enveloppe suisse et france

Envoyer une lettre à la française

Publié le 3 mai 2013 | Par kantutita | Différences culturelles, Expat en France

lettre enveloppe suisse et france

Le geste anodin d’envoyer une lettre diffère entre la Suisse et la France, eh oui! Les conventions sur la façon d’inscrire les adresses changent, tout comme le format des enveloppes ou les timbres.

Tout me semble plus sophistiqué en France: les lettres à plier élégamment en trois, la manière alambiquée d’indiquer son numéro de maison… mais c’est probablement une question d’habitude.

La taille des enveloppes

En Suisse, le format d’une enveloppe standard est C6 (11,4 x 16,2 cm): elle accueille une feuille A4 pliée en quatre.

En France, par contre, il faut soigneusement plier sa feuille A4 en trois, en accordéon, pour la placer dans une enveloppe DL (11 x 22 cm). Avec un peu d’entraînement, c’est un geste facile à acquérir, rassurez-vous.

enveloppe lettre france

En plus, petit trait de fantaisie, ces enveloppes oblongues existent avec l’ouverture sur la partie supérieure, horizontale, ou sur le côté!

Dans les magasins français, les paquets d’enveloppes les plus courants ont ce format allongé. (On en trouve d’ailleurs aussi très facilement en Suisse.)

Notez que pour la taille au-dessus, on retrouve les mêmes rapports longueur/hauteur que le C6 suisse. (Comprendre que les enveloppes ne sont pas toutes plus allongées en France!) Les C5 et C4 où on peut glisser un demi A4 et un A4 ont donc cours dans l’Hexagone.

Le format des adresses

Observez la différence:

Adresse française:

Henri Dupont
15 Rue des Lauriers
75 000 Paris

En Suisse, on écrira :

Henri Dupont
Rue des Lauriers 15
1200 Genève
 
Et parfois même:
 
Henri Dupont
Lauriers 15
1200 Genève

Donc les Français mentionnent en premier lieu le numéro de la maison, puis le nom de la rue, à l’inverse des Suisses.

Je me permettrai une remarque en toute impartialité: n’est-ce pas plus logique de d’abord nommer la rue, puis de préciser le numéro que l’on recherche? Je dis ça, j’dis rien..

Et en Francophonie? Les Québecois se rangent du côté des Français, mais on a les Belges avec nous! D’ailleurs, les Allemands aussi placent le numéro après le nom de la rue… Tiens, tiens, encore une influence germanique, ou pas?

Autre subtilité que j’ai pratiquée assidument et observée maintes fois en Suisse: il est admis de sucrer la mention Rue, Impasse, Route etc. Du moins, c’était d’usage dans mon petit village et à Neuchâtel. On ne s’encombrait pas de ces détails, et on habitait au Closel 7, à l’Ecluse 61, aux Moulins 10 ou à Maillefer 38 . Flemmards les Suisses? Peut-être…

La mention de l’expéditeur

J’ai observé que généralement en France, dans les courriers privés, l’adresse de l’expéditeur est mentionnée devant, au coin supérieur gauche. En Suisse, il est plus courant d’inscrire son nom d’expéditeur au dos de l’enveloppe. Mais les deux sont possibles.

Vous voulez un résumé des règles d’adressage en France?

la poste francaise instructions

Les instructions officielles!

Audrey (du blog MonPetitPlus) a trouvé cette affiche dans son bureau de poste, et s’est empressée de me l’envoyer: merci à elle! Cliquez dessus pour agrandir l’image.

CEDEX???

Dans les adresses françaises, l’énigmatique mention CEDEX apparaît de temps en temps… Mais qu’est-ce? Bon, n’ayant pas trouvé de Français au courant dans mon entourage immédiat, j’ai déniché la réponse sur internet. Il s’agit (encore!) d’un acronyme! CEDEX signifie « Courrier d’Entreprise à Distribution EXceptionnelle ».

En France, ce service de la poste propose aux professionnels (en particulier) de bénéficier d’une distribution prioritaire de leur courrier. Grâce au Cedex, les entreprises basées en périphérie des grandes villes peuvent aussi obtenir une adresse postale plus glamour, laissant croire qu’elles se trouvent bien dans la ville intra-muros. Par exemple, « Paris Cedex 44 » sera plus élégant pour un créateur de parfum que « 92130 Issy-Les-Moulineaux ». Tout est question de style!

Les timbres vierges de tout prix

lettre timbre classique

Bon, à part ces conventions avec lesquelles je jongle selon le destinataire de mes lettres, histoire d’envoyer des enveloppes à la suisse en Helvétie et de ne pas passer pour une originale dans l’Hexagone, il y a tout de même un truc qui me chiffonne. C’est au moment de coller le timbre: car la Marianne française n’indique aucune valeur, contrairement aux timbres suisses qui affichent blanc sur noir leur prix!

courrier timbre france bleuLe timbre le plus courant est rouge pour les envois prioritaire de 20g en France (le poids, par contre, est mentionné sur le timbre!). Pour info, il vaut 63 centimes en 2013, contre 60 cts en 2012… Ou comment augmenter ses tarifs en toute discrétion, et sans devoir réimprimer des timbres.

Pour l’Europe, le timbre est orné de la même Marianne, mais schtroumpfisée en bleu. Magnifique! Quelle originalité!

* * * Du voc de courrier:

En France comme en Suisse, on a le choix entre un courrier rapide ou normal: en Helvétie, il se nomme courrier A ou courrier B, et dans l’Hexagne, courrier prioritaire ou économique.

Petite fantaisie, il existe en France un courrier écologique « lettre verte« , qui vous garantit que votre envoi ne prendra pas l’avion… Le timbre est, dans ce cas, vert (évidemment).

Bon, cela suffit avec les timbres pour aujourd’hui. Je suis fan d’envois postaux et pourrais continuer longtemps… lorsque j’étais ado, le « penpalling » était à la mode, c’est à dire d’envoyer des lettres à des correspondants dans le monde entier! J’avais deux gros classeurs avec des intercalaires pour classer les lettres de mes penpals du Népal, des States, de Chine et… de France bien sûr, soigneusement rangées dans des fourres… heu, pardon, des chemises.

Je terminerai donc avec un mot sur…les facteurs. Il semblerait qu’en France, le facteur ne monte pas les paquets dans les étages. La coutume veut que vous descendiez vous-même le récupérer.

Évidemment, avant qu’on me l’explique,  je faisais monter de force ces pauvres gens.

Lorsqu’ils me disaient à l’interphone « J’ai un paquet pour vous » je leur répondais d’une voix chantante « Ok, je suis au 4ème, je vous attends ».

À présent, j’ai été briefée: je dévale les escaliers, je signe le reçu sur l’écran numérique et récupère mon envoi…

Mais bon… peut-être que le facteur ne montait-il les paquets que dans mon village neuchâtelois, je ne sais pas s’il est aussi zélé dans les grandes villes suisses!

À vous de me le dire! Votre facteur vous monte-t-il les paquets? Avez-vous noté d’autres différences entre la Suisse et la France en scrutant le contenu de votre boîte aux lettres?

28 Responses to Envoyer une lettre à la française

  1. Rob says:

    Oui, le facteur monte toujours en Suisse (flemmards de français ^^).

    Par contre, je suis étonné d’apprendre que le format des lettres en Suisse est de « A4 plié en
    quatre », car je n’ai toujours connu que les grosses enveloppes « A4 plié en deux ».

    • Kantu says:

      Rob, je parle pas des lettres officielles, qui sont plutôt dans les grosses enveloppes comme tu le dis, mais des lettres perso, privées ;) qu’on s’envoie entre amis. Bon, ok, je suis probablement le dernier dinosaure à envoyer des lettres à ses amis en 2013!

  2. Aurélie says:

    Haha, si tu dis au facteur d’une voix chantante « Je suis au 4e, je vous attends! », il risque d’être tout déçu de ne pas te voir ouvrir la porte en nuisette ;-)) Et, petite pinaillerie, voici ce qu’il faut mettre si tu veux vraiment écrire ton adresse parfaitement: 15 rue des Lauriers. Sans virgule ni majuscule :-)

    • Kantu says:

      … c’était donc pour ça qu’ils affichaient cet air déçu! Quoi, pas de virgule, pas de majuscule? Pourtant j’ai l’impression d’en avoir vues, est-ce un mirage? Mais je prends note! Je veux m’intégrer par-fai-te-ment et sans virgule!

  3. Chris says:

    Etant francais vivant en suisse alemanique j’ai toujours noté l’expediteur au dos de l’enveloppe en France et dois le faire au recto en Suisse… Peut etre que l’usage differe des régions donc?

    • Kantu says:

      Alors là, c’est tout à fait possible!! Je n’ai que rarement échangé du courrier avec la Suisse alémanique… Peut-être que d’autres personnes pourront apporter quelques éclaircissements… Alors, l’expéditeur, plutôt devant ou au verso?

  4. Julien says:

    Commencer par le numéro, puis par la rue, puis par la commune, ça me semble plus logique, puisqu’on va, dans l’ordre, du particulier au général. Encore plus logique: la méthode chinoise, exactement inverse.

    Mais au diable la logique, j’écrirai toujours « Roses 35 »!

    • Kantu says:

      Ok Julien, les Français sont plus logiques: il faudrait donc lire l’adresse par le bas pour aller du pays jusqu’aux indications les plus détaillées… Mais cela a beau être logique, je n’arrive pas non plus à prendre cette habitude! ‘Roses 35’, c’est super cool! On dit zut aux conventions compliquées!

  5. Personnellement j’ai toujours écrit l’adresse de l’expéditeur derrière aussi!

    Pour le numéro de rue, je suis d’accord avec toi même si j’avoue ne jamais m’être posé la question avant!

    Pour le Cedex, j’ai appris quelque chose!!!

    • Alfred says:

      Jusqu’à présent j’ai écrit l’adresse de l’expéditeur au dos seulement pour les petites lettres, pour les A4 toujours en haut à gauche du même coté que le destinataire: il y a parfois un cadre pour cela.

  6. Ben-J says:

    Salut Kantu,

    Encore un article très drôle. Pour ce qui est du format d’adresse, maintenant que j’ai déménagé sur le Canton de Genève, je remarque que les genevois notent les adresses à la française avec le numéro de rue en premier. J’ai d’ailleurs l’impression que les genevois partagent davantage de choses avec les français qu’avec leurs compatriotes des autres cantons.
    Et en effet, en France on ne met pas de virgule entre le numéro et le nom de rue. De plus, la Poste insiste régulièrement pour que le nom de la commune soit écrit en lettres majuscules.

    Et si tu vas dans ton bureau de Poste français, tu pourras avoir des timbres fantaisie sans la Marianne nationale. A toi de voir si tu veux prendre une demi-journée pour faire la queue et arriver au comptoir !

    Bisous,
    Ben-J
    (Français expatrié à Genève)

    • Kantu says:

      Hello Ben-J, merci de ton mot sur le blog! Ah bon, à Genève ils font pareil? En recevant du courrier d’une amie genevoise, je pensais qu’elle imitait le format français comme un clin d’oeil! J’ai sur-interprété son enveloppe! Merci de l’info…
      Eh oui, en Suisse romande, on a tendance à se moquer des Genevois car « ils sont presque français ». Votre influence irradie par-dessus la frontière… ;)
      Tu as raison. Je vais faire ça, la queue au comptoir de la poste! Et s’ils me renvoient encore vers l’automate, je râlerai jusqu’à obtenir des timbres plus décoratifs!!! Je prends congé exprès, c’est décidé! À très bientot!

  7. Fabienne says:

    Ton article m’a bien fait sourire…
    Hier on m’a passé un mini savon à la poste autrichienne… Car apparemment (ça fait deux ans que je vis la et jamais on ne m’avait fait de remarque) l’adresse s’écrit sur la gauche de l’enveloppe (et non à droite comme en Suisse)… Bref grand moment de solitude quand le vilain monsieur du guichet m’a fait racheter une enveloppe, et qu’il m’ indiqué étape par étape où écrire… Les gens qui faisaient la queue derrière moi ont du me prendre pour la dernière des illuminée qui a besoin d’un cours particulier pour envoyer un courrier… ;)

  8. Kantu says:

    Non? J’y crois pas! Ils sont un peu rigides ces guichetiers autrichiens alors!!
    Je n’aurais jamais deviné non plus qu’il fallait écrire l’adresse à gauche dans certains pays. Et alors, est-ce que les lettres officielles autrichiennes ont aussi l’adresse à gauche? C’est marrant!

  9. Buga says:

    Mon facteur a toujours monté mes paquets à mon étage.
    Que ce soit à Lyon, Paris ou Annecy…

    • Kantu says:

      Aha! Quand même! Eh bien c’est sympa ça!!! Faut croire que les facteurs sont paresseux à Montpellier… :( Ils me demandent carrément de descendre moi!

  10. Sac de Riz says:

    Salut! Je recherchais des astuces sur internet pour plier facilement une lettre en trois (ça j’avoue que c’est une stupidité bien de chez nous…) et je suis tombée sur cet article (et sur ce blog sympa au demeurant).

    Juste pour faire remarquer que si on met le numéro de rue avant le nom de rue, et surtout les « rues », « impasses », « allée » etc, c’est pour des questions de commodité. Il y a parfois des rues qui portent des noms de numéros. Par exemple: rue du 18 avril (je me souviens plus du nom exact). Donc si on veut envoyer la lettre au 15 de cette rue par exemple, imaginez en mode Suisse… 18 avril 15 !! Bonjour la confusion! C’est beaucoup plus explicite de mettre « 15 rue du 18 avril ».

    Voilà, maintenant j’avoue que des noms de rue comme ça ne font que nous compliquer la tâche… mais c’est pas nous, pauvres expéditeurs, qui choisissont!

    • Kantu says:

      Coucou, merci de ton message!

      Eh bien, n’est-ce pas simplement un coup de main à prendre? Non sans fierté, je dois te dire que j’ai réussi à plier mes lettres en 3 après à peine 2 ans de pratique. ;) Il faut le faire au-dessus d’une enveloppe pour bien mesurer, au début – ça aide.

      C’est vrai que « Rue du 18 avril 15 », cela sonne de manière fort étrange. D’accord, j’accepte votre manière d’écrire les adresses! Mais à présent je dois faire attention à utiliser le bon format selon le pays où j’envoie mes lettres… Juste pour la forme!

  11. Lilouchette says:

    Petite question… En France, il est possible d’envoyer un courrier lourd avec un timbre de petite valeur. Il mettra plus de temps pour arriver mais arrivera quand même. Qu’en est-il de la Suisse? Le courrier arrivera-t-il à destination?

    • Kantu says:

      Heu… d’après mon expérience personnelle qui date de 4 ans, si on envoie un courrier insuffisamment affranchi en Suisse, et qu’on a indiqué son adresse au dos de la lettre, elle est tout de même envoyée au destinaire mais vous recevez une demande de payer le prix du timbre manquant chez vous, avec en plus 50 cts d’amende. Si aucune adresse d’expéditeur figure, je crois qu’ils font payer cette amende à la personne qui reçoit la lettre. À vérifier auprès de votre guichet de poste suisse, ils devraient vous renseigner de manière plus fiable!

  12. L’expéditeur est derrière en France ! les exemples que tu as vu doivent être dû à l’influence anglo-saxonne mais normalement en France ça ne se fait pas, je n’ai jamais vu ça (regarde d’ailleurs l’exemple donné par La Poste, ça n’y est pas), grande enveloppe en long et courrier plié en 3 ça c’est sûr mais beaucoup de gens utilisent aussi les enveloppes plus petites pour cartes, invitations, remerciements…
    Pour le facteur, en France, ça dépend de son envie, de son caractère et de s’il t’aime bien ;) Moi j’ai presque toujours reçu mes colis à l’étage, mais un nouveau facteur et tout peut être remis en cause ! Le plus énervant, c’est surtout quand ils laissent un avis de passage dans la boîte à lettres pour que tu ailles chercher ton colis à La Poste sur des horaires qui ne t’arrangent pas alors que tu n’étais pas absente comme stipulé sur le bon mais qu’ils n’ont juste pas sonné ! Ca c’est souvent en France et ça agace…

  13. Alfred says:

    hey j’oubliai le coté terre à terre de la Suisse (et malin en même temps): Si on demande un certificat de l’office des poursuite par exemple la guichetière tape sur son pc envoie à l’imprimante signe tamponne tout ça en 1 minutes, c’est 17 CHF (soit un plat du jour!). Si vous voulez 2 originaux c’est 25CHF (8 CHF pour une 2e feuille de papier tamponnée)
    De même le changement d’adresse sur un permis de travail une pièce d’identité c’est obligatoire quand vous déménagez et ça vous coûte la moitié du prix du papier alors qu’en France vous faites changer l’adresse sur votre carte d’identité c’est gratuit.
    La France devrait parfois s’inspirer de la Suisse pour éviter de « jeter l’argent par les fenêtres ». Récemment une jeune maman française cherchant du travail en Suisse m’a dit que avec son RMI et ses aides au logement elle était « encouragée à être assistée par l’état », en effet elle gagne plus à ne pas travailler, avec le rmi et les aides sociales que si elle travaille. un débat un peu top compliqué pour moi. Bonne journée

  14. Petereit says:

    A Lausanne il ne montent plus les paquets (ni ne cherchent les annexes), soient ils trouvent dans les 10sec, soit on devra attendre le lendemain pour aller retirer son paquet au guichet… Cela fait depuis 2012 que c’est ainsi, economies, rentabilité et rapidité sont les termes mis en avant lorsque je me suis renseigné sur ce sujet… Merci de ce post bien pratique.

    • Kantu says:

      Merci pour ces précisions! (et zut alors pour Lausanne. À quoi sert le facteur s’il faut toujours aller chercher son paquet au guichet…)

      Depuis que je suis à Montréal, j’ai été étonnée car mon facteur monte spontanément dans l’immeuble, et si je ne suis pas là, il laisse le paquet derrière la porte!

  15. Andreia says:

    Depuis peu, à Genève en tout cas, ils ne montent plus et pour moi c’est problématique.
    Parce que depuis cette nouvelle façon de faire, ils ont installé des boîtes à lait dans mon immeuble sauf que deux ou trois fois j’ai été victime de vol (je déteste vraiment ces boîtes à lettres). Du coup, d’entente avec on facteur il ne met plus rien dedans mais comme je reçois des colis presque tous les jours, il est obligé de mettre un avis de passage qui, je pense, lui fait perdre plus de temps que s’il montait… Mais comme je ne suis pas à la maison, en fin de compte, ça ne change rien pour moi tu me diras, sauf que je suis obligée d’aller à la poste.
    Bon après-midi :)

    • Kantu says:

      Oh non, les vols dans les boîtes aux lettres sont déprimants. A Neuchâtel on avait des boîtes à lait mais je n’ai jamais eu de vol. Par contre… en France on a plusieurs fois vidé ma boîte aux lettres de ses paquets avec un pass :/ c’est triste quand même!
      Du coup tu dois en faire des allers-retours à la poste…

  16. titi1966 says:

    Bonjour, Expat en Guadeloupe, nous testons la poste…..
    Paquet : si il passe dans la boite, le facteur ouvre et dépose dedans, sinon, un petit papier pour aller chercher.
    Délais : petite histoire, j’ai commandé des carte chez Vista pr… en France et elle sont arrivée 3 mois après…..

    Lettre : Suisse – Guadeloupe ou Guadeloupe – Suisse en courrier simple 3 semaines……
    DHL, 2 Jours mais 80 Euros……………

    A suivre……

    Salutations aux expats depuis les tropiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *