Sauve qui pneu!

Publié le 29 octobre 2014 | Par kantutita | Différences culturelles, Six mois au Québec

L’hiver dernier a été particulièrement rude au Québec. Tous les habitants de la Belle-Province que nous rencontrons le répètent – ils semblent avoir été marqués par cette longue « glaciation » de leur pays! Du coup, je me suis demandée comment la conduite sur les routes de Montréal se déroulait avec ces kilos de neige. Cela donne des histoires de pneus, entre le Québec, la France et la Suisse.

Au Québec: le défilé des déneigeuses

J’ai demandé à notre copine québécoise Laurence comment cela se passait, la conduite sur neige à Montréal. « Mal, s’il neige avant le 15 décembre! » m’a-t-elle répondu. En fait, Du 15 décembre au 15 mars, les pneus neige sont obligatoires au Québec, donc tout roule grâce au travail des déneigeuses. Mais si les flocons tombent avant cette date, les automobilistes sont pris de court. « Ils n’arrivent pas à freiner aux feux et on voit des collisions… Heureusement au ralenti! ».

Une chenillette de trottoir

Une chenillette de trottoir au Canada – Photo de SimonP (Creative Commons)

Les fameuses déneigeuses de routes ou de trottoir (des modèles réduits des grosses) quadrillent Montréal pour rendre les routes accessibles. Il paraît que si on oublie de garer sa voiture du bon côté pour les laisser passer, elles ont une sonnerie affreuse pour tirer du lit les étourdis. Ceux qui ont le sommeil profond doivent retrouver leur char à la fourrière.

Je suis presque déçue de ne pas avoir l’occasion de voir l’hiver québécois pour découvrir la ville sous la neige et ce rituel! Je me demande si le tableau est aussi pire qu’en Suisse, à la Chaux-de-Fonds, où il tombe régulièrement de belles quantités de neige.

 

En Suisse: pas d’obligation de pneus neige, mais pas de problème

Dans mon petit pays, on est habitués aux chutes de neige, et même si ce n’est pas obligatoire, tout le monde a un jeu de pneus neige dans son garage, à monter lorsque l’hiver approche. Du moins par chez moi à Neuchâtel. Si au bord du lac, la neige ne tient pas beaucoup, elle est fréquente dès qu’on prend un peu d’altitude. Et atteint un pic dans le haut du canton.

Au hasard… à la Chaux-de-Fonds, où la neige s’entasse sur les trottoirs (comme je vous le montrais ici)

Chaux-de-Fonds-neige10

Photo: YPFL

Brévine Petite Sibérie de la SuisseLes pneus neige ne sont pas obligatoires en Suisse, mais en cas d’accident, si vous n’avez pas chaussé de gommes d’hiver, aïe aïe aïe! Cela peut vous valoir une amende si vous gênez le trafic sur une route enneigée, et en cas d’accident  impliquant un véhicule chaussé de pneus été, la coresponsabilité du conducteur peut être engagée… (Si vous roulez là-dessus, il vaut mieux être équipés → )

 

Selon le site du TCS (Touring Club Suisse):

Le conducteur doit pouvoir garder la maîtrise de son véhicule en toute situation. Si, en cas d’accident, sa responsabilité est mise en cause parce que son véhicule n’était pas équipé adéquatement pour l’hiver, son assurance peut réduire ses prestations ou même se retourner contre lui pour négligence.

 

En France, on ne connaît pas la neige

Les pneus d’hiver ne sont pas obligatoires en France. Mais il y a des propositions pour instaurer une nouvelle règle lorsque les conditions météo l’exigent, comme en Allemagne. Le principal obstacle semble être « mais où va-t-on stocker ces pneus? Cela prend de la place! ».

Pneus l'hiver - Crédit Marc Lagneau

http://www.tirendo.fr/voiture/pneus/pneus-toutes-saisons

 Photo: Marc Lagneau (Creative Commons)

 

Bon, là, je vais me permettre de me moquer un peu. Parce qu’en France, chaque année, les journaux télévisés nous bassinent avec la paralysie des routes françaises parce qu’il neige. Eh bien, l’hiver, il risque de neiger. Et quand il neige, il faut avoir des pneus adéquats, non?

Mon Français du Sud vient au secours de ses compatriotes en disant qu’à cause du climat, il neige très peu à certains endroits, blablabla, qu’ils n’ont pas l’habitude, que je peux pas comprendre parce que je suis Suisse. Par exemple il me soutient qu’il neige très rarement à Paris ou au bord de l’océan. Ah bon? Pas de Bretagne sous la neige alors? Rares vues de la Tour Eiffel sous un manteau blanc? Dé-ce-ption!

Je me suis moquée, maintenant c’est à vous. Depuis un séjour en Suisse sans pneus d’hiver avec la voiture du beau-père (habituée à circuler au Sud de la France où on ne voit quasiment jamais de flocon), on a un peu flippé d’égratigner sa jolie caisse en glissant dans un parking lausannois non déneigé. Le reste des routes était heureusement plutôt impec grâce aux déneigeuses et au sel épandu sur les grands axes. Alors quand on a acheté une voiture d’occase à Montpellier juste avant Noël et une visite en Suisse, la question était: est-ce qu’on compte sur la chance hasardeuse qu’il ne neige pas durant notre séjour la semaine prochaine, où est-ce qu’on achète des pneus neige? On a choisi la prudence, et depuis, il n’a plus jamais neigé lorsqu’on passe dans mon pays l’hiver. Et on doit être les seuls Montpelliérains à rouler avec des pneus neige toute l’année « au cas où ». Je viens de lire que cela n’abîme pas forcément mes « peneus* » mais que  par contre les « performances » de ma voiture sont diminuées.

Tiens, des pneus neige toute l’année, ce serait pas la solution? Au moins, y’a rien à stocker pour ceux qui n’ont pas un garage individuel!

*Je disais « mes peneus » pour me la jouer suisse, mais je réalise que c’est aussi une prononciation qu’on entend au Sud de la France.  Mais pas avec la même intonation ;)

Bon, et chez vous, votre auto chausse-t-elle ses pneus neige l’hiver ou pas? Dans quelles régions de France est-on à l’aise sur un manteau blanc? Parce que la paralysie des routes et des trains à cause des chutes de flocons reste une grande source d’incompréhension pour moi.

4 Responses to Sauve qui pneu!

  1. Let It Snow says:

    Pour avoir vécu le « terrible » hiver dernier au Québec, j’ai effectivemnt été impressionnée par l’organisation du déneigement, la discipline et la patience des habitants (et le klaxon des déneigeuses donne en effet envie de tuer son voisin). Le plus difficile, finalement, c’est que ça dure des mois ;)

    • Kantu says:

      C’est vrai que vu de l’extérieur et sans l’avoir vécu, l’organisation semble assez folle autour du déneigement! Le klaxon de la déneigeuse doit te tirer du sommeil avec des envies de meurtre, j’imagine bien :)

  2. xav says:

    Pour avoir grandis en région parisienne, je peut te confirmer,
    dans les années 80 il neigeait pendent 1 mois, 1 mois et demi.
    Dans les années 90 ce n’était plus que une à deux semaines et maintenant
    ce n’est pas tous les ans.

    Quand j’étais à Rennes, les locaux disaient qu’ils voyaient la neige une fois tous les 10 ans et pas plus d’une semaine fonte comprise.

    A Dijon, il neige une semaine par an (et le thermomètre frôle les -10°)

    Je te passe quand cela arrive en bord de mer en région PACA, c’est juste la catastrophe (quand il pleut un peu fort aussi du reste)

    Donc non en France il ne neige pas souvent (seulement près des frontières)

    • Kantu says:

      Bonjour Xavier, merci pour ton rapport sur ces différentes villes. Je n’ai pas vraiment d’idée de la situation en France, n’ayant passé l’hiver que dans le Sud où c’est extrêmement rare de même apercevoir un flocon tombant du ciel. Pour la neige qui tombe de moins en moins à Paris, ça m’a rappelé la situation à Neuchâtel. QUand j’étais gamine on passait l’hiver à faire des bonhommes de neige et du patin sur le lac, et maintenant la couche de neige ne tient pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *