Un aperçu de Nancy, en Lorraine, sur le blog Yapaslefeuaulac.ch

Premières impressions de Nancy

Publié le 8 décembre 2015 | Par kantutita | Escapades en France, Expat en France, Voyage

Enfin, je vous parle de Nancy, de la Place Stanislas et des mirabelles!

Cela fait deux mois que j’ai déménagé en Lorraine, et vous avez été plusieurs à me demander comment se passait mon installation dans la ville. Merci, cela se passe bien, encore en train de prendre mes marques, c’est le début… Et je crois que je commence à aimer la ville. Vous savez, avec des sentiments, pas juste en admettant que la Place Stanislas, c’est quand même super joli.

Avant de vous parler de mes premiers pas ici, je vous propose une rapide intro sur la Lorraine. Et pour ceux d’entre vous qui ne savent rien de Nancy, je vais aussi vous montrer à quoi ressemble ma nouvelle ville. Je suis même allée prendre des photos juste pour vous!

Bienvenue à Nancy, en Lorraine

D’abord, Nancy est située en Lorraine, une région pleine de forêts, dont les habitants semblent gaga de mirabelles. Un de ses atouts est le massif des Vosges, une belle destination que je me réjouis de goûter. La région de la Lorraine a des frontières avec l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg, et on apprend vite qu’elle a été très marquée par les deux Guerres Mondiales (cf les noms des rues et les nombreuses plaques commémoratives). Elle est voisine de l’Alsace, comme vous le savez déjà. Du côté économique, ce n’est pas très glorieux, la région comptait de nombreuses industries par le passé, qui ont pour beaucoup périclité. Heureusement, il y a de quoi faire pour se détendre et oublier ses soucis, avec les nombreuses sources thermales du coin! Pour finir, les grandes villes les plus proches de Nancy sont Metz (où il y a une cathédrale et Ikea) et Strasbourg en Alsace (1h30 environ en train- pas encore visité). Je vous emmènerai sûrement découvrir la Lorraine de manière plus  détaillée dans de futurs billets du blog. Edit: La visite du Musée Baccarat par là et le marché de Noël nancéien ici!

Nancy, une jolie ville

Voilà, alors maintenant je peux vous parler de mes premières impressions de Nancy. J’y porte le regard d’un touriste pour le moment, évidemment, et je ne suis pas (encore) une insider.

La Place Stanislas de Nancy

Place Stanislas Nancy

Comme tous les visiteurs de la ville, c’est la Place Stanislas qui m’a marquée en premier. Cette immense place est entourée de bâtiments magnifiques, qui hébergent l’Hôtel de ville, l’Opéra, le Musée des Beaux-Arts ou l’Office de tourisme. Le tout a une unité classique, des petits balcons, des moulures… C’est le clou du centre-ville.

Un arc de triomphe, une fontaine charmante et des grilles dorées attirent l’œil tout autour de la place.

En son centre trône avec panache la statue du fameux Stanislas, roi de Pologne et duc de Lorraine (sa bio sur ce lien)! C’est lui qui a mandaté la construction de la place au 18ème siècle, sous la direction de l’architecte Héré.

La statue de Stanislas à NancyL'Arc de triomphe sur la Place Stanislas

Place Stanislas

La place ne semble pas uniquement attirer les touristes: elle est animée, avec ses terrasses de cafés et restaurants, mais accueille aussi différents événements culturels. J’ai dû patienter pour réussir, entre deux manifestations, à prendre une photo de la place sans « jardin éphémère » ou scène en construction dessus. Notez aussi que malheureusement, le grand rassemblement de la Saint-Nicolas qui se tient sur la place a été annulé cette année pour des raisons de sécurité.

À Nancy

À côté de la place Stanislas, il y a aussi la longue Place de la Carrière, qui accueille d’autres événements (salon du livre, brocantes…). Entre celle-ci et le Parc de la Pépinière, il y a une petite rue qui vaut le coup d’œil, la Rue des Écuries! Le lieu a du cachet: c’est là que se trouvaient les écuries ducales, sur le toit desquelles des petites terrasses sont à présent aménagées. Des passerelles permettent aux habitants de s’y rendre… Une rue cocasse à parcourir!

Le Parc de la Pépinière

À deux pas de la Place Stanislas se trouve le Parc de la Pépinière, un grand parc de 23 hectares avec des espaces verts, mais aussi un petit zoo, une roseraie et là aussi plein d’animations. En m’y baladant quelques fois, je suis tombée par hasard sur des marchés de produits locaux, un festival de jazz et d’autres festivités, le tout en seulement deux mois! Le lieu est en fait l’ancienne pépinière royale de Stanislas.

Parc-de-la-Pepiniere Nancy

Je pensais en profiter durant la belle saison, de ce parc, mais j’ai eu la bonne surprise d’en trouver un autre à côté de chez moi, le parc Sainte-Marie. Je me réjouis d’aller y chiller avec un livre dès que les beaux jours seront de retour – comme nous avions pris l’habitude à Montréal.

Sinon, il faut noter que Nancy est une sorte de cuvette entourée de forêts, ce qui me ravit comme avec mon Français on adore les balades dans la nature. Ce qui est drôle à propos de la géographie locale, c’est que certaines avenues ou rues sont si longues et rectilignes qu’en se tenant au centre de Nancy on voit leur bout, dans les hauts de la ville!

De beaux bâtiments… et de l’Art nouveau

En me baladant à Nancy, j’ai été surprise au détour des rues de me retrouver sans cesse face à de nombreuses belles églises et cathédrales, bâtiments patrimoniaux accueillant des musées ou des locaux administratifs, grandes portes historiques enjambant la circulation. Il y a vraiment de beaux édifices à voir, dans le centre!

Dans la ville de Nancy

Nancy n’est pas une ville que j’ai trouvée belle au premier coup d’œil. En-dehors des abords de la place Stanislas, ses charmes sont plus éparpillés que dans un cœur historique comme celui de Neuchâtel (ma ville d’origine en Suisse) ou Montpellier.

J’ai pris l’option de vivre un peu en-dehors du centre-ville, à 10 minutes de tramway du cœur de Nancy, et là l’architecture est différente… Ici, on croise des bâtiments de style art nouveau, étonnants et magnifiques, émouvants par leurs lignes alambiquées, décorés de vitraux, aux ferronneries aux formes végétales… Et à côté? Un immeuble moche. Ou sans intérêt. Il faut donc repérer les nombreuses pépites, mais faire abstraction de leur environnement. Cela m’a un peu perturbé au début, mais j’arrive à présent à voir le beau et à ignorer le reste.

Architecture Nancy

Le côté Art Nouveau de Nancy est passionnant et magnifique, je suis sous le charme de ce mouvement, mené ici par l’Ecole de Nancy. Je suis d’ailleurs allée voir le musée qui porte son nom, et qui vaut le coup d’oeil. Enfin, je vous  reparlerai de l’Art Nouveau sur le blog, c’est o-bli-gé. Avec Stanislas et les mirabelles, ce sont les incontournables de Nancy!

Ah, l’eau de Nancy

Bon. Maintenant que j’ai fini de vous donner un aperçu de la ville, passons aux petites choses anodines du quotidien. D’abord, je suis très heureuse car pour presque le même loyer qu’à Montpellier, j’ai gagné près de 30 mètres carrés, un garage individuel et une cave. Donc côté confort, c’est mieux, les loyers sont plus raisonnables! En prime, j’ai aussi 3 balcons.

L’autre bonne surprise que j’ai eue à Nancy, c’est que je peux boire à nouveau l’eau du robinet! Je ne crois pas vous en avoir parlé, mais à Montpellier elle est infecte. Imbuvable. Pleine de chlore ou d’autres trucs désinfectants qui donnent un goût vraiment berk. Je vous rappelle que j’ai grandi dans le Jura suisse avec une eau de source sortant du robinet (ou presque), c’est pour ça que je suis sensible j’imagine. J’avais donc dû m’équiper d’une carafe à cartouches filtrantes dans l’Hérault. Eh bien je peux à nouveau boire l’eau du robinet sans filtre à Nancy. Après tout, vous me direz qu’on n’est pas loin de… Contrexéville et Vittel. Et les sources thermales sont archi-nombreuses dans la région.

La bouffe gastronomie à Nancy

Attention, les Lorrains ont une monomanie des mirabelles, vous voilà avertis. Elles sont partout au menu des restaurants « typiques » et au rayon lorrain des supermarchés, du pastibel (voir photo OUI ÇA EXISTE VRAIMENT) au pâté, de la salade au dessert, avec parfois une incursion dans la sauce des viandes. J’ai donc appris que tout peut potentiellement s’aromatiser à la mirabelle.

Pastibel et pate lorrain

Un pâté lorrain, et une variante du pastis aromatisé aux mirabelles… Si, ils ont osé!!

J’ai emmené mon Français dans un restau lorrain « typique » pour les touristes, histoire qu’on s’initie aux plats locaux. Au cours d’une même soirée, j’ai ainsi bu un kir vin blanc mirabelle, mangé un filet mignon accompagné de mirabelles, et une part de gâteau à la mirabelle (une tarte pour les Français). Si j’avais pris l’entrée aux escargots aux mirabelles, j’aurai fait un strike. Mais j’ai préféré goûté à la quiche lorraine, bien sûr! Note: L’élevage de gastéropodes semble très courant ici, je prends pour témoin les nombreux stands vus sur les marchés.

En parlant de marché, j’ai adopté celui du centre de Nancy, un grand marché couvert très agréable à l’œil! Dedans, j’ai trouvé deux stands de fruits et légumes bio, une épicerie japonaise et des légumes locaux. (Vous saviez pas encore que je suis locavore et adepte de bio? Démasquée) En prime, on y trouve du pâté lorrain (mmmh), un tas de saucisses à cuire ou à rôtir et un fromage appelé… le Gros Lorrain.

Tout ce que j’ai goûté en Lorraine jusqu’ici est délicieux! Je sens que je vais m’y plaire… N’hésitez pas à me conseiller d’autres trucs à essayer d’ailleurs.

Les bergamotes de Nancy

Côté douceurs, y’a de quoi faire aussi! J’ai goûté à la spécialité la plus célèbre, les bergamotes, des bonbons aromatisés à cette plante, très sympas. Je dois encore croquer dans un macaron du coin (non, pas ceux de Ladurée, une autre sorte!) des Madeleines de Commercy et un tas d’autres friandises.

Et en ce moment, je suis toute contente car il y a un petit marché de Noël: comme vous l’avez vu sur Facebook peut-être, je me régale avec des bretzels et des pains d’épices – et du vin chaud à siroter le soir. Je me sens un peu comme en Allemagne avec ces spécialités… Et cette influence germanique sur la Lorraine n’est pas sans me rappeler ma petite Suisse!

Vous voyez, même si Montpellier me manque un peu, je ne m’ennuie pas! ;) En plus ce week-end c’était la Saint-Nicolas, une fête très importante pour les Lorrains.

Voilà pour mes premières impressions de Nancy, j’espère que cela aura satisfait votre curiosité, et vous aura permis de découvrir la ville avec moi! Si vous voulez voir plus de photos, j’en montre davantage ici, sur Birds & Bicycles.

Je vous dis à très vite pour la suite :)

18 Responses to Premières impressions de Nancy

  1. anahaddict says:

    Tu sais ça fait 4 ans que je suis à Nancy et je m’y trimballe parfois toujours comme une touriste. J’aime bien aller sur la place Stan et prendre des photos comme si c’était la première fois ahah :’) Mais clairement, les Lorrains et la mirabelle, c’est une sacrée histoire d’amour ! Pour les restaurants, il faudra que je te donne mes bonnes adresses ;)

  2. Vampaiaa says:

    Aaaaah quel plaisir de voir ma ville d’adoption sur ces photos! Ca ne fait que 6 mois que je l’ai quitté (fin de mes études oblige) mais elle me manque déjà!

    Je t’invite fortement à découvrir la veille ville, pas loin de la place Stan (il faut passer par la place Carrière), tu y découvriras un coin super beau avec des resto super bons !

    Et sinon je te mets au défi de trouver la petite étoile sur le sol en face de ce fameux Stanislas! Il y a bien une étoile gravé dans le sol sur cette place et je te lance le défi de la trouver ;) (perso pendant 1h on a tourné autour avant de la trouver, mais il était 1h du matin et on était pas très sobre :D)

    Jolie découverte de ton blog en tout cas, des bises!

    • Kantutita says:

      Oh, c’est vrai c’est la ville de tes études! :) On garde souvent un super souvenir de ces villes où on a tant fait la fête haha.
      Je crois m’être déjà un peu perdue dans la vieille ville, mais j’y retournerai – pas encore testé beaucoup de restaus par contre, si tu as des conseils je prends!
      Tiens, c’est super amusant cette histoire de petite étoile… Heu oui c’est en effet peut-être plus facile de la trouver de jour que de nuit haha! J’accepte ton défi :) Je tâcherai de la trouver!!

  3. Je suis contente de voir que tu te plais là-bas loin de nous ;)
    Ton billet est hyper intéressant, je ne savais pas cette addiction pour les mirabelles !
    Mais alors pas de myrtilles comme en Alsace ??

    • Kantutita says:

      Merci Olivia pour ton petit mot! Mais vous me manquez quand même beaucoup hein!
      Eh bien les mirabelles semblent éclipser les myrtilles ici… Un viticulteur rencontré ce week-end m’a dit que la Lorraine était le plus gros producteur mondial de mirabelles. À vérifier mais cela pourrait expliquer cette addiction ;)

      • bulledeire says:

        Coucou, je suis Séverine, nous nous sommes rencontrées ce soir lors de l’apéro blog au café des artistes. Je parcours tes blogs et j’apprécie la balade. C’est toujours amusant de voir décrit notre ville de toujours (ou presque). Et je suis ravie que tu en parles de façon positive !
        Au sujet des myrtilles, nous apprécions aussi mais il est vrai que c’est plus spécifiquement la spécialité de nos Vosges voisines. Je te recommande si tu en as l’occasion une tarte « aux brimbelles » (c’est ainsi que l’on appelle la tarte aux myrtille en vosgien), et puis les crumble aux quetsches !
        C’est vrai la Lorraine est le plus gros producteur mondial à ce jour. Si tu es toujours là en aout prochain tu pourras peut-être voir le défilé de la mirabelle à Metz (avec chars et cie)
        Malheureusement en effet la ville a décidé d’annuler le spectacle de Saint Nicolas sur la place stan’ suite aux tristes événements de novembre à Paris. J’espère que tu pourras voir le prochain parce que c’est vraiment un très beau spectacle, beaucoup de magie. Pour nous les lorrains c’est vrai on y tient (croyants ou pas). Durant tous le we ce succède également toutes sortes d’animations de rues, musique, fête de la soupe, et « le » défilé de chars avec la visite de saint nicolas …
        je suis ravie en tout cas que tu découvres Nancy et qu’à priori tu t’y sentes bien
        Je te rejoins sur le fait que les petits trésors de Nancy sont assez éparpillés ; mais finalement ce n’est pas plus mal, ça fait découvrir d’autres choses et donne le sentiment d’une chasse au trésor ! Et que parfois (c’est bien dommage et je le regrette) il y a des trucs bien moches à côté des petites perles ! Lors des journées du patrimoine on peut même découvrir des trésors cachés non accessibles en tant normal. A ne pas manquer donc
        Je peux te parler aussi de notre salon du livre, un événement et un rendez vous culturel incontournable : « Le livre sur la place » (situé sur la place de la carrière, auparavant il se faisait sur la place stan’ mais lors de la rénovation de cette place, le lieu a changé se déplaçant donc de l’autre côté de l’arc Héré)
        Je vois que tu a déjà découvert la rue des Ecuries, c’est cette petite rue bien cachée est à voir !
        Je m’aperçois que peut être nous n’habitons pas loin l’une de l’autre, car j’habite aussi tout près du parc sainte marie (d’ailleurs plusieurs manifestations dans ce joli parc : une grande brocante, un marché aux fleurs …)
        Côté resto on pourra toujours en reparler, tout dépend ce que tu recherches (tradi/terroir ou autre) j’ai de bonnes adresses (en sachant qu’on assez exigeants) que je pourrai si tu le souhaites te donner.
        La lorraine recèle de trésors et là aussi je peux partager mes bons plans ;)
        Côté gourmandises, tu parlais de madeleines, à savoir il y a celles de Commercy (en Meuse) et celles de Liverdun (Meurthe et Moselle) elles sont différentes et à découvrir ! De toute façon tu as la bonne adresse « incontournable » : les sœurs macarons ! N’hésites pas à leur demander conseils, la lorraine ne s’arrête pas aux bergamotes et au macarons ;)
        au plaisir ;)

  4. pascal mergen says:

    Quel bel article, belles photos……A mon tour maintenant de faire decouvrir la ville de Nancy à mes amis suisses, j’y serais samedi 12 décembre, en compagnie du porte parole , chef de l’information et de la prévention de la police cantonale du Valais, et de sa compagne, journaliste au Nouvelliste, à Sion ……..Nous irons dîner au restaurant « Le Héré » , a côté de l’Arc de Triomphe. ……décidément, la Lorraine attire les suisses…je vous ferais part de leurs impressions. …..

    • Kantutita says:

      Merci beaucoup Pascal.
      C’est à votre tour de jouer les guides touristiques alors… Avez-vous déjà concocté un petit programme culturel?
      Volontiers, dites-nous ce que ces Suisses ont pensé de la ville!

  5. Anne-So says:

    Lorraine d’origine arrivée à Lausanne pour le travail il y a quelques mois, je lis avec plaisir tes billets et j’y apprends plein de choses sur la Suisse !
    Merci beaucoup pour ces magnifiques photos de Nancy, ça me rappelle beaucoup de bons souvenirs :) Contente que la ville te plaise !

    J’ai remarqué aussi beaucoup de points communs entre ma Lorraine natale et la Suisse (en tout cas, ce que je connais pour l’instant de la Suisse romande), que ce soit pour le vocabulaire (cornet, « vingT », etc.) ou pour la culture (Saint-Nicolas par ex, et bien sûr les influences germaniques). Je ne me sens pas trop dépaysée ^^

    Bravo pour ton blog en tout cas !

    Anne-So

    PS : N’hésite pas à goûter aux macarons des Soeurs Macarons ;)

    • Kantutita says:

      Merci pour ton mot Anne-So!
      Tu es une Lorraine à Lausanne? Eh bien c’est comme si on avait échangé nos régions alors!
      Je suis contente si le blog te permet d’en apprendre un peu plus sur ton nouveau pays :)

      C’est super amusant qu’ici aussi on utilise le mot cornet ou vingT – je vais arrêter de les refréner alors!! Comme tu dis, c’est pas si dépaysant finalement…

      Et je prends bonne note de ton conseil, il faut aller goûter aux friandises des Soeurs Macarons!

  6. C’est chouette de voir que tu commences à apprécier ta nouvelle vi(ll)e! ;)
    Je connais un peu Nancy car j’ai de la famille dans la région et ma soeur y a vécu quelques années…
    Gros bisous!

  7. Erwann says:

    Cela me fait plaisir que l’on parle positivement de la Lorraine.
    Non l’est de la France n’est pas froid est moche ! …
    Néanmoins, il y a une « légère » erreur à corriger dans le billet.
    Même avec un fort tremblement de terre, le massif des Vosges n’est en aucun cas Jurassien.
    Les Vosges sont gréseuses dans le nord et granitiques pour le reste du massif.
    Il y a fort longtemps, les Vosges et la Forêt Noire constituaient un seul et unique massif. C’est depuis l’effondrement qui a créé la plaine d’Alsace / couloir Rhénan, que les Vosges et la Forêt Noire sont deux massifs indépendants.
    Le Jura (que tu connais bien) est quant à lui calcaire. Il commence (d’un point de vue géologique) juste au Nord-Est de Bâle (dans la pointe sud de la Forêt Noire) et se termine à Genève. Il inclue les reliefs du Sud de l’Alsace : le Sundgau.
    Bonne fin d’année.

    • Kantutita says:

      Bonjour Erwann, merci beaucoup pour ton message! Ce serait dommage de ne pas parler positivement de la région: on dirait qu’il y a plein de choses chouettes à découvrir en Lorraine, et Nancy est une belle ville.
      Je te remercie infiniment pour ta « correction » et ta petite leçon de géo bien utile! Visiblement j’ai encore de belles lacunes à combler…
      De belles Fêtes avec un peu d’avance!

  8. Michèle says:

    Les myrtilles, c’est les Vosges ! Mais les Vosges sont en Lorraine, alors….
    Les modes changent, de nos jours on ne jure que par le Sud, mais pourquoi croyez-vous que les puissants se sont fait la guerre pendant des siècles pour avoir la Lorrraine ?
    Pour moi, le must c’est l’Art nouveau, c’est d’ailleurs pourquoi j’aime aussi Vienne (et Bruxelles). Je porte toujours le deuil de la maison de mes grand-parents que les Allemands ont brûlée en quittant Gérardmer à la fin de la guerre. La maison a été reconstruite mais leurs Gallé et Lalique sont perdus à jamais.

  9. Monique says:

    Merci pour ton billet, super intéressant et tellement bien écrit… je me régale. Je vais voir Nancy d’un autre oeil sur le chemin Belgique Suisse (oui, on ne passe PAS par Strasbourg, mais par Metz Nancy et le Col du Bonhomme!), maintenant que je sais que tu y vis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *