Aromatiser son pastis: tomate, perroquet et mauresque

Cinq façons d’aromatiser son pastis

Publié le 1 septembre 2017 | Par kantutita | Expat en France, Gastronomie, Gastronomie française

Je me devais de consacrer un billet à la boisson du Sud de la France: le pastis. Il y a ceux qui le boivent simple, et ceux qui le préfèrent aromatisé. Pour prolonger l’été chez vous, voici les recettes du coloré perroquet, de la mauresque, de la tomate ou… de l’obscur pétrole!

[ Billet publié le 5 septembre 2012, mise à jour des images le 1 septembre 2017 ]

« À l’heure de l’apéro, jamais sans mon pastis! » Ce n’est pas du folklore: ce spiritueux à base d’anis et de réglisse, aux secrets de fabrication bien gardés, est bel et bien bu par les Français du Sud, que ce soit à l’heure de l’apéro ou en soirée. Dans les bars, il reste la boisson alcoolisée la moins chère avec la bière. On en trouve dès 2 euros le verre à Montpel’ (prononcez, Montpeul pour faire local) (ou « Montpélier » avé l’accent)!

Tchin tchin! Un apéro au pastis ou au ricard additionné de sirop, comme dans le Sud!Les coutumes varient d’un cercle à l’autre. Habituée à traîner avec des buveurs de pastis du soir, j’ai un jour choqué des Français du Sud aux habitudes différentes. J’ai commandé un pastis à 22 heures. Réaction outrée: « Quoi, tu prends un pastis?!! Mais tu as déjà mangé? » « Oui, oui, ne t’inquiète pas. »( Je sais que je ne tiens pas l’alcool, mais quand même. Or ce n’est pas là que mes interlocuteurs voulaient en venir.) « Mais le pastis, c’est pour l’apéro! Si tu as déjà mangé, tu ne peux pas en boire! »

Les autres convives ont commencé à m’entourer en écarquillant les yeux. J’ai défendu ma cause avec assurance: « Ah non, je sais que cela se fait, je suis tout le temps avec des gens qui en boivent toute la nuit! » « Oui mais, ce sont des Suisses alors? » « Non, des gens bien d’ici!!! » Stupéfaction générale.

« Mais… cela ne te rend pas malade d’en boire le ventre plein? » « Non?!! » Ah, les légendes urbaines… Je n’avais jamais entendu celle-là!

Pour en revenir aux recettes des différentes variantes, autant dire qu’on a le choix! Un trait de sirop suffit pour changer la couleur et l’arôme de son petit pastis. Mais quels sirops? Je vous explique.

Aromatiser son pastis avec un trait de sirop! Mauresque, perroquet, tomate ou soleil!

  • La mauresque

Le sirop d’orgeat, typique du Sud de la France, ajoute son goût d’amande délicieux à mon petit Ricard… C’est ma version préférée! Comme le sirop d’orgeat a la même couleur que le pastis, on ne voit pas franchement la différence.

  • Le perroquet

Pour donner une teinte verte à son pastis, on lui ajoute du sirop de menthe.

  • La tomate

Du jus de tomate? Non, non, non! Une tomate, c’est un Ricard avec… une dose de grenadine! Une variante qui tire légèrement sur le rouge.

  • Le soleil

Le soleil est aromatisé au sirop de citron. Il s’appellerait aussi « chinois » d’après  ce pro du pastis, qui explique tout en vidéo. Il évoque aussi « le vélo » avec du sirop d’orange, et « la feuille morte », avec un mélange de grenadine et de menthe. Mais comme je ne les ai jamais vus ni bus…

  • Le mazout ou pétrole

Alors ça, je crois que c’est considéré comme une hérésie. Le pétrole est… noir de coca-cola!

Ricard ou pastis avec du sirop: l'apéro comme dans le Sud de la France!

Matériel pour l’apéro: des verres tubes, des sirops, du pastis, des glaçons et une carafe d’eau fraîche!

 

Le rituel pour boire son pastis (ou son Ricard!)

Si vous souhaitez customiser votre apéritif, souvenez-vous des proportions: il s’agit d’aromatiser le pastis avec un trait de sirop, et non d’aromatiser un sirop avec un trait de pastis

Avant de trinquer…

À votre tour de goûter à ces délicieuses nuances. Besoin d’un rappel sur le dosage? Si vous avez peur de noyer ou de trop corser votre apéritif, visez l’image à côté, validée par un buveur expert natif du coin. Attention, c’est un verre tube fin!  Et il ne faut pas oublier les glaçons, et donc leur laisser un peu de place.

Je vous rends attentifs au fait qu’il s’agit d’aromatiser le pastis avec un trait de sirop, et non d’aromatiser un sirop avec un trait de pastis. Notez aussi que contrairement au rosé-pamplemousse, cela ne fait pas lopette de boire son pastis aromatisé.

51 ou Ricard?

Bon, je vous ai parlé de pastis tout au long de ce billet. Mais je dois préciser que dans mon clan, on ne boit que du Ricard. Eh ouais, il y a l’éternelle dispute entre les pro-Ricard et les pro-51, deux variétés de pastis, et par hasard je suis tombée de ce côté-là! Et il en existe d’autres…

Santé! Ou plutôt tchin! comme ils disent généralement dans le coin. À la semaine prochaine, et pas d’excès: on ne teste pas toutes ces nuances en un seul apéro!

 

À enregistrer sur Pinterest
Comment boire son pastis aromatisé avec des sirops!

Et vous, vous le buvez comment? C’est quoi votre pastis préféré?

8 Responses to Cinq façons d’aromatiser son pastis

  1. Emma says:

    Je suis du sud mais je ne connaissais pas le Soleil, au moins je viens de faire une découverte!

  2. Kantu says:

    Incroyable! Je ne pensais pas pouvoir apprendre quoi que ce soit sur le pastis à une véritable Française du Sud!!!

  3. Alexandre says:

    Une autre variante, découverte… Dans le Nord de la France, à Douai : la Feuille Morte : sirop de menthe + sirop de grenadine + pastis. Très surprenant, surtout pour un alsacien plus habitué à la bière, mais très bon.

    Au passage, je découvre ce blog, très intéressant car je suis en couple avec une Suissesse depuis trois ans maintenant.

  4. Reppa says:

    Yapaslefeuaulac! < en fait si la chanson Smoke on The Water de deep purple fait référence à un incendie sur le lac léman, il y a donc eu le feu au lac ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *