Comme c’est de saison, je t’envoie une petite carte postale. Après quelques clichés habitue

ls, je vais honorer la réputation des Helvètes à se plaindre en permanence de la météo. Tu pourras ensuite tester ta (re)connaissance des helvétismes, signalés en gras. Ils sont expliqués à la fin.

 

Carte postale by Nic


Montpellier, le 31 juillet 2012

 

Hello!

J’espère que tu vas bien, et que tu passes un bon été.

Je t’écris pour te faire un petit coucou de Montpellier. Ici il fait beau et chaud, c’est super et on s’amuse bien. On prend l’apéro et on joue aux boules. En fait non parce que je prends pas de vacances cet été. Mais je ne suis pas à plaindre pour autant!

Quoique. Ici, il fait trop beau et trop chaud.   Mais comme  je reviens d’un week-end express en Suisse où j’ai dû brandir mon parapluie et garder ma veste sous la main, c’est plutôt moi qui devrais te plaindre si ça s’est pas arrangé.

Au moment où je t’écris, je suis contente que mon ventilateur me souffle de l’air dans le cou car mon salon et sa magnifique baie vitrée se transforment en sauna gratuit entre 14h et 17h (s’il y a des amateurs…). J’ai dû faire plusieurs magasins pour trouver un ventilo, car les rayons ont été pris d’assaut ces derniers temps (à cause des soldes).

En plus, hier, ma belle belle-sœur a lancé nonchalamment au cours d’un apéro terrasse du soir, son pastis à la main: « Ils disent que d’ici quelques jours, il va faire vraiment chaud, on va avoir droit à la canicule. » J’ai fait un bond car je pensais qu’on se trouvait en situation caniculaire depuis au moins un mois. Comble du comble, elle est ensuite allée chercher sa veste!

Malgré ma frilosité aiguë, je n’ai plus utilisée la mienne depuis que les cigales se sont mises à chanter. Tiens, comme je t’envoie une e-carte postale des plus modernes, je t’ai enregistré cet échantillon de leur chant mélodieux, qui a marqué le début de l’été à Montpellier.

Depuis le 27 juin, ce doux murmure résonne partout dans le coin, même en ville sur ma terrasse! Pour ma part, je m’y suis tellement habituée que je ne l’entends plus.

Donc je te disais que la chaleur est suffocatrice durant l’été à Montpellier, quand on n’a pas l’habitude. Ben quoi? Je te rappelle que je suis originaire de la contrée neuchâteloise. (Légendaire pour le brouillard qui la baigne tout l’hiver et sa petite Sibérie, le village de la Brévine, où le thermomètre frôle les -30 degrés. ) L’été, bah, le mercure grimpe et chute entre 11 et 30 degrés la journée, c’est selon, et on se baigne beaucoup dans le lac!

Ici, on navigue entre 18 et 35 degrés ( 18 c’est la nuit). Et tu sais pas quoi? Tu vas halluciner: il fait même trop chaud pour aller à la plage!

À la plage Photo by Nic
Des schlarps

Eh oui, en pleine journée, pas moyen de poser le pied sur le sable sans hurler de douleur: les schlarps, c’est obligatoire! En fait, tu as meilleur temps de plonger dans la mer et de rester debout dans un coin où tu as ton fond.

Si tu veux bronzer, mieux vaut avoir prévu un parasol pour ne pas te liquéfier sur ton linge de plage. Le problème, avec les parasols, c’est qu’ils sont dangereux. Au bord de la mer, j’ai entendu plusieurs légendes urbaines de plagistes tués par un coup de pied de ces accessoires, envolés à cause d’une rafale de vent. Moi j’y crois. Un jour, la pergola de ma terrasse a voulu se faire la malle, elle a sauté à pied joints par-dessus la rambarde du quatrième étage. Heureusement, elle s’est encoublée. Si une pergola de deux mètres sur deux avec armature en fer peut s’envoler, un parasol est libre comme l’air!

L’autre problème en ce moment à la mer, c’est que c’est dur de trouver quelques centimètres carrés pour placer ton linge. Les touristes sont arrivés, dont de nombreux Suisses vu les plaques minéralogiques VD BE GE NE que je croise sur la route. Du coup, c’est définitivement exclus pour moi d’y aller la journée, même tartinée d’indice 50. Je me contente d’enfiler mon costume de bain en fin d’après-midi…

Bien sûr, je ne vais pas te mentir: il y a aussi des avantages à ce temps magnifique. Le soir, on peut faire griller des cervelas sur la terrasse sans jamais avoir froid. L’eau de la mer est délicieuse. Et j’ai déjà évoqué les séances de sauna dans mon salon – mais t’ai-je dit que je transpire aussi gratuitement à grosses gouttes dans la rue si je sors? Et quand je croise un homme en costard-cravate, j’applaudis.

Je te laisse, je dois prendre ma quatrième douche de la journée,

Des becs,

Kantu

PS. L’an prochain, c’est décidé, je pars vivre en Angleterre.

 

Lexique des mots suisses de la carte postale

Pour briller l’été sur les plages francophones

 

  • Une schlarp (un mot hérité de nos voisins germanophones) c’est une chaussure d’été comme sur l’image
  • « Tu as meilleure temps de » = « Tu ferais mieux de »
  • L’expression helvétique « avoir son fond » se dit élégamment « avoir pied » en français hexagonal
  • Mon linge, mon linge de plage se dit en France ma serviette ou serviette de plage!
  • S’encoubler signifie en Suisse trébucher
  • J’enfile mon costume de bain = j’enfile mon maillot de bain
  • Un cervelas, ça ne s’explique pas, ça se mange. Équivalent acceptable: saucisse
  • Becs: une formule désuète en France, encore couramment utilisée en Suisse par certaines personnes. Synonyme français: Bisous

Si tu veux apprendre plus d’helvétismes, tu peux relire le billet intitulé « Les mots interdits »

10 Commentaires

  1. Que j’aime ma montagne en te lisant !
    Si mon salon fait sauna également (quoique qu’avec mes nouveaux stores, c’est mieux), au moins j’ai toujours de l’air, seulement entre 28 et 34°C la journée, souvent des nuages d’orages qui viennent aider à faire baisser le trop-plein de chaleur l’après-midi, et tout les avantages de l’altitude sans ses inconvénients, des nuits à 15-18°C !
    Je serais incapable de vivre dans le sud de la France, et si tu admires les costumes-cravates, moi je t’admire tout court :)
    Et en ce qui concerne les helvétismes, je confirme une fois de plus que les 3/4 de ceux que tu évoques font parties intégrante de mon vocabulaire bien que je sois haut-savoyarde… Je comprends donc de mieux en mieux pourquoi l’incompréhension de tant de gens en m’entendant, car je ne soupçonnais absolument pas avoir autant d’expressions helvétiques en moi, sans compter l’accent :) … 9 ans que je vis avec mon mari, et hier encore je lui ai sorti une phrase, il a ouvert des yeux ronds ne comprenant rien… une de plus que j’ignorais !
    Bon courage pour les semaines à venir :)

    • Nathalie, le pire c’est que j’arrive à prendre froid dans les courants d’air malgré la canicule! N’importe quoi. Merci pour ton soutien moral – haha. Et profite bien de tes montagnes… La montagne l’été, c’est superbe :D C’est vraiment amusant de voir que les haut-savoyards connaissent des helvétismes et les utilisent couramment… et que tu surprends encore ton mari après 9 ans!!! Mon Français parle en « suisse » avec moi, mais cela arrive aussi qu’il ne comprenne pas une expression… Il croyait que quand j’avais mal au cou, j’avais un torticolis! Il m’a fallu le dico du Suisse romand pour lui prouver que cela existait!!

  2. J’adore ton article et tous les autres d’ailleurs :-) c’est mon premier été en Suisse , je vis à côté de Neuchâtel et je peux te dire que les cigales me manquent !!!! Et je dois encore patienter le mois d’août pour pouvoir les entendre dans mon beau Vaucluse !
    Mais on a quand même eu une semaine de canicule à Neuchâtel, j’étais tellement heureuse de cette chaleur étouffante que j’en ai oublié que j’étais à plus de 400 km de mes origines et aujourd’hui j’ai bien été refroidie , c’est le cas de le dire , 10 degrés en moins et un vent à décorner les bœufs ;-) donc pour moi un ressenti à 15 degrés ! Faut que je ressorte mes affaires d’hiver ! Lol
    En tout cas je te souhaite un très bel été !
    Marie

  3. Salut quand j’ai lu ta carte postale j’ai bien ris?mais je suis Suisse donc bien sûr j’ai tout compris! Je me disais j’ai écouter la personne avec l’accent jurassien mais j’en ai pas trouvé d’autre tu les as déjà fait!?! Je trouve drôle l’accent vaudois si tu l’as pas encore fait j’ai hate. Moi je suis plutôt neutre avec mon accent je pense puisque j’ai des origines au Jura Bernois mais j’habite au canton de Vaud donc tu vois le mélange quoi?
    Bien j’te fais plein de becs <3 tout de bon?

    • Coucou! Ah oui en étant suisse c’est plus facile pour comprendre la carte postale haha. J’espère qu’elle donne du fil à retordre aux Français ;)
      Quelques autres accents sont enregistrés mais j’ai (oups) jamais eu pris le temps de les mettre en ligne, tu fais bien de me le rappeler!! Je vais essayer d’y remédier…
      Des becs et merci pour ton mot!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici