Le gâteau des Rois d’un côté et de l’autre de la frontière

Publié le 12 janvier 2013 | Par kantutita | Expat en France, Gastronomie, Gastronomie française

Où l’on découvre que le gâteau des Rois se décline en au moins trois variétés entre la France et la Suisse, et que même en Provence, les personnages de l’Âge de Glace font de la concurrence aux santons traditionnels.

Il y a quelques jours, pour l’Épiphanie, j’ai goûté au gâteau des Rois, en l’occurrence une délicieuse galette à la frangipane. Notre couronne des Rois à la suisse n’a en effet pas cours au Sud de la France!

Par contre, j’ai trouvé une brioche qui lui ressemble, mais surmontée de fruits aux couleurs effrayantes: la brioche des Rois, parfois appelée Royaume. Car, au Sud de la France en tout cas, on a le choix entre deux types de gâteaux pour célébrer l’arrivée des Rois-Mages.

Gâteau des Rois: deux variétés françaises

brioche des rois

Gâteau des Rois Photo David Monniaux//Creative Commons

Deuxième choix: la galette des Rois à la frangipane, que je trouve bien meilleure!

Gorrk

Galette des Rois Photo Gorrk // Creative Commons

Je n’avais jamais vu ces couronnes aux fruits confits en Suisse: elles semblent être typiques du Sud-est de la France. Or les galettes à la frangipane existent en Helvétie, j’en vendais dans une boulangerie franco-suisse (un délicieux job d’étudiant!)

Gâteau des Rois le plus courant en Suisse

La couronne des Rois que j’ai le plus souvent mangée le 6 janvier en Helvétie ressemble plutôt à ce modèle:

http://www.painsuisse.ch

Gâteau des Rois suissephoto issue de Painsuisse.ch

Je vous ai donné faim?

Le plus jeune sous la table!

En parlant de rituel, on m’a forcé à passer sous la table pour distribuer les parts de gâteau, étant la plus jeune de la tablée. Il semblerait que ce soit la coutume pour désigner à l’aveugle quelle part sera attribuée à quel convive. J’ai d’abord cru à un canular et n’ai accepté qu’après qu’on m’ait mis la page Wikipedia sur le sujet sous les yeux.

« Il est de tradition que l’enfant le plus jeune se mette sous la table. La maîtresse de maison coupe le gâteau et dit, « pour qui » et l’enfant nomme tour à tour les invités pour leur attribuer une part de tarte. »

Je n’avais jamais vu cela en Suisse, mais la coutume existe peut-être? J’attends vos échos pour en savoir plus!!

Deux fèves pour le prix d’une

Autre étrangeté, le gâteau ne contient pas une, mais deux fèves traditionnellement! Elles sont différentes: une fève (la légumineuse) et un santon (voir ci-dessous). La personne qui trouve la fève doit payer le champagne et celle qui trouve le santon est chargée du gâteau de l’année prochaine. Ou alors c’est le contraire. Je crois que la tradition est un peu floue, et que ces deux-là vont devoir se disputer la couronne en carton…

La fève de la honte

Les supermarchés commercialisent des galettes où se cache une  (et une seule!) fève digne d’un Kinder surprise. Genre un héros de l’Âge de glace 4 en plastique. Bon, moi je ne suis pas favophile pour un sou, mais j’ai trouvé que c’était un comble au pays du santon, ces petites figurines de la crèche provençale.

Santons avignon

En balade à Avignon à Noël, j’ai pu zieuter le travail d’artisans du santon: voici une partie de la crèche géante présentée dans l’hôtel de ville, réalisée par les Ateliers Marcel Carbonel. Il m’aurait fallu un sacré grand angle pour l’avoir en entier. Oh, et ne cherchez pas trop longtemps l’enfant Jésus, il est caché dans une des maisons…

crèche-provencale-avignon

 

Promis, à présent on tourne la page sur ces fêtes de fin d’année. Le billet sur Noël et la crèche provençale, mis en avant depuis quelques semaines, va aussi retourner dormir dans les archives.

Meilleurs vœux à tous pour la nouvelle année!

Et n’hésitez pas à me raconter comment on tire la fève dans votre région, en Suisse ou en France, et quel type de gâteau des Rois vous avez dégusté pour l’Épiphanie! Y’en a-t-il sur cette page que vous n’avez jamais vu? Je suis curieuse d’en savoir plus sur les gâteaux présents dans les autres régions!!

8 Responses to Le gâteau des Rois d’un côté et de l’autre de la frontière

  1. Isa says:

    Excellent ce billet. Moi, j’ai essayé de convertir les américains à la galletomania … http://www.fromside2side.com/2013/01/le-defi-du-jeudi-participation-interblog.html

  2. Mathilde says:

    J’adore la galette des rois, et dans ma région, c’était celle à la frangipane qui était à l’honneur (même s’il existe une variante à la compote de pommes). J’ai pu en trouver une à Boston, aux Etats-Unis, et j’ai expliqué à mes collègues comment ça fonctionnait, j’ai l’impression que ça leur a plu – car ici, cette tradition n’existe tout simplement pas !

  3. MC says:

    Dans ma famille, on s’est toujours caché sous la table pour distribuer les petits pains joufflus…mais bon à la Chaux-de-Fonds, on est tout près de la France, peut-être que la coutume est passée par le Col des Roches?

    • Kantu says:

      Hey, notre MC venue du froid!! Peut-être alors – je t’avoue que je ne connaissais pas du tout la coutume… qui peut-être est plus répandue en Romandie que ce que je croyais? (Entre (), Cela me fait trop plaisir de te « voir » sur internet :) j’espère que tout va bien dans ta vie d’expat et que tu ne t’es pas lassée de la poutine!

  4. L’année dernière, j’étais déçue de ne pas trouver en Suisse la galette à la frangipane! Peut-être que cela existe dans certaines boulangeries, mais pour l’instant je n’ai pas trouvé à Zürich. J’ai même un ami qui a traversé la frontière pour aller acheter sa galette en Alsace, il en avait trop envie…! Le gâteau des Rois, c’est bon mais c’est de la brioche quoi ;-)

    Je n’avais jamais vu la couronne avec les fruits confits jusqu’à la semaine dernière, dans une boulangerie à Paris…Ca ne me tente pas trop!

    Je n’ai jamais vu la tradition des 2 fèves avec le santon…Ca doit être un truc du Sud!

    Quant à la tradition de se cacher sous la table, c’est bien vrai!!

    Bises!!

    Lqurène, du blog Carnetdescapades.com

  5. Kantu says:

    Coucou Laurène, merci pour ces infos!! Cela m’aide à mieux comprendre la situation de ces coutumes… C’est donc bien du Sud, ce gâteau aux fruits fluos!!
    Ah bon, je pensais que c’était tout de même possible de dénicher une galette à la frangipane à Zurich – mais cela ne doit pas brancher les germaniques ;) Même en Romandie elles sont rares – on ne les trouve que dans certaines boulangeries.

  6. Swidzernaïv says:

    @KANTU L’année prochaine, il faudra venir voir la crèche de la maternité de l’Etoile à Puyricard (là où sont fabriqué chocolats et calissons). Elle est vraiment exceptionnelle !

    Et pour ceux qui sont en manque de galette à la frangipane, la faire soi-même est un jeu d’enfant : 2 pâtes feuilletées, des oeufs, des amandes, du beurre, du sucre et 1 ou 2 fèves et hop, c’est magique et meilleur qu’en supermarché. Mais il faudra attendre 2014 maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *