Expressions suisses: Le cas de septante et nonante

Publié le 16 février 2017 | Par Kantutita | Langues & Francophonie

En bonne suisse, je dis septante (70) et nonante (90) dans ma vie de tous les jours – et même lorsque je parle à des Français si je ne me concentre pas!

C’est que vous le savez, je suis attachée à mes mots suisses… Mais ceux-ci, même si je le voulais, j’aurais de la peine à m’en défaire! Parce que … comment vous dire amis français… c’est TELLEMENT plus simple quand même!

C’est la petite rébellion de l’expat suisse en France… même si j’ai dû m’adapter à la façon de dire les nombres à la française.

Depuis que je vis dans l’Hexagone, j’ai dû m’habituer à dicter mon numéro de téléphone à coups de soixante-dix et quatre-vingt-dix (Pas de bol hein d’avoir un 79 dans mon 06). Il a fallu aussi apprendre à entendre la subtile différence entre « soixante, treize » et « soixante-treize » lorsqu’on te dicte un numéro (60, 13 … et 73, c’est pas pareil)

J’ai aussi appris à ne pas paniquer quand à la caisse on me demande une somme de type « soixante-quinze euros et quatre-vingt-dix-neuf centimes » (Pour moi c’est du charabia, cela me demande du calcul mental en fait! 60+15 =75 et 80+19… Pour vous, c’est un automatisme!).

Et parfois, cela arrive, je lâche un « septante », et la vendeuse amusée me dit « Oh, vous êtes belge! » Ce à quoi je réponds « ben non, j’suis suisse » bien entendu.

Je me sens telle une martyre…

La manière de compter des Français: soixante-dix, quatre-vingt-dix...

→ Moquez-vous si vous le voulez, au début mon Français me traduisait les chiffres à voix basse quand j’étais à la caisse ou face à un serveur.

Parce que OUI, à la maison on dit septante et nonante, mon Français étant totalement bilingue en matière de chiffres. C’est parce qu’il a vécu en Helvétie, et sans doute aussi grâce à mon influence.

« Dis 70 la Suisse! Et huitante! »

Et ce n’est pas tout, dans les soirées, mes amis français curieux me font compter en suisse comme un chien savant, et sont déçus ensuite d’apprendre qu’on peut dire « huitante » dans le canton de Vaud, mais que chez moi à Neuchâtel on dit bêtement quatre-vingts!

« C’est pas logique tout de même de dire quatre-vingts! » déplorent-ils. Mais quand je leur propose d’abandonner soixante-dix pour septante, ils haussent les épaules.

Qui d’autre dit huitante? Il paraît que les Fribourgeois et les Valaisans en sont aussi friands, en plus des Vaudois. Vous me confirmez dans les comms? Moi, c’est en général grâce à cela que je démasque les Vaudois. Bon, ok, y’a l’accent qui aide aussi…

On évoque aussi parfois « octante », mais c’est un terme ancien, qui n’est plus utilisé en Suisse selon le Dictionnaire suisse romand. Ni en France d’ailleurs. Re-déception des amis français.

Septante vs Soixante-dix: d’où ça vient?

Mais alors, pourquoi compte-t-on à coups de septante et nonante en Suisse et en Belgique, alors qu’en France et au Québec ils sont plutôt portés sur les complications  soixante-dix et les quatre-vingt-dix?

J’ai tendance à répondre « Parce que nous on est plus logiques! »

(Tiens, vous voulez pas dire huitante-dix plutôt? Ce serait plus court et plus joliiii!)

Mais pour une explication scientifique, je vous propose de vous tourner vers le site des linguistes du projet « Le Français de nos régions ». Je vous ai déjà parlé d’eux, car je partage régulièrement leurs enquêtes sur le Facebook du blog! Ils mènent des travaux passionnants sur les mots régionaux de Suisse, mais aussi de France, de Belgique et maintenant du Québec.

Ce qui est encore plus chouette, et qui est à saluer, c’est qu‘ils partagent leurs résultats au fur et à mesure sur ce site, permettant au grand public de se tenir au courant de leurs découvertes. Et cela passe par des cartes colorées indiquant l’usage d’un mot et ses variantes sur le territoire français, suisse et belge…

Un linguiste explique pourquoi on ne compte pas de la même façon en Suisse et en France!

Dans le billet du blog des linguistes dédié à 70 et 90, une énigme pour nombre d’entre nous, Mathieu Avanzi explique l’origine de cette différence.

En fait, deux systèmes concurrents ont existé sur la façon de compter, explique le linguiste.

  • Les Romains comptaient sur une base de dix… donc pour eux, 70 = 7 X 10, d’où vient l’expression septante… qui était aussi utilisée en France auparavant! « Au début du XXe siècle, le système décimal (et le terme septante donc) était encore le système de référence dans les dialectes parlés sur un large croissant à l’Est du territoire » (→ voir cette carte! Vous verrez si vous auriez eu une chance de dire septante)
  • En revanche, les peuples envahis par les Romains, comptaient eux sur une base de vingt! Dans ce système vigésimal, on dira 70=3X20+10. Soixante-dix et quatre-vingts ou quatre-vingt-dix en sont des vestiges!

Le linguiste Mathieu Avanzi précise que « Dans les états anciens du français, le système de numérotation par 20 était plus étendu qu’il ne l’est actuellement. » Il cite des formes telles que « sept vingt » (= 140) ou « quatorze vingt » (= 280), ou le cas de l’hôpital des Quinze-Vingts à Paris, nommé ainsi car il comptait 300 lits !

Quelle horreur! Bref, je l’ai échappé belle! J’aurais été absolument incapable de m’en sortir en France si ce système vigésimal avait survécu…

Ce qui est curieux pour moi, c’est que les Français aient gardé soixante-dix et quatre-vingt-dix – mais pas les autres formes.

Et pourquoi a-t-on adopté ces formes différentes d’un pays francophone à l’autre? Le maintien de la différence entre la France et la Suisse ou la Belgique s’explique selon le linguiste par les systèmes éducatifs des pays, et donc les formes enseignées à l’école…

Chez nous, en Suisse, la norme est bien de dire septante et nonante! Même si la plupart des Suisses-romands comprennent sans doute soixante-dix et quatre-vingt-dix au prix d’un petit effort, ce n’est pas une forme que l’on entend ou qu’on utilise chez nous!

« Septante » et « nonante » sont utilisés dans d’autres régions linguistiques que la Suisse…

En Belgique bien sûr!

→ Mais aussi dans certaines régions de France! On peut l’entendre dans les départements de la Haute-Savoie, du Jura et du Doubs, notamment, selon les enquêtes des linguistes. Parfois plutôt dans la bouche de locuteurs âgés… Comme vous l’avez vu sur cette carte, au début du XXème septante était plus courant qu’aujourd’hui dans l’Hexagone!

Voici deux autres cartes issues du blog des linguistes qui permettent de voir le détail de la situation actuelle…

Répartition et vitalité du mot « septante » suite à l’enquête Euro-2. Copyright Mathieu Avanzi.

 

Répartition et vitalité du mot « nonante » suite à l’enquête Euro-2. Copyright Mathieu Avanzi.

 

Pffff, c’est fatigant d’écrire autant de fois soixante-dix et quatre-vingt-dix-neuf dans un article, j’ai bien besoin d’une pause moi!

Je vous laisse avec ces quelques liens:

D’autres billets à recommander sur le blog des linguistes

  • Le cas du pain aux raisins. Il s’appelle ainsi en France, mais se dit escargot dans la majorité de la Suisse romande (comme dans la majorité de la Lorraine! Je vous aime les Lorrains!), ou schnäcke (comme en Alsace et en Moselle!) En savoir plus…

 

Et si vous ne l’avez pas encore fait, allez participer à leurs études en cliquant ici ! Il suffit de répondre à des questions en ligne sur les mots que vous utilisez ou pas, après avoir indiqué votre région géographique… Faites avancer la science en vous amusant!

 

PS. Je prépare mes valises pour partir en Valais, alors venez suivre le blog sur Facebook ou Instagram pour voir quelques photos de sommets enneigés. Dès que je trouve du wifi j’en posterai! Par contre, il n’y aura exceptionnellement pas de nouveau billet la semaine prochaine…



Commenter avec Facebook (commentaires standards plus bas!)

Vous aimez le blog? Partagez cet article!

11 Responses to Expressions suisses: Le cas de septante et nonante

  1. Lucie says:

    Je me retrouve tellement dans ce blogue mais dans le sens inverse : française expatrié dans le canton de Neuch’ (comme on dit en Suisse 😉). Et moi aussi je dois réfléchir parfois quand je dois donner mon numéro de Natel notamment 😂

    Merci beaucoup en tout cas pour ce blog. C’est un vrai plaisir de lire chaque fois les nouveaux et anciens articles. J’ai l’impression que j’aurai pu les écrire

    • kantutita says:

      Coucou Lucie!
      Ah oui, on a fait le chemin inverse!! D’autant plus que je suis de Neuch. Du coup j’espère que tu te plais dans ma ville :D
      Tu vas t’y faire aux nombres suisses – j’en suis sûre! J’arrive à dicter mon numéro de natel à la française donc dans l’autre sens ça doit être possible aussi – haha.
      Merci pour ton gentil message en tout cas! Suis ravie que tu te retrouves ici: hésite pas à partager tes anecdotes dans les comm ;)
      Bon week-end!

  2. Gérard says:

    Bonjour

    J’utilise toujours les septante, huitante et nonante malgré une éducation française… Notre plus jeune fils s’est fait rabrouer à l’école car  » on ne parle pas comme çà ici « .
    Pour les numéros de téléphone, j’utilise la méthode anglaise car les miens comportent des nonante-neuf et des huitante-huit ! Un avantage, votre interlocuteur prête davantage attention à ce que vous lui dîtes et les erreurs sont très rares.

  3. Dzodzet says:

    Je confirme pour le huitante dans le canton de Fribourg.

  4. Antoine says:

    Coucou Kantutita,
    un vrai régal que de parcourir (surtout rire) ton article
    Je peux te confirmer qu’en Valais le huitante domine largement (mais pas plus loin que Sierre évidement. après c’est une autre histoire ;-). Mais on entend fréquemment des gens du « pays » utiliser le quatre-vingt par-ci par-là.
    A bientôt

    • kantutita says:

      Merci Antoine pour cette info! J’étais en Valais la semaine dernière (Val d’Hérens) et j’ai effectivement entendu quelques huitantes!

      Finalement je commence à me sentir en minorité avec mon quatre-vingt de Neuchâteloise… pour une fois on fait équipe avec les Genevois haha.

      À bientôt, et bon week-end!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *