Escapades en France

Sur les traces de Jeanne d’Arc en Lorraine (1/2)

Sur les traces de Jeanne d’Arc à Domrémy la Pucelle en Lorraine! En route pour le le lieu de naissance de cette figure française légendaire... et insaisissable.

(Balade effectuée en 2017, texte mis à jour en 2022)


Jeanne d’Arc est une figure légendaire en France, mais c’est avant tout un personnage historique. Née au XVe siècle en Lorraine, elle a grandi dans le village de Domrémy (comté de Bar) en pleine guerre de Cent Ans.

Quand on pense à Jeanne d’Arc, on a cette image d’une jeune femme en armure à l’allure fière, sur son cheval. Elle est un symbole de courage et de liberté, ainsi que de résistance!

Pourtant, rien ne destine cette fille de paysans aisés au rôle qu’elle jouera…

On est partis sur ses traces en Lorraine alors que nous habitions Nancy! Avant cette escapade, j’avais pris soin de regarder le film de Luc Besson me documenter sur son histoire.


Pèlerinage à Domrémy-la-Pucelle

Alors qu’on se trouve au coeur de son pays, Jeanne d’Arc semble s’évaporer dans l’air!

visiter le village de Jeanne d'Arc en Lorraine

Depuis Nancy, il nous faut une heure de route pour rejoindre le village de Domrémy-la-Pucelle, situé dans le département des Vosges et à la frontière avec la Meuse.

On sait que c’est un lieu de pèlerinage, et pourtant, ce modeste village a l’air trèèèès calme. Il s’anime lors de manifestations comme la Fête de Jeanne d’Arc en mai chaque année, ou des reconstitutions de la guerre de Cent Ans.

Mais aujourd’hui, on ne croise pas un chat, et on a la malchance de découvrir que la Maison natale de Jeanne d’Arc et son centre d’interprétation, que nous voulions visiter, est fermée (fiasco!! on n’aurait pas dû faire confiance au prospectus de l’office du tourisme pioché sur un stand).Edit: Le centre d’interprétation a fait peau neuve en 2020.

Cela nous est arrivé plusieurs fois lors de nos virées touristiques en Lorraine de trouver porte close (coucou le musée Baccarat!), alors depuis ces mésaventures j’ai pris l’habitude de vérifier les horaires par téléphone avant de prendre la route. Faites comme moi!

Découvrir la Lorraine: 8 choses à voir autour de Nancy


La maison de Jeanne d’Arc à Domrémy

Tadaaam! C’est dans cette maison que Jeanne d’Arc est née et a passé son enfance.

Nous observons la maison de l’extérieur – bien déçus de ne pouvoir entrer dans le centre johannique – et visitons l’Eglise Saint-Remy à proximité (ci-dessous). Elle a été remaniée depuis l’époque de Jeanne d’Arc, mais figurent des éléments patrimoniaux devant lesquels la jeune Jeanne a sans doute prié.

Domrémy-la-Pucelle

Bio express de Jeanne d’Arc: Fille de paysans aisés née en 1412 à Domrémy, dans la campagne lorraine, Jeanne est inspirée par des voix divines à secourir le royaume de France. Cette fille d’origine modeste se retrouve à parler avec les puissants, et est envoyée combattre les Anglais et les Bourguignons. Elle mènera de nombreux sièges durant la guerre de Cent Ans (1337-1453), tout en signant des lettres pour la paix. Son histoire se termine tragiquement sur le bûcher, après avoir été capturée puis jugée par l’ennemi bourguignon.


Maintenant que nous sommes dans son « pays » natal, Jeanne d’Arc nous semble encore plus insaisissable!


La porte de France à Vaucouleurs, sur les traces de Jeanne d’Arc en Lorraine

Pour nous consoler, nous allons découvrir la Porte de France à Vaucouleurs (dépt de la Meuse, oui on passe la frontière!).

A l’époque de Jeanne d’Arc, Domrémy appartient à la châtellenie de Vaucouleurs, qui dépend elle-même du comté de Bar.

La châtellenie de Vaucouleurs résiste alors vaillamment aux Anglais et aux Bourguignons. Son prévôt, le capitaine Robert de Baudricourt, confie une escorte à Jeanne pour qu’elle gagne la cour royale. René d’Anjou (Duc du Barrois) et la population de Vaucouleurs soutiennent la jeune femme, et se cotisent pour l’équiper de vêtements masculins. (source: Herodote)

Son départ a lieu à la Porte de France – devant laquelle nous nous tenons fièrement ci-dessous – en février 1429. C’est assez émouvant d’être ici et de penser que c’est ici que la légende commence!

Porte de France Vaucouleurs
Cette porte de France était autrefois en même tant porte du château et porte de la ville. Ma copine Flo de Brindeblé (à droite) était de l’aventure et l’a partagée sur son blog!
Escapade dans la Meuse
La vue

Explorer la Meuse sur le blog: des truffes, de l’Art Nouveau et des madeleines sur le blog


La chapelle castrale de Vaucouleurs et un tilleul vénérable

Nous admirons aussi la chapelle castrale de Vaucouleurs, bâtie bieeen plus tard sur la chapelle médiévale primitive. C’est joli mais bien plus récent que l’aventure johannique!

On y voit aussi un arbre, sous lequel elle a dû se tenir avant son départ en mission. Ce tilleul vénérable de 600 ans, au tronc creusé par les ans, a été classé arbre remarquable de France. (Il est mieux en vrai que sur ma photo)

La légende dit que le cheval de Jeanne d’Arc, avant son départ, en aurait croqué des feuilles…

Pour notre part, nous repartons de Domrémy contents d’avoir vu ces traces de Jeanne d’Arc en Lorraine, mais encore sur notre faim!

D’autres idées de visites sur les traces de Jeanne d’Arc en Lorraine

  • Le Musée Jeanne d’Arc de Vaucouleurs
  • La basilique Sainte-Jeanne d’Arc du Bois-Chenu
    C’est un lieu qui rend hommage à Jeanne d’Arc, avec des peintures représentants des événements de sa vie et des statues. Il y aurait eu une chapelle, lieu supposé des révélations de Jeanne, aujourd’hui disparue. L’évêché de Saint-Dié décide, en 1878, la construction de cette basilique dédiée à sa mémoire.
  • Les Fêtes de la Jeanne d’Arc, à surveiller en mai


Mon conseil: choisir de venir durant des manifestations des Fêtes de Jeanne d’Arc pour un peu d’animation! Ou alors il faut apprécier se recueillir sur ces lieux propices à l’introspection, dans le calme.



→ Prochain épisode: sur les traces de Jeanne d’Arc à Orléans

kantutita

Signes particuliers: toujours une tasse de thé et un livre à la main! Suissesse expatriée en Alsace, après plusieurs escales en France et une parenthèse montréalaise, je blogue depuis plus de dix ans! Et je cultive un faible pour la papeterie, le chocolat et le Japon...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *