Je suis suisse-française

Quatre langues officielles, trois régions bien définies plus le mystérieux Romanche… Le multilinguisme suisse fait de notre pays un puzzle difficile à comprendre pour quelques Français non-initiés.  Conversations.

Certains me félicitent carrément:

– Tu es suisse, eh ben, tu parles trop bien le français, bravo!
– Merci, toi aussi.
– … (le gag tombe à plat)

– Non en fait, le français, c’est ma langue maternelle.
– Ah bon. C’est pas l’allemand?
– Non, ce sont les Suisses-allemands qui parlent allemand – enfin un dialecte. Après, les Suisses-italiens parlent une sorte d’italien. Il y a plusieurs régions linguistiques en Suisse, et moi je viens de la partie francophone.

– (Triomphant) Donc tu viens de Suisse française alors!
– Noooon! De Suisse romande. On ne dit pas Suisse française.
– Ah. Et tu parles aussi cette langue bizarre, là?
– Le Romanche? Non, ça, personne ne le parle. Ou presque. Mais ça n’a rien à voir avec la Romandie et les Romands, le Romanche… même si on pourrait le croire.

Je ne suis pas Belge non plus

Ensuite, il y a ceux qui vous démasquent en tant que suisse, et qui dix minutes plus tard vous demandent:

– Et tu retournes quand en Belgique?

Sans blague.
Oui, certains Français mélangent la Suisse avec la Belgique – ce sont finalement deux petits pays limitrophes, à moitié francophones! De là à ce qu’on me confonde avec une Québécoise…

Source de la carte: L’Office fédéral de la statistique

25 réflexions sur “Je suis suisse-française

  • 7 mars 2012 à 14 h 22 min
    Permalien

    You are right, my dear. Super ton blog.

    Répondre
  • 15 mars 2012 à 18 h 26 min
    Permalien

    Sans vouloir être désagréable, vous n’êtes pas Suisse, vous êtes une Suissesse ou suisse (sans majuscule, adverbe) ; Suisse désigne le pays, non ses habitantes ; à ma connaissance, ce n’est le cas que pour l’Argentine.
    Bravo pour votre humour !
    david.

    Répondre
    • 15 mars 2012 à 18 h 39 min
      Permalien

      Vous avez raison, je me suis emmêlé les pinceaux entre l’adjectif et le nom dans quelques phrases. J’espère y avoir remédié! Merci de votre vigilance!

      Répondre
  • 27 mars 2012 à 13 h 51 min
    Permalien

    En Belgique aussi, tout le monde pense que les Suisses parlent allemand. Mais ce n’est pas grave, car en Suisse tout le monde pense que les Belges parlent le français (alors que 60% ont le néerlandais comme langue maternelle!)

    Répondre
  • 28 mars 2012 à 19 h 55 min
    Permalien

    Très bonne remarque! Comme quoi, on peut se moquer gentiment des Français qui connaissent mal la Suisse… mais on n’est pas forcément mieux!

    Répondre
  • 3 août 2012 à 22 h 01 min
    Permalien

    Ce n’est peutêtre qu’une impression mais il me semble que le fait de se dire Suissesse se perd un peu.
    Je me suis toujours présentée en disant: Je suis Suisse. Mon entourage aussi d’ailleurs.
    Allez, tout d’bon ! :-)

    Répondre
  • 15 août 2012 à 9 h 37 min
    Permalien

    Les suisses pensent que les belges sont tous francophonse ? peut-être les bou… euh… les suisses alémanique alors ! Avec les problèmes que connait la Belgique depuis plusieurs années, difficile d’ignorer le plurilinguisme.
    Baaaah… Suisse-Français, ça m’hérisse les poiles ce terme… lol

    Répondre
  • 27 septembre 2012 à 15 h 09 min
    Permalien

    Hihihi, lors d’un rdv avec un docteur en France, je lui dis que je viens de Suisse (car je sais jamais si j’ose employer le terme Suissesse lol) et apres une seule et unique phrase, il avait deja oublié en me disant que mon accent sent bon la biere belge…. Bah non, c’etait du fendant lol
    tout comme peanut, le terme « Suisse-Francais » m’a presque briseé le verre des lunettes. Aie !

    Répondre
    • 28 septembre 2012 à 15 h 24 min
      Permalien

      Mais hé! C’est typique!! Ils confondent la Suisse et la Belgique ces Français!
      :)

      Répondre
  • 31 octobre 2012 à 22 h 32 min
    Permalien

    C’est drôle car en général beaucoup de français pensent que les suisses parle majoritairement français et que la capitale est genève !! Je l’ai entendu dans mon entourage (« ah bon, tu galères avec la langue en Suisse? » « bah oui je suis à Zurich » « …?? » « A Zurich, ils sont germanophones ! » « et ton copain, il est italien » « non, Suisse Italien » « !!!??? ») et j’ai même vu plusieurs fois la faute dans des jeux TV aussi !!

    Répondre
    • 1 novembre 2012 à 20 h 31 min
      Permalien

      Non? Alors ça, c’est un comble! Je crois que les langues de Suisse restent un mystère pour bien des Français. Combien de fois, en apprenant ma nationalité, ils insistent pour que je leur énumère les différentes langues… C’est comme un jeu pour eux! Le mieux, c’est leur tête quand je leur dis qu’on ne parle pas vraiment allemand mais un dialecte, ou plutôt plusieurs dialectes différents en Suisse…
      J’imagine bien que tu galères aussi à faire comprendre les subtilités de ton ménage!!

      Répondre
  • 7 novembre 2012 à 16 h 43 min
    Permalien

    Oh et notre « Lac Léman » qui est rebaptisé « Lac de Genève » ! Pouerk ! Ceci dit, les Français sont à moitié excusés car au sein même de notre pays, les Suisse-Allemands (pour ne pas les nommer…) et tous les germanophones d’ailleurs l’appellent le « Genfersee » donc littéralement « Lac de Genève ». Pauvre de nous, pas capables de s’imposer, nous sommes trop peu…

    Répondre
  • 9 novembre 2012 à 19 h 16 min
    Permalien

    Résistance! On ne peut pas accepter ça, tu as raison!!
    ;)

    Répondre
  • 27 février 2013 à 18 h 10 min
    Permalien

    Je suis suisse (vaudois pour être exact), je joue de temps a autres sur des jeux en ligne (donc avec 95% de français).

    Entre les chiffres, nom des repas, et autres hélétisems (le légendaire « t’es completement roillé ») m’on souvent fait passé pour un extra-terestre…

    Certains pensaient que seul l’Allemand était parlé en Suisse, perdu, je ne compte pas le nombre de fois ou « ah toi, tu es Belge », encore perdu. (Je parle le vaudois, pas le français^^)

    Petit site pour nos amis Français, pour qu’ils puissent nous comprendre sans trop de mal : http://www.topio.ch/

    Répondre
    • 27 février 2013 à 19 h 49 min
      Permalien

      Tout de suite, je me sens moins seule tu vois!
      Hier encore, quelqu’un me posait des questions sur LES BELGES! Hein?
      Ah ces Français, ils nous confondent…

      Répondre
  • Ping : Y a pas le feu au lac ! | Mayday Lessons

  • 21 septembre 2013 à 5 h 20 min
    Permalien

    hello !!!
    ton blog est juste à mourir de rire! la touche d’humour est au top et je me suis régalée à lire tout cela!
    je suis française et j’ai passé 6 mois à Genève de janvier à juin dernier, j’ai reconnu plein de situations qui m’ont également mis dans un embarras considérable :D
    Comme la première fois où, à l’endroit dans lequel je travaillais, on m’a demandé de ramener « une fourre » je m’imaginais déjà monter les escaliers avec mon carton d’électroménager…
    ou les « on s’échange nos natels » avec un petit « oui oui ça marche » en guise de réponse, espérant qu’on ne m’en reparle pas avant que je sache enfin ce que c’est mais qu’on me tende un stylo comme si j’avais quelque chose à écrire sur le post-it ;)
    bonne continuation

    Répondre
    • 6 octobre 2013 à 15 h 45 min
      Permalien

      Merci beaucoup pour ton mot!!! Je suis contente de voir que le blog te plaît :) Reviens nous rendre visite quand tu veux! Cela m’a fait trop rire ton histoire de « numéro de natel » ;) Comme quoi, faire semblant de comprendre cela comporte parfois des risques… Je te jette pas la pierre, je fais pareil ici avec les acronymes qui s’incrustent dans toutes les conversations!

      Répondre
    • 1 mars 2014 à 20 h 21 min
      Permalien

      Ah bon! J’apprends quelque chose. Merci pour ce lien!!!

      Répondre
  • Ping : Elijah, un artiste reggae qui chante en suisse-allemand

  • 5 octobre 2014 à 17 h 41 min
    Permalien

    L expression « y a pas le feu au lac » vient de nos anciens, vignerons et paysans de la côte, qui signifie qu’on a encore du temps, que le soleil est encore haut dans le ciel, et non pas rasant sur le lac Léman, lui mettant ainsi le feu, et signifiant que la journée est bientôt finie….

    Répondre
    • 13 octobre 2014 à 15 h 29 min
      Permalien

      Merci pour cette explication poétique, Zneb! J’ignorais que l’expression avait ses racines profondément ancrées dans le terroir.

      Répondre
  • 6 juin 2017 à 13 h 00 min
    Permalien

    Trop bien ton blog ! En tant que nouvelle expat je suis ravie d’y trouver de bons tuyaux. Aaaaaaah, le Natel ! Maintenant j’arrive à dire que je donne mon 06 (surtout depuis que j’en ai vraiment un, de 06), mais dire « portable » au lieu de « Natel » ça veut pas encore ^^.
    Perso je dis facilement que je suis Suissesse, même si pour beaucoup de gens une femme venant de Suisse est une Suisse (y compris en Suisse).

    Répondre
  • 12 avril 2020 à 21 h 50 min
    Permalien

    Bonjour !
    Je suis une Française bretonne et malouine, vivant à Rennes.
    Je suis absolument ravie de découvrir votre site très enrichissant culturellement et très drôle par votre humour. Vous serez peut-être surprise d’apprendre que je vous considère un peu comme une compatriote ou une sœur parce que vous parlez la même langue que moi :-) Nous sommes un peu de la même famille, non ? ;-))
    Personnellement, j’aime énormément la langue française et j’aime qu’on respecte les règles d’orthographe, de grammaire et de conjugaison – que les Français, aujourd’hui, semblent oublier. Je suis très conservatrice et n’apprécie pas les nouvelles réformes, ni l’intégration des mots anglais dans notre langue – que mon petit neveu dont la langue paternelle est l’anglais veuille bien m’excuser !.. ;-) Cependant, j’apprécie énormément les différences entre le français québécois, le français de Suisse et celui de Belgique. En effet, cela apporte à notre langue une certaine richesse et les différences peuvent nous amuser, nous surprendre. Je suis aussi ravie que le français nous rapproche. Il nous rapproche tellement qu’essayer de comprendre que les Belges et les Suisses francophones ne sont pas français, qu’ils n’ont pas la même histoire (même si nous en avons parfois une partie commune), n’est pas une évidence pour moi, tant je les considère proches :-))
    Je salue mes chers voisins de Suisse et de Belgique. Je salue également les Québécois qui, depuis mon enfance, ont beaucoup amusé la Française que je suis avec leurs expressions :-) A ma naissance, ma famille revenait du Canada et ma mère m’apprenait les expressions et les anecdotes amusantes dues aux quiproquos. J’aime aussi constater la différente évolution du français québécois et du français « de France ».
    Je salue aussi de façon générale tous les pays francophones du monde qui luttent d’ailleurs souvent pour garder notre langue, notamment comme première langue.
    Au sujet du latin, je serais plus positive que vous. C’est une langue très enrichissante qui nous permet de mieux comprendre le français grâce à l’étymologie, d’apprendre plus facilement l’espagnol, mais surtout d’une façon impressionnante : le portugais !!! (modes de conjugaison, nuances adverbes de lieu,…). Elle aide aussi à la compréhension du roumain et de certains mots suisses et belges… Autrement dit, le latin est une base importante pour apprendre les langues latines. De plus, le latin est une langue sacrée, la langue de l’Eglise et elle est très utile pour mieux comprendre les textes de la messe, entre autres, même s’ils sont traduits. En France, il est très utile aussi en droit, et dans la vie de tous les jours car des expressions latines font partie du français et donc de la culture française : Vale ! Porte-toi bien ! Ita est. C’est ainsi. Errare humanum est. Se tromper est humain. J’espère que je vous aurai réconciliée avec le latin et que vous considérerez désormais que vous n’aurez pas perdu votre temps à l’étudier. :-)
    Encore un grand merci pour votre site qui instruit et distrait pendant cette période de confinement !
    Avec tous mes encouragements !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *