Le train à crémaillère du Mont Pilate

Le petit train du Pilatus

Publié le 27 octobre 2015 | Par kantutita | Bienvenue en Suisse, Voyage, Voyager en Suisse

Cette semaine, je suis toute contente de vous emmener en haut du Pilatus, une montagne suisse, pour voir une des plus belles vues de mon petit pays! Pour grimper jusqu’au sommet, on va embarquer dans le petit train à crémaillère le plus raide du monde…

Sur le blog, j’ai plus souvent l’occasion de vous montrer mes escapades en France que dans mon pays d’origine, même si je vous ai déjà emmenés au Creux-du-Vent ou à la Chaux-de-Fonds.

Du coup, je suis super contente de vous parler d’une escapade dans la région de Lucerne, en Suisse-allemande donc. Nous avons eu la chance de nous balader sur le Pilatus, ou Mont Pilate avec mon Français, par une journée radieuse en août dernier. J’avais envie de lui montrer une vue de carte postale suisse, avec de jolies montagnes et un panorama à couper le souffle. Tadam!

Lac des Quatre Cantons, vue du Mont Pilatus

Là, c’est gagné pour la carte postale, car en plus des Alpes on admire le magnifique Lac des Quatre Cantons.

Grimper en haut du Pilatus en train à crémaillère!

Bon, pour voir ce paysage, il y a deux options. Soit marcher jusqu’au sommet du Pilatus, ce qui prend environ 5 heures. Soit jouer l’option des anti-sportifs comme nous: prendre le pittoresque train à crémaillère à Alpnachstad et se balader à plat au sommet de la montagne. Comme ça, on se retrouve au sommet du Mont Pilate à 2132 mètres d’altitude, sans même s’essouffler! La Suisse est super bien équipée en téléphériques, funiculaires et autres moyens de ne pas se fatiguer pour admirer le paysage – c’est un aspect que j’apprécie beaucoup de mon pays, en bonne flemmarde.

Non mais, j’adore la marche, mais pas quand ça grimpe, hein!

Le trajet en train à crémaillère est une petite aventure en soi. Jusqu’en haut de la montagne on avale 1635 mètres de dénivelé. La pente atteint même à un endroit les 48%, ce qui fait de ce petit train à crémaillère le plus raide du monde! (C’est une fierté et c’est écrit dessus, en lettres blanches sur rouge!)

Voyage en Suisse: Alpnachstad - au pied du Pilatus

Voilà le sympathique engin qui arrive en gare!

Le train s’aventure parfois sur des ponts en rail qui donnent le vertige. Mais nous avions toute confiance en Stephan, notre conducteur, qui nous a proposé de monter devant en mode VIP. Youpie! Il nous a expliqué plein de choses sur ce petit train pendant le chemin…

Pilatus Bahn - le chemin à crémaillère pour grimper sur le PilatusLe conducteur du Pilatus Bahn!

Le train à crémaillère du Pilatus se conduit avec la roue que tient Stephan sur la photo. Il existe depuis… 1889, et au départ fonctionnait à la vapeur!

Voyage en Suisse: Le petit train rouge à crémaillère du Pilatus

Dans la zone de croisement, un bouton au bord du chemin permet de faire pivoter le rail pour poursuivre sa route sur la voie unique, mais il faut d’abord attendre le passage des trains qui descendent!
Pilatus: le train à crémaillère le plus raide du monde!Vue depuis le Pilatus Bahn - ce petit train suisse à crémaillère Vue depuis le Pilatus Bahn - le petit train rouge à crémaillère, en Suisse

La vitesse du train à crémaillère est d’environ 10 km/h. Tant mieux, on admire le paysage et on n’est pas presséééés. On se rapproche du sommet et on croise des vaches (nullement impressionnées) dans les pâturages!

Voyage en Suisse: Le Mont PilatusTrain-Pilatus-voie-raide

La vue du haut du Pilatus

Et que voit-on en débarquant du petit train?

Vue du haut du Mont Pilate

De là-haut, il est impossible de ne pas tomber éperdument amoureux du paysage (et de la Suisse!). Vous êtes d’accord avec moi?

En plus, deux surprises nous attendaient au sommet… Mais je garde ça pour la suite! Jeudi, je vous montre le deuxième épisode, avec plus de photos de la vue du haut du Mont Pilate, et mon spot à pique-nique fantastique…

Pour être sûr de ne pas rater la suite, vous pouvez nous rejoindre sur Facebook ou vous inscrire à la newsletter mensuelle!

Infos pratiques: Notez qu’il y a plusieurs façons de grimper en haut du Pilatus: il y a le train à crémaillère depuis Alpnachstad (comptez environ 30 mn de trajet), mais aussi un téléphérique qui part de Kriens. Un circuit permet d’ailleurs de faire une boucle en empruntant les deux, avec en prime un tour en bateau sur le lac. Les prix sont ici: comme toujours pour voyager en Suisse, il est très avantageux d’avoir le 1/2 tarif, une carte donnant droit à des réductions de 50% sur tous les trajets.

Et vous, vous avez déjà fait cette excursion? Par la voie des rails ou grâce à vos courageux mollets?

Y’a-t-il d’autres petits trains escarpés que vous avez empruntés, en Suisse ou ailleurs?

6 Responses to Le petit train du Pilatus

  1. Monique says:

    Quelles jolies photos! Et que j’aime ta façon de décrire tes expériences! Pour répondre à ta question, dans ma vie suisse, j’ai surtout « fait » des funiculaires: Bienne-Macolin, Bienne-Evilard, Neuchâtel-Chaumont…. Comme petit train, celui de Villars-Bretaye est bien joli aussi. Mais il y en a tellement en Suisse. J’attends avec impatience la suite de ton reportage.

    • Kantutita says:

      Merci beaucoup pour ton mot Monique!! Ne t’en fais pas, je vous prépare la suite…
      Ah oui, je connais le funi de Neuchâtel – Chaumont bien sûr! Mais pas les autres par contre.
      Et tu as raison, il y en a tant en Suisse de ces petits trains… Ils sont si pittoresques!

  2. Michèle says:

    C’est pas juste ! Quand nous sommes allés à Lucerne il y a 2 ans, nous avons dû renoncer au Rigi et au Pilatus, tellement le temps était mauvais. Nous avons juste fait une petite balade sur le lac pour voir quand même le Grütli.
    Cette année, ça a failli être la même chose pour le Jungfraujoch. Après une journée de pluie à Lauterbrunnen, nous étions sur le départ, dégoûtés, quand nous avons aperçu un coin de ciel bleu. Avant de reprendre la voiture, nous avons fait un saut à la gare pour voir la webcam qui nous a décidés à tenter l’ascension par un train qui n’est pas mal non plus. A la descente, les nuages revenaient déjà… Vous pouvez voir tout ça sur la video qu’a faite David, mon mari https://youtu.be/6oHfwfunjWU
    Elle est aussi sur SwissCommunity http://www.swisscommunity.org/en/video/all-videos//

    • Kantutita says:

      Oh, quel dommage! J’ai compris qu’on avait eu une chance extraordinaire avec le temps!!
      La prochaine fois, j’irai voir le Grütli aussi: cela a l’air si beau…

      Je vais aller voir la vidéo, quelle chance d’avoir eu un bout de ciel bleu… C’est vrai qu’il faut avoir la météo de son côté pour profiter des paysages!

  3. Michèle says:

    Ma contribution d’hier sur un autre train, celui du Jungfraujoch, a disparu. Pourquoi ? Je répondais pourtant à ta dernière question, non ?

    • Kantutita says:

      Coucou Michèle, comment vas-tu? Tiens, c’est bizarre, je n’ai pourtant touché à rien!
      Je vais voir si ton message est tombé dans les « spams ». Eh oui, c’est comme une boîte mail les commentaires, il y a un filtre automatique!

      -> Je l’ai retrouvé!! Il est en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *