Ma liste de commissions en Suisse

Produits suisses: ma liste de courses

Publié le 17 décembre 2015 | Par Kantutita | Bienvenue en Suisse

Röstis, biberli, chausson aux poires: voici un aperçu des produits suisses qui me manquent en France!

À chaque retour au pays, je prévois d’aller aux commissions dans un grand supermarché orange où j’ai mes habitudes. C’est qu’on ne trouve pas les mêmes aliments en Suisse qu’en France, et que ces aliments avec lesquels j’ai grandi me manquent! (Eh oui, contre toute attente on ne trouve pas tout dans les énormes hypermarchés français). Je remplis donc mon chariot lors de chaque petit saut à Neuchâtel: c’est le passage obligé, un rituel poussé par un besoin impérieux de retrouver ces produits suisses si familiers! Voici un aperçu de mon dernier butin…

Expat suisse en France: les produits suisses que je ramène!

Ceci n’est donc qu’un exemple de ce que j’ai ramené de mon dernier retour en Suisse. C’est loin d’être exhaustif, car ma liste de produits suisses à rapporter varie d’une fois à l’autre – selon mon inspiration, ou l’état de mon placard de « réserve » (plein de moutarde et de chocolat) en France.

Notez aussi qu’il y a des produits suisses qu’on peut retrouver ou remplacer dans l’Hexagone, comme des variantes de spätzlis, de la tête de moine exportée ou des sortes de cervelas alsaciens industriels (promis j’en goûte un vrai bientôt).

Je précise qu’il n’y a pas de pains ou de pâtisseries suisses dans cette sélection, car je profite d’en dévorer en étant sur place – vu les problèmes de conservation. Oui, oui, cela mériterait un autre billet car de nombreux articles de boulangerie suisse me manquent en France! Et je n’ai pas non plus axé sur les chocolats car c’est un autre… univers.

Voici donc ma liste personnelle de commissions, que vous découvrirez en images ci-dessous avec quelques notes explicatives à l’attention des Français et autres francophones qui liront cet article…

Produits suisses: ma liste de commissions

Expat: Ma liste de commissions de produits suissesDes fromages suissesSpécialités suisses: les fromages

Je commence bien sûr par faire un tour au rayon des fromages suisses, et je ramène toujours du gruyère salé, de la tomme neuchâteloise et un mélange tout prêt pour fondue moitié-moitié (la variante fribourgeoise qui est très populaire à Neuchâtel aussi). Comme je suis tombée sur une action (promotion en français de l’Hexagone) de vacherin, j’ai aussi embarqué ce paquet de qualité « surchoix », qui s’est avéré être un régal! Vachement meilleur que celui de qualité standard que je mange habituellement.

Ma liste de commissions en Suisse

Ci-dessus, un mélange d’herbes pour salade, sous la forme d’une pâte à rajouter dans sa sauce. Le comble: comme le petit drapeau l’indique, ce sont des herbes françaises… mais je ne trouve pas d’équivalent de ce produit si pratique ici! (Si ça existe en France, dites-moi où chercher, car je ne peux pas m’en passer!)

Encore du gruyère suisse (salé car il y a plus de goût). Pour savoir pourquoi il n’a pas de trous, se référer ici.

Un yoghourt suisse au chocolat… La texture des yoghourts change entre la Suisse et la France, mais je ne sais pas tellement pourquoi. En plus, certains parfums comme chocolat, moka ou noisette sont introuvables dans les rayons frais français!

Des chaussons aux poires industriels, qui me rappellent les quatre-heures de mon enfance. Bien sûr, je vous conseille plutôt d’en goûter des authentiques, qu’on trouve dans les boulangeries à Berne par exemple (demandez un Birnenweggen, mmmh)

Moutarde jaune, standard en Suisse Mayonnaisse suisse Thomy

Je vous avais déjà expliqué la problématique de la moutarde suisse vs la moutarde de Dijon dans ce billet. Non, elles n’ont pas le même goût, la version française pique! Et bien la différence se transmet à la mayonnaise. En France, elle est faite avec de la moutarde de Dijon et a un goût qui pique légèrement. Le comble: la mayo suisse que je ramène se vante d’être une mayonnaise « à la française » – ce qui ne veut pas dire grand chose à mon avis. C’est pour se donner un air authentique! Or tout comme la sauce à salade « à la française », on ne trouve pas ce nom ou cette recette en France.

Et je les ai prises les deux de la marque Thomy, culte en Suisse – mais je ne suis pas sectaire…

Produits suisses: la mayo     Les röstis, une spécialité suisse

Un paquet de rösti sous vide, pour les jours où je me sens flemmarde et patriotique. Les röstis (à prononcer reuchtis) sont des petits morceaux de patates à faire revenir et dorer dans la poële. À la fin, ça forme une espèce de plaque dans la poële, comme sur la photo (ou à peu près). Traditionnellement, on les mange avec des lardons mais on peut y ajouter des légumes et des champignons – la fantaisie est permise.

Note: Les expats suisses gourmets préfèrent sans doute les faire eux-mêmes et vont hurler au scandale ;)

Kagifret, un classique suisseLe biberli est une pâtisserie suisse

Deux douceurs dont je raffole, les chocolats Kägi Fret, une recette suisse-allemande faite d’une gaufrette enrobée de chocolat, et un biberli, une sorte de pain d’épices appenzellois fourré aux noisettes, que je vous ai déjà montré sur la page Facebook du blog.

Sur l’image ci-dessous, vous verrez aussi les bâtons aux noisettes, (en bas à droite) des biscuits addictifs que j’adore et que je vous conseille de goûter si vous en avez l’occasion, ainsi que des petits beurres au chocolat suisse, tellement meilleurs que ceux de mon supermarché français (j’ai fait l’erreur d’en acheter d’une marque française une fois, le chocolat était à mon goût immangeable et mon mec a dû/pu les terminer tout seul. Berk).

Et voilà pour mes courses suisses, je crois que je n’oublie rien pour cette fois… Jusqu’à la prochaine razzia!

Expat: ces produits suisses qui me manquent

Et vous, les Suisses de l’étranger, que ramenez-vous de vos retours au pays? Et s’il y a des Français qui vivent en Suisse, qu’est-ce qui vous fait défaut? En même temps, vu la taille du pays, vous avez de la chance, vous n’êtes jamais très loin de la frontière pour vous les procurer…

Vous aimez le blog? Partagez cet article!

24 Responses to Produits suisses: ma liste de courses

  1. anne says:

    nantaise à Lausanne, mes amis aiment que je leur apporte, outre tes produits, des oeufs durs colorés, du vermicelle de crème de marron, et des « branches ».
    ce qui me manque, et que je trouve dans l’Isère, divers fromages de chèvre.
    bonne continuation, merci des partages.

    • Kantutita says:

      Bonjour Anne, bien le bonjour à Lausanne, et merci de compléter la liste! Ah oui, les oeufs durs colorés sont très amusants – et pratiques pour les pique-niques. Je comprends que vous soyez en manque de fromages de chèvre, on n’en trouve pas une très grande variété en Suisse! Une très bonne semaine!

  2. Alice says:

    Ma famille me demande aussi :
    – de la double crème
    – du Ragusa (a priori maintenant on en trouve en France).
    – des Laekerli

    Et c’est vrai que les Petits Ecoliers paraissent bien beurk après avoir goûté « l’équivalent » ici !!!

    Quand on a de la visite, on fait souvent goûter la saucisse aux choux, sans oublier des pâtisseries +/- locales en dessert (la salée à la crème ou salée au sucre, gâteau à la raisinée, et bien entendu le délicieux Goumoens de mon boulanger) !

  3. Juliette says:

    Hello
    Savoyarde en suisse depuis 1an
    Je suis surprise que cous ne trouviez pas cotre bonheur en france mais chacun ses gouts :)
    Pour la moutarde qui ne pique pas avez vous essayé le condiment en france de chez amora je crois (ca me rapelle mon enfance) ?

    Si les petits ecoliers ici sont si differents va falloir sue je goute alors :) et les gaufrettes choco aussi ?

    Le fromage goutez absolument le comté en supermarché dans un emballage translucide (j’ai oublié la marque)

    Le rusti et les petits pots de fondue c’est super pratique ici c’est clair !
    Les yaourts choco … Goutez les creme chocolat de la laitiere en petit pot en verre hummm

    Mais maintenant je suis intolerence lactose gluten alors la nourriture c plutot la corvee pour trouver des choses sans avoir mal au ventre :(

    • Kantutita says:

      Attention Juliette, je ne trouve pas mon bonheur en France… en ce qui concerne la recherche de produits suisses uniquement!
      Pour le reste, on est vraiment bien servis du côté des arts de la table, ce serait gonflé de ne pas trouver le choix de produits à son goût ;)
      La richesse de la gastronomie française est un poème!

      Merci du conseil, oui j’adore le comté, j’en ai toujours dans mon frigo! J’ai mis un moment pour comprendre qu’il fallait laisser tomber l’emmental sans goût du supermarché au profit de ce fromage-là…

      Oui goûtez les « petits écoliers » suisses ;) Et dites moi ce que vous en pensez…

      De bonnes fêtes et à bientôt!

    • lola says:

      La laitière, c’est Nestlé… Vevey. Le comté…pour une fribourgeoise…
      Mais bien sur qu’en France, c’est Byzance côté nourriture.
      Cela n’enlève rien toutefois à la nostalgie et à la mémoire de goûts.
      Bon séjour !

  4. Renata says:

    On est expatriés à Montréal et on ramène toujours des branches Cailler et du parfait!

  5. lewerentz says:

    Ta liste de commis me fait saliver ;-) Ah la moutarde Thommy, les biberlis et les Kägi Fret ! J’habite « au pays » donc j’ai tout cela sous la main. Concernant les yaourts français, je suis d’accord avec toi, leur consistance est très différente, c’est de la soupe, immangeable pour moi.

    • Kantutita says:

      Quelle chance de tout avoir sous la main n’est-ce pas :) Tu me nargues là non?
      Haha, je vois que tu n’aimes vraiment pas les yaourts français. Franchement je m’y suis habituée… mais j’adore en manger quelques uns en Suisse quand je suis de passage!

  6. Michèle says:

    Les magasins suisses contiennent de plus en plus de produits français, donc je rapporte de moins en moins de choses de Suisse, surtout que le cours de change ne nous est pas favorable.
    Mais je n’hésite pas à acheter quelques incontournables:
    – la fondue toute prête (les françaises sont dégueu…)
    – la double crème
    – les triangles de fromage à tartiner aux différents goûts (la France n’a qu’un goût Vache qui rit)
    – pour les cadeaux: Biberli, Laeckerli, bâtons kirsch.
    Pour des questions de prix, il y a longtemps que j’ai renoncé au kirsch de Zoug (celui de Fougerolles est très bien), à l’abricotine, à la viande des Grisons (on la trouve moins cher en France) et, bien sûr, à tous les vins suisses….
    Ah! Un truc pas cher que je ne trouve qu’en Suisse et que j’essaye d’avoir pour toutes les réunions de l’Amicale des Suisses du Périgord: une bouteille de Rivella !!!

    • swisscat says:

      Comme je voyageais leger (Easyjet oblige) et que je devais faire un tri severe, je n´ai ramene que des batons au kirsch et du fromage a raclette, du bon.

  7. Nicole says:

    Oh comme j’aimerais déguster un ou deux bâtons au kirsch… ! Et tout ce que vous énumérez dans votre liste me fait envie. Je suis en Gaspésie et parfois je rêve de Kägi Fret, d’un vrai cervelas, d’un verre de Chasselas de « chez nous »., etc.
    Pour celles et ceux qui sont également au Québec, il y a le Saucisson Vaudois qui publie régulièrement une liste de produits susceptibles de combler de petites ou grandes envies : http://www.saucissonvaudois.qc.ca/liste_produits/catalogue_automne_2015.pdf
    pour la fondue aussi, il y a un bon samaritain : http://www.sosfondue.ca
    Bonnes Fêtes !

  8. lola says:

    Ah ouais ! de bleu ! merci pour ces commis…
    Moi c’est le maggi, le fondor, les gendarmes, les cervelas, le bouillon bio dont le nom m’échappe, les branches comme tu dis, le chocolat au kirsch, les cornichons, les gros de la gromi, certaines soupes en sachets, la viande des grisons, le gratin de cardons, haaaa, le gratin de cardons ! et le vacherin que je ramène à mes voisins. Et le vin cuit, les tartes une vraie tuerie. Les vins suisses me manquent aussi. De belles fêtes les helvètes !!

  9. Swidzernaiv says:

    Ayant passé une partie des vacances de mon enfance en Suisse (Vaud), j’ai été élevé à coup de viande des Grisons, rösti, tomme vaudoise et autres chocolats. Malheureusement, je n’en trouve pas d’équivalent ici, du coup, dès que j’ai l’occasion de franchir les montagnes, la voiture se remplit mystérieusement de divers yaourts au birchermuesli ou à la rhubarbe, de poches de mini-chocolats, de merveilles de carnaval, et autres gendarmes ou charcuteries. Pour le rösti, même celui que je fais n’a pas le bon goût du sachet sous vide. Par contre, j’arrive maintenant à très bien faire les pains de siltz, ou la viande séchée (mais sans les herbes qui en font cette délicieuse viande des Grisons, ou du Valais). Bref Français de souche et un peu Suisse de cœur. Heureusement, on trouve du Gruyère suisse sur nos marchés de Provence à côté d’un bon Em(meun)tal français.

  10. Suissesse expatriée à La Rochelle, mes courses Helvètes sont souvent constituées d’une grande partie des produits ci-dessus : bâtons aux noisettes, biberlis, Frigor et autres chocolats, double crème, moutarde, fromages, vins suisses – Aahhh… le Johannisberg ! – mais aussi de « s » en chocolat, de saucisse aux choux et saucisson vaudois, et surtout de Cenovis !!! Mes petits-enfants pourtant nés français en raffolent !
    Merci pour ce bonnard blog qui fait du bien !

  11. GIUDICI says:

    Bonjour !
    Je suis Suisse du Tessin.
    Je vous conseille les Swieback de la Migro (boite jaune avec une cuillère de miel en bois) ! Swieback Original juste tartiné de beurre Floralp… Une tuerie !

    Tous les yaourts sont bons là-bas ! Même les premiers prix, pots blanc avec écriture verte.
    Le chocolat au Marzipan… papier violet…
    Les petites salamettes, mais des petits villages ! Bien meilleur ! A Lugano ils en ont de très très bon !
    Des luganighes !!! Saucisses à cuire dans l’eau et après vous faites cuir vos pomme de terre dans la même eau. UNE TUERIE !!!

    Allez, bonne dégustation !
    Ça me donne envie de retourner à Malvaglia…. :-(

    • Kantutita says:

      Bonjour Sandra!
      Ah, le fameux chocolat au massepain! Oui je l’aime bien celui-là.
      Oh je ne connais pas encore les salamettes et les luganighes!
      Il faudra que je goûte cela me fait très envie. Merci beaucoup pour vos conseils!!

  12. Agnès says:

    Vivant la situation inverse (Française expatriée en Suisse), je trouve drôle et intéressant de découvrir les aliments de Suisse qui te manquent en France.
    Autant je te rejoins sur le Gruyère et certaines marques de chocolat, je souris pour la moutarde (c’est vraiment une question d’habitudes d’enfance, moi je ne peux manger que de la vraie moutarde de Dijon!) et je m’intrigue pour les petits beurres au chocolat (il faudra que je goûte les vôtres!) ;
    autant je m’offusque sur le pain et les pâtisseries ! QUOI, tu dénigres ces spécialités typiquement françaises (qui à mon sens n’ont d’égal dans aucun des pays que j’ai eu la chance de visiter) pour leurs piètres voisins helvétiques ?!?!! Les bras m’en tombent, j’en pers mon latin !

    • Kantutita says:

      Bonjour Agnès, merci pour ton mot!
      On est d’accord sur ces points là, mais en revanche on diverge fortement sur les pains!
      Je trouve que la boulangerie suisse a une diversité qu’on ne trouve pas en France.
      En revanche, les Français sont convaincus d’être les rois de la boulangerie et qu’en Suisse la qualité est inférieure… Mais ce n’est pas vrai! C’est comme la moutarde, ce sont des recettes différentes.
      Eh bien en France, on mange les meilleurs croissants et les meilleures baguettes, c’est sûr!
      Et après? Quelles autres spécialités me conseillerais-tu?
      Ce sont toutes les spécialités helvétiques qui me manquent ici, et elles n’existent tout simplement pas en France! La tresse, la taillaule, les petits pains au lait, les miches, les miches au lard, et un tas d’autres pains… Tu verras quand je leur consacrerai un billet, on n’a pas de quoi rougir en Suisse ;)

      • Agnès says:

        En France, en dehors des viennoiseries et de la baguette classique, il y a la baguette tradition, la ficelle, le pain de campagne, les pains aux céréales (5 céréales, seigle, son,…), les pains aux noix, aux graines de pavot, aux figues, aux abricots, aux olives… Et puis aussi la délicieuse fougasse, dans le Sud où tu résides je crois.

        *Hummm, rien que d’y penser, je rêve d’une baguette – pâté de foie – cornichons !*

        Sans oublier les spécialités plus sucrées, telles que le pain viennois, la brioche, la brioche vendéenne (proche de la tresse en plus moelleux car réalisée avec plus de beurre!), la gâche…

        Mais ce que j’ai le plus de mal à retrouver hors de France (la Suisse n’étant de loin pas le pire des pays sur ce point), ce sont les BONNES pâtisseries: une simple tartelette aux framboises, un bavarois aux fruits, un mille-feuilles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *