J’ai testé une croisière en péniche !

Publié le 7 août 2017 | Par Kantutita | Escapades en France, Voyage

Louer un bateau et voguer sur les canaux: nous avons tenté l'expérience de trois jours en péniche sans permis en France

Une croisière en péniche sur les canaux de France, cela vous dit? J’ai pu tenter cette aventure, apprendre à passer des écluses et profiter de 3 jours au fil de l’eau sur un bateau… Une expérience que je vous raconte aujourd’hui avec plein d’infos pratiques!

J’en rêvais depuis des années, et voilà qu’en mai dernier j’ai eu l’occasion de tester une croisière en péniche! Un voyage slow au fil de l’eau… Qui m’a mené le long du Canal de la Marne au Rhin en Alsace, sur un tronçon situé entre Strasbourg et la petite ville de Saverne. Une superbe aventure, que j’avais hâte de vous raconter! Et que j’ai pu vivre en bonne compagnie puisque je suis partie avec mon amoureux, deux amis (ma belle-soeur Mumu et son mec Camille) et leur petit chien, qui est vite devenu notre mascotte!

Escapade en bateau sur les canaux de France - Une croisière en Alsace avec Les Canalous: on vous raconte tout sur le blog Yapaslefeuaulac.ch!

Une douce aventure de 3 jours sur l’eau

J’ai vu les paysages défiler paisiblement pendant ces 3 jours, et ce qui ma marquée c’est cette impression reposante que le temps était suspendu… Tout semble aller plus lentement quand on voyage avec sa maison sur l’eau. Mais on ne s’ennuie pas une seconde pour autant car on est très occupé à admirer le paysage et à y chercher des cigognes, il faut conduire le bateau, prendre des tas de photos et préparer à manger, prévoir les haltes au port ou dans les villages en feuilletant notre « classeur de route », passer les écluses et faire des signes aux enfants sur la berge!

J’ai tellement adoré cette croisière en péniche! Un voyage à la fois slow et dépaysant, très confortable dans notre beau bateau. Je vous conseille vivement d’en faire vous aussi l’expérience une fois, si vous en avez l’occasion.

J’ai pu tester cette croisière fluviale grâce à une invitation de la compagnie les Canalous, qui nous a prêté un bateau et que je remercie de tout cœur.

Vous aviez peut-être déjà vu quelques images sur Instagram ou ici sur Birds & Bicycles, mais aujourd’hui je veux TOUT vous raconter sur ce type d’expérience. Je suis sûre que vous vous posez plein de questions pratiques (je me les posais aussi avant de partir), et je vais essayer d’y répondre!

Au programme: la conduite de la péniche, le passage des écluses, le tour du propriétaire (qu’il est beau notre bateau, vous allez voir) et notre itinéraire!

Croisière en péniche: les questions pratiques

Petite intro à la conduite de bateau sans permis avec les Canalous!

Conduire une péniche: un bateau sans permis !

Les péniches à louer pour se balader le long des canaux sont des bateaux sans permis! Si, si! C’est incroyable mais n’importe qui peut les conduire en fait. Il est vrai que comme cela va tout droit ce n’est vraiment pas très compliqué, une fois que l’on a compris à quoi servent les différents boutons et qu’on maîtrise la sensibilité du gouvernail. Même passer une écluse, c’est simple. Quand même, se garer au port ou faire un demi-tour, ce sont des manœuvres un peu plus techniques, qui demandent d’être un peu doué et/ou concentré.

Quand le jour J nous avons débarqués au port, et qu’Alexandre des Canalous (ci-dessus en photo avec notre capitaine Hugo) nous a montré notre bateau, nous sommes restés bouche bée et intimidés. Il nous semblait si grand! Allait-on vraiment être capable de le conduire?! Heureusement, Hugo, qui n’a pas peur des manœuvres, l’a vite pris en main. Avant de nous laisser filer avec, Alexandre nous a expliqué le fonctionnement du bateau, et a laissé notre capitaine fraîchement nommé s’entraîner à faire demi-tour.

J’étais très contente que mon Français soit là pour gérer le côté « manœuvres », car je pense sincèrement qu’il m’aurait fallu une formation bien plus longue pour y arriver – n’étant pas la plus à l’aise pour prendre en main un tel engin. Je ne me serais pas vu réussir un créneau au port avec cette longue péniche!

Notez que sur les côtés, des bouées protègent les bords du bateau de la berge, ce qui est franchement rassurant.

La péniche ne navigue pas vite: on fait du 8 kilomètres/heure. C’est reposant ce rythme lent… Mais presque frustrant quand même quand un piéton zélé se permet de te dépasser en marchant sur la berge, et qu’il semble te narguer!

Nous avons aussi eu droit à un cours express sur les nœuds marins, indispensables pour amarrer la péniche.

Croisière avec un bateau sans permis: le tableau de bord de la péniche

 

Manettes & gouvernail: comment cela se conduit une péniche?

Le capitaine Hugo vous explique la prise en main de la bête!

Finalement, conduire une péniche n’a rien de bien sorcier: une barre et une manette des gaz, et c’est tout! Piloter la péniche se résume en général à maintenir une allure de croisière (on essayait de rester entre 1000 et 1500 tours/min) le tout en avançant tout droit.

Pour ça, il y a heureusement un indicateur bien pratique sur le tableau de bord qui montre la position du gouvernail. Des coups de gaz en marche arrière permettent de freiner et de s’arrêter. L’alternance de coups de marche avant et de marche arrière est d’ailleurs la clé de toutes les manœuvres comme les accostages ou les demi-tours.

Petit plus sur notre modèle, plutôt long pour une péniche tout public: on disposait de propulseurs d’étrave, qui permettent de pousser la proue à droite ou à gauche. Avec ça, passer sous les ponts ou entrer dans les écluses est un jeu d’enfant. Attention toutefois: ça ne sert plus beaucoup quand il s’agit de rattraper un bateau qui part complètement de travers! (et oui, ça sent le vécu!)

 

Nous avons d’ailleurs tous conduit la péniche au fil du voyage… Ce n’est pas difficile, ne soyez pas timides!

Conduire une péniche sans permis: ce n'est pas si difficile!

 

Comment passer une écluse?

C’est la question qui revient, et là aussi ce n’est pas aussi compliqué que ça en a l’air de passer une écluse! Je vous explique ce mystérieux rituel…

La phase d’approche

Sur notre trajet, nous en avions une dizaine à l’aller (et une dizaine au retour). Nous sommes donc presque des pro à présent! Selon l’écluse, il existe différents mécanismes.

  • Soit une caméra permet de détecter l’arrivée du bateau, et l’écluse s’ouvre automatiquement à votre arrivée. Tadaam!
  • Soit il faut attraper une corde qui pend, suspendue au dessus du canal, un peu en amont de l’écluse. Ça fait un peu Fort-Boyard « Attrape la corde, attrape la cooorde!! »
  • Bon, si on la rate, pas de panique on débarque à pied et on va appeler quelqu’un dans l’interphone qui se trouve à l’écluse.

Et on ne navigue pas seul sur le canal: si un bateau arrive en face, il faudra attendre qu’il soit passé pour pouvoir accéder à l’écluse bien sûr (et lui laisser la place de passer si c’est étroit). C’est pourquoi il y a des feux de signalisation en amont de certaines écluses: si c’est au rouge, on attend sagement.

Et notez bien que les écluses S’ARRÊTENT de fonctionner après une certaine heure. Eh oui, même les éclusiers ont besoin de dormir. Alors visez bien l’endroit où vous allez être coincés jusqu’au lendemain matin, histoire de pouvoir vous amarrer.

Cliquer sur les images pour voir la marche à suivre en grand!

Croisière en péniche: les manœuvres dans l’écluse

Une fois que l’écluse est ouverte, voilà comment cela se passe:

  1. On fait avancer notre bateau entre les portes (on peut tenir à deux bateaux s’il y a quelqu’un derrière vous).
  2. Une fois qu’on est dedans, on soulève une lourde manette qui permet de fermer l’écluse (c’est indiqué dessus). Tchac, les portes se ferment lentement, accompagné d’un son « bip bip bip ». L’écluse se met en marche!
  3. Selon que vous montiez ou descendiez le canal, le niveau de l’eau va alors diminuer ou augmenter dans le bassin formé entre les portes, pour vous permettre de continuer votre route au bon niveau! C’est assez impressionnant la première fois, avec les eaux qui bouillonnent. Il faut juste bien maintenir le bateau en place car le courant peut le déplacer (et on ne veut pas foncer contre une porte bien sûr!)
  4. Une fois que la porte s’ouvre, il suffit de ressortir: et vogue le bateau… jusqu’à la prochaine écluse!

Vous voyez, ce n’est pas très compliqué! ;) C’est impressionnant les premières fois, mais au fil des écluses, cela devient un jeu d’enfant.

Certains écluses permettent de passer un dénivelé plus important que d’autres. Celle de Saverne était très très impressionnante pour cela, et prend plus de temps aussi!

Croisière en péniche entre amis en Alsace

S’amarrer lors d’une virée sur les voies fluviales

Le long du canal, il y a des points d’amarrage implantés à différents endroits, en plus des petits ports. Ces lieux sont indiqué dans un gros classeur qui se trouve dans la péniche, et qui fait office de guide des canaux. Des pieux en métal fournis avec le bateau permettent sinon de s’amarrer à sa guise le long du trajet. Ce qui est pratique, mais pas si évident. Car il faut bien les fixer à l’aide du maillet, pas si facile expérience faite, même quand on a un homme fort comme Camille pour les planter.

La péniche, une maison sur l’eau

Notre bateau nous a été prêté par la Compagnie Les Canalous, c’est leur modèle appelé simplement « La Péniche ». Nous ne savions pas tellement à quel niveau de confort nous attendre, et nous avons été épatés par cette maison sur l’eau! Soit, nous avions une embarcation prévue pour 12 personnes, mais n’étions que quatre (+Nestor), ce qui nous a permis de prendre nos aises. La croisière grand luxe quoi. Je pense franchement qu’à 12, on se serait marché sur les pieds ;)

Je vous montre l’intérieur du bateau pour commencer!

J'ai testé une croisère en péniche! Je vous montre le bateau? - Blog Yapaslefeuaulac

Les lits et les cabines du bateau

Le bateau était équipé de petites cabines avec des lits doubles confortables. Un espace sous le lit permettait de stocker les bagages (malin!), une penderie de ranger nos vêtements, et un filet au-dessus du lit faisait office de table de nuit. J’y ai glissé quelques objets, le temps du voyage. La literie était fournie avec notre bateau, mais cela dépend des offres.

La salle de bains

Le bateau était équipé de deux salles de bain: chacune avait des toilettes, un lavabo, et une douche sortant du mur! Cela veut dire que la salle de bain toute entière se transforme en douche au moment de se laver. Nous avions une réserve d’eau suffisante pour notre croisière de 3 jours, mais sinon on peut recharger la citerne au port. Idem pour l’électricité, qui fait fonctionner les lumières par exemple. Nous avons rechargé le générateur durant notre pause au port de Saverne. Un câble fourni avec le bateau permet de se brancher sur les bornes, après avoir averti la capitainerie. En partant, il faut juste régler le tarif.

La cuisine

Pour se préparer à manger, nous avions une jolie cuisine équipée d’un four et de plaques fonctionnant au gaz. Tout ce qu’il faut, le confort comme à la maison! La vaisselle était fournie avec le bateau, ainsi que des casseroles. Notre bateau était même équipé de pas un, mais deux petits frigos. Nous avons juste dû apporter des produits pour faire le ménage avant de rendre le bateau, des éponges pour la vaisselle, des torchons et bien sûr nos réserves de nourritures (y compris des condiments et de l’huile, il n’y avait aucun vivre sur le bateau). Et où stocker notre réserve de boîtes de conserves et de riz? Simplement sous le plancher! Une trappe ingénieuse ouvre et donne sur un grand espace, où nous avons pu ranger le contenu de nos sacs de courses.

Le carré et le pont

Le carré est le coin « cuisine et salon » qui fait office de pièce à vivre, où se trouve le gouvernail, les commandes, mais aussi où nous avons installé une table et des chaises. Le toit est ouvrant, et les portes coulissantes sur le côté permettent de voir le paysage défiler. Des rideaux permettent aussi de le fermer.

Sur le « toit » du bateau, il y a un grand espace où nous avons aussi sorti la table, une fois amarrés, pour prendre l’apéro ou le souper. Un espace qui sert aussi à bronzer, avec un endroit agréable où s’assoir à l’avant!

Croisière en péniche avec un chien!

Nestor, équipé par sécurité d’un gilet de sauvetage à sa taille!

En péniche avec un chien

La société de location Les Canalous permet d’emporter son animal avec à bord! Ainsi, le petit Nestor, bouledogue de 3 mois adopté par Mumu et Camille, a pu être de l’aventure. Il avait un petit gilet de sauvetage pour se balader sur le pont, comme ses maîtres n’étaient pas certains de ses aptitudes à la nage ils avaient préféré l’équiper. Lors des manœuvres, ou du passage des écluses, nous l’enfermions dans le carré, le salon-cuisine, en compagnie du capitaine –  pour sa sécurité. Mais il faut savoir que chaque écluse est équipée d’une alarme à activer pour tout arrêter si quelqu’un ou un animal tombe à l’eau.

Cela s’est très bien passé avec le chien – même s’il a une fois sauté à terre depuis le bateau pour rejoindre son maître qui était sur la berge ;) Mais avec un chien moins sage et patient, cela aurait pu être fatigant. Si le vôtre est de type hyperactif, à vous de voir si vous voulez l’emmener.

Combien ça coûte une croisière en péniche?

Louer une de ces maisons sur l’eau, c’est une belle aventure mais cela a tout de même un prix, qui varie énormément selon la saison, la taille du bateau, et les offres du moment. Vous pouvez consulter les tarifs des Canalous – puisque c’est la compagnie que nous avons testée . Ils proposent des offres, à surveiller sur leur site (à l’onglet Promos Internet) ainsi que sur leur page Facebook!

Une bonne idée sinon, c’est de partir en équipe, comme cela permet de diviser l’addition.

Il faut aussi payer l’essence, qui dans notre cas avait été fournie par la base et nous a été facturée 150 euros pour ce trajet de 3 jours. Peut-être que lors d’une croisière longue, vous devrez faire le plein en chemin!

Il existe aussi des options d’assurance.

La team de marins d’eau douce

Croisière en péniche entre amis en Alsace<3

Si vous vous demandez, Nestor a un gilet de sauvetage et moi une marinière. Celui qui a du poil au menton c’est Camille et la jolie fille au chapeau c’est Mumu. Et j’espère que vous avez compris qui était le capitaine Hugo!

Louer un bateau et voguer sur les canaux: nous avons tenté l'expérience de trois jours en péniche sans permis en France

Notre itinéraire de 3 jours en bateau en Alsace

L’avantage d’une virée en péniche, c’est que comme on suit le canal on ne peut pas vraiment se perdre! Il existe un réseau de canaux en France, mais on peut aussi traverser les frontières et se rendre en Allemagne par exemple via les voies fluviales.

Pour cette croisière avec Les Canalous, qui ont des bases dans toute la France, nous voulions partir dans le Grand Est, autour de Nancy. Nous avions d’abord opté pour un trajet autour du Parc Régional de Lorraine, mais un malentendu a fait que nous nous sommes retrouvés en Alsace – sur un tronçon du Canal de la Marne au Rhin entre Strasbourg et Saverne. Et on ne regrette pas car c’était un très beau panorama! Psiiit et le canal de la Marne au Rhin, c’est aussi celui qui passe à Nancy… bon il nous aurait fallu des jours encore pour arriver jusqu’à la maison.

Nous avons donc relié la base de Waltenheim sur Zorn à Saverne, puis fait un petit tour dans un beau paysage entouré de forêt après la ville, avant de faire demi-tour, et de repartir vers notre point de départ.

Hugo vous a préparé une jolie carte de notre itinéraire en péniche ↑

Le trajet était bucolique, bordé par une piste cyclable et des champs, où nous avons aperçu des cigognes! Un très joli paysage de campagne se déroulait sous nos yeux. Plusieurs petits villages nous ont permis de nous ravitailler en baguettes et autres courses en chemin, même s’il a fallu un peu marcher (et parfois le long de routes peu agréable) pour les rejoindre. Il existe une option pour apporter des vélos sur le bateau, et franchement cela peut être très pratique!

L’avantage lors d’une croisière en péniche, c’est aussi que l’on peut s’amarrer le long du chemin et partir découvrir les environs. Nous avons ainsi laissé notre bateau au port de Saverne, et sommes allés admirer les belles façades de la petite ville alsacienne, manger des spécialités et une glace, avant de repartir!

Escale à Saverne en Alsace durant notre croisière fluviale. Plus d'images sur le blog Yapaslefeuaulac.ch

Une croisiere en Alsace avec Les Canalous

C’était vraiment une escapade différente de toute ce que j’avais vécu! Par voie fluviale, on voit la région d’une autre perspective et à un autre rythme! Et il y a ce petit sentiment de liberté qui est bien agréable, du fait de se déplacer avec sa maison… Il faut juste en cours de route se décider pour les endroits où faire escale, grâce aux infos dans le classeur de bord.

Après ces 3 jours, au moment fatidique où l’on devait rendre le bateau, on a hésité à s’enfuir avec la péniche et à devenir des pirates d’eau douce… Mais bon, on a fini par rendre notre beau bateau, en se promettant tous qu’on revivrait ce type d’aventure!

Merci BEAUCOUP aux Canalous de nous avoir prêté le bateau et permis de vivre cette expérience extra de croisière en péniche! Pour plus d’infos sur la location des bateaux, allez fureter sur leur site qui comporte plein d’infos!

Disclaimer: J’ai pu découvrir cette croisière en péniche et y inviter mes amis grâce à la compagnie les Canalous, qui nous a proposé de tester cette expérience en nous prêtant un bateau. L’itinéraire a été conçu par nos soins. Tout le contenu de l’article, les infos comme les avis, sont les nôtres à 100%.

Alors, qui a envie de tenter une telle aventure? Parmi vous, est-ce que certains ont déjà expérimenté une croisière en péniche? Racontez-nous où vous êtes allés !



Commenter avec Facebook (commentaires standards plus bas!)

4 Responses to J’ai testé une croisière en péniche !

  1. Diane says:

    Trop cool ! J’ai fait la meme croisière en Alsace avec Nicols (articles sur mon blog) et on s’est vraiment amusés ! J’aime que tu as emmené le chien de Mumu et Camille avec vous. On a fait la meme chose. ;-)

  2. martine42 says:

    Bonjour,
    C’est vrai que ta croisière fait vraiment envie.Je ne savais pas qu’il existait des bateaux sans permis .
    Bravo au capitaine et à la teamboat !
    Martine42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *