Le 200ème billet du blog!

Publié le 15 juillet 2015 | Par kantutita | Expat en France

C’est dingue ça. Aujourd’hui, j’avais l’intention de vous parler des charmes de Collioure, un de mes derniers coups de cœur en Languedoc-Roussillon, mais je viens de me rendre compte que je rédige… le 200ème billet du blog!

200emeTedieu! Ça en fait du blabla depuis le beau jour de 2012 où j’ai décidé de partager mes mésaventures d’expat suisse en France. En débarquant à Montpellier, j’ai vraiment découvert ce pays que je ne connaissais pas (non, Paris ça ne compte pas) et j’ai été surprise par les nombreuses petites différences avec la Suisse romande – alors que je m’attendais à ce que tout soit à peu près pareil vu la langue et la culture qu’on partage. Pour rappel, je suis arrivée ici car je suis tombée amoureuse d’un Avignonais qui était en Suisse mais est reparti – et non je n’ai pas fait exprès!

3 ans et demi plus tard…

En trois ans, depuis le lancement de Yapaslefeuaulac, beaucoup de choses ont changé aussi. Je me suis mise à manger des escargots avec mauvaise foi, j’ai pris l’accent français, j’ai mis le doigt sur un tas de mots suisses que j’utilisais sans m’en rendre compte, j’ai fait une overdose de baguettes et d’olivesBref, vous avez de quoi faire en fouillant dans les archives par catégorie!

J’ai découvert des trésors: l’existence des langues régionales françaises dont l’occitan, la gastronomie du Sud-ouest autour du canard, les paysages du Languedoc-Roussillon si variés entre la côte et les terres, comme l’Aude ou les Cévennes. Et il me reste tout l’Hexagone, ce pays magnifique, à découvrir!

Je me suis aussi rendue compte que je me sentais très suisse en vivant à l’étranger – plus qu’en étant à Neuchâtel où je me sentais surtout Neuchâteloise… C’est paradoxal mais c’est vrai! C’est en se frottant à cette culture française que je remarque ce qui fait la spécificité de notre pays et de notre façon de vivre en société. Et le clivage romand-suisse-allemand semble beaucoup moins profond vu d’ici. Cela ne m’empêche pas d’avoir adopté mon pays d’accueil et ses codes – exception faite du laxisme sur la ponctualité.

Alors après 5 ans à vivre à Montpellier, ai-je envie de rentrer en Suisse ou de rester dans l’Hexagone? Ou de partir plus loin? (L’aventure de l’an dernier au Québec m’a énormément plu!) Des questions ouvertes auxquelles je n’arrive pas à apporter de réponse pour le moment! Montpellier est une ville fantastique – mais j’ai quand même une furieuse envie de filer à l’anglaise…

L’univers du blogging…

Ah, et je dois vous parler de ma découverte du monde des blogs! Quand j’ai lancé Yapaslefeuaulac en 2012 sur le wild wild web, je ne savais pas trop quoi attendre de cet univers (j’avais juste préparé une massue contre les trolls éventuels), et jamais je n’aurais pensé que c’était si enrichissant. À travers vos commentaires, je dialogue avec un tas de gens – des Suisses à travers le monde, des Français qui ont adopté la Suisse ou s’y installent tout juste, des couples binationaux qui se retrouvent dans mon expérience… Ces échanges sont si chouettes! C’est ma petite récompense. Et cerise sur le gâteau, Yapaslefeuaulac m’a permis de rencontrer d’autres blogueuses super IRL, que ce soit à Montpellier ou en Suisse, comme les très chouettes Laurène ou Solène! (allez visiter leurs sites ;) )

De l’autre côté, je ne pensais pas que nourrir cet objet virtuel glouton serait autant de boulot, autant chronophage! Chaque billet me prend des heures (c’est ma faute, je les fais toujours trop longs!) – sans parler du temps nécessaire pour trier, recadrer, retoucher les photos. Oui et puis comme je nourris un deuxième blog voyage-lifestyle, Birds & Bicycles, ça ne raccourcit pas mes horaires…

Je voulais aussi insister pour les nouveaux venus: Yapaslefeuaulac est avant tout mon terrain de jeux virtuel, un blog sans prétention axé sur mes propres observations livrées avec humour – et en aucun cas une encyclopédie! Je me documente e bien sûr avant de pondre un article, mais il peut m’arriver de me planter sur un point, surtout que les notions de « différences culturelles » sont difficiles à définir parfois… Elles fluctuent et se laissent rarement épingler ou disséquer facilement (comme des papillons).

Ah oui, et pour ceux qui me posent la question, non, non, je ne vis pas du tout de ce blog, c’est un loisir qui n’a rien de commercial. C’est vrai que j’y place quelques pubs et que j’accepte des billets sponsorisés de temps en temps, mais cela me permet juste de mettre du beurre dans les épinards de mes revenus de freelance (je suis rédactrice pour la presse magazine et le web!).

Merci mes lecteurs

(Si je pouvais j’aurais ajouté un cœur à la place du i, comme une lycéenne cucul)

Voilà, chers lecteurs, un 200ème billet décousu en forme de billet d’humeur, qui sera l’occasion de vous dire merci! Merci de me suivre dans cette aventure bloguesque, de partager mes billets sur les réseaux sociaux, merci aux abonnés de l’infolettre, merci à tous pour vos commentaires pertinents ou hilarants, et… de partager vous aussi des tranches de vos expériences d’expats avec moi! Je lis tous vos messages avec curiosité, et vous me causez quelques fou-rires hebdomadaires bienvenus derrière mon écran :)

Allez, pour la 200ème fois je vais retenir mon souffle et appuyer sur « Publier »!

Et puis comme c’est le 200ème tout rond, je vous demande si vous avez des thèmes particuliers que vous aimeriez que j’aborde pour les 100 prochains? :P

Ou quels sont vos types de billets préférés sur le blog?

Après je ne promets rien, j’ai déjà une liste de trois pages d’idées et de billets en projets…

À très vite et des becs, la prochaine fois je vous emmène pour de bon à Collioure!

2 Responses to Le 200ème billet du blog!

  1. Alex says:

    J’aimerais en savoir plus sur l’Eurovision s et comment la Suisse choisit le chanteur ou la chanteuse.

  2. Bravo, j’aime beaucoup, c’est très sympa….Je suis expatrié depuis….depuis….1992 (mille neuf quatre-vingt douze) :-) (20 ans de Belgique, BXL et trois ans Nancy….je me pose souvent des questions…j’adore la Suisse des clichés….j’en suis amoureux…mais je ne pourrai pas retourner vivre en Suisse….allez savoir pourquoi :-) et puis maintenant c’est mon fond de commerce….beaucoup avec les Belges :-) Continuez ! Merci :-) Amicalement, Yves ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *