Helvetibox, une box suisse de produits gourmands!

Helvetibox emballe le terroir suisse!

Publié le 26 janvier 2016 | Par Kantutita | Gastronomie, Spécialités suisses

Miam! Cette semaine on va goûter des produits suisses… car je vous parle de l’HelvetiBox, un concept gourmand lancé par un Vaudois afin de faire connaître le terroir helvétique. J’ai trouvé l’idée géniale!

Parce que, c’est vrai, avouons-le, si on connaît bien les spécialités de son canton, on ne sait pas forcément quels sont les atouts gastronomiques de celui d’à côté… En tant que Neuchâteloise, par exemple, je n’avais aucune idée de ce que les cantons suisses-allemands de Nidwald-Obwald pouvaient bien cacher comme spécialités. Eh bien j’ai pu le découvrir en ouvrant l’HelvetiBox de décembre 2015, que j’ai reçue cet hiver! (Merci Florian)

Dans ce billet, je vais vous expliquer le concept en 2 mots avant de laisser la parole au fondateur d’HelvetiBox dans une interview… Et dans quelques jours, je vous montrerai les spécialités d’Unterwald reçues dans l’HelvetiBox de décembre dans un second billet, sinon celui-ci serait interminable!

Le concept d’HelvetiBox: un colis de produits suisses

Helvetibox au Tessin

Quand HelvetiBox fait halte au Tessin © HelvetiBox

Le principe imaginé par Florian Corthésy, fondateur d’HelvetiBox, est de fournir chaque mois un colis de 5 à 8 produits d’un canton suisse différent, dont le contenu reste une surprise pour les abonnés! À l’intérieur, des gourmandises qu’il a sélectionnées avec soin: cela recouvre des mets typiques du terroir de la région, mais aussi des produits suisses plus généraux, fabriqués dans ce canton particulier par des producteurs locaux. Il peut aussi y avoir un élément plus exotique ou novateur (comme du chocolat au thé matcha par exemple!), mais toujours produit dans le canton.

La box fait un tour de Suisse, et est passée par exemple par Neuchâtel, le Jura, Genève, les Grisons, le Tessin, Lucerne, etc… La numéro 18 est en préparation!

Elle n’est pour le moment disponible qu’en Suisse (mais pourrait s’exporter) et coûte CHF 55.- par colis, livraison incluse. Je sais que cela semblera dispendieux aux lecteurs qui n’ont pas un salaire suisse, mais finalement c’est vrai que c’est le prix d’une soirée pizza pour deux, comme le rappelle le fondateur.

J’ai un peu lorgné sur le contenu des anciennes HelvetiBox, et au fil des mois il y a eu des produits suisses très sympas, comme les saucisses d’Ajoie du Jura, de l’absinthe du Val-de-Travers, un saucisson neuchâtelois, une tourte aux noix des Grisons, et bien d’autres délicieuses spécialités… :)

Ce que je trouve chouette, c’est que le contenu des anciens colis d’HelvetiBox est détaillé sur le site: on peut donc même s’en inspirer sans être abonné! Avec le colis, il y a un livret qui raconte l’histoire de chaque produit du terroir, et fournit une recette à essayer à la maison! Vous pouvez d’ailleurs les retrouver sur le site, ici.

Bon, et maintenant, je vais me taire et on va poser quelques questions au fondateur d’HelvetiBox, parce que j’étais très curieuse d’en savoir plus sur son fonctionnement…

Interview du fondateur d’HelvetiBox

Bonjour Florian Corthésy ! Mais qui êtes-vous en quelques mots ?

Florian Corthésy: Un vaudois expatrié à Fribourg, qui a eu l’idée d’HelvetiBox en travaillant à Zürich. J’ai constaté que mes collègues n’avaient aucune idée des produits de ma région, et je ne connaissais pas non plus les leurs. Après des études en gestion d’entreprise et un master en entrepreneuriat, c’était le moment de se lancer. Actuellement HelvetiBox m’occupe à temps plein.

Quel est votre lien avec les produits du terroir suisse ? D’où vous vient cette passion ?

Depuis mon enfance, j’ai toujours apprécié la cuisine et les bons produits. C’est pourquoi j’ai travaillé plusieurs années comme aide de cuisine lors des vacances scolaires. Ma passion à la base c’est un attrait pour les belles histoires. J’ai commencé par l’horlogerie, car j’avais envie de participer à promouvoir l’héritage des grandes marques horlogères à l’étranger. De même, lors de mes expériences à l’étranger, j’ai particulièrement apprécié faire découvrir la fondue à mes amis venant des quatre coins du monde. Finalement, faire découvrir des spécialités de Genève à un habitant du canton des Grisons c’est le même concept. Chaque produit vient avec son histoire, puisque chaque box est accompagnée d’une brochure qui en dit plus sur les produits et les producteurs.

Le fondateur d'Helvetibox, la box de produits suisses

Voici Florian Corthésy ! – Crédit photo: HelvetiBox

Comment choisissez-vous les spécialités dignes de figurer dans la box ? Quels sont vos critères ?

La première sélection c’est une contrainte. Les produits doivent supporter le transport non réfrigéré et ne pas être trop grands pour rentrer dans le carton ! Ensuite, je me base sur les produits inscrits au patrimoine culinaire suisse (www.patrimoineculinaire.ch) qui répertorie les produits alimentaires traditionnels de notre pays. Sinon, je me base sur les labels ; par exemple, les produits labellisés slow food, bio, les labels régionaux, les AOP-IGP, qui garantissent un produit de qualité. Si un produit a remporté une distinction (concours suisse des produits du terroir, bio gourmet, etc.), c’est encore mieux. J’essaie aussi de faire découvrir des nouveautés. Il y a autant des produits de ferme, comme un sirop de dent de lion récolté par une paysanne neuchâteloise, que des produits de luxe comme du chocolat au thé vert Matcha de la confiserie Beschle à Bâle! La sélection ne contient donc pas uniquement des spécialités de la région, mais également des produits qui sont simplement bons et qui ont une touche d’originalité.

Chaque canton a-t-il suffisamment de spécialités propres pour permettre cette sélection de 5 à 8 produits par box ? Est-ce parfois plus difficile de les dénicher ?

La sélection de chaque canton comprend des spécialités propres, mais aussi d’autres produits que l’on peut retrouver ailleurs. Par exemple, dans l’HelvetiBox du Jura, il y avait plusieurs produits dérivés du damassons, une prune typique de la région, dont l’alcool, la damassine est protégée par une AOP. A côté de cela, il y avait une saucisse d’Ajoie, une saucisse assaisonnée de cumin, au bénéfice d’une IGP, donc très ancrée dans sa région. Les membres d’HelvetiBox ont également pu découvrir des courgettes à l’aigre-doux, que l’on retrouve partout, sauf que celles-ci avait gagné une médaille d’or au concours du terroir suisse.

L'Helvetibox - une box de produits suisses

La box de Nidwald+Obwald – que je vous déballe sur le blog dans quelques jours, promis!

Le prix d’une box (CHF 55.-) peut paraître élevé. Que recouvre le tarif ?

Le prix d’une box comprend les frais de livraison et a été fixé par rapport au coût minimum d’une sortie à deux à la pizzeria. On s’est dit qu’au lieu de déguster une énième pizza, les gens pourraient opter pour la découverte de 5 à 8 produits à boire et à manger d’un canton suisse! Ce serait bien sûr possible de proposer une offre avec moins de produits, mais le problème serait que les frais d’envoi auraient trop d’importance par rapport à la valeur des produits.

Et une fois que les 26 cantons auront été traités, que ferez-vous ?

On repart pour un nouveau tour de Suisse !  Bien entendu pas avec les mêmes produits/producteurs. L’ordre de visite des cantons sera aussi modifié, ce qui permettra de découvrir un canton à une autre saison.

Helvetibox -logoPouvez-vous nous dévoiler les prochaines destinations de la box ? (Je me doute que non mais j’essaie !)

Qui ne tente rien n’a rien! Cependant, il ne reste plus beaucoup de cantons qui n’ont pas été visités, donc par déduction, on peut savoir quelles seront les régions à découvrir prochainement…

Peut-on commander à l’unité chez HelvetiBox les produits déjà découverts dans une box ?

Pas encore, mais c’est en discussion. Disons qu’il n’y a pas le feu au lac !

La livraison à l’étranger, est-ce pour bientôt ?

Notre souhait serait de trouver une solution pour Noël 2016, mais c’est sans garantie. Par contre, les expats peuvent offrir un abonnement à leur famille restée en Suisse. Nous avons par exemple des clients Australiens qui ont offert un abonnement à leur famille résidant en Suisse!

Et pour finir, quels sont vos 5 produits suisses préférés ?

Je dirais la fondue, surtout en cette saison, la cuchaule (un pain au safran) tartinée de moutarde de Bénichon (une moutarde aigre-douce), des produits fribourgeois que je n’ai découvert qu’à l’âge de 20 ans ! Parmi les produits HelvetiBox, je dirais un miel au safran des Grisons, le Beggeli, une pâtisserie de Glaris et des läckerlis bâlois aux pruneaux séchés.

Merci Florian!

Alors, est-ce que vous trouvez aussi que c’est une bonne idée? J’espère que les Suisses installés autour du monde ne seront pas trop jaloux, en attendant que les HelvetiBox puissent être expédiées autour du monde!

À dans quelques jours pour la suite! Je vous montrerai les spécialités de la box « Unterwald ». Si vous ne voulez pas rater la deuxième partie du billet, vous pouvez nous rejoindre sur Facebook ou vous abonner à l’infolettre ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *