Aigues-Mortes, une cité médiévale…

Publié le 30 août 2013 | Par kantutita | Culture & traditions, Escapades en France, Voyage

saint louis aigues mortes merces

La petite ville fortifiée d’Aigues-Mortes est revenue à l’époque médiévale le temps d’un week-end: celui de la Saint Louis! Des troupes de mercenaires et des vendeurs de saucissons ont pris leurs quartiers dans la cité durant cette fête populaire.

Et dans un prochain billet, je vous convierai à une petite balade sur les remparts de cette ville. 

La fête de la Saint Louis à Aigues-Mortes

Le week-end dernier, j’ai fait une nouvelle halte à Aigues-Mortes pour découvrir la fête de la Saint Louis. La perspective de voir des badauds déguisés en ménestrels, chevaliers et gentes dames m’a attirée de suite!

 

Aigues Mortes: la Saint Louis

Qui est ce fameux Saint Louis? Il s’agit du roi Louis 9, sanctifié pour être parti aux Croisades. C’est de sa volonté que naît le port d’Aigues-Mortes, qui sera pour un temps le seul du Royaume de France. Louis 9 trône d’ailleurs sur la place principale de la cité (en statue)… quand il ne se balade pas en chair et en os sur les remparts accompagné de son pote le Pape. (Tous deux incarnés par de joyeux comédiens, bien sûr-  j’ignore si des fantômes font des rondes de nuit là-haut.)

Aigues Mortes: la Saint Louis

Le Roi, c’est celui qui porte un carré blond et salue ses fidèles sujets. Quel charme fou! Le pape est en violet.

Pour prendre la température de ces joyeusetés médiévales, voici d’autres photos…

Aigues Mortes: la Saint Louis

Tout est bon dans le cochon.

Aigues Mortes: la Saint Louis

Vous reprendrez bien un verre d’hypocras?

Aigues Mortes: la Saint Louis

Tiens, voilà plus classe que le minuscule gobelet en plastique que ces salauds du « Chaudron » m’ont refilé lorsque j’ai commandé un verre d’hydromel.

Aigues Mortes: la Saint Louis

druide et bourreauVous aurez compris le principe, typique des fêtes médiévales: des stands exposent et proposent des activités en lien avec le Moyen-Âge -et les commerçant sont bien sûr déguisés.

Ils présentaient des herbes médicinales, des plumes pour s’initier à la calligraphie, des animaux de ferme médiévaux dont un mignon agneau qui tétait sa brebis de mère en un tableau touchant, des saucissons médiévaux, des fromages médiévaux, des cendriers de Bob Marley médiévaux (heu – on aurait pu les virer ceux-là non?), des boissons médiévales (hydromel, hypocras, saugette et autres étonnantes mixtures inspirées des temps passés)…

Ce qui m’a beaucoup plu ce sont les gueux, ménestrels et autres badauds costumés égayant la petite Cité! Des musiciens, le luth sur le dos, faisant du shopping le plus naturellement du monde. Que j’aurais voulu moi aussi être déguisée en gente dame ou en pestiférée.

Au détour d’une ruelle, j’ai même croisé un imposant bourreau en pleine conversation avec un druide. ->

C’était pas le moment de le contrarier, le costaud.

Bien sûr, il y avait aussi une foule de joyeux enfants armés d’épées en bois fraîchement acquises dans des stands médiévaux.

Saint Louis: Place au combat médiéval!

Les mêmes enfants (ceux avec des épées en bois) ont été très impressionnés par la démonstration de Combat médiéval de la fière troupe de mercenaires « Merces ». Pour sûr, ils ont trouvé l’inspiration pour leurs prochains jeux (aïe le nez).

Combat médiéval

Quelle classe! Cling, clang, les cheveux au vent et l’épée (une vraie, en métal véridique) à la main,  ces féroces combattants et combattantes se sont rués sur leur adversaire pour exécuter quelques chorégraphies inspirées de l’art médiéval du combat. La troupe vient de Montpellier – et j’en connais quelques membres! Ce qui est sûr, c’est que je ne craindrai plus les mauvaises rencontres en me promenant avec elles dans les ruelles sombres de l’Écusson.

Combat médiéval

Trêve de chevalerie et de saintlouseries! Dans un autre billet, à paraître d’ici quelques jours, je vous convierai à une petite balade en haut des remparts d’Aigues-Mortes. Oui, on fera le tour de la  jolie cité, promis!

Je dois vous préciser que je n’ai pas découvert cette ville de Petite Camargue lors de la Saint Louis. Elle se trouve non loin de Montpellier, et je m’y rends donc de temps en temps… pour visiter les salins ou assister à des jeux traditionnels camarguais notamment.

Et vous, vous avez déjà visité Aigues-Mortes?

Toutes les photos de ce billet © YPFL

4 Responses to Aigues-Mortes, une cité médiévale…

  1. Ce doit être une événement bien sympathique auquel assister… une chouette idée pour l’été prochain…

  2. Petite G says:

    très bel article, on est fans d’aigues-mortes ici bien sûr, et on connaît bien aussi la compagnie merces :) (l’Homme est fan de trucs médiévaux, et a fait partie de la troupe qquetemps avant d’être contraint à certains choix )

  3. Myös says:

    Ça me plait bien ça, c’est mon côté troubadour ;)

  4. Lucile says:

    Oooh Aigues-Morte, mes parents m’y avaient amenee quand j’etais toute petite, je me rappelle que j’avais adore ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *