Spécialité suisse: goûter une brisolée en Valais

Publié le 5 octobre 2018 | Par kantutita | Spécialités suisses, Voyager en Suisse

C’est l’automne, et les châtaignes tombent des arbres dans les montagne suisses… C’est en effet une tradition d’en déguster, notamment en Valais, au Tessin ou dans les Grisons. En Valais, le plat traditionnel de la saison se nomme la brisolée.

La semaine dernière, l’hebdo helvétique pour lequel je bosse depuis le début de l’année, Coopération (vous l’avez peut-être dans votre boîte aux lettres !) m’a envoyée en reportage à Fully, qui compte une remarquable châtaigneraie et une fête dédiée à ce fruit automnal. Mon article, que vous pouvez voir par ici avec une vidéo, parle de la brisolée, ce plat valaisan typique.

La brisolée, une spécialité suisse du Valais

C’est quoi une brisolée ?

Ce plat traditionnel valaisan comprend des châtaignes rôties, dégustées avec un accompagnement constitué habituellement de fromages d’alpage, de raisin, de fruits de saison (pommes, poires), de pain de seigle, de beurre pour les gourmands… Pour ce qu’on appelle paraît-il « la brisolée royale », on ajoute encore de la charcuterie (viande séchée, lard, saucisse sèche). Sans oublier du moût ou un petit verre de vin valaisan (les Valaisans sont hyper fiers de leurs vins).

Si vous voulez voir comment on prépare les châtaignes dans un brisoloir, voici une démonstration en vidéo par Roland Carron, membre de la Confrérie des amis de la châtaigne de Fully. Je l’ai rencontré et filmé lors de ce reportage. Ce retraité valaisan est brisoleur depuis bientôt trois décennies. Une rencontre savoureuse !

Tourner le brisoloir pour rôtir les châtaignes

Regardez-le faire tourner son brisoloir au-dessus du feu… Il s’agit d’un grand tambour muni de trous. Pour un usage individuel, il existe également des brisoloirs plus petits, ressemblant à des poêles trouées. Je crois qu’il en existe aussi de ce type en France, sous une autre dénomination que brisoloir.

→ Héhé, et après ma vidéo de mon baptême en parapente, ça fait un deuxième billet multimédia et valaisan cet automne sur Yapaslefeuaulac! :P Vous me direz si ça vous plairait de voir plus de vidéos sur le blog et ses réseaux.

Déguster la brisolée

Une fois les châtaignes cuites, j’ai ainsi pu goûter une brisolée valaisanne, grâce à son tour de bras au brisoloir, et aux attentions de sa belle-sœur Anne Carron-Bender. (C’est elle que l’on voit ramasser des châtaignes au début de la vidéo !) Elle a apporté tout ce qu’il fallait pour préparer une magnifique brisolée improvisée, dégustée en mode pique-nique sur un coin d’herbe, sous le soleil… Une façon parfait de conclure ce reportage.

Guide du patrimoine et accompagnatrice de randonnée, Anne Carron-Bender m’a aussi emmenée dans la châtaigneraie de Fully, pour m’en dévoiler quelques secrets. Cette forêt a environ 800 ans et compte mille arbres. Pour en savoir plus, notez qu’elle organisera des visites guidées des lieux durant la Fête de la Châtaigne de Fully le week-end prochain. Elle propose aussi des sorties de groupe sur ce thème le reste de l’année.

Et pour goûter une brisolée ? Vous pouvez tenter d’en préparer une chez vous, ou en déguster durant l’automne dans de nombreux restaurants valaisans… ou même dans la chambre d’hôtes de Patricia dans le Val d’Hérens – que j’accueillais en interview sur le blog l’an dernier.

Un bel automne à vous, et à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *