Les billets de 50 euros en france

L’indésirable billet de 50 euros

Publié le 29 décembre 2018 | Par kantutita | Expat en France

Est-ce que vous aussi vous évitez les billets de 50 € en France? Mes expériences en France me poussent à croire qu’ils ne sont pas toujours les bienvenus dans les commerces et les cafés… 

Cette difficulté a les utiliser m’a inspirée cette chronique! Vous me direz si vous avec le même ressenti que moi.

Un billet de 50 euros difficiles à refourguer

Une particularité que j’ai rencontrée au Sud de la France, dès mon arrivée en 2010, c’est la défiance que rencontrent les billets de 50€. Un détail assez énervant dans la vie de tous les jours. A moins de prendre le soin de ne jamais s’en procurer.

Comme les billets suisses, les euros se comptent en 10, 20, 50, 100 et 200… Après, c’est différent, car le billet de 500 € n’est plus imprimé, et en Suisse, on passe du billet de 200 francs à celui de 1000 francs.

La blague, c’est que certaines coupures peuvent être difficiles à écouler dans les commerces en France. Officiellement, c’est de l’argent, mais dans la pratique, bonne chance pour s’en défaire. Dans de nombreux commerces (kiosques, cafés, magasins) dans le Sud, on m’a tout bonnement refusé un billet de 50 €! Il faut dire que ces coupures souffraient alors de multiples contrefaçons, et que les caissiers devaient les vérifier avant de les accepter… ils utilisaient une sorte de stylo magique pour cela.

Mais depuis 2017, de nouveaux billets de 50 moins faciles à falsifier sont en circulation: j’espère que cela signifie que les choses ont/vont changer.

Les billets de 50 euros en france

Technique imparable: ne pas retirer plus de 40 € au distributeur

Depuis ces déboires, au distributeur, je prends depuis grand soin à ne demander que 40 € maximum, pour éviter de me retrouver avec un de ces billets inrefourgables dans le porte-monnaie. Une astuce soufflée par mon Français. C’est souvent d’ailleurs un des montants proposés d’office. Et si le distributeur indique qu’il n’a que des coupures de 10 et 20, j’ai envie de crier « alleluia »!

J’ai donc moins essayé de les utiliser depuis que je vis à l’Est de la France. Mais il fallait que je vous parle de mes déboires, car de nombreux Suisses qui convertissent leurs devises se retrouvent avec des billets de 50 à écouler en vacances en France.

Il peut être parfois difficile d’acheter une glace ou de payer un café avec – selon mon expérience du moins.

Exemple: Un jour par exemple, j’ai voulu acheter pour 3 euros de bougies dans une chaîne de décoration internationale à Avignon, et payer avec un billet de 50€. Ils ont refusé de me servir! Tant pis pour les bougies.

Selon la loi, il semblerait que ce refus soit illégal. Mais ça ne console pas vraiment dans la vie de tous les jours.

On les acceptera plus facilement si vous payez pour plus de 50€ – au restau, à l’hôtel – mais avouons qu’en France la plupart des gens paient avec leur « carte bleue » plutôt qu’en espèces pour ce type de sommes. Eh ouais, y’a moins de gens qui plient soigneusement leurs billets en 4 dans leur portefeuille qu’en Suisse. (Cette méthode de pliage me fait toujours rire! C’est si soigneux)

Pourquoi on continue de nous refiler des billets de 50€ alors?

Malgré cela, les distributeurs des banques françaises (qu’on n’appelle pas bancomat en France m’a-t-on dit! Non, le Postomat n’a pas cours non plus*) continuent de vous distribuer allègrement des coupures de 50.

Les Français se demandent sans doute pourquoi cela m’étonne autant. Eh bien parce qu’en Suisse, un billet de 50 est considéré comme de l’argent valide. Pour payer un café, le serveur pourra râler un peu car il doit plonger dans sa bourse pour trouver le change mais… on ne vous le refusera pas.

Là où les gens commenceront à froncer les sourcils, c’est si vous sortez un billet de 200 francs…

Vous voilà avertis les Suisses: lors de votre prochaine conversion d’argent, misez sur des billets de 20 pour ne pas être emmerdés dans l’Hexagone.

Ah les euros! Entre les billets de 50€ qu’on n’arrive pas à utiliser sans froncement de sourcils et les pièces de 1 et 2 centimes qui s’entassent dans les vides-poches et au fond du porte-monnaie…

Mais par contre que c’est pratique de pouvoir les utiliser presque partout en Europe !

* En Suisse, on appelle couramment les distributeurs de billets Bancomat ou Postomat (ceux de la « banque postale » suisse)

 

Avez-vous vécu ce genre de déboires avec des billets de 50 amis français? Ou ai-je totalement la poisse? Ou peut-être avez-vous des anecdotes de ce type rencontrées lors de vacances en France si vous venez d’ailleurs. Je me réjouis de vous lire!

21 Responses to L’indésirable billet de 50 euros

  1. Mithrowen says:

    En Italie, en tout cas dans les Pouilles, c’est aussi le cas. Même une fois la caissière d’un grand supermarché a froncé quand je lui ai tendu un billet de 50 euros…

  2. DF says:

    Ah? Je n’ai jamais eu de problèmes avec les billets de 50 euros. Peut-être parce que j’essaie toujours d’avoir des coupures plus petites pour des achats moins onéreux, mais à un moment donné, il faut bien casser le gros billet.
    A noter qu’en Suisse, lorsqu’on retire des euros directement au Bancomat, on a le choix entre des coupures de 20 ou 50 euros. Je n’ai donc presque jamais eu de coupures plus importantes en main avant de partir en voyage.

    • kantutita says:

      Mais oui, c’est bien ça le souci, il y a un moment où il faut le casser ce billet de 50 euros. Tant mieux si tu n’as jamais eu de problèmes!
      Je ne savais pas qu’il y avait des 20 euros au bancomat suisse, c’est plus pratique :P

      • DF says:

        Oui, l’UBS permet cela. Il est même possible d’avoir du mélange… Du coup, à dix euros près, il arrive que je m’arrange pour avoir un peu de tout avant de partir en vacances.

  3. Lara says:

    Je retire toujours 50€ au bancomat suisse pour mes vacances en france . J n ai jamais eu de refus. La plus part des bancomat que j connais n ont d ailleurs pas d autres coupures que le 50 €!
    Et pour la petite monnaie j essaye toujours de l utiliser un max . Souvent j y arrive . 😊

  4. Sarah says:

    Jamais eu de réels problème non plus, mais ça dépend de où on est, aussi. Genre grande station de ski, aucun souci, petit village, plus compliqué.

    Mais LE truc le plus simple pour faire du change, si on utilise l’autoroute et qu’on veut un peu de change, c’est de payer le péage avec €50.00 C’est un très bon moyen d’avoir de la monnaie en retour sans emm. personne ;)

  5. Malinjod says:

    Tout à fait Tatiana. En Suisse j’ai noté on te demande en premier si tu veux retirer 500…400..non…Bon Bein 200 alors ??? Même pas autre montant 🤣🤣🤣

    • kantutita says:

      Ah oui tu as remarqué aussi! Je me demandais si c’était que dans le Sud…
      Hihi, oui, en Suisse les montants sont un peu exagérés…. :P
      Merci pour ton mot Yves et plein de salutations à notre belle ville de Nancy

  6. Mélanie says:

    J’ai les mêmes expériences que vous! Expatriée en France depuis 2010 aussi, j’évite systématiquement de demander plus de 40€ aux distributeurs :) ou je paie par carte bleue… mais on ne se défait pas si facilement de ses habitudes suisses d’avoir toujours de l’argent comptant sur soi!

    • kantutita says:

      Ah, bon alors je ne suis pas la seule cela me rassure!
      On s’est expatriées la même année en plus, un bon millésime :P
      Moi aussi j’ai toujours du liquide sur moi – et tant mieux car des fois, on ne peut pas utiliser la CB…
      Une belle année à vous!

  7. Lamart says:

    En Suisse contrairement à ce que beaucoup croient, on est pas obligé d’accepter les grosses coupures. Le payement doit être en proportion du montant de l’achat, donc pour quelque chose qui coûterait 2.- par exemple, on serait en droit de refuser un billet de 50.- . Dans les faits tout le monde accepte les billets de 50.-, 100.- pour un petit montant. Et, c’est pareil pour les piéces, on peut très bien refuser le payement d’un « gros » montant en pièces. Donc les histoires de personnes, qui vexées de devoir payer des amendes ou leurs impôts, qui viennent avec une « brouette »de petites pièces, seraient impossible en Suisse.

    Cela dit, je ne me suis jamais fait refuser un billet de 50€ en France, il faut dire que je fréquente assez peu les petits commerçants quand je fais les courses dans ce pays.

    • kantutita says:

      Merci pour ces infos!
      Haha, la brouette de pièces, c’est drôle.
      Etrangement, on m’a déjà refusé ces billets dans des grandes enseignes aussi (comme Casa) – et pas seulement chez des petits commerçants! C’est ce que j’ai trouvé le plus surprenant. Je pense que c’est par crainte des faux avant tout – ou par flemme de devoir les vérifier.
      Du coup, pas pratique d’avoir des billets que tout le monde soupçonne d’être des faux!!

  8. Koalisa says:

    Ces billets sont ma bête noire ! Du coup j’ai adopté la technique du retrait de 40 euros au distributeur…. Très belle année à toi !

  9. Eva says:

    Il n’y a plus de problème pour payer avec des billets de 50 euro en Italie car les commerçants ont des mini-scans qui détectent les faux.
    Bonne année à tous !

    • kantutita says:

      Mais qu’est-ce qu’ils sont bien organisés ces Italiens! :)
      Merci pour cette info!!

      • Eva Vuillemin says:

        Euh… organisés… ce n’est pas un qualificatif que les Italiens doivent entendre souvent.

        Si je n’ai pas de problème avec les billets de 50 ici, j’ai par contre des expériences traumatisantes avec les caisses automatiques, compliquées et psycho-rigides. Déjà qu’en Suisse, j’allais plutôt à la Coop car celles de la Migros sont casse-pieds. Ici, c’est bien pire ; elles comptent et pèsent et ça ne joue jamais. Une lumière rouge se met à clignoter comme une folle et aucune vendeuse en vue pour débloquer la bête. Bref, l’humiliation totale.

  10. Ziva says:

    Bonsoir !
    Au Crédit Agricole, le distributeur me propose au moins deux possibilités de coupures.
    Je valide toujours celle qui ne propose pas de billet.s de 50€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *