Un petit tour par Marseille…

Publié le 15 juin 2012 | Par kantutita | Escapades en France, Voyage

 

Pour écrire ce billet, j’ai succombé à une coutume marseillaise: choisir une marche de l’imposant escalier devant la gare Saint-Charles, et s’y asseoir, face à une mer de toits. Devant moi, une grande rue descend jusqu’à l’emblématique Canebière, l’avenue qui mène au Vieux-Port et sa forêt de mâts… J’en reviens!

QUARTIER DU VIEUX-PORT

Je suis tombée amoureuse d’une Église, près du Vieux-Port, à cause de ses habits rayés. Je me suis perdue avec délice dans les ruelles du quartier où la lessive flotte comme autant de pavillons de couleur. J’ai fait une halte au café Cup of Tea, au milieu des livres, car l’endroit fait aussi librairie

Charmant quartier, le Vieux-Port se sent autant qu’il s’admire. Les impressions olfactives y sont prononcées. Enfin, j’essaye de dire avec subtilité que ça pue. Le poisson. La saleté. Le goudron. Tout comme le reste du centre de Marseille où je me suis promenée, d’ailleurs. Que voulez-vous, c’est une grande ville, avec un métro, des ordures qui traînent, des travaux partout, des façades délabrées. Rien à voir avec le petit centre riquiqui de Montpellier. Marseille est un monstre qui prétend au rang de la deuxième ville de France – place parfois disputée par Lyon –  et qui affirme son identité en opposition à Paris. Ah le légendaire caractère du Marseillais, fanfaron et borné!

Après avoir débouché sur le Vieux-Port depuis la Canebière, j’ai poursuivi ma balade sur la rive droite. La vue est impressionnante sur une forêt de mâts, et plus loin, des bâtiments d’une autre envergure mouillent à l’abri. On aperçoit les deux forts couleur sable qui gardent l’entrée du port.

Cliquez sur les images pour les agrandir!

L’EGLISE DES MARINS

Face à nous, Notre-Dame de la Garde domine la ville sur sa colline. Une église magnifique et étonnante: en son cœur, des mobiles de bateaux sont suspendus pour protéger les marins. Préparez-vous à une montée à travers des ruelles raides pour mériter sa visite! La récompense: une vue imprenable sur la cité phocéenne.

 VAGABONDAGE

En empruntant le tram, j’ai découvert un autre monument qui vaut le détour: le Palais Longchamp, qui abrite un musée  (en rénovation). Il donne dans la démesure, avec son imposante fontaine, que dis-je, une cascade!  Elle est ornée de statues gigantesques. Derrière le palais, il y a un joli jardin, mais comme j’ai visité Marseille sous la pluie je ne m’y suis pas attardée! Je me suis plutôt abritée dans un bel et vieil hôtel particulier qui dévoile ses charmes et ses trésors aux curieux pour quelques euros… Il se trouve dans l’avenue face au palais.

Le soir, pour dénicher un petit restau, un bar sympa ou une salle de concert (voire les trois en même temps!), je me suis dirigée vers le quartier animé de la Plaine, qui comme son nom ne l’indique pas est situé plutôt en hauteur, pas très loin de la gare. Il y a du choix!

Par contre, comme on parle de restau, je n’avais pas le budget pour goûter à la spécialité du coin, la bouillabaisse, fameuse soupe de poissons pour gourmets. Je me suis rattrapée sur une autre spécialité – semble-t-il –  les pizzas, vendues à tous les coins de rue autour de la Canebière. Une autre spécialité (voir photo ci-dessous) est la Cagole, une bière locale… Le mot désigne aussi…une piche, une quiche ou une pétasse, que vous parliez montpelliérain, français de France ou le langage universel.

Je vous abandonne après ce petit tour de Marseille, alors que deux Suisses-allemands viennent de s’asseoir à côté de moi, sur l’escalier de la gare. Je les ai d’abord distraitement pris pour des Suédois avant de reconnaître leurs intonations…

PS. Note sur les Marseillais

Mon impression sur eux, après une journée à déambuler dans les rues de la cité phocéenne, est qu’ils sont plutôt sympas! Mes observations sont anecdotiques: j’ai passés 700 jours à Montpellier et quelques heures ici. Pourtant les Marseillais m’ont paru moins snob, grâce à ces petites perles récoltées, qui sont rares là où je vis! Des voitures se sont spontanément arrêtées pour me laisser passer sur des passages piétons, un monsieur m’a dit « à vos souhaits » alors que je prenais froid sur l’escalier, et deux inconnu(e)s m’ont souri dans le métro. Des pompiers, me voyant photographier un bâtiment, m’ont donné l’adresse du site de leur collègue dédié à l’ouvrage (les Docks, un projet colossal pour transformer le quartier des anciens entrepôts, magnifiquement restaurés, en Champs-Élysées marseillais).

Après, j’ai quelques connaissances qui y ont vécu et ne veulent plus y mettre un pied. Vraisemblablement, Marseille ne laisse personne indifférent, soit on adore, soit on déteste!

Et vous, quelles impressions ramenez-vous de Marseille?

6 Responses to Un petit tour par Marseille…

  1. Herbert says:

    Ah Marseille… C’est vraiment une enclave d’un autre pays en France. Il y a la France, et il y a Marseille. Il y a la Provence, et il y a Marseille. J’ai grandi dans les Bouches-du-Rhône (le département de Marseille), mais il y a les Bouches-du-Rhône, et il y a Marseille !

    La séparation géographique isole Marseille, coincée entre le Massif de l’Étoile, la chaine de Saint-Cyr, le massif du Puget et le massif de Marseilleveyre. Rien à voir avec les montagnes helvètes, mais Marseille est une vallée isolée en bord de mer, et ses habitants ressemblent plus à des insulaires qu’à des « littoraux » !

    Pour rebondir sur tes découvertes, l’Église aux habits rayés qui t’a tant plus est surnommée « le pyjama » par les Marseillais, railleurs invétérés, même de leur propre ville. Il s’agit de la Cathédrale de la Major (de son vrai nom « Sainte-Marie-Majeure de Marseille »), qui est donc la seule cathédrale de la ville, le siège de l’archidiocèse de Marseille (Notre-Dame-de-la-Garde est une basilique, pas une cathédrale – la Major étant à la fois une cathédrale et une basilique).

    D’ailleurs en parlant de Notre-Dame-de-la-Garde (appelée « la Bonne-Mère » par les Marseillais), les mobiles de bateaux que tu vois accrochés un peu partout sont des ex-voto de marins, pratique très courante dans les ports méditerranéens du sud de la France. Ils sont accompagnés de beaucoup d’ex-voto plus classiques (plaques de marbre, tableaux, gravures) ou plus originaux (fanions de l’OM, …).

    Enfin, la « cagole » désigne à Marseille quelque chose de proche de la piche, quiche ou pétasse, mais qui est beaucoup plus spécifique : la cagole marseillaise a cette particularité de revendiquer son style et de l’assumer pleinement, et le terme n’est pas si péjoratif que peuvent l’être les synonymes que tu as employés. Mais cela n’est vrai qu’à Marseille-même, dans les alentours de Marseille dans les Bouches-du-Rhône, le mot reprend son sens péjoratif (sans être généralement une insulte), sauf à vouloir faire du mimétisme marseillais…

    Voilà ! Ton impression sur les Marseillais est assez juste, ils ont un côté très chaleureux (ils sont latins, alors qu’à Montpellier beaucoup moins), mais sont en tout point excessifs. Tu as eu la chance de voir un bon côté de ces excès, mais globalement ils énervent souvent à la longue les gens qui ne vivent pas de la même façon. En fait Marseille, on adore ou on déteste, selon qu’on devient Marseillais ou qu’on reste « estranger » à la ville. ;)

    • Kantu says:

      Bonjour Herbert! Un grand merci pour ces intéressantes explications sur Marseille et ces nuances sur le terme « cagole » – tu es une vraie encyclopédie! En plus, grâce à toi, je connais enfin le nom de cette église rayée… Génial!!

  2. Une ville à laquelle je suis très attachée ! Je compte y retourner au printemps prochain; je préfère cette saison à l’été, beaucoup trop chaud pour moi ! ;-)

  3. Kantu says:

    ;) Je comprends que de passer du Canada -> Marseille en été, cela doit être un sacré choc thermique!!

  4. Emeric says:

    Bonjour, je trouve votre avis sur Marseille très interéssant.
    Je suis marseillais de naissance et vis à Marseille depuis toujours.
    Depuis le début de l’année 2013 Marseille a beaucoup changé grâce a Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture ca a changé du tout au tout. Je vous conseil de revenir visiter.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *