Suivez-moi !

L'infolettre du blog: abonnez-vous par ici!

Passe-moi le paing!

Publié le 23 février 2012 | Par kantutita | Expat en France, Gastronomie, Gastronomie française

Les Français ne se baladent pas avec une baguette sous le bras uniquement dans les clichés. Dans la réalité, ils aiment consommer du pain à chaque repas. Leur passion s’exprime particulièrement bien dans cette publicité: un homme vogue fièrement sur une mer de baguettes, un bol en guise d’embarcation et une cuillère à la main. Ils sont fadas ces Gaulois…

À table, il faut croûte que croûte une baguette fraîche! Pas de repas sans pain dans l’Hexagone. Cet à-côté se marie avec tout: des spaghettis carbonara au gigot du dimanche en famille. Et avec un magret, c’est si pratique pour récupérer le jus de la viande!

Les Français, naturellement, font des miettes sur la nappe en rompant la baguette tout au long du déjeuner ou dîner. La corbeille à pain ne traîne par contre jamais de mon côté de la table, sauf au moment du fromage ou de la salade… Mon esprit limité par mes habitudes n’a pas réussi à adopter cette coutume. Du coup, lorsque je prévois de cuisiner un steak-haricot-patates sautées et que le Français qui partage ma vie lance: « Dis voir, ça serait pas sympa d’avoir un bout de pain avec notre souper? », mes cheveux se hérissent sur ma tête. Je lui explique patiemment que c’est inutile: « Les patates remplacent le pain, c’est ma-thé-ma-tique. » Je refuse la double-ration de féculents!

Autre cas curieux: ce soir, j’organise une raclette (avec des patates). Eh bien, lors de la dernière, je n’avais pas pensé à prévoir de pain (sans blague)! Cela avait grandement choqué un des convives, encore plus attaché à son quignon que la moyenne de la population hexagonale. « Comment ça, t’as pas de paing? » dit-il, desespéré, avec son charmant accent du sud. Mais cette fois, il a pris ses précautions: il a prévu d’en amener un morceau lui-même…

La baguette, empereur des étals de boulangerie

Quand un Français  vous parle de pain, il veut dire en fait baguette. Si on vous demande d’amener du pain et que vous vous ramenez avec un pain trapu aux céréales sous le bras, vous passerez pour un original. La baguette au croustillant légendaire est une espèce surreprésentée qui ne laisse que peu de place à d’autres types de pains sur les tables comme dans les étals des boulangeries. Ce cliché de la baguette n’a pas échappé aux Australiens de Flight of the Conchords, comme vous pouvez le voir dans cette chanson que je ne résiste pas à partager avec vous. Intitulée Fou du Fafa, soit une expression vide de sens aux sonorités francophones (selon eux), elle est issue de leur série humoristique…

 

Pour conclure: le pain en Suisse

À force de bouffer de la baguette, j’éprouve une petite nostalgie pour le pain tessinois, la taillaule et la tresse*… Je vous avoue donc piteusement que malgré mes efforts pour ouvrir mon esprit, je continue de croquer du pain à la suisse. Soit au petit-déjeuner, avec une salade, lors d’un café complet* ou..avec la fondue bien sûr. Mais ce sera tout!

*Lexique romand:

  • Un café complet est un repas du soir léger, composé de pain, beurre, fromage ou charcuterie.
  • La taillaule, brioche aux raisins, est une spécialité neuchâteloise
  • Une tresse est une sorte de pain au beurre… tressé et délicieux. (Que j’ai essayé de faire chez moi sans succès)

Et chez vous, le pain, c’est du soir au matin? Racontez-moi vos anecdotes croustillantes!

9 Responses to Passe-moi le paing!

  1. cousine vanessa says:

    Je me suis régalée de lire tes articles , drôles, justes. Bravo!
    Jeff t’invite à écrire bientôt un article sur le brame du cerf dans le Berry…

  2. Tu sais que plus je lis tes articles, plus je commence à douter de mes origines: je suis un peu Suisse ou quoi?

    J’ai EXACTEMENT la même logique des patates/pâtes/féculents en tous genres qui remplacent le pain!! Au grand dam également de mon copain, bon Français qui ne manquera pas de me rappeler que ce serait quand même mieux avec du pain ;-) Idem pour la raclette d’ailleurs, ce qui m’échappe totalement…

    Je file, je vais demander mon arbre généalogique à mes parents, cela devient perturbant tout ça… :-p

    Laurène, expat française en Suisse, du blog Carnetdescapades.com

  3. Diane says:

    Si tu sature de la bonne vieille baguette française, opte pour les stands de pains sur les marchés(surtout dans le sud, tu devrais avoir quand même pas mal de choix, même si la différence avec la suisse est grande, mais tu n’est pas seule dans ce cas, moi c’est pareil, mais dans le sens inverse) mais dans les boulangeries il y quand même logiquement pas mal de choix, mais j’espère que tu a su apprécier les patisseries francaise ?!

    • Kantu says:

      Ah ben tiens, et quelles pâtisseries françaises je devrais goûter à ton avis? :)
      Tu as raison, dans les boulangeries il y a tout de même du choix… je suis de mauvaise foi ;) Le « pain tessinois » me manque, que veux-tu!

  4. Anne says:

    Tu me fais bien rire!
    Merci d’expliquer ce qu’est un café complet,j’en étais encore au petit déj…
    Oui on aime le pain mais c’est vrai qu’avec les pâtes je n’en mange pas, comme toi. Mais par-contre, tu dois bien manger des sandwichs, de temps en temps, avec du « vrai » pain?
    Bon WE

  5. Yeahhhh continue à faire de la résistance!!! Du pain avec la raclette…non mais!!!

    Sinon en Autriche, il pense que la patate c’est un légume et non un féculent… genre riz et salade de patate…hmmm! Y sont fou ces autrichiens

    • Kantu says:

      … je crois que les Français aussi, figure toi! Un jour mon coloc nantais avait préparé un poulet au four, quand nous vivions à Neuchâtel, et je lui ai dit « On pourrait ajouter des légumes » « Ben y’en a déjà, j’ai mis des patates!!! » Arf?!!

  6. Pomdepin says:

    Et bien voilà, moi qui passe mon temps a dire a mes élèves que non, les François ne se baladent pas toujours avec une baguette sous le bras :) Mais en même temps, entre expats, on se refile les adresses ou trouver du pain mangeable!

  7. Estelle Gacond says:

    Oui c’est vrai moi qui ai une maman franc-comtoise et un papa de Neuchâtel mais élevée en France depuis ma naissance et ben je n’achète que très rarement une baguette, je ne mangerai jamais de la raclette avec du pain et pareil pour les autres féculents.
    Le pain que ma maman faisait chaque semaine était excellent et bien nourrissant, nous le mangions au petit déjeuner et avec du fromage en fin de repas.
    Quand j’ai des invités, je n’achète pas du pain pour autant. Ils s’adaptent ou amène du pain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *