J’ai testé… un match de rugby!

Publié le 15 mai 2013 | Par kantutita | Culture & traditions, Expat en France

rugby

Vous l’ignorez peut-être, mais ce sport est très populaire au Sud de la France. Pour vous, j’ai donc testé un match de rugby!

…dans le public évidemment! Même avec des épaulettes, je n’ai pas la carrure pour jouer les brutes sur le terrain. Et très peu pour moi de finir avec une mâchoire cassée et des bleus partout.

Challenge de l’expérience: comprendre les règles du rugby

À première vue, le rugby ne semble pas aussi compliqué que ce jeu ne l’est vraiment. Mais bon, replaçons cela dans ce contexte: je ne maîtrise les règles que de deux sports: le foot et le badminton.

Je vous résume de mon mieux le principe:

Au rugby, l’objectif est d’aplatir un ballon ovale derrière une ligne d’en-but. Pour cela, on peut courir avec le ballon ou faire des passes en arrière à ses équipiers, tout en flanquant des coups à ses adversaires et en les renversant, mais selon des règles précises totalement obscures pour un néo-observateur. Pas de violence gratuite, donc c’est une sorte de combat de brutes toutes en muscles avec des consignes.

Il est aussi possible –  parfois – de shooter le ballon en avant.

Après avoir aplati le ballon derrière la ligne, le joueur peut se réjouir car il a marqué un essai! Cela rapporte 5 points à l’équipe, qui a de plus l’opportunité de transformer cet essai. Pour ce faire, le transformateur  buteur attitré de l’équipe shoote le cuir (nom super in donné au ballon) de sa gambette agile  entre les deux poteaux situés sur la ligne. Si cela passe: +2 au compteur!

J’ai deux moments préférés au rugby, la mêlée, qui survient de temps en temps pour mettre le ballon en jeu. C’est lorsque les deux troupeaux… oh et puis en photo ce sera plus facile à comprendre.

rugby

Exemple de mêlée, les joueurs montpelliérains (en bleu) sont donc en face, dans la même posture. Et ils mènent la danse!

L’arcade sanguinolente mais heureux, les joueurs qui ont récupéré le ballon peuvent ensuite se faire des passes habiles et tenter de s’approcher de la ligne d’essai.

Mon deuxième moment préféré, c’est lorsqu’il y a un engagement avec un jet de ballon ovale en l’air (une touche) et que les joueurs se soulèvent pour tenter de l’attraper au vol! En langage technique, le sauteur est porté en l’air par les lifteurs. Quelle adresse! Quelle élégance! Quel défi aux lois de la gravité! J’applaudis des deux mains.

rugby

Et bien sûr, rien que pour le plaisir du public, les joueurs s’entassent en grappe régulièrement tout au long des deux mi-temps de 40 minutes (voir dernière photo du billet).

Un sport d’intello comparé au foot, selon les aficionados

Vous vous en doutiez, derrière mon soudain et bref engouement pour le rugby, il y a un homme: mon Français du Sud.  Il m’a entraînée à ce match et me coache régulièrement devant la télé pour comprendre les règles. D’après lui, le rugby est un sport vachement plus intellectuel que le foot.

… sans blague! Au début, je rigolais en voyant ces mastodontes se heurter (pensant qu’il fallait surtout être intellectuel de la cuisse, ouais), mais depuis que je ne comprends toujours rien aux subtilités des règles, je veux bien le croire.

D’après mon expérience internationale des sports, qui m’a valu d’étudier de près les règles du hornuss (un sport suisse proche du quidditch) ou du cricket cher à nos amis brittaniques, je dois avouer que le rugby, cela se suit, c’est pas pire. Entre deux moments de flottement, il finira toujours pas se passer quelque chose de tout à fait compréhensible.

Mon conseil sera toujours le même: mémorisez la couleur de maillot de votre équipe! Pour le match que je suis allée voir, c’était facile, car nos ennemis avaient de jolis chaussettes rayées jaunes et rouges… On ne pouvait pas se tromper!

rugby

L’Ennemi perpignanais, reconnaissable à ses chaussettes jaunes et rouges.

 

Allez, allez, Montpellier!

Samedi avant-dernier, j’ai donc mis les pieds au stade Yves du Manoir, un très beau lieu aéré et agréable, pour assister à mon premier match de rugby en vrai. Je m’inquiétais d’avoir de la peine à suivre, n’ayant pas de commentateur à l’accent du Sud Ouest pour clarifier les arrêts de jeu. Heureusement, j’avais mon Français du Sud sous la main, pas avare en explications.

L’essentiel sur ce beau match: l’équipe de Montpellier, le Montpellier Hérault Rugby (MHR) s’est mesurée aux Perpignanais lors du Top14, un championnat national. Ils les ont laminés, avec un score final de 50 à 22 pour Montpellier! Allez les bleus!

rugby

Autant vous le dire: j’ai eu du bol! Tout le monde a dit que c’était un très beau match, car c’est rare qu’il y ait autant d’essais marqués. Non seulement j’ai pu assister à de nombreuses actions, et donc je ne me suis pas ennuyée, et en plus je n’ai pas reçu le moindre ballon ovale sur la tête. Car oui, j’étais placée juste derrière les buts, au niveau du terrain, dans des places appelées « pesage » (12 euros l’entrée).

Le spectacle était impressionnant! Déjà, les contacts brutaux entre les joueurs le sont plus en live que sur petit écran. Idem pour leur format. On dirait que ce sont des humains, mais en plus grand et plus large. Certains cultivent savamment un look cromagnon, d’autres portent de drôles de casques en cuir sur la tête. Un mastodonte dépassait même d’une bonne tête du troupeau, alors que ses congénères avaient déjà des mensurations conséquentes.

Petite déception toutefois, le slogan officiel de Montpellier est nul: c’est « Ici, ici, c’est Mont-pe-llier« . Trop malin, et quand ils jouent à l’extérieur, ils scandent quoi les supporters?  « Là-bas, là-bas, c’est Montpellier? » J’ai vaguement tenté de convaincre la foule de chantonner plutôt « Allez, allez, Mont-pe-llier » sur le même rythme, mais sans succès.

Des détails étonnants du rugby live:

Lorsqu’une mêlée survient, on respire l’odeur de l’herbe fraîchement piétinée et déracinée.

Tout au long du match, des remplaçants viennent s’échauffer derrière les lignes d’essai, pendant que les vrais joueurs s’empoignent sur le terrain.

En plus, pendant l’entr’acte, un bonhomme passe avec un lance-merchandising à air comprimé et éjecte ainsi des cadeaux dans les gradins!

rugby

Une grappe de joueurs sur la ligne d’essai.  Quel suspense!

 

Les points importants à savoir sur le rugby en France:

Dans le Sud, il y a des équipes importantes: Montpellier, Toulon, Toulouse… et bon vu que Castres a éliminé Montpellier samedi dernier pour arriver en demi-finale, je suis obligée de les citer! Perpignan et Biarritz sont aussi des clubs emblématiques. Plus au nord, il paraît que Clermont et Paris ne sont pas trop mauvais.

L’équipe de France participe combativement aux grands tournois mondiaux comme les 6 Nations et la Coupe du Monde.

Concernant le nombre de joueurs… En écrivant cet article, j’ai malencontreusement appris de mon expert particulier en sport ovale que le rugby se jouait à 15, 7 ou 13, c’est selon l’humeur. Je ne veux pas en savoir plus, cela devient trop compliqué!!! Je vous renvoie vers le site de la fédération française de rugby si vraiment vous êtes curieux…

Brève note sur le rugby en Suisse

En Suisse, le foot et le hockey sont populaires, et heu… des sports alternatifs comme le curling, le tchoukball ou le handball existent à ma connaissance, mais par contre, le rugby, c’est hypra-rare!

Dans la campagne du Sud, on traverse des villages en voiture et on voit des terrains de rugby, parfois des terrains hybrides de rug-ball ou de foot-by. En Suisse, il n’y a que des rectangles de gazon destinés aux clubs de foot (prononcé fot et non foute svp).

Donc, pour résumer cette brève note sur le rugby en Suisse: cela reste discret! À moins qu’il n’y ait des rugbymen helvètes musclés et intellos parmi les lecteurs pour me contredire, hein? Avouons-le: il existe tout de même une fédération suisse… avec 51 clubs.

Pendant ce temps, dans le Sud de la France, on pratique cette activité dynamique depuis le 19ème siècle, grâce aux Britanniques.

J’espère que cette petite intro sur le ballon ovale vous a plu. Après avoir participé à une feria (une espèce de fête des Vendanges avec du Ricard à la place du vin), et assisté à un lâcher de taureaux dans les rues, je me devais de tester cet autre sport populaire pour vous. Car oui, le lever de coude et la course derrière un toro exigent des qualités athlétiques.

Une belle semaine à vous tous!

5 Responses to J’ai testé… un match de rugby!

  1. The Sister Theory says:

    Merci pour tous ces détails. Ravie que tu es découverte ce sport qui déchaine les passions françaises du Sud.

  2. JP says:

    ASM! ASM! :D
    Bon, après ce petit épisode « trollage » (mais sincère ;) ), je dois te remercier de m’avoir appris deux choses, que vous prononciez foot « fot », et l’existance du Hornuss, dont je n’avais jamais entendu parler! Il me faudra d’ailleurs trouver l’occasion d’assister à un match un jour, je pense que l’été doit être propice à ce genre d’événement…

    • Kantu says:

      Aha, un fan de Clermont!
      Non JP: le « fot » c’était une blague!! Tout le monde ne dit pas ça ;) Désolée de t’avoir induit en erreur. À Neuchâtel, on dit les deux, foot ou « fot ». Mais bon, c’est toujours drôle car certaines personnes disent « fotballe » et non « footbaule »! C’est en hommage à cette prononciation que j’aime bien dire « fot »!
      …surtout qu’ici dans le Sud, tout le monde me parle de « fot », mais c’est parce qu’ils disent « faute » avec leur accent! Au début, je pensais tout le temps à un ballon noir et blanc avant de traduire… ah, une faaaaaute!

  3. Steph says:

    Haha! Sympa l’article. Je me permets d’ajouter que regarder un match en live, c’est très bien, mais jouer soi-même au rugby, c’est beaucoup mieux et très marrant ! Et pour info, il existe aussi des clubs de rugby féminin en Suisse ! Je sais de quoi je parle, puisque j’y joue depuis 4 ans et que l’ambiance est vraiment géniale. Allez les filles, toutes au rugby! :-)

    • Kantu says:

      Wahou, alors cela, ça m’épate Steph!! Étant un peu chochotte, je dis, bravo les filles!!! Je continuerai de rester dans les gradins par contre, le seul sport du Sud que je teste sans crainte, c’est la pétanque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *