Adieu le Sud!

Publié le 12 septembre 2015 | Par kantutita | Expat en France

Une page se tourne. Pour vous la faire courte et directe, je quitte ma ville adorée de Montpellier pour de nouvelles aventures… plus au Nord.

Mais je vais tout vous expliquer en une phrase:

Mon Français a décroché un boulot (il était en recherche d’emploi) à Nancy. Un CDD d’un an comme on dit ici. Donc, branle-bas-de-combat, on part à la fin du mois.

Le premier truc qui m’a traversé l’esprit, c’est « chouette, ça doit être près de la Suisse!

La deuxième c’est: snif, on va quitter Montpellier pour de vrai.

Après avoir révisé la position géographique du lieu, c’est moins loin de la Suisse effectivement (~3h30 de Neuchâtel, contre 5h30 actuellement), mais c’est surtout… près de Strasbourg. Et à 700 km et 7 h de route de Montpellier, arf!

Je pars donc vivre en Lorraine. Je suis encore incrédule face à cette nouvelle, n’ayant jamais de ma vie mis un pied là-bas.

J’ai encore de la peine à imaginer le truc en vous écrivant ces lignes, mais je suis comme toujours super contente de découvrir un nouveau coin du monde – bon, de France en l’occurrence –  et c’est un nouveau défi! :)

Le seul truc que m’évoque la Lorraine, ce sont des chansons (« Avec mes sabots » et « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine« ).

Un petit don pour égayer votre journée, avec cette version de très bon goût

En plus, c’est en Meurthe-et-Moselle, et il va falloir que j’arrête de rire et de visualiser de la mozarelle à chaque fois que je pense à ce nom. (Mais oui, c’est pour ça que je ris souvent toute seule, c’est des trucs débiles qui se passent dans ma tête qui provoquent mon hilarité -même pas besoin de stimuli extérieur)(j’appelle cela: « le clown intérieur »)

Départ pour… LE NORD

À l’annonce de la nouvelle, mon Français a bondi de joie »Je suis engagé! ». Et après, il a fait aussi une espèce de grimace et a commencé à bougonner. Après lui avoir tiré les vers du nez, j’ai compris qu’il flippait un peu… parce que c’est dans le Nord!

(Comprenez, au-dessus de Valence car sa définition du Sud est sévère)

Je vois dans ses yeux de biche traquée la peur de perdre le soleil.

D’ailleurs, ici, c’est la réaction de tout le monde: « Nancy ça a l’air sympa (impossible de savoir s’ils le pensent vraiment ou si c’est pour m’encourager) mais…  bon, la météo… ça va être dur. »

Quelqu’un m’a même averti avec gentillesse: « Tu sais, il risque même de neiger en hiver. »

Visiblement, je suis si bien intégrée que tout le monde oublie que je viens de Suisse. J’ai quand même grandi en roulant des boules de neige dans le jardin, appris à skier à l’école et vécu le terrible hiver neuchâtelois sous le brouillard mult fois. La météo de Nancy ne me fait aucunement frémir (celle du Québec oui, mais Nancy, ça doit pas être si terrible).

En plus, c’est quoi cette obsession pour la météo, les gens du Sud? On met un pull ou deux (ou trois), des bottes de pluie, un bonnet, et la vie continue. (J’essaie de dire ça à des gens qui restent chez eux à la moindre goutte de pluie, si, si, regardez les rues de Montpellier quand il pleut comme aujourd’hui: le désert! C’est si drôle!)

La météo définit peut être la culture des gens après tout… Mais pour moi elle n’est qu’un critère annexe et je m’en fiche.

Ne me rappelez pas que j’ai dit ça dans quelques mois quand je pleurnicherai que le soleil me manque. On verra si je suis devenue une « vraie » fille du Sud ou pas!

Où trouver des cartons à bananes?

Comme à chaque déménagement, cette question cruciale me hante: « Mais où trouver des cartons à banane ».

Donc en France, on va acheter des cartons chez Casto pour déménager et je trouve cela débile de payer pour avoir des cartons. C’est qu’en Suisse, la tradition veut que tu ailles à la sacro-sainte Migros (le supermarché) et que tu demandes au rayon des légumes si par hasard ils ont des cartons à bananes qui traînent… Et ils te les filent gratos. Oui, c’est dingue!! Alors pour moi, on récupère des cartons car ce sont un peu des restes, des déchets à réutiliser – pas des objets qu’on achète neufs.

Chiquita Banana sponsorise ainsi ton déménagement. Avantage: gratuit et super solide et avec une délicieuse effluve de fruits . Après, tu les stockes précieusement dans ta cave et des fois tu les prêtes à tes amis (qui te les rendent, y’a intérêt!). Parce qu’en Suisse les locataires ont souvent des caves, un concept qui semble étranger (ou du moins rare) à Montpellier. Donc en arrivant ici j’ai commis l’ignominie de jeter ma collection de carton à bananes.

Donc là, on est occupés, la tête dans nos coûteux cartons et dans les catalogues de meubles (ah oui, je n’ai pas de meubles, tout vendu avant de partir à Montréal l’an dernier).

Et – j’oubliais le principal- on recherche aussi un appartement dans une ville qui est à 7 heures d’ici…On s’y rend d’ailleurs demain (en train) pour faire des visites IRL.

Tiens, ce sera aussi l’occasion de découvrir ma nouvelle ville! Suspense!!! J’ai déjà emballé mon parapluie.

Et vous, vous connaissez Nancy et la Lorraine? Dites-moi ce que vous en pensez!

J’accepte même les bulletins météo si ça vous fait plaisir…

PS. Tout va si vite… Et évidemment je suis bien triste de quitter Montpellier. Mais j’aurais sans doute plein de choses à vous raconter cette année sur mes aventures dans « le Nord ». Bien sûr, je vais être très occupée en septembre, mais le blog va être alimenté par quelques billets que j’ai de côté – déjà prêts ;)

PPS. Oui, je compte garder mon flamant rose comme logo pour le moment, même si on avait pris un orignal pendant la délocalisation au Québec. C’est quoi l’animal de la Lorraine après tout?

30 Responses to Adieu le Sud!

  1. fedora says:

    Le barbare est originaire de Perpignan… Pour ma BM, le Nord, c’est après Salses ^^ Alors, bon tu comprends, elle est persuadée qu’on a un élevage d’ours polaires dans le jardin ^^ Elle nus a déjà prévu que, cette année, elle ne viendrait pas à Noël « parce que, tu comprends, je ne serais pas bien et il fera froid »… Bah, non en fait ^^ De Nancy, je connais la place Stanislas… Tu ne sera pas très loin de Colmar non plus (enfin si mes souvenirs de géo française sont à jour ^^).
    Bon déménagement !!

    • Kantutita says:

      Merci pour les voeux de déménagement et cette anecdote rigolote ;) Oh la la, c’est vrai que pour quelqu’un de Perpignan, remonter jusque là haut ça doit faire peur! (Il faut vraiment qu’on leur apprenne l’existence des pulls en laine)
      Des bises, et nourris bien tes ours blancs ;)

  2. Till says:

    De mon point de vue, Nancy serait la patrie idéale pour Marie-Thérèse Porchet née Bertholet. Une ville provinciale mais qui revendique un passé aristocrate et bourgeois dans cette « Welsch-Lothringen » que l’Allemagne n’a jamais osé annexer. Politiquement elle constitue l’un des seuls fief du Parti radical (droite libérale modérée) dans toute la France, ce qui correspond assez bien à l’état d’esprit des élites nancéiennes, qui n’ont rien à voir avec les traditions paysannes et ouvrières qui caractérisent le reste de la région.

    Parce qu’attention ! Nancy ce n’est pas en Moselle, mais en Meurthe-et-Moselle. Et c’est toute une autre histoire. Contrairement à la vraie Moselle – qui a été rattachée à l’Allemagne entre 1871 et 1918 et pendant la Seconde Guerre mondiale – la Meurthe-et-Moselle a toujours été française. Avant 1766 elle était même capitale d’un État indépendant (le Duché de Lorraine). Il y a donc une université et des institutions culturelles surdimensionnées par rapport à la ville. Elle souffre pourtant de la concurrence très forte du Luxembourg, qui grâce au succès de sa place financière offre du travail à un Lorrain sur dix et constitue le principale pôle d’attraction pour tout le Nord de la Lorraine.

    Nancy est trop au sud des bassins miniers et des trois frontières. Les trois clichés lorrains (hauts-fourneaux, German touch et frontaliers) ne font pas du tout partie de l’ADN du Nancéien moyen.

    En vivant à Nancy pendant deux ans, j’y ai trouvé un mélange bizarre entre une vieille bourgeoisie lorraine restée mentalement dans les fastes d’une autre époque, des Lorrains moyens sans véritables ambitions professionnelles et personnelles, et une population venue d’ailleurs gravitant autour de quelques institutions universitaires et culturelles, mais qui a généralement tendance à ne pas rater le dernier train pour Paris ou à programmer un déménagement vers la région parisienne dans les meilleurs délais.

    • Kantutita says:

      Merci pour toutes ces infos sur Nancy et pour vos impressions! Si la ville plairait à Marie-Thérèse Porchet, c’est quelque chose!!
      En plus, vous me faites remarquer que je me suis trompée de département – quelle nouille – merci de la rectification.

  3. Mithrowen says:

    J’ai jamais mis les pieds ni à Montpellier, ni à Nancy, mais je te souhaite plein de belles aventures pour la suite!

  4. Ophélie G. says:

    Mon frère et sa copine font leurs études en Lorraine, et j’ai eu l’occasion d’y passer une semaine de vacances. Je ne connais pas Nancy donc, mais les paysages sont sublimes ! Des montagnes, des forêts, beaucoup de nature ! Je suis sûre que tu vas t’y plaire ! xx

  5. Cavali'Erre says:

    C’est marrant, pour moi c’est l’inverse: tout ce qui est en dessous de Lyon, c’est le SUD!
    Moi j’avais bien aimé Nancy, c’est une chouette ville. Et puis bon, il neige quelques fois pendant l’hiver, mais c’est pas le Québec non plus!
    Bon déménagement!

    • Kantutita says:

      Haha, du coup, la frontière du Sud à Lyon marche parfois dans les 2 sens, c’est marrant.

      Merci aussi pour ce bulletin sur l’enneigement à Nancy, je me demandais s’il fallait investir dans des raquettes! ;)

  6. Isabelle says:

    Salut! Dis, « j’ai de la peine », c’est typiquement suisse romand, non? :-P
    Bon déménagement. Pour ma part, je viens de déménager du canton de Neuchâtel à Domdidier, canton de Fribourg, et je travaille dans le canton de Vaud, c’est dépaysant aussi!

    • Kantutita says:

      C’est vrai qu’on se sent vite dépaysés quand on change de canton, hihi. Bonne acclimatation alors! Tu jongles entre 3 accents ;)
      Sinon, je ne sais pas pour « j’ai de la peine » – il faudra que je creuse!
      Une belle soirée!

  7. swisscat says:

    Je me souviens de la Place Stanislas mais c´est surtout pas loin de Strasbourg, Ribeauville, Colmar, etc. L´Alsace si belle en automne.
    Bon demenagement et pas trop de grisaille, j´espere

  8. florentine says:

    Salut!
    Ton article m’a fait mourrir de rire! c’est vrai que nous les gens du sud on a un soucis avec la météo et c’est pas un stéréotype après Valence c’est le nord^^
    Bonne Marseillaise que je suis je me suis installer à Lyon pour finir mes études et au lieu de choisir un Lyonnais j’ai eu la bonne idée de choisir un charmant jeune homme de Metz. Je n’avais jamais mis les pieds dans le « Nord » et encore moins en Lorraine et contre toute attente j’ai adoré! Nancy et Metz sont des villes superbes, il y a de jolies balades à faire en forêt, les fêtes de Noël sont magnifiques et les gens sont très gentils et la qualité de vie est très agréable. C’est vrai que le temps est différent, il n’y a pas la chaleur ou la mer mais je pense qu’on s’y habitue, enfin j’espère! Parce que si moi aussi je dois vivre en Lorraine un jour j’espère bien que je vais m’y habituer! Bon emménagement en tout cas :)

    • Kantutita says:

      Bonjour Florentine, merci beaucoup pour ce message!
      Ah, tu me fais très envie avec toutes ces choses à faire en Lorraine… Je me réjouis! Je ne doute pas que je ne vais pas m’ennuyer!!
      Eh bien, Marseille-Metz, ça fait un bon mélange aussi! Il doit y avoir un certain choc culturel, non?
      Une très belle soirée!

  9. Expat à Nancy depuis peu (Normande d’origine qui est passée par Strasbourg entre deux), je me reconnais bien dans ton article ! Nancy est une ville agréable, quelques coins sympatoches, des quartiers agréable et tranquille. Nancy est une ville très étudiante qui bouge pas mal en période scolaire mais un peu morte pendant les vacances. La Meurthe et Moselle en soi, y’a pas grand chose et c’est pas ultra joli mais si tu pousse un peu plus dans les Vosges, là par contre tu y trouveras des paysages magnifiques !! Tu y découvriras des traditions magiques (comme la Saint Nicolas que tu ne dois absolument pas manquer début Décembre ;) ), des marchés de Noël sublimes, l’Alsace est à 1h, Strasbourg 1h40, Paris 3h30 (en voiture et par les nationales), l’Allemagne, le Lux et la Belgique à proximité !
    Alors bon courage pour votre installation :)

    • Kantutita says:

      Oh, tu me vends du rêve!! Ok, un week-end dans les Vosges dans ma wish list d’escapades, hop!
      C’est vrai que je vais pouvoir barouder dans un tas de nouveaux endroits, et ça, c’est génial. Je ne suis jamais allée à Strasbourg ni en Alsace, ce sera l’occasion d’explorer!!
      Ah, par contre je suis très fière car je connais déjà la St Nicolas, que l’on fête aussi en Suisse! enfin, peut-être pas de la même manière, je verrai ça en décembre ;)

  10. JP says:

    À Nancy il y a les bonbons à la Bergamote!!!!!!!!!!!! ♥♥♥♥♥ :D

  11. Erwann says:

    Les descriptions de Nancy par les contributeurs précédents sont assez proches de la réalité.
    Il y a aussi de beaux parcs à Nancy, par exemple la Pépinière.
    D’un point de vue historique et administratif, la Lorraine souffre de la dualité/rivalité Nancy-Metz.
    Ce sont deux grandes et belles villes à environ 55 km l’une de l’autre, qui n’ont de cesse chacune de « tirer la couverture à elle ».
    Le fort impact de Luxembourg sur la Lorraine, en particulier sur la Lorraine du Nord, est finalement plutôt récent (40 dernières années).
    Metz était la capitale historique du Royaume d’Austrasie (VI° – VIII° siècles).
    La capitale de la Lorraine moderne a longtemps été … Lunéville (Nancy n’était alors qu’une petite ville fortifiée).
    Nancy n’a véritablement pris son essor qu’au XVIII » siècle.
    L’histoire de l’Alsace et de la Lorraine a été très fortement marquée par les guerres.
    D’abord entre la France, la Bourgogne et le Duché de Lorraine.
    Ensuite par la guerre de 30 ans.
    Et plus récemment, par la guerre de 1870-1871 qui conduisit à l’annexion de l’Alsace et de la Moselle. Et aussi par les deux guerres mondiales.
    L’annexion de l’Alsace-Moselle entre 1871 et 1918 est la cause de l’importance du Droit Local, dérivé du droit Prussien. La séparation de l’Église et de l’État en 1905 ayant eu lieu pendant la période de l’annexion, le statut concordataire a été maintenu lors du retour de l’Alsace-Moselle en France.
    Pour la petite histoire, la sécurité sociale a été « inventée » par Bismarck à la fin du XIX° siècle et l’Alsace-Moselle en ont directement bénéficié. Les taux de cotisation sont plus élevés, mais les prestations sont meilleurs que le régime national français. En outre, la caisse locale n’est pas déficitaire.
    En Alsace-Moselle, les corporations existent encore et étaient, jusqu’à ces dernières années, directement en charge de la formation professionnelle des artisans, ce qui explique un taux d’apprentissage meilleur (plus élevé) en Alsace-Moselle.

    En habitant Nancy, n’hésite surtout pas à aller te promener dans les Vosges, et en particulier dans les Hautes-Vosges dont les forêts te rappellerons ta terre natale.
    L’Alsace n’est pas très loin et elle vaut incontestablement de nombreuses visites, y compris Strasbourg et sa cathédrale qui vient de fêter son premier Millénaire.

    La Lorraine a beaucoup de difficultés à se remettre de la fin des mines (fer et charbon), de la crise de la sidérurgie, et de la quasi disparition de l’industrie textile traditionnelle, non par manque de modernisme mais du fait d’une concurrence déloyale (dumping) de certains pays.

    Sois la bienvenue à Nancy, en Lorraine et dans cet Est de la France qui mérite un peu plus de considération que ce qu’il ne reçoit actuellement.
    Ce n’est pas la Sibérie, ni même la Brévine.
    Quoique l’on en dise, il y fait beau, il y a du soleil et les paysages (vosgiens) sont très jolis.
    Tu peux aussi aller à la découverte de la colline de Sion – la Colline Inspirée – et de plusieurs beaux châteaux.

    Tu pourras aussi aller découvrir le Luxembourg et sa capitale, Sarrbrücken et la Sarre, Trèves (Trier) et la vallée de la Moselle, mais aussi la Belgique et Bruxelles qui ne sont pas si éloignées.

    • Kantutita says:

      Oh, mais quel beau programme tu me fais miroiter :)
      Je viens d’arriver à Nancy il y a quelques jours – et avec le boulot pas pu mettre le nez dehors encore – mais mon premier constat est que le soleil est de la partie, et il tape!
      Merci pour cette petite leçon d’histoire en accéléré et toutes ces idées d’endroits à visiter. Il me tarde de tout voir!! Et d’en parler ici pour mieux faire connaître la région. Tiens, j’ai vu ce nom de « Colline inspirée » qui m’a beaucoup intriguée en arrivant par l’autoroute…
      À bientôt, et merci d’avoir pris le temps de poster ce commentaire fouillé!

  12. Maguelonne says:

    Tu vas me manquer mais il me tarde de lire tes billets quand tu seras la-bas

  13. padpad says:

    Nancy … la patrie de l’affreux qui a pris une avoinée à Morat et à Grandson.
    Attention en s’affichant Suisse par là :-)

    Allez, c’est une ville et une région superbe.
    Tout de bon pour cette installation.

  14. Michèle says:

    Je découvre ton déménagement grâce à ton infolettre. Au fait, qui a gagné le concours de cet été ? Je ne trouve plus la page.
    Adolescente, j’ai fait le trajet inverse de toi: Lorraine puis Suisse puis Sud. J’étais à Gérardmer dans les Vosges, ville prisée pour son lac en été et ses pistes de ski en hiver, et envahie par les Nancéens (et les Belges) à toute saison. Ne rate pas la fête des jonquilles tous les 2 ans !
    Je n’ai fait que passer à Nancy et ne peux pas en dire grand chose à part la place Stanislas magnifique. C’est surtout sa localisation qui me paraît intéressante, près du Luxembourg (pour le carburant et les alcools), de la Belgique (pour le chocolat et la bière), de l’Allemagne (pour les délicieux vins de Moselle) et de l’Alsace pour tout le reste (vins, asperges, foie gras, choucroute, kougloff, etc, etc…)
    Et je ne parle que nourriture ! Pour la culture, il faudrait des pages et des pages… Juste un mot sur l’animal symbole de la Lorraine: l’alérion (petit aigle) cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Al%C3%A9rion.

  15. Monique says:

    Coucou Kantu, je viens de lire tous ces commentaires, tu as de quoi explorer les environs. Je connais surtout Nancy pour y passer régulièrement sur la route Suisse-Belgique. La semaine passée encore, je t’ai fait un petit coucou depuis la voiture sur l’autoroute en passant! Mes parents y avaient des amis (mon père a passé quelques années de sa jeunesse à Nancy) qui étaient super sympathiques. Tu vas sûrement vite te faire des amis. Je te souhaite, ainsi qu’à ta moitié, un bon début à Nancy sous le soleil…

  16. Erwann says:

    Ne pas oublier pour les amateurs de Jazz, du 7 au 17 Octobre 2015 :
    >>> Nancy Jazz Pulsation. <<<

    Lorsque tu iras dans les Vosges, je te recommande d'aller skier à La Bresse.
    Tu pourras aussi aller découvrir Remiremont "La Coquette" pour la richesse de son patrimoine : Palais Abbatiale (qui abrite la mairie), l'église Abbatiale, les arcades, la place de Mesdames, … et des forêts qui l'entoure.
    Remiremont, ce sont près de 1'400 ans dune histoire qui commence dès 620 sur le Saint Mont et autour du confluent de la Moselle et de la Moselotte.
    Sur le plateau au-dessus du sud de la ville, tu pourras aussi découvrir l'étang de la Demoiselle qui se déverse à la fois dans le bassin Rhénan via la Moselle et dans le bassin Méditerranéen via l'Augronne et la Saône.
    Tu devrais aussi partir à la découverte de la région des 1'000 étangs dans le nord de la Haute-Saône (ce n'est pas très loin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *