Son: Accents suisses, l’accent du Jura

L'accent du Jura

Ah, le Jura! Ses habitants bornés, ses vallées verdoyantes, le sanglier de Porrentruy! Aujourd’hui, amis français, vous allez entendre l’accent de ce beau canton de Suisse romande.

Comme je vous l’expliquais patiemment il y a quelques mois, il n’y a pas UN accent suisse, mais plusieurs! La prononciation varie fortement d’un canton romand à l’autre… Du coup, j’ai pris l’initiative d’en enregistrer différents échantillons, que je vous ferai écouter sur Y’a pas le feu au lac! Pour commencer: voici l’accent du Jura.

Catherine a accepté de lire un petit texte de mon cru au micro – et comme vous vous en doutez il est bourré de pièges. Vous l’avez peut-être déjà entendu: notre ambassadrice de l’accent du Sud  l’avait prononcé dans un son précédent.

L’accent jurassien

Attention, ça va racler. L’accent du Jurrra se joue en effet sur les RRRR, et présente de ce côté des similitudes avec l’accent du haut du canton de Neuchâtel (dans une forte mesure) et le bas du canton de Neuchâtel (dans une moindre mesure – mais quand même). L’autre aspect qui amusera sans doute les Français et les Genevois, ce sont les O ouverts.

Bon, allez Catherine, c’est à toi!

Donc, vous avez appris un nouveau mot qui a cours dans le Jura, des Schlecks, [chlaikr’] soit des sucreries, un terme directement emprunté aux voisins alémaniques.

Vous avez aussi entendu, en bonus, un extrait de l’hymne jurassien (instrumental). Je n’ai pas pu m’empêcher de l’ajouter car je l’adore. Il est vachement plus entraînant que l’hymne suisse (que nous critiquions au premier août cet été)! Cette belle chanson se nomme La Rauracienne. Malheureusement, je n’en ai trouvé qu’une version en mode « variété » à vous faire écouter avec les paroles. En plus, le chanteur  n’a pas du tout l’accent du Jura! Un scandale à découvrir ci-dessous.

Cliquez play et regardez.

Au moins, vous visitez le Jura à travers le photorama, et on comprend mieux les paroles que quand elle est entonnée par un public qui a bu trop de Damassine (avec la fanfare de Delémont en guest).

Faits marquants sur le canton du Jura

  • Le 26ème canton suisse

C’est le canton suisse le plus récent, créé en 1979! Il s’est alors détaché du canton de Berne (principalement d’expression allemande) suite à la volonté des indépendantistes jurassiens. Ce document passionnant datant de 1962 (soit avant la création du canton) donne la parole aux défenseurs d’un « Jura libre ». On y reconnaît Roland Béguelin, un des leaders du mouvement.

Le problème perdure toutefois aujourd’hui. Certains habitants de la région nommée « Jura bernois », qui fait encore partie administrativement du canton de Berne, voudraient rejoindre le canton du Jura. Comme on est en Suisse, la question a été réglée en 2013 par les urnes. Le projet de créer un nouveau canton formé du Jura et du Jura bernois a été abandonné, car 71,85% des Jurassiens bernois (c’est comme ça qu’on vous appelle?) l’ont rejeté en novembre dernier. Pour plus de détails, voyez le dossier de la Radio-Télé Suisse.

  • Ses deux villes principales sont Delémont et Porrentruy.

Et n’y voyez pas de vilain jeu de mots. Le nom alémanique de Porrentruy est « Prumtrut », ce qui fait beaucoup rire Marie Thérèse Porchet. (Si vous ne savez pas qui c’est, révisez votre première leçon d’humour suisse)

  • … mais la plus intéressante à visiter reste la médiévale Sainte-Ursanne.

  • Cliché répandu « Les Jurassiens boivent beaucoup et conduisent comme des fous sur leurs routes qui font des lacets autour des collines – même quand tout est sous la neige. »

Bien sûr ce sont des clichés. Sauf que les routes font vraiment des jolis lacets.

 

  • Le Jura , c’est le berceau de la Damassine

 

 

Cet alcool fort est tiré d’une petite prune rouge. C’est un produit de fierté qui fait le terroir des Jurassiens et dispose d’un AOP.

 

girolle tete de moine fromage

Et contrairement à ce que je croyais (!!! merci le Raph pour la correction) la fameuse Tête de Moine ne vient pas du canton du Jura, mais du Jura bernois. Bon, là on doit avoir perdu les lecteurs français peu attentifs. Le fameux fromage qui donne le tournis a été créé à l’abbaye de Bellelay (BE). Je vous en parlais il y a peu car c’est mon hit pour les apéros au Sud de la France ;)

 

Et vous, amis français, connaissiez-vous l’accent du Jura et ce joli canton? Les Suisses auront sûrement leur mot à dire…

Merci à mon amie Catherine d’avoir prêté sa voix et son accent pas si prononcé que ça à Y’a pas le feu au lac! Le prochain accent suisse au programme: celui de Neuchâtel bien sûr!

Et pour ne pas manquer la suite, suivez-nous donc sur Facebook ou inscrivez-vous à la newsletter . Vous recevrez ainsi deux messages par mois pour vous tenir au courant des derniers billets publiés. Kantu sévit aussi sur Twitter (@kantutita) et sur instagram (@kantuk).

13 réflexions sur “Son: Accents suisses, l’accent du Jura

  • 26 février 2014 à 12 h 32 min
    Permalien

    Je m’attendais à plus de détail.
    Catherine n’a pas vraiment un accent fort (comme elle l’avoue elle-même).
    Prévoyez-vous un enregistrement spécial Jura bernois ?
    Là ça risque de donner vraiment
    J’ai courrru sur l’terrrè d’fote côme une dèrrratée, et là vlôh ! …

    Répondre
    • 26 février 2014 à 12 h 51 min
      Permalien

      Bonjour Cédric! Malheureusement, j’ai peu d’amis jurassiens qui viennent me voir à Montpellier – alors c’est tombé sur Catherine ;) malgré son accent léger. L’idée est de donner un aperçu des accents suisses aux Français qui croient qu’on a tous l’accent Ovomaltine.

      Par contre si vous avez un spécimen du Jura bernois qui a un moyen de s’enregistrer, je vous envoie le texte avec plaisir!!!

      Répondre
    • 21 octobre 2016 à 15 h 14 min
      Permalien

      Le Jura est un canton toléré et non accepté par les Suisses de souche étant donné qu’il a tous les défauts de son voisin la France, pour les raisons suivantes :

      1 – Routes pourries (Heureusement il y a l’A 16, enfin depuis le temps !)
      2 – Instruction négligée (Dernier test à Porrentruy 1,8 de moyenne en math !)
      3 – Grandes gueules mais faux-culs
      4 – Propre en ordre c’est pas leur truc (briques de verre sur les routes, trottoirs bourrés de déchets, bref, la France !)
      5 – La manie de klaxonner à tout va et les baraques pourries
      6 – Bref, que font-ils chez nous ? Et c’et un Fribourgeois qui vous le dit !
      7 – Evitez la Saint-Martin, la gelée de ménage peut vous envoyer directo à l’hosto (et en plus les mélanges boudin et carottes rouges c’est suisse-allemand comme goût !)
      8 – A titre informatif pour les indépendantistes : La Migros de Porrentruy est fournie par les Bernois et l’électricité aussi ! Bonjour la fierté cantonale !

      Répondre
  • 26 février 2014 à 13 h 44 min
    Permalien

    Wowowo ! Bellelay c’est dans le jura bernois !

    Répondre
    • 26 février 2014 à 14 h 54 min
      Permalien

      Nom de nom! Je vais corriger cela alors!

      Répondre
  • 26 février 2014 à 22 h 23 min
    Permalien

    Les O ouverts m’ont tout de suite fait penser à l’accent de Belfort. Mais c’est logique, c’est pas loin.
    Ce qui est vraiment très drôle, c’est de prendre un mot sans R pour illustrer « ceux qui rapent les R »!!! Quelle idée! Et à mon avis typiquement suisse… Quoique je suis un peu surpris de l’entendre de la bouche de francophones, je pensais que cette prononciation n’était qu’alémanique.

    Répondre
    • 27 février 2014 à 11 h 48 min
      Permalien

      ;) Bonne remarque! C’est typiquement un mot qui se dit à l’oral mais qui ne s’écrit probablement pas souvent… Donc il a un son /RRR/ sans avoir la lettre – ce que notre Jurassienne étourdie n’a pas remarqué (ni moi sur le coup)!

      De Belfort? Cela ne m’étonne psa. J’ai un jour rencontré un Franc-comtois à Montpellier, et il avait vraiment un accent proche des Jurassiens!

      Bon après, je suis sûre que les Jurassiens / Jurassiens bernois / Franc-Comtois y verront une différence et vont râler ;)

      Répondre
      • 27 février 2014 à 20 h 24 min
        Permalien

        Oui c’est toujours le problème avec les accents… Seuls des personnes expérimentées peuvent en différencier certains. L’exemple qui m’a le plus marqué, c’est les liechtensteinois qui malgré la taille de leur pays arrivent (enfin pour certains seulement) à distinguer de quel village est la personne qui parle rien qu’à l’accent! Alors qu’à entendre, pour moi, c’est la même soupe XD

        Répondre
    • 3 mars 2014 à 13 h 11 min
      Permalien

      Bonjour Arnaud, merci pour ce lien :) Je le trouve très proche du neuchâtelois pour le coup cet accent!!! L’écoute m’a fait penser à mon père quand il fait le zouave et accentue son accent de neuch. Je me réjouis de découvrir toute la série de Bob Barbey – mais qui est cet humoriste?

      Répondre
  • 28 mars 2014 à 17 h 54 min
    Permalien

    je dirais que ca ressemble beaucoup au neuchatelois ‘du haut’

    Répondre
    • 28 mars 2014 à 19 h 13 min
      Permalien

      Exact! :) Ce sont des accents proches.

      Répondre
  • 21 septembre 2014 à 7 h 20 min
    Permalien

    @ Kantu, je découvre avec plaisir ton joli blog ce jour. Vraiment sympa, ainsi que les commentaires des visiteurs.

    Bob Barbey est un humoriste romand qui a eu ses heures de gloires dès les années 80 (à ma connaissance, voire plus tôt ??) et a fait de nombreux spectacles. Avec beaucoup de sensibilité il a su recréer les accents romands à la perfection, heureusement certains enregistrements se retrouvent sur la toile encore aujourd’hui.
    J’ai eu la chance de le revoir sur scène bien plus tard ? 2005 ? et à vrai dire c’était encore encore plus drôle car au texte il ajoutait des mimiques absolument irrésistibles. Un vrai moment de bonheur d’un amoureux de ce terroir qui aujourd’hui a tendance -hélas- à disparaître de plus en plus et que Bob Barbey, déjà à l’époque, essayait de défendre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *