Fête nationale suisse

1er août: brandissez votre lampion, c’est la Fête nationale Suisse

Publié le 2 août 2013 | Par kantutita | Bienvenue en Suisse, Expat en France
Fête nationale suisse

Le Premier août sur la plaine du Grütli. Photo de Rütli Tourismus

Sortez votre cor des Alpes et entraînez votre yoddle: le Premier août, les Suisses vont célébrer leur fête nationale. Avec des lampions et des feux d’artifices, mais sans défilé militaire.

 Je vous dévoile cette semaine le déroulement de notre fête nationale suisse. Je suis sûre que vous rêviez de savoir comment on la célèbre  dans notre petit pays…

Je vous ai fait marcher – le yoddle et le cor des Alpes ne sont pas obligatoires! Par contre les lampions et les feux d’artifices, oui. Et secouer un petit drapeau suisse pour l’occasion, cela ne fait pas de mal.

Avant toute chose, apprenez que le 1er août commémore symboliquement la signature du pacte fédéral, une alliance conclue par les représentants des trois cantons primitifs : Uri, Schwytz et Nidwald. Attention, on parle de cantons primitifs parce que ce sont les fondateurs de l’entité suisse – pas parce qu’ils sont arriérés ou portent des pagnes.

lampion premier aoutPassons plutôt aux détails importants: peu de temps avant le 1er août, les supermarchés étalent la panoplie nécessaire pour célébrer la Fête nationale comme il se doit. Drapeaux rouges à croix blanche, feux d’artifices, allumettes de Bengale et lampions aux designs divers et variés! Avec en prime tout un tas d’objets ornés de notre drapeau suisse – qui est d’ailleurs perçu par les jeunes (dont moi) comme très ringard. Mais bon, le 1er août, c’est permis!

La fête nationale suisse dans ma commune

Vous vous demandez peut-être à quoi ressemblent les festivités. Eh bien, les villages et villes de Suisse organisent des feux d’artifice, il y a des stands où se requinquer, on s’assied sur ces bancs typiques des fêtes de village où on ne peut plus se relever une fois bien entouré, et on tape la discute sur le fond sonore d’un orchestre plus ou moins folklo.

Dans ma petite commune de Marin, quand j’étais gamine, le village se réunissait autour d’un terrain de football le 31 juillet au soir, au lieu (célèbre) appelé la Tène.  L’astuce, c’est que la ville de Neuchâtel organisait de son côté un plus gros feu d’artifice le 1er août. Les villageois pouvaient ainsi célébrer le 31 dans leur commune, et le 1er en ville. Histoire de voir leurs impôts transformés en feu-follets deux fois. Deux fêtes nationales pour le prix d’une, deux! Qui dit mieux?

Les lampions

Au programme dans le village: dès que la nuit tombe, un cortège de lampions se mettait en marche. Menés par un adulte brandissant un flambeau, nous marchions accompagnés de nos parents en tenant nos lampions au bout de leur bâton. Il fallait faire attention à ne pas éteindre la bougie d’un geste brusque! C’était follement amusant et féérique, comme ne le montre pas cette vidéo.

Je regrette de ne pas avoir vu l’ombre d’un lampion orné du drapeau de la France lors du 14 juillet. Ces accessoires ne sont pas au programme de la fête nationale française. C’était pourtant le clou de la soirée pour moi, quand j’avais 6 ans. Que j’aimais me balader avec mon lampion, décoré d’un soleil, de croix suisses ou de biens d’autres motifs!

L’hymne national – les cinq minutes de l’ennui

Un orchestre jouait des airs d’accordéon. C’était bien la seule fois dans l’année qu’on en écoutait! À un moment de la soirée, le Président de Commune (c’est ainsi que nous appelons nos maires dans le canton de Neuchâtel) ou un autre représentant faisait un discours. L’orchestre enchaînait avec l’hymne suisse, lent et ennuyeux. Comment ça, vous ne vous en rappelez pas? Voilà de quoi vous rafraîchir la mémoire: une version karaoké!

Zzzzzzz… Bref, arrêtez ça! Enfants, nous bâillions en regrettant d’avoir un hymne aussi peu jovial, comparé aux Français ou aux Boliviens. Pfff. Je crois qu’il faudrait relever le tempo et envisager une version plus rock’n’roll. On ne peut pas continuer comme ça!

En plus, à côté de cet ennuyeux cantique bondieusard (qui existe dans les 4 langues nationales!), on a de superbes hymnes cantonaux, comme l’hymne neuchâtelois ou la Rauracienne (l’hymne jurassien). Voilà qui donne un regain d »énergie patriotique –  plutôt qu’envie de se tirer une balle.

J’ai mis la main sur 2 vidéos de ces chansons. Ce sont les meilleures circulant sur internet.

L’hymne jurassien (en version kitsch)

L’hymne neuchâtelois (gueulé par des enfants – que c’est mignon!)

Je ne connais pas les hymnes des autres cantons – mais j’aime beaucoup des deux-là.

[Fin de la parenthèse anthémique.]

Le feu d’artifice

Venait ensuite le moment tant attendu où nous regardions les feux d’artifice tirés depuis le terrain de football… Après chaque explosion, le public faisait « Oooooh » ou « Aaaaaah ». De temps en temps un boute-en-train lançait un « Oh la belle rouge! » qui ajoutait à la bonne humeur ambiante.

Et j’étais très fière car mon papa participait au lancer de ces bouquets colorés.

Après, l’orchestre jouait des valses  et les citoyens dansaient, buvaient… Le 1er août étant un jour de congé, on pouvait faire la fête! C’était un moment très convivial. Même en pleine adolescence, après avoir dû à regret abandonner l’idée de me balader avec un lampion, je ne ratais pas les feux du 31 dans ma commune ou dans celle de mes amis. C’était l’occasion de partager une bonne tranche de rigolade! Bon, maintenant, dix ans plus tard, je suis blasée, bien sûr.

Avant de partir, on jetait un coup d’œil au grand feu de joie qui illuminait un coin du terrain de foot et brillait rouge dans la nuit et on craquait nos dernières allumettes de Bengale en se brûlant les doigts.

Le 1er août bis, à la ville

Le lendemain, pour le 1er août, il était temps de refêter l’événement à Neuchâtel, pour voir un plus grand feu d’artifice. Les fusées étaient tirées depuis des barges sur le lac. Il suffisait de trouver un coin où se poser sur les berges bondées pour pouvoir les admirer. En prime, on pouvait apercevoir de loin les feux de nos voisins de l’autre côté du lac de Neuchâtel.

Enfin, vous connaissez quoi, en France aussi, vous avez droit à un feu d’artifice pour le 14 juillet,  jour qui commémore la prise de la Bastille.

Aux armes citoyens!

Une remarque sur la Fête nationale française: L’élément qui m’a surpris, c’est votre défilé militaire! Les familles se pressent derrière leur petit écran pour voir défiler les corps d’armée durant des heures (j’ai tenu 35 secondes avant de m’ennuyer).

Nous n’avons pas de tanks qui circulent pour glorifier l’amour de notre pays, en Suisse. Enfin, un Français m’a dit « Oui, vous, vous préférez célébrer des trucs cucul dans votre hymne, comme les montagnes. » Je tairai son nom pour lui éviter des représailles – mais je ne vois pas ce qu’il y a de cucul à encenser nos beaux paysages – plutôt ça qu’entonner joyeusement un chant guerrier, non mais!

Fête nationale suisse

Le Serment du Grütli

Avant de vous laisser, je dois vous dire que, ce que la télé suisse retransmet, le clou de la fête, c’est l’allocution du Président de la Confédération. (En ce moment, c’est Ueli Maurer.)

Un discours patriotique et optimiste prononcé sous la pluie, qui parle de liberté, de prospérité, de jalousie (des autres), de fierté, des origines, d’indépendance, de notre cas à part… Ah, j’ai la larme à l’oeil.

Ne vous moquez pas de l’accent de Ueli: c’est simplement un accent suisse-allemand. Et comme beaucoup de politiciens germanophones, il a le mérite d’être plurilingue.

Il y a une dernière chose que vous devez savoir: the Place to Be pour le premier août, c’est la mythique Plaine du Grütli, symbole de la fondation de la Suisse. Certaines années, des extrémistes de droite trop enthousiastes ont cependant gâché la fête. Et moi je n’y ai jamais mis les pieds!

1er août

1er août

J’espère que tous les Suisses, expatriés ou les deux pieds sur le sol helvétique, ont bien célébré cette fête en 2013! Pour ma part, j’étais en bonne compagnie à une soirée « blogueurs » à Montpellier, mais une fois de retour dans mon antre, j’ai bu du Rimuss, chanté la première phrase de l’hymne suisse et regardé brûler une bougie suisse sur mon balcon, dans la nuit, à défaut de feux d’artifice.  Depuis que je suis expat, ce jour de fête nationale revêt une importance particulière. Il commémore en effet le jour de mon départ: voilà 3 ans que je vis au Sud de la France, c’est officiel!

Cette année, je le fêterai à Montréal, chez des amis expats suisses :) J’ai hâte!

Et vous alors, vous détestez aussi l’hymne national? Achetez-vous des lampions à vos enfants? Avec quels motifs?

Et si vous faites partie de la cinquième Suisse (ceux de l’étranger), que faites-vous pour le 1er août?

13 Responses to 1er août: brandissez votre lampion, c’est la Fête nationale Suisse

  1. JP says:

    Cette année, j’ai participé pour la 2e fois à la fête nationale en tant que résident! Et l’an dernier j’ai pu profiter de l’hymne… en suisse-allemand! L’ambiance à ce moment était assez bizarre, mais le reste de la fête était très apréciable!
    Par contre dans le Rheintal, je n’ai pas remarqué de feux d’artifice « officiels ». Le seul que j’ai vu, c’est celui du Prince du Liechtenstein, le 15 août. Très joli! Côté Suisse, les particuliers s’en chargent eux-même et on a droit à des pétarades une bonne partie de la nuit.

  2. Monique says:

    Je suis pas fanatique de notre hymne national… et pourtant… J’étais il y a 10 jours au Tatoo de Bâle. J’y ai chanté à pleins poumons notre Cantique Suisse, pour la première fois depuis 47 ans que j’habite en Belgique, et accompagnée par toutes les fanfares et 7000 personnes. Et bien… j’en avais la larme à l’oeil, tellement émouvant! Le 1er août, de retour en Belgique, j’avais plein de petits drapeaux suisses dans mon jardin, plus un tout grand au mât… même si cela choque un peu mes voisins!Et nous avons mangé des röstis!

  3. Isabelle says:

    Dans mon petit village de Lonay à côté de Morges c’est la jeunesse-un groupe de jeunes du village-qui guide le cortège des enfants avec des tambours

  4. Moi ce qui me plait le plus au premier août c’est les feux qu’on allume à la montagne. On est souvent monté au chalet le 1er, passé toute la journée à ramasser le plus de bois possible pour faire une belle flambée en soirée ;-)… Bon évidemment on a aussi envoyé 2-3 fusées et starté des allumettes de bengale…
    Sinon je suis bien d’accord ave toi… vaut mieux célébrer la beauté des montagnes que de s’extasier devant un cortège de militaire ;-)

  5. Michèle says:

    Normalement, toutes les amicales suisses de France célèbrent la Fête nationale, mais malheureusement beaucoup décalent la date (au week-end le plus proche, voire même un mois avant ou un mois après). Les Suisses du Périgord respectent la date du 1er août, sortent les drapeaux, écoutent le discours du président et l’hymne national mais ne font ni feu de joie ni feu d’artifice (interdit à cause des risques d’incendie).
    Pour s’inviter à une célébration du 1er août en France, il suffit de lire les pages régionales de la Revue suisse envoyée à tous les immatriculés, et de contacter l’association de son choix.

  6. Lionel says:

    Uri, Schwytz et Nidwald ?

    Je suis navré quand j’étais petit je chantais a l’école Uri Schwytz et Unterwald hyahaho donc j’admet l’erreur du site Wikipedia.

    Mais si c’est un Suisse qui écrit ces lignes…

    Donc prenez la peine de changer le canton.

    Meilleures salutations

  7. martine42 says:

    Bonjour Kantutita,
    Merci pour toutes ces infos .C’est vrai qu’en France lors du 14 Juillet, le défilé militaire a une importance pour nous .Mais cela ne veut pas forcément dire qu’on est pro-guerre. Par contre, un défilé aux lampions me plairait bien!
    Dans tes hymnes, j’avoue que l’hymne suisse ne m’enthousiasme pas , mais le jurassien j’aime beaucoup!
    Merci pour ce partage de tes traditions suisses.
    Martine42

    • kantutita says:

      Coucou Martine,
      Merci pour ton mot!
      Oui, c’est vrai que ce défilé militaire du 14 juillet surprend au début! Après, on comprend que c’est la tradition.
      L’hymne suisse est un peu ennuyeux c’est vrai… Je préfère le côté rythmé du jurassien aussi haha.
      Une belle semaine à toi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *