perdu au milieu de nulle part… et là, on se contentait d’une serrure toute simple. De toute façon, si un voleur voulait rentrer, ce n’est pas cette pauvre porte qui allait l’en empêcher.
    Et plus tard, quand j’ai déménagé plus loin dans la périphérie de Paris, notre porte ne disposait également que d’une serrure simple.

    Pour compléter ce panorama serrurier, si cela en intéresse certains, j’habite maintenant aux Pays-Bas et on a retrouvé une serrure à trois points sur la porte de notre maison. Sachant qu’on est en ville, si vous vous posez la question. Et on a même une autre serrure à trois points sur la porte d’accès à notre cour, à laquelle on ne peut accéder de l’extérieur qu’en passant par les toits…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here