Balade à Yverdon à travers le temps

Des menhirs aux vestiges d’un castrum, jusqu’à ses ruelles médiévales, c’est parti pour une balade historique à Yverdon! Accrochez-vous, on va traverser le temps et les époquesVoici 5 lieux à ne pas manquer dans la ville suisse.

Lors de mon week-end à Yverdon de cet été, je ne me suis pas ennuyée une seconde grâce au programme que m’avait proposé l’office du tourisme d’Yverdon-les-Bains et celle de Jura & Trois Lacs  (merci pour leur invitation). Parmi celui-ci, il y a avait une visite d’Yverdon avec une guide du patrimoine. Elle nous a fait voyager dans le temps à travers Yverdon, pour nous conter son histoire aux multiples facettes…

Suite à cette balade, je vous emmène dans 5 lieux plein d’histoire (s) à Yverdon-les-Bains dans ce billet du blog, suivez le guide!


Une histoire d’eau

La première chose à retenir sur Yverdon selon notre guide Monique Chevalley, c’est que la ville a été façonnée par l’eau. C’est dans son nom: Yverdon-les-Bains!

Eaux puisées pour le thermalisme depuis l’époque romaine, eau minérale (vous vous souvenez d’Arkina?), eaux des marais grouillants de biodiversité de la Grande Cariçaie, plages propices à la baignade et au canoë… l’eau est omniprésente dans la ville suisse, où le canal de la Thièle se jette dans le lac de Neuchâtel.

Avant la correction des eaux, le lac montait plus haut. La vieille-ville était encerclée par la Thièle, protection naturelle renforcée par des remparts.

Je vous présente notre guide, avant de vous emmener dans ces différents lieux.

La blogueuse suisse Kantutita et la guide du patrimoine Monique Chevalley
Kantutita et la guide Monique Chevalley

Visiter Yverdon-les-Bains sur les traces de l’histoire

1. Un site de menhirs à Yverdon

Pour commencer, je vous conseille de nous arrêter sur un site trop peu connu et étonnant. A Clendy, dans un coin de forêt, 45 menhirs sont dressés dans une clairière! Si, si, et ce site n’est pas assez connu.

Menhirs de clendy à Yverdon

On estime que les menhirs de Clendy ont été érigés il y a environ 6000 ans, lorsque les chasseurs-cueilleurs sont devenus sédentaires.

Ces pierres ont été taillées en forme vaguement humaine, d’où leur nom de « statues-menhirs ».

C’est lors des travaux de correction des eaux du Jura (1869-1883) qui feront baisser le niveau du lac de Neuchâtel de 2,7 mètres, que ces menhirs sont réapparus à Clendy, couchés. Ils ont été redressés pour former le site actuel, que l’on visite en libre accès.

Un lieu en-dehors du centre, que l’on peut rejoindre en 10 min à pied depuis la plage d’Yverdon

2. Les vestiges du castrum

Les vestiges du castrum

A l’époque romaine, Yverdon porte le nom Eburodunum (ville des ifs)! C’est une voie de passage sur un grand axe de communication, au nord des Alpes. Pour protéger son port, les Romains érigent un castrum au 4ème siècle de notre ère. C’est à dire, une forteresse romaine. Etendue sur 2 hectares, elle est entourée d’une muraille dotée de 15 tours.

Ruines à voir dans une ville suisse: les Romains érigent un castrum à Yverdon au 4ème siècle

Lorsque les Romains quittent Eburodunum en 405, le castrum est abandonné. Il sera rasé en 1860 pour étendre la ville. Mais il en reste des vestiges, une curiosité que j’ai beaucoup aimé découvrir!

On rejoint le site en une dizaine de minutes à pied depuis le centre-ville.

→ Le Castrum a donné son nom à un festival yverdonnois

3. Le château d’Yverdon

Le château d'Yverdon - balade dans les villes suisses

Le château d’Yverdon se trouve en plein centre historique! Car la ville suisse a été colonisée par la Savoie durant le Moyen-Âge, comme tout le pays de Vaud…

Pierre de Savoie fait construire le château d’Yverdon au 13ème siècle. Une ville fortifiée « en forme d’oeuf » lui est adjacente, protégée par la Thièle qui la ceinture. Puis au 16ème siècle, les Bernois occupent le pays de Vaud, brûlent la ville et prennent le château… Il y resteront jusqu’à la révolution vaudoise de 1798.

Aujourd’hui, l’ambiance en ses murs est bien plus paisible! Le Château d’Yverdon renferme un musée historique d’apparence modeste, mais qui présente plusieurs trésors de la région. On peut avouer que la scénographie n’est pas hyper moderne, mais cela n’enlève rien à l’intérêt de ce qu’il renferme!

Ne ratez surtout pas les barges de l’époque romaine, au sous-sol de l’exposition. Penser qu’elles nous viennent du Vème siècle est complètement fou! Elles servaient à transporter des marchandises.

Dans l’exposition, vous verrez aussi de magnifiques fragments de mosaïques romaines, qui valent le coup d’oeil.

Cette maquette du musée montre la ville suisse d'Yverdon à l'époque médiévale
Cette maquette du musée montre Yverdon à l’époque médiévale



4. Le centre historique d’Yverdon et ses trois ruelles charmantes

On peut dire que le centre historique d’Yverdon n’est pas bien grand, mais il est très charmant! Son centre névralgique est la place Pestalozzi avec ses terrasses (oui, c’est le moment de faire une pause café).

Weekend à Yverdon - Suisse romande - Que voir et que faire?

De là partent trois rues, la rue du Lac, la rue du Milieu et la rue du Four. On peut les parcourir les trois en levant les yeux sur les façades! Des passages ouverts entre les maisons permettent parfois de traverser de l’une à l’autre…

Ma préférée reste la rue du Four, allez jusqu’au bout! Tant qu’il y a des pavés au sol et pas trop d’enseignes internationales, cela reste le plus charmant ;)

De la place Pestalozzi, passez aussi devant le Château et jetez aussi un coup d’oeil à la rue de la Plaine.

Rue de la Plaine à Yverdon

Pestalozzi est un pédagogue avant-gardiste

Interlude: Pestalozzi, une figure locale inspirante

Né en 1746 à Zurich, Johan Heinrich Pestalozzi est un pédagogue avant-gardiste! Ce philantrophe estime que tous les enfants, même les plus pauvres, méritent d’être instruits, et… y compris les filles!

Ses écrits sur la pédagogie, il les met en pratique en tant qu’instituteur, et plus tard en dirigeant un institut pédagogique à Yverdon, qui devient un laboratoire de ses idées.

Il est resté dans l’histoire de la pédagogie comme le promoteur de l’éducation populaire. Il était persuadé que l’instruction permettait de faire reculer la misère et la délinquance.

« J’ai vécu moi-même comme un mendiant pour apprendre à des mendiants à vivre comme des hommes »

J. H. Pestalozzi


5. Belle Époque

Nous voilà déjà à la fin de cette balade à Yverdon à travers le temps!

Arrêtez-vous encore pour observer le Casino, un lieu qui a été bâti dans les années 1900 avec pour modèle celui de Monte-Carlo. Il a fière allure avec sa façade néo-baroque, vous le verrez à deux pas de la gare en vous rendant au centre historique. Il héberge aujourd’hui le théâtre Benno Besson.

A La Belle Epoque, les gens aisés viennent aussi profiter du Grand Hôtel des Bains. Aujourd’hui son décor est un peu déséquilibré à mes yeux, entre un beau patrimoine préservé, entouré d’une rénovation et extension moderne mais qui date déjà un peu. Mais il y a de magnifiques salles, et… les bains thermaux sont juste à côté!

J’espère que cette balade historique au coeur d’Yverdon-les-Bains vous aura donné envie de (re)découvrir la ville!

Comme je vous le disais dans le premier billet consacré à cette ville suisse, j’ai beau être née et avoir grandi à l’autre bout du lac vers Neuchâtel (où je vous emmène là), je n’avais jamais pris la peine d’y visiter autant de choses avant cette année…

Comme quoi, des fois on ne pense pas à visiter la ville d’à côté ;)

Merci aux offices de tourisme de Jura & Trois Lacs et Yverdon-les-Bains Région pour leur invitation à y passer un week-end pour la découvrir à fond! 

Et un chaleureux merci à notre guide Monique Chevalley pour son accueil enthousiaste! Grâce à elle, on a pu traverser l’histoire, le temps d’une balade à travers Yverdon.



A lire aussi sur le blog:

Que voir et que faire à Neuchâtel: le guide complet pour un week-end dans la ville suisse

VOYAGE EN SUISSE

City guide de ma ville, Neuchâtel

Un musée magique dédié aux automates près d’Yverdon

Un tour au Creux du Van

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *