En hiver, les Québécois s’envolent vers le Sud

Publié le 11 septembre 2014 | Par kantutita | Différences culturelles, Six mois au Québec

Alors que l’été joue les prolongations à Montréal, et que le moment de fuir le Québec avant l’hiver se précise pour nous, on a découvert une astuce des habitants de la Belle Province pour supporter cette longue saison. Les Québécois sont un peu comme les oiseaux migrateurs. Lorsque leur fameux hiver s’étire à n’en plus finir, ils sautent dans un avion pour aller voir le soleil… Et ils s’envolent alors vers le Sud.

Et c’est quoi le Sud quand on vit au Québec? Après avoir discuté avec des locaux, on a compris que s’ils n’étaient pas hyper nombreux à avoir visité l’Europe, beaucoup d’entre eux profitaient de forfaits intéressants pour filer se la couler douce à Cuba, au Mexique ou en République dominicaine.

L’idée qu’on puisse faire pareil de notre côté – booker un all-inclusive dans les Caraïbes, par exemple – a surpris certains d’entre eux. « Mais, c’est si loin! Vous traversez l’Atlantique juste pour 10 jours de vacances? Il doit bien y avoir d’autres destinations ensoleillées plus près de l’Europe?! » Vous lisez dans leurs yeux, « Ils sont fous ces Européens! »

Pour traverser l’Atlantique et venir à Montréal, on avait opté pour Air Transat après une courte étude nous montrant que leurs tarifs étaient imbattables. On a payé environ 550 euros l’aller-retour Paris-Montréal (780 CAN $), avec l’option ‘plus’ permettant d’emporter deux bagages (et de boire du champagne pendant le vol). Et pas de mauvaise surprise: le service était tout à fait correc’!

Eh bien pour relier le Québec à Cuba, c’est aussi cette compagnie qui s’avère la plus intéressante. Pour partir en octobre, c’est entre 400 $ et 600 $ l’aller-retour. Mais le must reste de filer après Noël, pour recharger ses batteries vidées par le froid et les courses en raquettes autour du Mont-Royal. Histoire de couper la longue saison froide en deux. C’est pas moi qui le dis, mais des amis québécois qui savent de quoi ils parlent puisqu’ils (sur)vivent hiver après hiver sous les flocons, au risque de se tuer sur les escaliers glissants de Montréal -souvenez-vous, ils sont à l’extérieur des immeubles… Et puis on a pas encore parlé de conduite sur neige.

Imaginez passer de ça…

Creative Commons Theolaphoto

Crédit photo: Théo – Creative Commons
À ça…
Creative Commons : Topyti
Crédit photo: Topity Creative Commons 
Puis retour vers:
Creative Commons Theolaphoto

Il paraît que le choc thermique au retour peut engendrer un blues hivernal. À Montréal, la température moyenne en janvier est de -9 degrés Celsius. Une copine m’a raconté que si tu as la morve au nez, elle gèle. À La Havane à la même période, on danse la salsa alors que le mercure oscille entre 18 (minima) et 25 degrés – mais tsé, c’est quand même l’hiver chez eux! Sur place, on imagine les Québécois, tout blancs parce qu’ils n’ont pas vu le soleil depuis des mois, se balader devant les maisons coloniales, baragouiner en espagnol, bronzer sur les plages, visiter des distilleries de rhum ou des fabriques de cigares, tout en dormant au « Paradisus Rio de Oro Resort & Spa », ou tout autre hôtel au nom pompeux promettant palmiers, piscines et décors colorés qui feront oublier – le temps des vacances – le monochrome blanc de Montréal.

 

Et vous, c’est quoi votre envie de vacances pour cet hiver? Nous, on sera de retour à Montpellier où la saison est plutôt agréable… et garantie sans flocons! Mais on retournera aussi en Suisse pour voir tomber la neige en mangeant une bonne raclette.

 

* Cet article contient un lien sponsorisé! Sachez que les gains sporadiques du blog sont réinvestis dans l’achat de chocolat suisse (du vrai).

2 Responses to En hiver, les Québécois s’envolent vers le Sud

  1. Clara says:

    Bonjour,
    En vous lisant, je change d’avis! Moi qui pensait venir au canada un jour pour l’hiver. Mais cette année, l’hiver sera l’occasion pour nous de visiter les familles résidant au Pays bas. Pour une famille nombreuse tel que nous, on doit choisir un hébergement qui nous convient. On va louer une maison entière à Westland qu’on a trouvé sur Sunlocation. En hiver, le climat au pays bas est plus frais que froid.

    • Kantu says:

      Mais je ne veux pas vous décourager! Si vous écoutez les Québécois, l’hiver est une saison magnifique pour visiter leur patrie. Il faut tout de même aimer faire de la raquette ou du ski pour en profiter ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *