salins aigues mortes

Au pays de l’or blanc: visite des Salins d’Aigues-Mortes

Publié le 13 mars 2013 | Par kantutita | Escapades en France, Gastronomie française
aigues-mortes

La ville fortifiée d’Aigues-Mortes, vue des Salins

Escapade dans un paysage de sel –

Vous achetez du sel de mer de La Baleine à la Migros. Mais savez-vous d’où il vient? D’Aigues-Mortes, à côté de chez moi! Je vous emmène en balade dans les salins, en Petite-Camargue…

Depuis les remparts de la cité médiévale d’Aigues-Mortes, on aperçoit des immenses tas de … sable? Neige? Non, il s’agit de sel!

salins aigues mortes

Dans ces salins, qui font partie d’une réserve protégée, des bassins sont exploités pour tirer le sel de l’eau de mer. Certains ont une belle couleur rouge à cause d’une micro-algue. Les flamants viennent y tremper leur bec et y prendre des couleurs!

Concrètement, l’eau de mer devient de la saumure, une eau très concentrée en sel, grâce à l’évaporation (sous l’effet du soleil du Sud qui tape fort, comme vous le savez) et à l’action du vent qui souffle dans les marais salants.

L’exploitation appartient aux Salins du Midi, qui a mis en place un petit train pour emmener les curieux dans ces paysages étonnants, au pays de l’0r blanc… Allez, ouvrez vos yeux! Le décor est atypique et magnifique à la fois.

salins aigues mortes

salins aigues mortes

Un peu de technique, de l’eau de mer à la camelle

Pompée dans la Méditerranée, l’eau circule soit par simple gravité, soit au moyen de pompes. Elle traverse successivement différents bassins, s’évaporant peu à peu. Sous forme de saumure , une eau saturée en sel, elle finit ce parcours sur les tables salantes. L’or blanc y cristallise en un « gâteau de sel » de 10 centimètres d’épaisseur!

Celui-ci est récolté avec une sorte de moissonneuse de sel, puis stocké en « camelle« . Rien à voir avec un chameau, c’est le nom de ces dunes de sel, qui atteignent 20 mètres de haut! On les aperçoit depuis les remparts d’Aigues-Mortes (une autre balade dont je vous parlerai.)

salins-4

La récolte deviendra ensuite du gros sel, du sel fin ou du sel brut… qui finit sur votre table si vous êtes adepte du sel de la Baleine! Comme on l’apprend dans le petit « musée du sel », qui fait partie de la visite. On y découvre aussi les outils du saunier, l’homme qui travaille dans les salins. Ils sont 12 ici, mais ne vivent plus comme autrefois sur le site, dans de petites maisons.

La Fleur de sel de Camargue: c'est d'ici qu'elle vient!

La Fleur de sel de Camargue: c’est d’ici qu’elle vient!

Dans ce « musée », une dégustation de sel est même proposée. Avec les 30 degrés à l’extérieur, c’est une visite qui donne soif!

Si vous vous rendez en Petite-Carmague, du côté d’Aigues-Mortes, je vous recommande de vous immerger dans ce monde de sel dépaysant.

Même si vous n’avez pas de Fleur de Sel de Camargue dans votre placard.

…en plus, avec un peu de chance, vous ne serez pas assis à côté d’un bébé qui hurle tout au long du parcours, vous!

Lien pour les touristes curieux:

Visiter les Salins d’Aigues-Mortes

 

2 Responses to Au pays de l’or blanc: visite des Salins d’Aigues-Mortes

  1. chocoladdict says:

    très intéressant, d’autant plus que mon père habite juste à côté et que nous n’avons pas encore eu l’occasion d’aller visiter cet endroit, d’ailleurs je vais lui envoyer ton lien )

    • Kantu says:

      Hello Chocoladdict, sympa de passer sur mon blog! ;) j’adore tes Chroniques.
      Ah oui, eh bien cela vaut la peine d’y faire un tour, si tu as l’occasion! J’espère que mes photos inspireront une petite visite à ton père ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *