Raton laveur du Biodôme de Montréal

Rencontre avec la faune du Québec au Biodôme

Publié le 17 juillet 2014 | Par kantutita | Escapades au Québec, Six mois au Québec, Voyage

Le Biodôme de Montréal est une serre présentant des animaux québecois. Une sorte de zoo amélioré et sans cages, dont les enfants et les fans de pingouins (j’en fais partie!) sortent avec un grand sourire ravi. En seconde partie, on va aussi visiter l’Insectarium, qui comme son nom l’indique… Bon, vous avez deviné!

D’abord, je voudrais dire que c’est une quête d’orignal manquée qui a guidé mon intérêt vers le Biodôme de Montréal. Mais si on ne croise pas de grands cervidés dans cette serre au cœur de la ville, elle vaut le détour pour ses mises en scène de la faune du fleuve Saint-Laurent.

N’oubliez pas votre petite laine, parce qu’on se rendra aussi au royaume des pingouins! Et le début de la visite est mille fois trompeur, car on traverse d’abord des zones présentant des animaux des tropiques – et les Fahrenheit montent. Or ensuite, on se retrouve dans une espèce de Papiliorama réfrigéré – contents de ne pas avoir laissé son foulard et son pull au vestiaire après tout!

Je ne vais pas insister sur la partie tropicale,  où l’ambiance ressemble au Papiliorama, la très jolie serre tropicale de Kerzers (pour les Suisses) ou à la petite serre amazonienne du Lunaret (pour les Montpelliérains). Reste que c’est très joli! On y a vu des aras fantastiques, un cabiai (le plus gros rongeur du monde) et des petits singes en semi-liberté.

Ce qui m’intéresse plutôt, c’est de vous montrer des animaux typiquement québecois dans ces trois milieux:

  • L’érablière des Laurentides
  • Le Golfe du Saint-Laurent
  • Les Régions Subpolaires

 

L’érablière du Biodôme

Erablière des Laurentides

En entrant dans cette serre, on se retrouve dans une ambiance de forêt québecoise. Sur un plan d’eau, on découvre un barrage de castors, alors que des oiseaux chantent et volètent dans les arbres.

Dans des enclos séparés du public par des fosses ou des vitres, nous avons aperçu une loutre et profité des ratons laveurs farceurs, qui se chicanaient sur leurs branches. Il paraît d’ailleurs qu’on peut en croiser le soir à Montréal qui font les poubelles, mais malgré tous nos efforts, on n’a qu’une marmotte à notre palmarès pour le moment.

Raton laveur du Biodôme de Montréal Raton laveur du Biodôme de Montréal

Pas de bol par contre: lors de notre visite, le lynx et les castors se cachaient! J’aurais tant aimé voir un castor :) Mais bon, ce sont deux animaux qui vivent aussi chez moi en Suisse, dans le canton de Neuchâtel, alors ils semblent un peu moins extraordinaires.

Une foison de palmipèdes sur les bords du Saint-Laurent

Le changement de décor est total en arrivant dans le golfe du Saint-Laurent factice du Biodôme. Et la température descend encore!

Biodome canards

Biodome de Montreal (6)

Biodome de Montreal (1)

Vous voyez ci-dessus l’envers du joli décor.

Canard plongeur au BiodômeJe suis tombée en pâmoison devant les nombreux canards du coin (coin) et Hugo, mon cheum, a eu toutes les peines du monde à m’attirer hors de cet écosystème plein de plumes. Je voulais tous leur tirer le portrait évidemment.

Ce qui est amusant, c’est qu’il est possible d’observer certains canards plonger dans la grande bleue derrière la vitre d’un aquarium! C’est fascinant de suivre leurs mouvements si gracieux, et de les voir attraper un poisson par le hublot.

Il y a également de grands bassins où sont présentés d’imposants poissons, des requins et des raies.

Ensuite, le dernier chapitre de la visite au Biodôme de Montréal nous a emmené dans un univers frisquet, la partie consacrée aux régions subpolaires!  D’abord, nous avons vu des oiseaux des côtes du Labrador, au nord du continent américain. Le paysage représenté est une côte rocheuse, aux falaises escarpées, peuplée de pingouins et de macareux.

Puis nous avons traversé le territoire des manchots et des gorfous des îles subantarctiques (oui, on n’est plus au Québec là!).

Nous avons pu identifier les espèces tout au long du chemin grâce à un guide vendu à l’accueil pour quelques dollars, qui vaut vraiment la peine! Il nous sera aussi utile lors de nos excursions dans la vraie nature québecoise.

Démonstration de son efficacité avec ces portraits de plumipèdes divers, reconnus dans la brochure.

Un manchot papou

Biodome manchot papou

Un macareux moine, dit puffin en anglais (ok, ça, c’est facile c’est mon préféré!)

Biodome macareux Biodome eider a tete grise (1)

L’étonnant Eider à tête grise

Biodome manchots

Manchots empereurs et papou –  c’est de la triche ils viennent d’Antarctique!

Super pédagogique!

Il faut aussi noter que le sous-sol du Biodôme comporte un endroit génial, genre cabinet de curiosités de naturaliste, avec des explications ludiques et des animaux empaillés, des bois de cervidés, des notonectes et d’autres surprises. Le jour où nous avons visité ce lieu, des classes étaient en excursion sur place… Les enfants ont dû bien s’amuser et apprendre plein de choses!

Le cabinet de curiosités du Biodome

Bref, le Biodôme est très pédagogique et super bien fait.

Alors, envie d’aller y faire un tour? Je la conseille bêtement si vous aimez les animaux – c’est un zoo en mieux après tout. Pour les infos pratiques, c’est en fin de billet.

En tout cas, nous y avons passé un moment très agréable. Honnêtement, ce n’est pas LA visite indispensable à agender si vous passez seulement quelques jours à Montréal et êtes pressés par le temps. Mais si vous avez  envie de faire plaisir aux enfants ou / et un fort intérêt pour les oiseaux, allez-y!

 

Visite # 2

L’Insectarium

Insectarium de Montréal (4)

Je profite de ce billet pour vous parler de l’Insectarium, un autre antre dédié aux animaux… à six pattes cette fois. Il est situé au cœur du Jardin botanique et permet de découvrir les insectes autrement! Le pavillon qui héberge l’Insectarium de Montréal n’est pas très grand, il se visite très agréablement et contient bien des surprises.

Que les phobiques  se rassurent, il n’y a pas que des vivariums avec des insectes, comme je le craignais un peu au départ. La collection présente, de manière super pédagogique à nouveau, des explications sur les mœurs de ces animaux souvent mal-aimés, ainsi que quelques insectes en boîte et de nombreuses carapaces de coléoptères et papillons sur des tableaux.

Oui, je sais, cela semble glauque, mais cela ne l’est pas sur place! Les couleurs et les formes sont étonnantes dans ce monde des insectes, et j’ai été émerveillée par la beauté des collections. En plus, des insectes qui ne bougent pas, c’est plus facile à observer et moins impressionnant!

Insectarium de Montréal (2)

Ci-dessous, Mesdames et Messieurs, voici les incroyables insecte scie et insecte épis de maïs!

Insectarium de Montréal (3) Insectarium de Montréal (5) Insectarium de Montréal

Si vous visitez le jardin botanique de Montréal, ne manquez donc pas de faire un tour à l’Insectarium! Cela m’a ouvert l’esprit sur cet univers… j’allais dire de toutes petites bêtes, mais on y a vu des spécimens énormes alors je ravale mes mots.

Bien sûr, je vous parlerai prochainement aussi du jardin botanique, qui se trouve dans le même complexe d’attractions « Espace pour la vie ». Pourquoi? Parce que c’est le plus beau jardin botanique que j’ai eu le bonheur de visiter. J’en suis absolument amoureuse. Le temps de trier mes 500 photos et je vous en fais faire le tour!

INFOS PRATIQUES

Se rendre au Biodôme en transports publics:
L’arrêt de métro Viau se trouve juste devant le Biodôme!
Tarif d’entrée: 19 $ canadiens pour les touristes
Pour les Québecois, c’est 15 $, et il y a d’autres rabais possible avec la Carte accès Montréal
50 $ pour une famille de 5 personnes – Forfaits possibles avec la visite d’autres attractions du site
Temps estimé pour la visite: 1h30
Site web du Biodôme de Montréal
 
 
Se rendre à l’Insectarium en transports publics:
L’arrêt de métro Viau ou Pie IX se trouvent à deux pas du jardin botanique de Montréal. L’Insectarium est niché à l’entrée de ce dernier.
Tarif d’entrée: identiques au Biodôme, mais ils comprennent l’entrée au merveilleux jardin botanique + la visite au petit l’Insectarium
Temps estimé pour la visite: 45 minutes pour l’Insectarium – minimum 2-3 heures pour le jardin botanique
Site web de l’Insectarium

Enregistrer

3 Responses to Rencontre avec la faune du Québec au Biodôme

  1. JP says:

    Oh les souvenirs! J’ai passé un merveilleux moment tant au Biodôme qu’au jardin botanique et à l’Insectarium! Et pourtant je ne suis pas un
    passioné d’animaux. Pour tout dire j’y suis allé un peu par hasard, parce que j’avais pris une carte touristique qui laissait l’entrée gratuite dans plein de musées, et ces endroits étaient dans la liste…

    Le Biodôme est vraiment génial. Et j’ai pu (aperce)voir un lynx! Nananère ;). Et je confirme qu’on peut voir des ratons laveurs dans les rues! J’ai même vu une famille entière se promener dans un parc de Vancouver. (c’est pas Montréal, mais c’est là fois où j’en ai le plus vu)
    Ce que j’ai préféré à l’insectarium c’est les papillons. Il y en a tellement et des magnifiques! Mais toute l’expo est passionnante.
    Quant au jardin botanique, je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi grand, beau et varié! Si j’avais su j’aurais d’ailleurs prévu plus de temps…

    • Kantu says:

      JP, c’est incroyable que tu y sois aussi allé! Je m’attendais pas à ce qu’un lecteur connaisse le Biodôme.

      Je suis vraiment jalouse que tu aies pu voir le lynx ET plein de ratons-laveurs. Moi je ne vois que des écureuils à Montréal… blasée…

      Pour le jardin botanique, j’ai aussi été surprise et déçue en bien comme diraient les Vaudois! J’y ai passé des heures, et je suis loin d’en avoir fait le tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *