L’île de Sein, au bout du Finistère

Sauter dans un bateau direction l’Île de Sein, au bout du Finistère. Pour le plaisir de se retrouver une journée au bout du monde, entre air marin et ciel bleu!

Voici un nouveau chapitre consacré à mon road-trip en Bretagne… Depuis notre escale au Cap Sizun, on part visiter l’île bretonne et son phare.

Une île comme un point d’interrogation posé sur l’océan. L’île de Sein, cette terre balayée par les éléments, s’étend sur quelques kilomètres à peine. Elle se trouve à 7 kilomètres des côtes bretonnes, et de l’autre côté, très loin, laisse deviner une promesse d’Amérique. 

Fouettée par les vagues et les embruns, menacée par l’érosion et gardée par deux phares, l’Île de Sein est un lieu étonnant, qu’on appréhende avec curiosité. Ici, pas de voiture, même pas de vélo pendant l’été, on fait tout à pied. Ce bout de Bretagne est relié au continent par une navette quotidienne, qui se fait plus fréquente en été.

En visitant l’île, on admire la force de caractère de ses 300 habitants et on imagine ce qu’est la vie d’insulaire.

Or, on n’est pas tout seul à vouloir visiter ce bel endroit, et le nombre de visiteurs semble troubler l’équilibre des lieux. On peut en effet tomber sur des restaurants à l’ambiance touristique, où on peut malheureusement être mal accueilli, ce qui est bien dommage. Mon conseil: lisez des avis en amont et réservez, si vous voulez goûter aux spécialités de la pêche.


Infos pratiques pour se rendre sur l’île de Sein: 

Départ depuis Audierne (gare maritime de Sainte Evette), avec les compagnies maritimes Penn ar Bed ou Finist’mer. La traversée dure 50 min. et les liaisons sont plus nombreuses durant la saison estivale. Prix: environ 35 € par personne A/R. On peut aussi partir de Brest ou de Camaret.

Blog: une journée sur l'Île de Sein

Une île bretonne

C’est étonnant de découvrir cette île sans voiture. Plate, avec peu de végétation, sa largeur varie de 30 à 500 mètres. Elle s’étend à travers les flots, comme deux morceaux de terre reliés par une voie. Les maisons sont resserrées autour du port, et font ainsi corps face aux éléments. On y trouve aussi un musée (voir plus bas), des artisans et une supérette à l’accueil sympa. 

Mes coups de coeur: que faire sur l’Île de Sein

  • Grimper les 360 marches du phare de Goulenez pour une vue à 360 degrés sur l’océan Atlantique. Vertige assuré.
  • Dans ses jumelles, observer les gravelots et autres oiseaux marins sur les berges
  • Pique-niquer face à l’océan
  • Faire le tour de l’île à pied en respirant à plein poumons
  • Prendre une photo du port pittoresque
  • Parcourir les ruelles étroites du bourg en imaginant la vie des Sennois
Crique ile de sein Finistère
Les maisons de Sein


Époustouflante! La vue du haut du phare de Goulenez

Un de mes coups de coeur sur l’Ile de Sein a été la vue du haut du phare de Goulenez. On peut grimper au sommet de ce phare peint en blanc et bleu marine. Voilà le panorama qu’on admire de là-haut, en récompense pour cette grimpée de 360 marches!

Je vous en dis plus sur les phares du coin plus bas…

Curiosités & activités sur l’île de Sein en Bretagne

Ces activités, je ne les ai pas testées mais si vous avez le temps et l’envie…

  • On peut visiter l’Espace muséographique de l’Île de Sein dédié au sauvetage en mer. La zone est dangereuse, centre les récifs et les courants, c’est donc un thème… phare (oui, j’ai osé).
  • J’aurais aimé partir en kayak sur la chaussée de Sein en espérant voir un dauphin ou une autre créature marine. Une activité à booker à l’avance!
  • Il y a des plages où on peut se baigner. Mais on est nombreux à débarquer, alors il faut aimer rester au milieu des autres visiteurs. 
  • Remarque: si l’île se prête bien à une excursion d’une journée, on peut également dormir sur place, dans un hôtel ou une chambre d’hôte.
  • Par là, vous trouverez aussi des infos sur le parc naturel de la Mer d’Iroise.

Que faire sur l'ile de Sein? Idées d'activités en Bretagne sur le blog voyage Yapaslefeuaulac!

Passion phares bretons

Les phares sont un symbole de la Bretagne! J’avais hâte d’en voir et… je voulais absolument en visiter un lors de ma découverte de la région. D’où mon enthousiasme à gravir les marches du phare de Goulenez.

Durant la traversée vers l’Ile de Sein en bateau, on aperçoit le phare de la Vieille (photo plus bas), en pleine mer. C’est dingue de voir ce phare sur un îlot au milieu des flots.

Au large de l’Île de Sein, on peut apercevoir également le fameux phare d’Ar-Men. Si le thème vous intéresse, je vous recommande de lire la bande dessinée d’Emmanuel Lepage, Ar-Men, l’Enfer des Enfers, qui nous emporte dans ce lieu atypique! Elle raconte la construction de ce phare en 1867, sur lequel circulent bien des légendes, et dont la construction est une sacrée prouesse.

Ce qui est fou, c’est que jusqu’à ce qu’ils deviennent automatisés, la sécurité des bateaux dépendait du travail des gardiens de phares, qui y vivaient dans des conditions difficiles et parfois solitaires, pour allumer les feux et guider les marins dans les tempêtes. Par exemple, des gardiens se succèderont dans le phare d’Ar-Men, et ce n’est qu’en 1990 qu’il sera automatisé.

Le phare de la Vieille - FInistère
Le phare de la Vieille
Quitter la côte du Finistère
La traversée en bateau depuis la cote du Finistère

J’espère que cette virée sur l’Île de Sein vous aura plu, et peut-être donné des idées pour vos propres vacances en Bretagne! Pour voir tous les billets du blog dédiés à la Bretagne, cliquez ici ;) Je vous ai déjà emmenés sur le site des menhirs de Carnac et à Vannes. Et j’ai partagé mon itinéraire de road-trip.

Restez connectés au blog via l’infolettre mensuelle pour la suite!


A épingler sur Pinterest

Visiter l'ìle de Sein: que voir en une journée au bout de cette île?
Visiter l'ìle de Sein une journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.