Noël en Provence

Publié le 19 décembre 2013 | Par kantutita | Expat en France

En Provence, les traditions de Noël sont pittoresque! La crèche provençale est une maquette de village où grouillent les santons, le blé de la Sainte-Barbe pousse dans le coton et les Treize Desserts vous attendent à l’issue du repas…

Année après année, j’ai la chance d’avoir été initiée aux traditions de Noël en Provence, car ma belle-famille vit en Avignon. Grâce à eux, j’ai pu découvrir de pittoresques coutumes. En plus du sapin, une crèche provençale et du blé porte-bonheur décorent la maison. Et après l’imposant repas de Fêtes, soyez prêts pour…. les Treize Desserts!

Pour ne pas emmêler vos pinceaux, je précise ici que Montpellier ne se trouve pas en Provence, mais bien en Languedoc! La Provence, région aux champs de lavande qui fait rêver de nombreux retraités suisses, se situe plus à l’est, et débute autour des villes d’Arles, Avignon ou Orange. Mais revenons à nos traditions!

Le blé porte-bonheur

Cette tradition porte le nom de « blé de la Sainte-Barbe ». Le jour de Sainte-Barbara, le 4 décembre, il faut placer les grains de blé dans une soucoupe, sur un lit d’ouate. Leur germination était autrefois signe d’une bonne récolte – aujourd’hui cela symbolise une année fructueuse – et sert surtout de décoration!

Et voilà mon blé, qui pousse au pied de mon sapin en plastique violet.

ble-sainte-barbe-close

ble-porte-bonheur-provence

On ne rigole pas, j’ai 10 jours de retard car je n’étais pas là à la Sainte-Barbe!

Oui, ok, je dois peut-être m’inquiéter pour mes finances cette année.

Note à l’intention des petits futés: Pour obtenir des grains de blé, il faut s’adresser à son boulanger – l’Ebly précuit de votre placard n’est pas une option.

Noël en Provence: les Treize Desserts

Après un riche dîner de Noël à la française, les Provençaux présentent traditionnellement les 13 desserts à leurs hôtes. Ah non, ce n’est pas une blague! Par contre vous n’êtes pas obligés de goûter à tous les plats. Ces 13 Desserts sont composés de fruits secs et de noix, de fruits frais et de douceurs typiques de la belle région de Provence.

Les 4 premiers desserts sont nommés les quatre mendiants! Ainsi, noisettes et fruits secs représentent  les quatre ordres religieux mendiants… Amusant non? (Les raisins secs sont les Dominicains, les noix ou noisettes les Augustins, les amandes pour les Carmes et les figues sèches pour les Franciscains).

Noel 13 Desserts ProvencauxL’assortiment compte ensuite des pâtisseries typiques de Provence – comme les nougats, blanc et noir,  symboles du Bien et du Mal, la fougasse, une sorte de pain que j’ai goûté à Aigues-Mortes (mmmh), des douceurs à la pâte d’amande que sont les calissons d’Aix et, ma préférée, la Pompe à l’huile, qui malgré ce nom saugrenu est un régal!

La liste des 13 desserts

Bon, en vrai, la liste exacte varie selon les régions et les coutumes familiales. L’important, c’est leur nombre: 13, symbole de la Sainte Cène, où Jésus se retrouve avec ses 12 apôtres préférés.

Des calissons d'Aix

Des calissons d’Aix en Provence. Source: Renée Suan / Licence CC 

– Les noisettes ou noix
– Les figues sèches
– Les amandes
– Les raisins secs

– Des fruits, comme les pommes, les poires ou le verdau (un melon de Noël)
– La pompe à l’huile
– Les nougats blanc et noir
– Les calissons d’Aix
– La pâte de coing
– Des fruits confits, comme les cédrats
– Des beignets aux bugnes
– Des galettes au lait parfumées au cumin et aux graines de fenouil
– Des calissons d’Aix

Crèche provençale: des santons à foison

L’an dernier, je me suis rendue au marché des santons d’Avignon. Il faut imaginer des stands vendant exclusivement… ces petits personnages qui peuplent les crèches provençales! La tradition veut qu’ils représentent les métiers d’autrefois – comme le meunier, le boulanger, le rémouleur, le pêcheur, la lavandière, la poissonnière, le chasseur, le ramoneur…. J’avais d’ailleurs déjà évoqué le principe de la crèche provençale et de sa population ici. Les crèches que j’ai connues durant mon enfance en Suisse étaient plus dépouillées, avec Jésus entouré d’un âne, d’un bœuf, de Marie & Joseph, trois bergers et les très attendus Melchior, Balthazar et Gaspard… C’est à peu près tout au niveau des invités.

En comparcreche avignon provenceaison, le modèle de crèche présenté l’an dernier dans la mairie d’Avignon comptait…. 600 santons! Ceux-ci représentent des personnages emblématiques du folklore provençal, dont mon préféré est Lou Ravi, Le Ravi, simplet du village qui s’extasie devant la nativité les bras en l’air. On peut encore citer lou conse, c’est à dire le maire, l’ange Boufarèu, l’Arlésienne, l’aveugle et son fils, le tambourinaire, le boumian et la boumiane (les bohémiens)… Bien sûr, on n’y place Jésus qu’au moment opportun, le jour de sa naissance!

Je dis que les santons sont de « petits personnages », or il en existe de diverses tailles. Tout dépend de l’échelle de votre crèche!

Voici de petits modèles…

 

Crèches provencales

… et le modèle géant, présenté dans la mairie d’Avignon l’année dernière. Elle a été réalisée par les Ateliers Marcel Carbonel de Marseille. En voici des morceaux: impossible de la prendre en photo en entier, tant elle était grande! Le décor évoque un paysage provençal.

Crèche provençale Avignon mairie

Crèche santons Provence

Et chez vous? Une crèche? Du blé? Une bûche? Les préparations de Noël battent-elles leur plein ou vous avez opté pour l’attitude Grinch?

Je vous souhaite par avance de très belles Fêtes, en Suisse ou ailleurs!

3 Responses to Noël en Provence

  1. Dedieu says:

    Chère Neuchâteloise, la Provence et le Languedoc restent très proches et appartiennent aux pays de langue d’oc et Frédéric Mistral est honoré sur les deux rives du Rhône.
    Pour rester dans la tradition de Noël, je vous suggère la lecture des Trois messes basses de Daudet et, bien que moins connus, les Contes et les Nouveaux contes de Noël de Paul Arène (originaire de Sisteron).
    Quoi qu’il en soit, bonnes fêtes pour vous et ceux qui vous sont chers et merci encore pour votre jolie page de Noël.

    • Kantu says:

      Merci pour votre mot et vos conseils de lecture! Je ne manquerai pas de jeter un oeil à la nouvelle de Daudet…
      Bien sûr, les régions sont proches, mais je ne connais pas les coutumes de Noël languedociennes… sont-elles les mêmes?
      En ce qui concerne la langue d’oc, j’ai découvert ce patrimoine vivant et lui ai consacré un autre billet, à cette adresse https://www.yapaslefeuaulac.ch/per-la-lenga-occitana
      Merci pour vos voeux, je vous souhaite également de bonnes Fêtes!

  2. Justine says:

    Merci pour cet excellent article qui met en avant notre belle Provence !
    Bonne continuation ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *