Voyage en Suisse

Un tour au Zoo de Zurich: des girafes aux caméléons de la serre tropicale

L’été dernier, je suis allée visiter le Zoo de Zurich! J’ai redécouvert ce lieu qui m’avait marquée étant enfant, mais qui a bien évolué depuis.

Je me suis émerveillée devant les animaux du fantastique Zoo de Zurich. Le lieu est immense et propose une balade à travers les 5 continents. Avec une savane où girafes et rhinocéros évoluent librement, une jungle malgache sous serre où on croise des caméléons cachés entre les feuilles, et aussi de nombreux aquariums et vivariums. On y voit aussi des espèces de primates en danger, comme les gorilles, orang-outans, ou gibbons.

Je vous montre quelques photos dans ce billet, mais impossible d’énumérer ou de vous montrer toutes les créatures incroyables qu’héberge le zoo de Zurich!

La scénographie est travaillée dans le parc zoologique, et on sent qu’un effort a été fait pour offrir de meilleures conditions aux animaux. Il y a de grandes volières où on entre pour voir les oiseaux, qui ont davantage d’espace pour voler ainsi. Jusqu’à 2050, le zoo se transforme en créant des habitats plus étendus, mêlant différentes espèces.

DANS CE BILLET DE BLOG

◉ Trois conseils pour visiter le zoo de Zurich:
Expérience: nourrir les girafes
Le Zoo de Zurich en vidéo: suivez-moi!
Plus de photos des animaux et de la serre tropicale
Le rôle des zoos aujourd’hui, avec des assos à soutenir et un livre à lire

Une journée au Zoo de Zurich sur le blog suisse Yapaslefeuaulac!

Trois conseils pour visiter le zoo de Zurich:

1. Consacrer une journée complète à la visite, et bien s’équiper

Ce qui est sûr, c’est qu’il faut lui consacrer la journée entière tant il est grand (27 hectares), ce qui justifie aussi son prix d’entrée assez élevé. Préparez-vous à beaucoup marcher et n’oubliez pas votre gourde et votre casquette, car il n’y a pas d’ombre dans certains secteurs.


2. Regarder le plan du zoo de Zurich pour décider ce qu’on veut voir en premier

Le plan (disponible en PDF ici) vous permettra d’imaginer un parcours, et peut-être de prioriser. Non, ne flânez pas au hasard!! Avec mon copain, nous avons vu chaque enclos sous un soleil vif, et la journée a été assez fatigante il faut l’avouer. Avec une personne âgée ou des enfants, tout voir est sans doute trop!

Selon moi, il ne faut surtout pas rater la Savanne Lewa et la serre de la forêt tropicale de Masoala (photos plus bas). Après, naviguez selon vos animaux favoris: pour moi, les grands singes, les phoques, les paresseux et les pingouins.


3. Pour manger au zoo de Zurich

Il y a différentes cantines et snacks dispatchés dans le parc, c’est pratique et les prix sont très corrects. Comme il y en a suffisamment on n’a pas dû faire longtemps la queue, malgré le monde, c’est très appréciable! C’est aussi bien organisé qu’un parc d’attraction… et certains décors peuvent les rappeler aussi!



Expérience: nourrir les girafes au Zoo de Zurich

Expérience: nourrir les girafes au Zoo de Zurich

Si comme nous vous voulez nourrir les girafes avec le gardien, il suffit de s’inscrire à l’entrée. La modique inscription en plus va à la sauvegarde de ces animaux aux longs cils, tellement menacés, via le Lewa Wildlife Conservancy.

Comment ça se passe? On est invités à tendre une branche feuillue aux girafes réticulées, appelées par le gardien pour leur dix-heures. Elles ont la technique pour arracher les feuilles avec leur langue et leurs dents, il faut tenir la branche fermement!

Bien sûr, on ne les touche pas, ce sont des animaux sauvages et non des chèvres! Mais c’est l’occasion de les observer de tout près – on sent même leur souffle sur nos mains. Un moment émouvant pour les humains, gourmands pour les girafes – qui peuvent daigner venir ou pas!




Safari photo au zoo de Zurich

Le Zoo de Zurich en vidéo

Lors de ma visite, je me suis concentrée sur la vidéo car je voulais faire un REEL, ces petites vidéos pour Instagram. Voici ma vidéo du zoo de Zurich pour vous donner l’ambiance! Venez aussi me suivre sur Insta: @yapaslefeuaulacblog

Des photos du zoo

Rhinocéros au zoo de zurich
Tapir qui montre les dents
Un capybara, le plus gros des rongeurs

La forêt tropicale de Masoala

La Forêt Pluviale de Masoala est une serre tropicale qui reproduit un écosystème de Madagascar. Cela a été un de mes lieux favoris du zoo! Elle permet aux visiteurs de voir les animaux en liberté dans cet habitat.

Le Chemin de la canopée, une passerelle, offre une vue depuis la cime des arbres. Quelques uns des animaux à rechercher en se baladant dans ce lieu dépaysant: caméléons, varis, roussettes et de nombreux oiseaux… C’est fascinant de les repérer entre les branches!

Camélon zoo de zurich serre
La forêt tropicale de Masoala
La serre du zoo de Zurich


Le rôle des zoos

Bien sûr, on peut se poser des questions sur le bien-fondé des zoos. Je me suis réconciliée avec les zoos proposant des enclos avec de l’espace, depuis que j’en sais plus sur leurs activités de conservation ex situ des espèces. Un des coups de blues en visitant ces lieux, c’est en lisant les panneaux de voir combien d’espèces sont menacées par les activités des humains. Rhinos, girafes, grands singes… Il semble que peu d’espèces ne soient pas impactées par les conflits armés ou la destruction de leurs lieux de vie.


Conservation de la faune

Les zoos ont un rôle pédagogique à jouer pour sensibiliser le public, mais aussi pour soutenir financièrement des assos et participer à des programmes d’élevage (EEP). Le Zoo de Zurich participe par exemple à ces projets de conservation, et à des programmes d’élevage pour les girafes réticulées, les gorilles des plaines et les orang-outans de Sumatra, parmi une longue liste.


La sensibilisation du public

Je ne suis ni vegan, ni contre la captivité des animaux sauvages, si c’est dans de bonnes conditions. Bien sûr j’estime que les zoos archaïques aux petites cages doivent aujourd’hui fermer leurs portes, et que certains enclos doivent absolument être agrandis.

Or je pense que sans ces lieux de « rencontre » entre citadins déconnectés de la nature et animaux, les gens seraient encore moins sensibles à la destruction de la nature. Surtout concernant des animaux moins médiatisés. Combien de fois dans l’année ai-je pensé à la disparition des girafes ou des gibbons, avant de les rencontrer au zoo? Zéro! Je pensais aux baleines et aux ours polaires…


A vos dons

C’est si important que chacun fasse des efforts dans le sens de l’écologie dans son quotidien, et des dons à des assos, comme en Suisse le WWF ou Pro Natura. J’espère que les zoos donnent une étincelle dans ce sens à certains. Sinon, le prix d’entrée servira au moins en partie à soutenir des projets.

J’ai découvert de nouvelles assos à qui faire mes dons en lisant les panneaux de présentation des espèces dans les zoos, comme le Okapi Conservation Project que je soutiens, en plus de Sea Sheperd & Greenpeace.

J’ai aussi découvert Paneco, une asso suisse qui protège les orang-outans. Bon et vous connaissez sans doute l’asso du Bâlois Bruno Manser, dont on a beaucoup parlé suite à la sortie du très beau film Bruno Manser – La Voix de la forêt tropicale (sur Play Suisse) qui revient sur son histoire engagée et dramatique.


Un beau livre pour aller plus loin

Sauvons les primates, un livre sur la protection de la nature et le rôle des zoos


Si vous voulez en savoir plus sur la conservation de la faune et le rôle des zoos, je vous recommande cette super lecture sur le sujet,  «Sauvons les primates» de Brice Lefaux.

Un ouvrage passionnant et finement rédigé par le directeur du zoo de Mulhouse – tout près de chez moi. Il nous emmène même dans la jungle (la vraie) avec des chercheurs.

A lire absolument!



Bref, pour en revenir au Zoo de Zurich, c’est une superbe expérience à recommander à tous ceux qui sont intéressés par le monde fascinant des animaux.

→ D’autres découvertes de parc animaliers sur le blog, entre France, Suisse et Québec!

kantutita

Toujours une tasse de thé et un livre à la main, je partage mes jolies découvertes depuis 2013 sur mon blog lifestyle! J'ai un faible pour la papeterie et le Japon... Je suis une blogueuse basée entre Alsace & Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *