Escapade à Collioure

Sous le charme de Collioure!

Publié le 21 juillet 2015 | Par kantutita | Escapades en France, Voyage

Ah, la jolie Collioure! J’avais envie de partager mon coup de cœur pour cette petite ville de la Côte Vermeille avec vous. Connue pour avoir inspiré les peintres, elle vaut le coup d’œil, et vous allez comprendre pourquoi!

Avec ses maisons colorées et son centre piéton sur une colline, face à la Méditerranée, Collioure a été mon coup de cœur de la belle saison! Je n’avais encore jamais eu l’occasion d’y aller, mais après l’avoir découverte début juin, j’y suis déjà retournée une fois… Oui, oui, tombée en amour avec Collioure je vous dis.

Alors, elle est où en fait cette perle de la côte Vermeille? Collioure se trouve dans les Pyrénées Orientales, département du Languedoc-Roussillon que je n’avais jamais visité avant ce petit séjour… (Et sa découverte a été une très belle surprise, je vous en reparlerai d’ailleurs cet été car mon voyage ne s’est pas arrêté à la côte!) Depuis Montpellier, il faut moins de 2 heures pour rejoindre le petit port, qui est à 20 minutes environ de Perpignan.

Sans plus attendre, je vous propose un petit aperçu des lieux. Si on fait vite le tour des curiosités de Collioure, mais la douceur de vivre qui émane de son petit centre donne envie d’y rester plus longtemps, juste pour flâner…

Que voir à Collioure?

La vue de carte postale de Collioure inclut son clocher qui date de l’époque médiévale (voir photo en tête d’article). Il a été par la suite rattaché à l’Eglise Notre Dame des Anges, qui baigne ses pieds dans la mer…

Ci-dessous, le fort Saint-Elme sur sa colline et des barques catalanes sur le port

Visite de Collioure en Languedoc-Roussillon

Barques catalanes à Collioure

Le château de Collioure

Les deux petites plages et le château royal, reliés par une promenade face à la mer. (Je ne vous parlerai malheureusement pas de ce monument car on m’a interdit d’y prendre des photos!! :( Je trouve ça nul de ne pas pouvoir partager des images du patrimoine français, de privatiser ces infos. Groumpf. J’avais eu le même problème à la maison du Corbusier à la Chaux-de-Fonds.)

Les ruelles du Vieux Collioure

Si j’ai tant aimé Collioure, c’est pour la balade dans ses ruelles étroites et pentues. Ses petits escaliers, ses portes aux couleurs vives, ses perrons fleuris! Voici un petit aperçu… On en fait vite le tour, mais j’ai été émerveillée par le soin qu’apportent les habitants à la déco devant leurs maisons. Ce cœur piéton avec des maisons de marins est adorable!!!

Collioure - plus d'images sur Birds & Bicycles

Pour voir plus de photos du Vieux Collioure (j’en ai fait trop pour tout vous déballer ici!),
rendez-vous ici sur mon autre blog Birds & Bicycles

Chats dans les ruelles de Collioure

Visite de Collioure

Le hic, c’est que les touristes sont nombreux à Collioure pendant les vacances, et ont aussi attiré l’ouverture de boutiques pour touristes et l’arrivée de peintres d’aquarelles pour touristes. Malgré tout, ces échoppes ne défigurent pas le lieu à mon avis (heureusement!) et dans les petites ruelles on trouve quand même des boutiques sympas. J’ai visité Collioure deux fois cet été, avant la vague (début juin et autour du 8 juillet), et du coup je n’ai pas trouvé cela oppressant… C’est peut-être autre chose en plein mois d’août!

Mon conseil: après le restau, n’hésitez pas à retourner vous balader dans les ruelles, sous les étoiles. Tout est calme et poétique, et vous aurez Collioure presque pour vous tous seuls!

La promenade sur le front de mer… et les rochers

La promenade face à la mer est ponctuée de cadres. Ce sont des clins d’œil aux œuvres qu’ont réalisées ici des peintres (dont Matisse et Derain) au début du XXème siècle! En regardant à travers les cadres de ce Chemin du Fauvisme, on observe les vues de Collioure qui leur inspirèrent des toiles…

Peintures - chemin du fauvisme à Collioure

Au bord de la mer à Collioure, le long de la promenade qui mène du front touristique de Boramar à la plage de Port d’Avall, il y a aussi des rochers qui grouillent de vie… En se penchant dessus, on peut voir des demoiselles (des sortes de poissons), crabes timides, crevettes, oursins etc. Mon Français qui a grandi près de la Méditerranée a l’œil pour dénicher des bêbêtes à observer comme le bernard l’ermite ci-dessous. N’hésitez pas à regarder dans les flaques si vous voulez jouer les biologistes marins! Mais attention à ne pas toucher les anémones, certaines sont urticantes… Je vous aurai prévenu!

Animaux dans les rochers de Méditerranée

Cherchez le crabe dans la photo ci-dessus! (Crédit YPFL)

Les spécialités catalanes

Du catalan sur les plaques de rues à CollioureParmi les curiosités, il y a bien sûr la présence du catalan, cette langue régionale présente en France et en Espagne. On la voit sur les panneaux des rues bilingues comme ci-contre, sur celui d’entrée dans la localité de Collioure – Cotlliure, ou sur les brochures touristiques!

Une autre curiosité sont les toiles catalanes, une véritable manie! Des rideaux de mon hôtel aux serviettes des restaurants, ces rayures bigarrées ont la cote!  Elles ont même un magasin dédié au cœur de Collioure. On voit du bayadère PARTOUT. Il faut dire que ces tissus traditionnels ont été remis au goût du jour par Les Toiles du Soleil – qui déclinent des motifs élégants et les dédient à des villes! Collioure a inspiré plusieurs toiles dont celle-ci.

Bayadère: Toiles catalanes

Vin de CollioureCôté assiette, les spécialités sont nombreuses: les anchois de Collioure (manque de bol j’aime pas trop ça), côté alcool, les  vins AOC de Collioure et le Banyuls, dont on voit les vignobles en terrasses face à la mer (comme à Neuchâtel face au lac, haha).

Sinon, les plats et tapas sont proches de ce qu’on déguste sur la côte espagnole, avec des parillades, des escalivades, du pain à la tomate… et beaucoup de produits de la mer fraîchement pêchés!

Et un bec sucré comme moi est obligé d’évoquer les pâtisseries catalanes, comme le touron (une sorte de nougat), les bougnettes, les coques catalanes ou les rousquilles, ces ronds blancs à droite ci-dessous, j’ai adoré! Malheureusement j’avais mangé trop de tapas pour avoir une place pour goûter à toutes ces friandises. C’est un vrai regret!

Specialites catalanes - Bougnette Rousquille Coque catalane

Et autour de Collioure?

On va aller vite! J’ai fait escale à Port-Vendres sans lui trouver un grand intérêt. Argelès sur Mer est intéressante pour sa longue plage, et la belle promenade face à la mer. Et l’animation touristique: bars, restaurants, etc. Mais si vous êtes à Collioure, vous êtes au plus joli spot du coin, le plus préservé, et à votre place j’en bougerai pas trop vite!

Carnet d’adresses

Il y a deux bonnes adresses que j’ai relevées à Collioure, et dont je vous parle ici dans un autre billet. Je vous donne déjà leurs noms: Chez Simone et la Voile de Neptune!

J’ai passé la nuit à l’Hôtel Méditerranée, moderne, pratique, efficace, immaculé et proche du centre. Avec un accueil sympa et un parking! On peut lui reprocher de manquer de charme et essayer de dénicher une adresse avec plus de cachet, en s’y prenant bien sûr à l’avance pendant la belle saison. Vous avez des adresses à nous conseiller d’ailleurs?

Et pour plus d’infos, vous pouvez surfer sur le site de l’Office de Tourisme de Collioure.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette destination par vous-même!

Je rêve d’un troisième séjour à Collioure, mais cette fois hors-saison et après location d’un petit appart dans le joli centre  ^^ Si vous avez des bons plans à partager n’hésitez pas!

4 Responses to Sous le charme de Collioure!

  1. fedora says:

    On a aussi testé Chez Simone, c’était plutôt sympa :) et puis la vue de la « mini » terrasse est très très agréable :) Je confirme qu’en plein mois d’août, c’est juste impossible…

    • Kantu says:

      Ah! Il faut bien choisir son moment alors pour s’y rendre ;) merci de ta remarque!
      Oh oui, j’ai adoré chez Simone, j’en reparlerai! J’ai connu l’adresse grâce au blog My Little Discoveries.

  2. heidi says:

    Collioure, pour moi, c’est le lieu, où est allé mourir le grand poète espagnol Antonio Machado en
    1939, après sa fuite pendant la Guerre civile espagnole. Je vois que c’est une charmante petite
    ville. J’ai envie d’aller me promener dans ses ruelles. Merci, Kantu.

    • Kantu says:

      C’est vrai! Et il n’est pas le seul, il y a eu de nombreux espagnols qui ont fui la guerre et se sont réfugiés dans les Pyrénées Orientales. Merci pour ton mot ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *