Ma résidence, sans concierge ni lessiverie

Publié le 22 février 2012 | Par kantutita | Différences culturelles, Expat en France, Immobilier

Expat’ en France, je vous raconte les petites différences insoupçonnées entre l’Hexagone et la Romandie. Aujourd’hui, le concept de résidence, la nostalgie des buanderies communautaires romandes et des concierges d’immeuble.

Petit morceau d’une résidence

 

Je vis dans la résidence “Le Beaulieu”. Pour un Neuchâtelois, peu habitué à ce concept français, cela sonnera un peu pompeux. Ou laissera entendre que je séjourne en maison de retraite – ou “home” comme on le dit en Romandie. Pourtant en France, rien n’est plus commun que d’habiter dans une résidence. Il s’agit simplement d’un ensemble d’immeubles, généralement entouré d’une grille qui le met à l’abri des visiteurs indésirables. Dans cette enceinte, on trouve souvent un parking, plus rarement une place de jeux. Pour y pénétrer, il faut connaître le code ou disposer d’une clef.

Mon petit Beaulieu n’est composé que de deux immeubles de quatre étages. Rien à voir avec les monstrueuses résidences qui lui font face. Elles comportent de multiples bâtiments aux étages indénombrables, qui renferment les vies d’un tas de locataires… Ces constructions sont plutôt récentes. Autant vous dire qu’il y a très peu de résidences dans le centre historique, l’Écusson, qui est le coeur de la vie montpelliéraine.

Le fait que les immeubles portent des noms est assez charmant. Certaines résidences ont des noms un peu pompeux, comme “Le Président”. Autre exemple, vendredi soir, je me rendais chez des amis qui m’ont donné cette indication pour trouver leur appartement: “C’est la résidence, “Le Palace”, en face de la piscine!” Le Palace! Et quoi encore? Pour qui ils se prennent, ces étudiants! En arrivant devant, le panneau m’est apparu et j’ai bien ri: l’orthographe exacte était LE PALLAS.

On a volé mon jour de lessive

Vous imaginez peut-être, lecteurs suisses-romands, que ces grandes résidences procurent l’avantage de disposer d’énormes chambres à lessive? Eh bien, vous serez aussi déçu que moi d’apprendre que le concept de buanderie communautaire semble inconnu par ici. J’imagine que les fabricants de sèche-linge et de machines à laver ont une meilleure situation en France, car chaque locataire achète les siens.

Une des nombreuses laveries de Montpellier

J’ai la chance d’avoir hérité de l’ancienne machine à laver d’amis, casée dans ma petite salle de bains. Grâce à eux, je n’ai pas besoin de me rendre à la laverie de ma rue. Lorsque je passe devant, je ricane en observant dans la vitrine les étudiants qui tournent en rond en attendant que leur linge ait fini de faire de même.

Il y a un point positif au fait de ne pas disposer d’une buanderie commune: les petites disputes de voisinage sont finies! Comme il n’y a pas de plan savamment organisé par le concierge, personne ne peut voler votre jour de lessive.

À propos du concierge…

Une autre différence, en comparant le Beaulieu à mon immeuble de l’Écluse à Neuchâtel, c’est l’absence d’un personnage emblématique des locatifs suisses romands: le concierge. Ici, le syndic’ (c’est à dire les co-propriétaires du bâtiment) engage une employée qui passe le vendredi un coup de panosse… heu de serpillère à chaque étage.  Malheureusement, elle ne sait pas répondre quand on lui dit bonjour. Alors, je regrette un peu ma concierge portugaise…

Vous savez à présent que même si j’habite à la “Résidence Le Beaulieu”, je ne suis ni snob ni à la retraite, que je fais ma lessive dans ma salle de bain et que je déteste la bonne femme qui lave le sol car elle ne dit pas bonjour, alors que ma concierge à Neuchâtel était fort sympathique (jusqu’à ce que je lui vole son jour de lessive).

Illustrations: photos de mon quartier

4 Responses to Ma résidence, sans concierge ni lessiverie

  1. Peanut says:

    Le Beaulieu me rappel plus le bar-bowling de Serrière…

  2. Laurène says:

    En fait les concierges existent aussi en France. Cela dépend juste des endroits (villes/immeubles). Par exemple à Paris il y en a beaucoup! :)

    Laurène
    http://www.carnetdescapades.com

  3. Cyrielle says:

    Toutes les concierges d’immeubles en Suisse romande sont donc Portugaises? Haha.
    Personnellement, tout ce que tu décris (l’absence de buanderie commune et de concierge) est précisément ce qui me ravit en France!!!
    Attention, j’aimais beaucoup ma concierge portugaise de Thônex (GE), elle m’a toujours raconté plein de petits trucs marrants, et parfois moins, sur les autres locataires, elle m’a aidé à forcer la porte de ma cave afin d’y sortir ma valise J-1 avant de partir vivre un an au Japon parce que j’avais eu le malheur de donner la clé en avance à ma sous-locataire, et puis elle est intervenue en ma faveur auprès de la régie pour faire virer une autre locataire qui m’avait agressée dans… la buanderie commune!!!

    Effectivement, ce lieu ne me manque ABSOLUMENT PAS!
    Déjà, si les autres locataires ne prennent pas soin de la machine, c’est ton linge qui en pâtit. Ensuite, tout le fric que tu perds là-dedans est juste invraisemblable. Je pense qu’en 5 ans de vie dans mon immeuble, j’aurais eu de quoi me payer des vacances en Turquie avec tout ce que j’ai mis de pièces dans la machine à laver. Et puis surtout, si ton jour de lessive c’est le jeudi de 7h à 9h, ben tu l’as dans l’os. En résumé, aujourd’hui j’ai MA machine, que je fais tourner quand JE veux, et y’a AUCUNE concierge pour me dire qu’on n’a pas le droit de faire de machine le dimanche (ce que je fais aujourd’hui éhontément).

    • Kantu says:

      Tu as raison, c’est vachement mieux d’avoir une machine à laver DANS son appartement!!! Mais bon, je ralais surtout en pensant aux étudiants qui n’ont pas le budget, et qui se retrouvent à faire leur lessive aux lavomatic : c’est encore pire qu’une buanderie communautaire…. Du coup, je trouve que d’avoir le choix, c’est pas plus mal! ;)
      Et oui, presque toutes les concierges semblent être portugaises, c’est incroyable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *