Vue sur le phare de l'ile au Pot a leau de vie

Escapade sur une île du Saint-Laurent

Publié le 3 octobre 2014 | Par kantutita | Adresses, Escapades au Québec, Six mois au Québec, Voyage

Road-trip au Québec – Épisode 2 – Cap sur l’Île aux Lièvres!

Fin août, Y’a pas le feu au lac a passé 12 jours merveilleux sur les routes du Québec… On est rentrés conquis (bien que maganés) et on vous raconte à présent une étape de notre voyage chaque semaine. Après les jolis villages du Bas-Saint-Laurent vendredi dernier, on vous emmène un peu plus loin sur la côte…

Allez moussaillons, larguons les amarres pour se rendre sur l’une des nombreuses îles du Saint-Laurent!

Carnet de route au Québec: L’Île aux Lièvres

Où on ne croise pas l’ombre d’un animal à grandes oreilles…

L'Ile aux Lievres sur le Saint Laurent

Je vous le disais à l’épisode précédent: au niveau de la région du Bas-Saint-Laurent, l’estuaire est déjà si large qu’il évoque une mer, ponctué d’îles qui lui donnent un aspect romanesque. Bonne nouvelle: plusieurs d’entre elles peuvent être visitées!

Nous avons choisi l‘Île aux Lièvres – avec la garantie de goûter à sa quiétude sans croiser un troupeau d’autres humains – parce que la société d’écotourisme Duvetnor y emmène les randonneurs en nombre limité.

L’histoire de Duvetnor est plutôt extraordinaire! Son fondateur a entrepris d’acheter des îles de l’estuaire du Saint-Laurent pour en faire des sanctuaires d’oiseaux de mer. Comment financer ce projet de sauvegarde? Son idée est de revendre une partie des plumes d’un canard douillet, l’Eider à Duvet. Mais non, il ne va pas les arracher directement sur les palmipèdes! Les plumes sont prélevée lors de la nidification, dans une quantité moindre dans chaque nid pour ne pas troubler le confort des oisillons. Vendues à prix d’or, ces plumes servent à fabriquer des couettes haut-de-gamme en Allemagne… Et à assurer la sauvegarde de l’habitat du fameux canard.

J’ai pris cette photo d’Eiders à duvet (les gros tas de plumes noir et blanc) lors de ma visite du Biodôme de Montréal – récit ici. Depuis l’île aux Lièvres, nous avons eu la chance de reconnaître leur profil particulier sur les rochers, grâce à notre longue-vue!

Biodome canards

L’écotourisme (hébergement, trajet en bateau pour rejoindre l’île, etc) permet à Duvetnor de compléter les fonds nécessaires à la protection de l’Île aux Lièvres, des Îles Les Pèlerins, et celles du Pot à l’Eau-de-Vie. Depuis peu, la société profite en plus de l’engagement du ministère de l’environnement.

En passant une journée ou plusieurs sur l’une de ces îles, les touristes participent donc à la sauvegarde des lieux… Ce qui explique aussi le tarif d’aller-retour en bateau qui peut sembler dispendieux: 43 $ par adulte, et 22 par enfant. Mais attention: en période de nidification, aucun humain n’a le droit de débarquer pour ne pas déranger les protégés à plumes!

Côté hébergement, notez que Duvetnor loue des chalets sur ses jolies îles, ainsi que des emplacements de camping. Le bon plan le plus insolite est de passer une nuit dans le phare centenaire de l’Île au Pot à l’eau-de-vie, restauré en auberge!

Phare du Pot a l'Eau-de-Vie

Pour notre part, nous sommes contentés de faire un tour de quelques heures sur l’Île aux Lièvres. Il faut d’abord réserver ses billets auprès de Duvetnor, se rendre au port de Rivière-du-Loup et être bien ponctuel…

Nous avons embarqué sur un petit bateau à moteur qui devait nous conduire jusqu’à destination – et revenir nous chercher quelques heures plus tard. À bord, nous étions à peine une dizaine.

Cap sur l'Ile aux lievres !

Notre bateau « Le Petit Lièvre » ↑

Le port de Rivière-du-Loup ↓

Port de Rivière du Loup

Goéland sur le port de Rivière du Loup

Nous avons eu une chance incroyable durant le trajet! Dans les flots, le capitaine a repéré le dos blanc d’un bélouga. Nous avons ainsi pu admirer un groupe de six bélougas, ces petites baleines du Saint-Laurent. Elles se sont approchées de nous en nageant, et sont passées sous notre bateau. Un des moments les plus magiques de notre voyage au Québec!

 

Voici un gif animé qui donne le mal de mer concocté par Hugo. Je vous conseille de continuer de lire la suite de l’article en le bouchant avec votre main, après avoir admiré la preuve de nos rencontres avec des bélougas.

oie_2181146qLEEOo6V

 

Ce n’est pas visible sur les photos, mais pendant qu’elles passaient à 1 mètre du bateau, j’ai vu une baleine sourire. J’vous jure!

 

Un lieu que j'ai adoré au Québec, c'est l'Ile aux Lièvres! Un bout de terre sur le Saint-Laurent, un sanctuaire d'oiseaux... et en faisant la traversée en bateau, nous avons croisé des bélougas! Des moments magiques...En chemin, notre bateau est passé à côté du Phare du Pot à l’eau de vie et de ses îles, où on a pu apercevoir  une nuée de cormorans et de guillemots, ces palmipèdes de la famille des pingouins, qui arborent aussi un smoking noir et blanc. On a aussi pu apercevoir des phoques communs durant la traversée: ils sont nombreux dans la région.

Une fois débarqués sur l’Île aux Lièvres, tout en longueur (elle fait 13 kilomètres de long, sur 1,6 km de large) un des animateurs de Duvetnor nous a informés qu’on n’aurait pas le temps de faire la rando qui fait tout le tour de l’île (14 km ). Il nous a conseillé un itinéraire plus adapté au temps que nous avions à disposition avant que le bateau ne revienne nous chercher… Pendant ce temps, les autres voyageurs ont pris possession de leurs chalets, car un bon nombre d’entre eux avaient prévu de passer une nuit sur l’île. Une expérience qui fait bien envie!

Munis d’une carte des sentiers, Hugo et moi sommes donc partis à l’aventure! Il faut faire attention car certains chemins sont inondés par la marée haute.

Notre petite marche de deux heures et demi nous a mené au sommet d’une colline recouverte par la forêt (comme le 75% de l’île), puis le sentier continuait le long de la plage sablonneuse, avec une belle vue sur le fleuve Saint-Laurent et des anses rocheuses. C’est la partie que j’ai préférée, pour la vue dégagée sur le fleuve! Nous avons pu voir des oiseaux sur les rochers (cormorans, eiders) ou sur la plage (bécasseaux, pluviers) tout en marchant… Et mon chum a même aperçu un dos de baleine au large! Il a l’œil ce garçon… Moi j’ai beau scruter, je ne vois toujours que des vagues… Ou des bélougas mais c’est plus facile puisqu’ils sont blancs!

Le paysage aux tons pastels était fantastique, et l’idée que nous étions un peu privilégiés de découvrir cet endroit (et donc quasiment seuls) a ajouté au charme de l’escapade…

Un aperçu de ce qui vous attend si vous visitez l’Île aux Lièvres?

Ile aux Lievres

L'Ile aux Lievres

Vue sur le phare de l'ile au Pot a leau de vie

L'Ile aux Lievres

Ile sur le Saint-Laurent

L'Ile aux Lievres

L'Ile aux Lievres sur le Saint Laurent

Seule déception… Mais ils sont où les lièvres? ;) Bien cachés en tout cas!

La semaine prochaine, nous continuerons de vous raconter notre road-trip au Québec. On vous emmènera visiter  le magnifique parc du Bic, et jeter un œil à la Pointe-au-Père de Rimouski!

En attendant, vous pouvez relire « les jolis villages du Bas-Saint-Laurent  » ou étudier notre itinéraire sur cette carte!

Carnet d’adresses

Et vous, vous doutiez-vous que le Québec avait des îles à visiter? C’est une région propice aux vacances maritimes, même si on pense plus facilement à ses immenses forêts de sapins quand on prévoit un voyage dans la province!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *