Poster de belgicismes

Ce que les Belges disent comme nous !

Publié le 11 avril 2016 | Par Kantutita | Langues & Francophonie

Comme nous… les Suisses donc, en opposition au français de l’Hexagone ;) Un premier billet belge sur le blog!

Si vous suivez un peu la page Facebook du blog ou mon instagram, vous savez que je reviens d’une semaine passée à Bruxelles, où j’ai participé au Wat16, le salon des blogueurs voyageurs. Pour une fois, je vais donc pouvoir faire de la place à la Belgique sur Yapaslefeuaulac… Il était temps!

Guide-bruxelles

Mon guide de Bruxelles et mes cartes de visite pour le salon de blogueurs

Ma première surprise en feuilletant ce guide sur Bruxelles a été de constater que… nos amis belges utilisent certaines mêmes expressions que nous en Suisse. Oui, oui, il y a un petit lexique de mots belges à la fin de ce bouquin.

C’est l’heure du dîner !

Par exemple, j’ai pu parler de « dîner » pour évoquer le repas de midi, car les Belges disent aussi « déjeuner – dîner – souper ».

Pour rappel, si vous invitez quelqu’un à dîner en France, il ne se pointera chez vous que le soir. Le quiproquo classique ! Dans l’autre sens, un Français invitant un Suisse ou un Belge à déjeuner risquera d’entendre la sonnette plus tôt que prévu…

Le doute pourrait être levé en parlant de « petit-déjeuner » pour bien préciser!

Et les Québécois ? Comme les Suisses et les Belges, ils déjeunent, dînent et soupent!

Notez quand même que dans certaines régions de France, ils utilisent « dîner » et « souper »: certains lecteurs du blog me l’ont fait remarquer! Et vous, vous dites quoi chez vous?

Septante & nonante

Pour compter aussi, on utilise les mêmes mots ! Les Belges, comme les Suisses, disent septante et nonante. Même s’ils croient parfois que tous les Suisses disent huitante à la place de quatre-vingt : en réalité, cela dépend des régions ! Par exemple à Neuchâtel, je dis « quatre-vingt », mais mes amis vaudois disent « huitante ».

…pendant ce temps les Français et les Québécois comptent ainsi : soixante, soixante-dix, quatre-vingt, quatre-vingt-dix, cent !

D’autres expressions belges

À côté de cela, les Belges ont tout un tas d’expressions propres ! Je n’ai passé qu’une semaine sur place du coup je n’en ai pas apprises beaucoup. Mais j’ai entendu utiliser le fameux « savoir » pour « pouvoir » par exemple.

« Sais-tu venir à la gare tout à l’heure? » (Ce qui veut dire pour nous: Peux-tu venir à la gare tout à l’heure. Cela surprend! )

Pas de « une fois » à signaler par contre, j’ai été déçue de ne pas l’entendre…

Par contre mes oreilles ont profité de toute une série d’accents belges, des plus marqués (qui seraient selon un Belge avec lequel j’ai discuté l’accent des Flamands ayant appris le français) aux plus légers. Mais quand même, ça change!

Pour ceux qui veulent plus d’expressions belges, j’adore ce poster de la boutique Belge une fois! Vous pouvez pousser sa porte à Bruxelles pour découvrir des objets (T-shirts, sacs, affiches etc) mettant en avant la « belgitude ». J’ai aimé y faire un tour!

Poster de belgicismes

Autant dire que je n’y comprend presque rien! Cela dévoile la richesse des expressions belges…

Comme Bruxelles est une ville bilingue (je l’ignorais!) et que j’ai fait une incursion plus loin en Flandres à Gent, j’ai aussi entendu du flamand dans les annonces du métro et dans les rues, pour ajouter au dépaysement linguistique.

Sur cette petite note de blog, je vous laisse et vais terminer de défaire mes bagages…

Si vous en connaissez, n’hésitez pas à partager d’autres expressions belges, similaires ou pas aux suisses, dans les commentaires!

PS. Et promis, je reparle bientôt de mon expérience bruxelloise sur le blog !

Pour ceux qui se demanderaient, non, aucun souci à cause des attentats. Il suffit de passer sa valise sur le tapis roulant des rayons X à Paris avant de monter dans le Thalys. À Bruxelles, le métro ne s’arrête pas à tous les arrêts et stoppe à 19h, mais sinon rien à signaler. Des militaires patrouillent dans la ville et les gares, mais je me suis tout à fait sentie en sécurité (même en marchant de nuit à Molenbeek, haha, où j’ai visité un super musée sur le street art).



Commenter avec Facebook (commentaires standards plus bas!)

15 Responses to Ce que les Belges disent comme nous !

  1. Monique says:

    Coucou Kantu, je me réjouis de lire la suite, et surtout ton expérience de la Flandre. Tu te rends compte, je parle cette langue comme eux… j’ai dû m’y mettre pour vivre ici!! Vive l’allemand que j’ai appris à l’école et qui m’a bien aidée. Et dire que pendant que tu étais ici, moi j’étais en Suisse!! J’ai passé chez toi sur l’autoroute samedi passé. La prochaine fois que tu viens, il faut qu’on se voie.

    • Kantutita says:

      C’est fou ça! Chapeau pour avoir appris le flamand! J’ai remarqué la ressemblance avec l’allemand, mais surtout à l’écrit… Cela n’a pas dû être facile.
      C’est sûr, ce serait génial de réussir à se prendre un café, dans un pays ou dans l’autre!! Cela me ferait très plaisir!

  2. fedora says:

    Je confirme tout ce que tu dis ! Et effectivement nous ne disons pas « une fois »… c’est un abus de langage de ce cher Coluche qui aimait bien nous faire passer pour des imbéciles finis… Quand on entend quelqu’un qui imite un soi-disant belge, ça nous fait toujours lever les yeux au ciel, ce fichu « une fois » ^^
    Tu m’apprends un truc : je pensais qu’en Suisse, on disait « octante »…
    Sinon, je connais plein d’expressions belges (si tu veux faire un lexique un jour ^^)
    Bisous !

    • Kantutita says:

      Merci Fedora pour ces précisions!!
      Oh ce serait génial de faire un lexique belge une fois :P Cela te dirait de faire un « billet invité » sur tes expressions belges favorites? Redis-moi!!
      On croit souvent qu’on dit octante en Suisse, mais non! ;) C’est « huitante », et pas partout!

      • Norbert says:

        Le coup du « octante » vient de France, je crois. En France, on me dit toujours « Vous ne dites pas octante ? Ah non ? Alors ce sont les belges qui disent octante ». Mais personnellement, je n’ai jamais, au grand jamais rencontré quelqu’un qui disait octante. Et je n’ai cessé de le demander à presque tous les belges que j’ai rencontrés ;-) On dit huitante, nom de bleu !

    • AdA says:

      Euh, le « une fois » a certes été popularisé par Coluche, mais ça ne vient pas de lui, ça vient des Flamands parlant français et là où ils diraient eenmal à la fin de leur phrase flamande, ils le traduisent par une fois, ce qui choque les oreilles, reconnaissons-le ;-)

      • Kantutita says:

        Ah, donc « une fois » ce serait une expression des Flamands qui parlent français!
        Merci pour l’info. Un Belge francophone m’a dit aussi que le fort accent belge caricatural était en fait un accent de néerlandophone ayant appris le français, et qu’on mélangeait tout en parlant des Belges ;)

  3. DF says:

    Justement, je parlais de cette histoire de déjeuner-dîner-souper avec une collègue pas plus tard qu’hier.

    « Notez quand même que dans certaines régions de France, ils utilisent « dîner » et « souper »: certains lecteurs du blog me l’ont fait remarquer! Et vous, vous dites quoi chez vous? »

    Et comment dit-on dans les différents pays francophones d’Afrique? Il serait intéressant, juste par curiosité, de savoir si la manière française de dire, dominante, est majoritaire dans la francophonie…

    Par ailleurs, il me semble (qu’on m’arrête si j’erre) que les Belges francophones disent quand même bel et bien « une fois », mais dans un usage bien éloigné de la caricature (et de l’usage suisse). Exemple: http://debxl.canalblog.com/archives/2007/01/04/3594319.html

    @Fedora: pas de « octante » en Suisse. Ni en Belgique? Mais alors qui dit « 80 » comme ça?

    Bonne journée!

    • Kantutita says:

      C’est vrai que ce serait intéressant de voir comment on dit dans les pays d’Afrique, mais quel vaste sujet ;)
      J’aimerais faire de la place à la francophonie de par le monde sur le blog, mais cela dépendra des gens que je rencontre et des occasions!

      Pour octante, je crois que c’est une ancienne forme de 80, mais plus utilisée en Suisse aujourd’hui (ou alors, je ne l’ai jamais entendue!) ni en France. Mais je n’ai pas trouvé de source fiable sur le sujet là!

    • Norbert says:

      La théorie que je connais : autrefois, tout le monde disait « déjeuner » (rompre le jeûne) pour le matin, dîner à midi et souper le soir. Mais, à la cour du roi, on se levait tard. On déjeunait à midi, on dînait le soir et, après le spectacle, on faisait un souper. C’est devenu le standard. Pour les manants qui se levaient plus tôt, on a ajouté le petit déjeuner. J’ai rencontré des vieux, dans le Gard, qui disent encore souper pour le soir, comme nous autres en Suisse. (Et quand je me trompe en disant septante ou huitante, ils disent que quand ils étaient jeunes, on comptait encore comme ça dans le sud)

      • Kantutita says:

        Bonjour Norbert, j’aime beaucoup cette théorie sur les noms des repas!
        C’est vrai? Je ne savais pas qu’ils comptaient avec des septante et huitante avant dans le Gard. Comme quoi l’histoire des expressions serait bien intéressante à connaître!
        Merci pour le mot et à bientot!

  4. Pierre says:

    En Belgique, on parle d’un ouagon pour wagon et on dit fouite pour fuite ! J’aime bien ces différences entre régions ou pays.

  5. Maryse says:

    Je me souviens de quelqu´un qui m´a dit que dans la region de Lyon ou elle a fait ses classes, un beau jour de rentree des classes on leur a dit qu´il fallait dire soixante-dix et quatre-vingt-dix au lieu de septante et nonante.Cela se passait dans les annees ´50. Septante et nonante ont ete utilises dans plusieurs regions de France dans le cours du 20 em siecle.
    Dans les autres langues ´latines´ personne n´utilise la forme ´francaise´

  6. Alain W says:

    Je suis Belge et je suis très souvent en Suisse car j’y ai rencontré l’amour …
    Effectivement, il y a parfois des choses à comprendre dans les deux « langues »
    En parlant des verbes savoir et pouvoir, il y a une pub belge qui définit très bien avec humour l’utilisation de ces verbes.
    je cite: « tu peux servir une bière mais est-ce que tu sais servir une bière ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *