Un train pour la Suisse de Diccon Bewes

« Un train pour la Suisse », le nouveau livre du Suissologue

Publié le 22 septembre 2015 | Par kantutita | Bienvenue en Suisse

Le Suissologue récidive, avec un nouveau livre sur le voyage intitulé « Un train pour la Suisse ». En voiture pour une virée dans le passé!

Vous souvenez-vous de Diccon Bewes, le Suissologue? Cet expatrié britannique installé à Berne a écrit un best-seller sur la Suisse et ses spécificités. Un livre qu’on parcourt en s’amusant de ses observations cocasses, mais où on apprenait aussi un tas de choses sur la Suisse – oui, oui, même en ayant déjà un passeport rouge à croix blanche.

Eh bien le bonhomme a récidivé et publié un second bouquin, « Un train pour la Suisse« (Helvetiq). À nouveau, il nous emmène en voyage dans notre pays – et nous fait découvrir des coins qu’on ne s’est pas forcément donné la peine de visiter, même si les touristes asiatiques s’y précipitent depuis l’autre bout du monde!

Son livre est le récit d’un projet un peu dingue. En fait, en se basant sur le journal d’une Anglaise ayant visité la Suisse en juin 1863, Lady Jemima, il décide de retracer ce parcours initié par… Thomas Cook. Il semblerait que ce soient les Brits qui aient inventé la Suisse… en tant que destination touristique!Un train pour la Suisse de Diccon Bewes

Le livre de Diccon Bewes « Un train pour la Suisse »

« Ce récit d’un voyage extraordinaire éclaire une époque de pionniers en haut-de-forme et crinoline, qui ont ouvert le pays au tourisme, et participé ainsi à forger une Suisse moderne. »

Description de l’éditeur

Dans son bouquin « Un train pour la Suisse », Diccon Bewes décrit les lieux qu’il a sous les yeux – avec des hôtels sortis de terre, des petits trains gravissant les montagnes et parfois un village devenu trop touristique. Il fait le parallèle avec l’expérience de Mlle Jemima, 150 plus tôt, où certains trajets se font à dos de mulet faute de trains, où la Suisse est pleine de mendiants et les zones rurales et montagnardes très pauvres. Je ne connaissais pas notre pays sous cet angle historique-là, c’est déconcertant!

Passionné par l’histoire, Diccon Bewes n’est pas avare en détails sur la construction de certaines lignes de chemin de fer épiques, miracles d’ingénierie, sur l’invention du voyage organisé et du guide touristique par Cook et ses compatriotes, finalement il nous propose autant un voyage en Suisse qu’un voyage dans le temps! Je dois tout de même vous avertir: « Un train pour la Suisse » est moins facile à lire que le Suissologue, avec tous ces détails qui sont fort intéressants, mais peut-être plus spécifiques et servis de manière moins humoristique que dans son précédent livre.

Comme en parcourant les pages du Suissologue, cet auteur anglais me donne une envie quasi irrépressible de sauter dans un TGV et de filer explorer la Suisse!!! Cap sur cette haute gare de la Jungfraujoch! Retourner à Grindelwald… Cet homme connaît certainement mieux la Suisse que tous les confédérés natifs! ;)

Où trouver les livres de Diccon Bewes?

Le Suissologue, dans la boutique virtuelle des éditions Helvetiq, 29.90.-  (envois aussi en France) Vous pouvez bénéficier d’un rabais de 10% sur tout le site en tant que lecteur du blog avec le code promo « Yapaslefeuaulac »!

Un train pour la Suisse chez  Helvetiq, CHF 29.-

Les livres sont aussi vendus au même prix chez Payot, la super chaîne de librairies suisses-romandes (heu, et la seule je crois… )

J’espère vous avoir donné envie de découvrir cet auteur. Le connaissiez-vous déjà?

Pour ceux qui ne sont pas passionnés par l’histoire et les trains, je suggère de commencer par le Suissologue, plus facile à lire et plus drôle! Vraiment, c’est un livre à ne pas manquer… Je vous en parlais ici  d’ailleurs.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *