Voter en Suisse: vis ma vie de citoyen d’une démocratie participative

Publié le 10 septembre 2013 | Par kantutita | Bienvenue en Suisse, Différences culturelles, Expat en France, L'administration

VOTER EN SUISSE, MODE D’EMPLOI: Savez-vous qu’un Suisse modèle se rend aux urnes plusieurs fois par année? Eh oui, ça se passe comme ça dans une démocratie participative.

L’avis des citoyens est requis sur de nombreux objets. Et la cinquième suisse n’est pas en reste! Je peux en effet participer au scrutin depuis l’étranger (soit mon QG montpelliérain), et je vais vous montrer comment.

Cet été, je me suis annoncée au consulat suisse la plus proche (Marseille) (je vous raconte cela ici) et sur le formulaire d’inscription, j’ai coché la case: oui, je veux participer aux votations!

J’ai donc reçu fin août une enveloppe avec mon matériel de vote pour  la prochaine, qui a lieu le 22 septembre 2013.

Il existe trois niveaux de votations en Suisse: communales, cantonales et fédérales. Ce mois-ci, les citoyens doivent se prononcer sur trois objets dans le cadre d’une votation nationale (=fédérale). À noter que le peuple est aussi appelé aux urnes lorsqu’il faut élire ses représentants, il s’agit alors d’une « élection ».

Comment votent les Suisses?

Je vais vous décevoir. Le fameux vote à main levée, ou Landsgemeinde, ne se pratique que dans deux irréductibles cantons suisses-allemands du bout du pays. Les citoyens d’Appenzell Rhôdes Intérieures et de Glaris se réunissent sur une place publique, et se prononcent en levant la main.

Pour les autres, il y a  trois façons de voter en Suisse, plus discrètes et anonymes. Se rendre au bureau communal le jour du scrutin, voter à distance par courrier, ou grâce à internet (Neuchâtel étant un des pionniers, je crois que le système n’est pas encore disponible dans tous les cantons). Les trois fois, il faut avoir sa carte de vote sous la main: celle-ci est transmise par courrier à tous les citoyens.

Le matériel de vote

Si vous étiez un citoyen suisse, voilà ce que vous auriez trouvé dans votre boîte aux lettres: une enveloppe (1) contenant votre matériel de vote. En tant qu’expatriée, j’ai reçu exactement le même contenu que les Helvètes résidant sur le territoire, ce qui me permet de voter en Suisse depuis l’étranger!

Comment ça marche de voter en Suisse?

Dans ce courrier il y a tout ce qu’il faut pour voter en Suisse:

1) une enveloppe réutilisable (malin!)

2) Une fiche avec les objets de la votation, où il faut inscrire en lettres intelligibles ses choix (OUI ou NON)

3) L’enveloppe de vote où glisser le 2)

4) La carte de vote, qui authentifie votre identité

Et en prime, un fascicule rouge avec des infos – que vous verrez plus bas.

Voter en Suisse: par internet (fiasco)

Pour faire simple, j’avais décidé de voter par internet et de vous épater grâce à la technologie de mon petit pays, super démocratique ET technologique. Pour cela, j’ai dû redemander un identifiant et un mot de passe pour le « Guichet Unique »car j’avais heu… égaré les miens. Très rapidement, les nouveaux me sont arrivés par la poste (l’efficacité suisse). Ensuite, j’ai pris note du code pour la votation, qui  figurait sur ma carte de vote (4) (je l’ai flouté, comme si je craignais que l’un de mes lecteurs tente de voler mon fantastique droit de vote!)

Avec tous ces codes en main, j’ai tenté de me connecter au Guichet Unique. Plusieurs fois.

Sans succès, le système avait des problèmes.

Sans succès, le système avait des problèmes.

Sans succès, le système avait des problèmes (mais on nous priait de les excuser pour ces inconvénients)

… j’ai laissé tomber, et me suis demandé pourquoi j’avais voulu changer mes vieilles habitudes. On recommence!

Mode d’emploi du vote en Suisse par correspondance

Lorsque mes deux pieds se trouvaient sur le territoire suisse, je votais toujours par correspondance (oui, j’avais *souvent » mieux à faire le dimanche que d’attendre dans la file au bureau de vote. En plus, s’y rendre, c’est courir le risque d’être déclaré volontaire pour trier les bulletins la prochaine fois!)

Je vais donc vous expliquer comment procéder pour voter par correspondance. D’abord, il faut s’enquérir des objets de la votation, qui figurent sur le bulletin de vote.

Certaines questions soumises au peuple sont facile à comprendre, d’autres nécessitent de creuser le sujet…

Prenons en exemple les objets de la votation du 22 septembre prochain:

votation suisse

Trois questions sont posées au peuple.

  • Acceptez-vous l’initiative populaire « Oui a I‘abrogation du service militaire obligatoire »?
  • Acceptez-vous la loi fédérale du 28 septembre 2012 sur la lutte contre les maladies transmissibles de l‘homme (Loi sur les épidémies, LEp)?
  • Acceptez-vous la modification du 14 décembre 2012 de la loi fédérale sur le travail dans l‘industrie, l‘artisanat et le commerce (Loi sur le travail, LTr)?

C’est normal si vous n’avez compris que le premier objet! Pas de panique. En français, il s’agit en 2) d’une révision de la loi sur les épidémies et en 3) de décider si nous souhaitons libéraliser les heures d’ouverture des shops des stations-service. Pourquoi ne pas ouvrir votre fascicule rouge pour en savoir plus?

Voter en Suisse: le fascicule d’information rouge

Ce fascicule d’informations  est fourni avec le matériel de vote. Il est édité par les autorités et s’avère très utile, car il offre une séance de rattrapage!

La brochure explique les enjeux « en bref », et donne les recommandations de vote des autorités. Une place est laissée aux opposants: par exemple ci-dessous, vous voyez les arguments du comité d’initiative, qui est  pour l’abrogation du service militaire obligatoire, »Parce qu’on a pas tous le temps de jouer à la guerre. »

fascilcue-dinfos

Je vous laisse déchiffre leurs arguments. « Attendre. Fumer une cigarette. Ramper dans la boue… »

En prime, les textes de loi qui changent sont reproduits dans les pages suivantes.

votation suisse loi

Le citoyen modèle suivra des débats à la télé, lira les avis d’expert dans le journal, et discutera du sujet avec son entourage  avant de prendre une décision.

votation-suisse comment ca marcheQuand il s’est fait un avis, il inscrit OUI ou NON sur la fiche (2). Avec pudeur, je ne vous dévoilerai pas si je suis pour ou contre la fin du service militaire obligatoire…

Si un citoyen n’a pas d’avis sur l’un des objets, ou n’a toujours rien compris au débat,  il peut voter blanc, ou découper l’objet en question selon les pointillés pour en faire une boule de papier et le jeter dans sa corbeille (de recyclage, bien sûr).

Il glissera ses votes restant dans l’enveloppe (3) et la collera soigneusement.

Ensuite, il faut remplir sa carte de vote avec sa date de naissance, et signer. Celle-ci ne doit pas être glissée dans l’enveloppe 3, pour garder ses choix anonymes!

Le tout est glissé dans la plus grande enveloppe (1), la même avec laquelle toute cette paperasse a atterri sur votre bureau! C’est en effet une ingénieuse enveloppe réutilisable. Écolo? Certainement… sauf que dans la mienne, il y avait une seconde enveloppe identique, au cas-où j’eus déchiré la première. (BOF!)

votation suisse (3)

Comme il est précisé sur l’enveloppe, voir photo ci-dessus, le citoyen doit détruire son matériel de vote s’il ne souhaite pas profiter de son droit. ;) Je crois qu’en réalité, la plupart des enveloppes inutilisées se périment sur un guéridon avant d’être jetées au vieux papier.

Alors, jaloux du système suisse ou pas?

J’espère que ce mode d’emploi pas à pas des votations suisses vous semble clair! Je voulais vous proposer concrètement de voir à quoi ressemble ce geste citoyen, qui est la base d’un système qui semble bien mystérieux vu de l’extérieur.

Les Français sont habitués à se rendre aux urnes que peu souvent, lors des élections présidentielles ou pour élire certains représentants, et j’ai l’impression qu’ils ignorent que leurs voisins s’y rendent plusieurs fois par année!

*D’ailleurs, j’avais suivi un Français exerçant sont droit de vote dans un vieux bureau de vote français pour vos dernières présidentielles, une expérience très pittoresque :)

C’est facile et intéressante de pouvoir participer aux décisions de son pays. Pourtant en Suisse, seuls 4 citoyens sur 10 participent aux élections fédérales  (source, 2010). Le taux d’abstentionnisme est souvent élevé pour les votations, mais varie selon les objets. Les citoyens se sentent plus concernés par certains débats que d’autres. Enfin, à mon avis, il vaut mieux avoir des citoyens qui ne votent pas sur un objet qu’ils n’ont ni compris ni étudié, plutôt qu’ils répondent n’importe quoi juste pour se dire « au moins c’est fait! ».

Alors, le système de vote suisse et la démocratie participative, cela vous inspire quoi?

18 Responses to Voter en Suisse: vis ma vie de citoyen d’une démocratie participative

  1. TisspA says:

    Très intéressant cet article. Par contre, le vote électronique fonctionne super bien, ça fait longtemps que je l’utilise et je n’ai jamais rencontré le moindre problème.

    • Kantu says:

      Du Murphy tout craché! Le système du canton de Neuchâtel a du cesser de fonctionner juste le matin où j’ai tenté de voter… TisspA, je suis tes conseils et retenterai l’expérience pour les prochaines votations. ;)

  2. Ben-J says:

    Salut Kantu,
    Très bel article, comme d’habitude. D’ailleurs je vois qu’il s’agit du bulletin de vote pour la votation fédérale du 22 septembre, tu es parfaitement à jour ! ;)
    Pour ce qui est du vote par correspondance, en bon français cela ne m’attire pas, mais j’apprécie le système et je suis sûr que cela réduit l’abstention notamment chez certains qui ne se déplacent pas.
    Par contre, le vote sur Internet me semble très compliqué. Outre les buggs, il y a quand même eu pas mal de hackers qui évoquaient des failles de sécurité… ce qui est dérangeant.

    Enfin bon, comme je l’ai dis, je suis français, donc il me faut mon isoloir, mon urne et mon registre à signer ! D’ailleurs j’irai appliquer ce principe lorsque j’irai voter au Consulat de France à Genève lors des prochaines européennes ! ;)

    • Kantu says:

      Merci pour ton mot Ben-J! Alors toi, tu aimes la tradition: l’isoloir, le petit rideau et le registre… Haha. Mais si tu devais faire ça plusieurs fois par année, peut-être que tu t’en lasserais, qui sait ;)

      En attendant, bon vote au Consulat, c’est super que tu puisses aussi faire cela depuis l’étranger :)

  3. Intéressant tout ça! J’étais au courant de la majorité (oui, en tant qu’expat exemplaire, je me renseigne sur mon pays d’expatriation :-p), mais je ne connaissais pas les détails pratiques: je trouve par exemple génial le livret d’explication.

    Sinon, je ne savais pas non plus qu’on votait encore à main levée dans deux cantons: incroyable!!

    Bises!

  4. Monique says:

    Coucou Kantu, je viens de voter électroniquement, et ça a très bien marché. Mais je dois dire que je vote dans le canton de Berne (Bienne), il me semble qu’il y a des différences entre les cantons. Par exemple, je n’ai pas cette belle enveloppe « recyclable », j’en suis presque jalouse!! Je reçois juste une autre enveloppe pour renvoyer mon vote si je vote par correspondance. Le problème est alors de ne pas se tromper d’enveloppe: 1. celle pour le vote 2. celle pour la poste!
    En Belgique, on ne « vote » que pour les élections, mais là, on DOIT le faire, sinon c’est l’amende!!

    • Kantu says:

      Eh bien, tu m’encourages à réessayer le vote par internet à la prochaine occasion! Il faut croire que c’est le guichet virtuel neuchâtelois qui faisait des siennes.

      Mais, tu n’as pas cette enveloppe réutilisable? Comment est-ce possible? Je n’avais pas envisagé une minute qu’on recevait des enveloppes différentes d’un canton à l’autre pour les votations fédérales, c’est drôle.

      C’est vrai qu’il y a des amendes en Belgique!! Je crois qu’il y a un canton qui fait ça aussi en Suisse, celui de Schaffhouse!

  5. Jérémie says:

    Salut,

    Bravo et merci pour tes billets!

    Pour ma part, je trouve vraiment très pratique le système du vote par correspondance. Par contre, c’est aussi vrai que pour plusieurs votations, le tout s’est retrouvé finalement à la corbeille à papiers… « A voté! ».
    D’un autre côté, j’ai quand même un peu la nostalgie des ambiances du bureau de vote de mes 18 ans. Avec tout le village qui se retrouvait et avec, bien sûr, un verre de blanc ou d’oeil!

  6. Pauline says:

    A Fribourg, nous recevons une grande enveloppe en papier recyclé gris(beaucoup moins belle que la Neuchâteloise qui a au moins un peu de violet) qui contient tout ce que tu as cité, sauf la carte de vote… Nous n’en n’avons pas ! Cette grande enveloppe (que l’on réutilise également pour voter par correspondance) est notre « certificat d’authenticité civique » qui prouve que nous avons de le droit de voter et nous devons signer sur le dessus de l’enveloppe pour que notre vote compte. J’étais persuadée que tous les cantons avaient le même matériel de vote et que le nom de la commune et du canton changeait… Merci, grâce à toi j’ai appris quelque chose ;)

    • Kantu says:

      Tiens! C’est vraiment drôle, moi aussi je pensais que notre enveloppe de vote contenait les mêmes papiers dans toute la Suisse! Ce n’est visiblement pas le cas! Quelle surprise pour moi aussi!!! Merci pour ton commentaire!!

  7. Pomdepin says:

    Ce n’est pas mieux pour les votes des français de l’étranger, c’est une pagaille totale si tu ne peux pas aller à l’ambassade,

  8. The Sister Theory says:

    Moi qui suis de l’autre côté (française en suisse), je dois dire que je suis hallucinée par toutes les votations et je trouve ça vraiment bien que le peuple participe! J’aime bien regardé les affiches car elles sont plutôt bien faites et on voit bien les pour/contre de chaque parti! Bref, je trouve ça bien!

  9. Simon says:

    En faite, le vote par correspondance à fait que les gens votent moins! Et oui moins de pression social, avant on voyait qui votait ou pas (Dans les villages, c’était le dimanche uniquement et tout le monde se connait, l’absent était vite remarqué).

    Je ne remet pas en cause le vote par correspondance mais voilà un effet qui n’avait pas été prévu :).

    • Kantu says:

      En effet, je n’aurais pas pensé que cela pourrait avoir cet effet! Au contraire on penserait que comme la démarche est plus facile, plus de monde se motiverait… Et non!

  10. C’est tellement bien organisé les votations en Suisse. Et les fascicules reçus avec les bulletins de vote sont très bien faits. J’adore tes articles :-)

    • Kantu says:

      Merci Solène! C’est vrai que question organisation, les votations sont pas mal! J’aime bien le petit fascicule aussi, qui rappelle l’essentiel…

  11. chatchat says:

    La dictature c’est : ferme ta gueule !
    la démocratie c’est : cause toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *