La fondue suisse à la conquête du Québec

Publié le 28 septembre 2014 | Par kantutita | Gastronomie, Six mois au Québec

Deux Vaudois ont déposé leurs valises au Québec en 2010, et sont aujourd’hui des ambassadeurs de notre plat national: la fondue suisse! Depuis 2 ans, Gérald et Sandrine râpent des tonnes de gruyère et d’emmenthal pour concevoir des sachets prêts à cuisiner, qui finissent dans des caquelons québécois. Le nom de leur entreprise? S.O.S Fondue! Une initiative qui sauve aussi les expats suisses, dubitatifs face aux fondues industrielles proposées dans tous les supermarchés d’ici.

Dans une délicieuse interview, ils nous racontent comment ils ont eu l’idée de faire découvrir les fromages suisses aux Québécois… Et si vous avez déjà faim, vous pouvez gagner une de leur fondue à condition d’habiter au Québec: il suffit de laisser un commentaire en bas de cet article. Allez hop, on tente sa chance! Sinon, pour commander sa fondue en ligne et se faire livrer, rendez-vous sur  www.sosfondue.ca

Interview de Gérald Golay, fondateur de SOS Fondue

SOS-FONDUE De la fondue suisse au Québec

Photo: SOS FONDUE

Qui se trouve derrière « SOS Fondue »? Et comment vous êtes-vous retrouvés au Québec?
– Comme beaucoup d’Européens, notre première idée en arrivant ici en 2010 était d’ouvrir un gîte. Très vite, j’ai finalement trouvé du travail dans le tourisme et Sandrine a travaillé en restauration et en retouche photo, son métier de base. Finalement, poussés pas des voisins et amis qui « capotaient » sur nos fondues, nous avons tenté l’aventure S.O.S. Fondue en décembre 2012. Nous sommes partis à deux et avons engagé notre premier employé cette année. Lors des festivals d’été, nous engageons plusieurs personnes pour nous aider. Nos enfants de 18 et 15 ans sont également très précieux dans le développement de notre petite entreprise.

Le Québec était dans nos têtes depuis 1995, date à laquelle nous étions venus en vacances et où nous avons… conçu notre fille! Très vite nous étions tombé d’accord que si l’envie de quitter la Suisse arrivait un jour, ce serait au Québec que nous tenterions une 2e vie. Quinze ans après nous avons débarqué…

Comment avez-vous eu l’idée de distribuer de la fondue suisse au Québec?
– Outre les encouragements de nos amis, nous avons assez vite constaté le manque de qualité des fondues proposées dans les magasins québécois. A part les boîtes fabriquées en usine (par exemple Swiss Knight, qui sont à notre sens une insulte pour les vrais amateurs de fondue), il n’existait pas de mélange artisanal à disposition des clients.

Vos mélanges de fondue sont conçus à base de fromages importés de Suisse. Êtes-vous plutôt moitié-moitié ou fondue valaisanne? ;)
SOS FONDUE– Vous savez il n’existe pas que deux recettes de fondue. Nous sommes Vaudois et personnellement j’ai grandi en mangeant des fondues composées à 100% de Gruyère. A Neuchâtel, ils mangent volontiers des mélanges 50% Gruyère / 50% Emmental. En Valais, ils ajoutent du Raclette. En Suisse allemande il existe également beaucoup de variétés avec de l’Appenzell ou du Sbrinz. Je crois que chaque canton suisse possède sa recette et je trouve réducteur de considérer que la fondue moitié-moitié est la « vraie » recette. Pour notre part, nous avons organisé une dégustation à l’aveugle et avons opté pour une recette composée de 80% de Gruyère et de 20% d’Emmental. Nous avons également pensé à lancer une moitié-moitié mais… il est plus onéreux et compliqué de trouver du Vacherin fribourgeois ici.

La principale raison de notre popularité réside dans notre mélange de famille aux herbes et aux épices. Inventée par ma tante, qui possédait un restaurant dans les années 70 près de Lausanne, cette recette n’est connue que de 5 ou 6 personnes. Nous l’avons appelée « L’Edelweiss » et elle représente plus de 80% de nos ventes. Le plus cocasse, c’est que le Québec est le seul endroit où cette recette est vendue. En effet, suite à la mort précoce de ma tante il y a 20 ans, la recette est retournée dans l’anonymat de notre cercle familial. Nous sommes fiers de pouvoir dire que la recette proposés ici est « unique au monde… et même introuvable en Suisse! »

Vous proposez deux fondues, la Suissesse (classique) et L’Edelweiss (recette familiale épicée). Sont-elles à base de mélanges de fromages différents?
– Le mélange de fromage est le même. La différence réside dans les ingrédients qui sont proposés. Avec « La Suissesse », un sachet séparé est composé de vin blanc, ail haché et kirsch. Pour l’Edelweiss on ajoute notre fameuse recette de famille composée de plusieurs ingrédients top secret. A ce jour personne n’a trouvé les ingrédients, même de nombreux cuisiniers qui y ont goûté… ce qui est parfait ;)

L'authentique fondue suisse - disponible au Québec

Les Québécois sont-ils friands de fondue?
– Les Québécois adorent le fromage et consomment beaucoup de fondues. Je trouve même qu’ils ont davantage d’imagination que nous pour la manger. Alors qu’en Suisse nous la consommons exclusivement avec du pain, les Québécois trempent des brocolis, des choux-fleurs ou des patates. Ils l’accompagnent de différentes viandes et/ou salades. Nous connaissons même des clients qui trempent des pommes ou des raisins! Ils en consomment aussi volontiers l’été en entrée, avant un barbecue par exemple.

Nous avons été étonnés de constater que presque tout le monde possède un caquelon et un réchaud, ce qui a été une grande source de motivation pour lancer la compagnie car nous avions peur que les gens ne soient pas équipés. Pour les autres, nous en proposons à la vente sur notre site.

Quel accueil réservent-ils à vos fondues suisses après avoir été habitués à celles que l’on trouve dans les supermarchés du Québec?
– De plus en plus nous pouvons compter sur une clientèle fidèle. Nous ne pouvons pas lutter contre le prix des sachets d’usine et préférons nous concentrer sur une clientèle plus exigeante, soucieuse de privilégier la qualité. Nous sommes d’ailleurs proposés dans plusieurs épiceries fines ou fromageries. Notre clientèle est composée en grande partie de personnes qui préparaient eux-mêmes leurs fondues. Entre l’achat des fromages, du vin, de la fécule, du kirsch et le temps de préparation, beaucoup se tournent vers nous car ils apprécient le fait que nous ayons déjà tout préparé pour eux. Et pour un prix moindre ou équivalent… Nous sommes très fiers des témoignages que nous recevons. Certaines personnes ne mangeaient pas de fondue car il n’aimaient pas ça… jusqu’au moment où ils ont goûté les nôtres lors d’un marché public ou une dégustation.

Nous voulons nous positionner comme un produit haut de gamme et les études de marché nous confortent dans ce choix car les gens font davantage attention à la qualité et sont friands d’acheter des produits fabriqués dans leur région. A ce titre nous avons obtenu le label « Aliment préparé au Québec » puisque tous nos produits sont achetés ici auprès d’importateurs québécois. Les fromages à pâte dure suisses nous assurent aussi un gros argument de vente par rapport aux autres fromages puisqu’ils sont garantis sans lactose. Cet élément permet à de nombreuses personnes intolérantes de manger ce plat.

Avez-vous tenté une recette de fondue avec du fromage québécois?
– Non. Nous ne voulons pas aller sur ce marché car notre volonté est de proposer nos authentiques fondues suisses au fromage. Nous ne tenons pas à proposer des produits que nous ne maîtrisons pas. Beaucoup de fromagers offrent cependant des recettes locales très intéressantes. Le mieux est de leur demander conseil pour trouver le mélange idéal à base de fromages québécois.

Savez-vous comment les Québécois ont découvert ce plat typiquement suisse? On voit en effet beaucoup de caquelons rouges à croix blanches dans les magasins de cuisine de Montréal!
– Je pense que tous les pays qui connaissent des hivers froids mangent de la fondue ou des plats nourrissants du même type. Je n’ai aucune idée des origines de ce plat ici, mais beaucoup de Suisses sont venus s’installer depuis les années 60. En plus, les Québécois qui ont voyagé en Europe se rappellent tous d’avoir dégusté une fondue sur les pistes de ski. De nombreuses personnes nous remercient de leur redonner le goût de la fondue qu’ils ont dégusté là-bas… Ce que les boîtes d’usine ne réussira jamais à reproduire! Nous ne sommes pas responsables de la popularité de la fondue mais nous y contribuons de plus en plus. En 2014, nous aurons râpé et emballé plus de quatre tonnes de Gruyère et d’Emmental!

 * * *

Mmmh… en tout cas moi ça me met l’eau à la bouche! J’espère que cette rencontre vous a intéressés. Comme quoi, la gastronomie suisse, ça s’exporte dans les pays froids! À présent, place au concours.

Pour tenter de gagner un sachet d’Edelweiss (la fameuse fondue à la recette secrète), laissez-nous un commentaire commençant par « Je participe » sous cet article, en répondant bien à la question: quel animal apparaît dans le logo de SOS Fondue? Conditions: habiter le Québec et laisser une adresse e-mail valide pour que je puisse vous contacter! Le tirage au sort aura lieu le 15 octobre. Bonne chance!

EDIT: La main du hasard a désigné comme gagnant COCANO JACKSON. Bravo! Et merci à tous les participants d’avoir tenté leur chance…

Et partagez le concours avec vos amis gourmands!

Et vous, votre fondue suisse préférée, c’est quoi?

11 Responses to La fondue suisse à la conquête du Québec

  1. Chantal Conan says:

    Je participe!
    Votre fondue est exquise!
    Vous deux, vous êtes formidables!
    Vive l’immigration et les couleurs et saveurs que nous apportons dans notre pays d’accueil!
    Bonne continuation!

  2. Sylvie says:

    Je participe (pour mon fils qui a une adresse au Québec !). Je pense que c’est un orignal représenté dans le logo (ou bien un caribou…).
    Réussiront-ils à détroner la Poutine avec la fondue suisse ?! Moi, je préfère la fondue !

  3. Nicole Morandi says:

    Je participe ! J’ai testé vos deux fondues qui ont totalement séduit un Gruèrien incrédule.
    Continuez !

  4. Nicole Morandi says:

    Ah oui, j’oubliais : je suis heureuse que votre orignal survive au temps de la chasse. Ici, en Gaspésie, les pauvres n’en diront pas tant…

  5. John Collins says:

    Je participe …. L’Edelweiss est la meilleure fondue que j’aille dégustée. Pour ce qui en est de l’animal du logo, c’est bien un orignal (moose) Québecois portant une culottes suisse, ce qui n’est pas commun. Bonne semaine les Golay ! ;-)

  6. marc says:

    Je participe, c’est un original. Bravo pour la fondue

  7. Sylvie says:

    Je participe :) et l’animal est un élan du Québec ha ha !

  8. Je participe le vieil élan!! SOS fondue est a la coutume Suisse ce que le moonwalk est a Michael Jackson! Ce que le fromage skouik skouik est a la Poutine, ce que la féerie est a Neverland, ce que cette fondue est a une délicieuse soirée!!!
    Gérald premier Ministre!!!!!!

  9. Karine says:

    Je participe pour ma copine Dalal, genevoise expatriée à Québec!
    Je suis sûre qu’elle seraiiiiit trop heureuse de manger une bonne fondue!!!

    Et le petit animal sur le logo est un orignal :-)!

  10. Ollie says:

    Fabuleux pour tous les expats à qui la bonne fondue suisse ne manquera pas cet hiver :)

  11. Zufferey says:

    Félicitations bonne continuations,je sais comment il est pas facile de faire du bon fromage au Quebec!( possible mais sans contraintes) lâcher pas le morceau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *