Nostalgie: les automates Caran d’Ache

Madeleine: retrouver un goût d’enfance avec les automates des vitrines Caran d’Ache dans les gares suisses, délicieusement nostalgiques!

Photos de l’article: Yapaslefeuaulac.ch

Est-ce que cela rappelle des souvenirs à quelqu’un? Quand j’étais petite, ma mère m’emmenait les regarder…  C’est la vitrine Caran d’Ache dans la gare de Berne, avec ses peluches animées! Un pan de culture suisse.

La marque créative aux belles boîtes de couleurs en compte aussi à la gare Cornavin, à Genève, et dans le passage souterrain du Chaudron à Lausanne, en face de la sortie de métro (proche de la bibliothèque municipale place du Chaudron).

Je les regarde toujours avec mes yeux d’enfant! Et ce qui est étrange, c’est qu’il me semble que chez ma tante de Suisse-allemande, elle a des peluches d’anthologie qui ressemblent étrangement à ces hérissons.

Caran d’Ache, la marque des écoliers suisses

Chez moi, j’ai toujours mes boîtes Caran d’Ache de peinture, crayons ou feutres Fibralo ♡ marque suisse culte à laquelle je reste fidèle – en tant que fan de papeterie. En même temps, à l’école, on recevait des petites boîtes de crayons (dans ce format-là) et on utilisait les boîtes de gouache Caran d’Ache pour peindre bien des chefs d’oeuvres, du coup je pense que beaucoup de petits Suisses y sont comme moi attachés!

Le saviez-vous? Caran d’Ache a été fondé en 1924 par Arnold Schweitzer, et son nom vient du mot russe carandach, signifiant crayon.

Les automates Caran d’Ache existent depuis 1930

Les vitrines animées Caran d’Ache sont culte en Suisse! Elles ne datent pas d’hier, et existent depuis les années 1930… Wahou! Je ne pensais pas qu’elles étaient si anciennes. Plusieurs générations de petits Suisses ont pu s’émerveiller devant.

Selon les vitrines, c’est tout une ménagerie de bestioles en peluche qui agitent leurs bras alors que la foule passe devant eux dans les gares suisses. Ils m’arrachent toujours un sourire! Je les vois avec mes yeux d’enfant. J’imagine que pour des passants les découvrant pour la première fois aujourd’hui, ils doivent avoir l’air un brin suranné (voire un brin inquiétant, selon des commentaires que j’ai lus haha). Mais ces automates ont un grand âge.

Caran d’Ache présente ses premières vitrines animées en 1930. Le mécanicien Conrad Haussmann crée la première série de tableaux animés. Certains automates ont été fabriqués dans les ateliers Caran d’Ache, d’autres ont été achetés auprès de fabricants spécialisés. 

Automates Caran d'Ache: vitrine de la gare de Berne (2019) Photo: Yapaslefeuaulac.ch
Automates Caran d’Ache: vitrine de la gare de Berne
(photo prise avec mon fidèle smartphone en octobre 2019)

Derrière la vitre, où les enfants aiment coller leur front, ces mascottes caricaturent diverses situations. Comme une scène dans une salle de classe au prof ours sévère. Ou alors une équipe faisant mine de fabriquer des crayons Caran d’Ache dans un atelier (ceux-ci sont d’ailleurs fabriqués encore aujourd’hui dans le canton de Genève).

Et bien sûr… les automates attirent l’attention sur les boîtes de crayons, feutres, gouache et autres produits de l’entreprise suisse, largement étalés dans le décor.

Les automates Caran d’Ache dans la gare de Berne

Du coup, j’ai pris ces photos et la petite vidéo avec les hérissons dans la gare de Berne le 11 octobre 2019. Depuis, je suis repassée par là le 9 janvier 2020 et voilà ce que j’ai trouvé: regardez cette photo. Maaaaais où sont passés les automates? Pourquoi ont-il été remplacés par des ours en carton?

J’ai posé la question à Caran d’Ache, voici leur réponse: ils sont simplement en maintenance!

« Nos automates ayant besoin de maintenance, nous jouons avec nos thématiques pour faire des vitrines animées qui ne nécessitent pas à chaque fois la présence d’un automate. Nous avons en ce moment des marmottes à Genève et des petits ours crayonnés et animés à Bern, clin d’œil à nos automates historiques. »

J’espère qu’ils seront de retour pour mon prochain passage à Berne ^^

La vitrine Caran d’Ache à la gare Cornavin, Genève

A la gare Cornavin, à Genève, l’ancienne vitrine Caran d’Ache avait disparu en 2014… Pour ceux qui s’impatientaient, bonne nouvelle, elle aura survécu à la rénovation de la gare. Depuis décembre 2019, les passagers peuvent admirer la nouvelle (je ne suis pas encore repassée à Genève depuis, dès que ce sera le cas je prendrai une photo ^^).

En plus de Cornavin, Berne et Lausanne, on peut voir des automates dans la boutique Brachard à Genève, ainsi que dans certaines boutiques Caran d’Ache, selon la déco de la vitrine en place, m’a indiqué la marque.

Le parc des automates est aujourd’hui «vieillissant»: leur déplacement nécessite l’intervention d’un technicien. Du coup, ils ne se promènent pas librement d’une boutique à l’autre!

Source pour cet article: un document de Caran d’Ache sur l’histoire de ses automates

Les Français installés en Suisse, et autres expats, aviez-vous tiqué en tombant sur ces drôles de vitrines rétro?

Et les Suisses, vous rappelez-vous d’une autre madeleine de Proust de gare suisse, les boîtes à musique animées qu’il y avait notamment dans celle de Neuchâtel? J’étais encore jeune quand elles ont disparu. J’y ai repensé lorque j’ai visité ce magnifique musée à Sainte-Croix (VD), qui en présente une!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *