Le chocolat suisse, on n’y résiste pas!

J’avoue cultiver un fort penchant pour le chocolat. Ce n’est pas ma faute: j’ai grandi entourée de branches Cailler multicolores, de Ragusa aux noisettes croquantes et de Frigors fondants. Comment voulez-vous qu’il en soit autrement? S’il m’est impensable de m’en passer, ces délicieuses douceurs sont toutefois un peu moins accessibles en France…

Ceci n’est (malheureusement) pas un billet sponsorisé!

Quand on grandit au Pays du chocolat, on devient facilement accro à son petit carré (ou plutôt sa double-ligne) journalière. Avec mes racines pour excuse, je vous l’avoue: je suis chocovore.

La preuve? Petit choc cette semaine: j’ai dégusté le dernier Ragusa d’une grosse boîte de 400 grammes ramenée de Suisse. Le problème, c’est que je l’avais ouverte début septembre!

Ma consommation de chocolat m’a soudain parue énorme. Voire inquiétante. Je me suis forcée à faire un calcul honnête¹, dont voilà le résultat. Le mois dernier, j’ai dévoré un Ragusa de 400 grammes dans son intégralité, deux plaques de 100 grammes et une demi-boîte de Merci. Le calcul 400+600+125 =plus d’un kilo!!!

Si je mange un kilo par mois, cela revient à 12 kilos par an! J’étais effarée.

Pourtant, les statistiques m’ont rassurée: non, je ne suis pas une chocovore de compétition, je suis… dans la moyenne suisse! Chaque Helvète mangerait ~12 kilos par an, d’après les stats² de la Fédération des chocolatiers du pays, Chocosuisse.

Évidemment, les Français, avec leur ~7 kilos par personne, vont trouver que j’exagère et que je pourrais leur en laisser un peu… Pour me rattraper et vous faire saliver, voici mes chocolats suisses préférés.

¹Bon après, je me suis rendu compte que j’avais inconsciemment effacé de ma mémoire les biscuits chocolatés de Carrefour et les pâtisseries que j’ai pu préparer durant cette période, fondue au chocolat, sablés, etc, sous prétexte que c’était du chocolat pas suisse.

²Reste à savoir s’ils ont trafiqué les chiffres pour nous donner bonne conscience!

Trois classiques du chocolat suisse

La tradition chocolatière suisse n’est pas une légende, les fabricants produisent une profusion de branches, plaques, carrés différents. En voici trois parmi mes préférés, que je n’ai pas encore dénichés dans mon supermarché français. Il ne vous reste plus qu’à profiter d’un séjour de l’autre côté de la frontière pour vous les procurer ;)

Si je n’ai jamais mangé du mauvais chocolat en Suisse, je vous donnerai un conseil précieux pour ne pas l’abîmer: ne le conservez pas au frigo! Cela altère son goût et il devient blanc – non, pas comme du chocolat blanc *soupir* – mais après son séjour en chambre froide, le chocolat est moins bon et moins beau, il se ternit, ne brille plus, il ne donne plus envie de croquer dedans. Je suis choquée du nombre d’amateurs croyant ainsi bien faire  – Suisses y compris. Un endroit sec dans un placard lui sied parfaitement et il conserve ainsi sa saveur, sapristi! Un peu de respect!

Voici donc nos trois classiques.

  • Les branches de chocolat

« Des générations d’écoliers se souviennent du goût inimitable de la branche de chocolat Cailler, enfoncée dans un petit pain au lait.  »

(Citation du site de Cailler)

Je cherchais mes mots pour expliquer combien les branches sont une institution en Suisse, et le chocolatier le résume si bien! Enfant, j’ai souvent mangé une délicieuse branche dans un petit pain au lait, pour les dix-heures* comme pour les quatre-heures. « C’est un classique depuis 1907″ se vante Cailler. Bien sûr, quelques autres marques suisses fabriquent aussi des branches zexquises.

*helvétisme désignant le goûter de 10 heures du matin

Sous ses habits colorés et brillants, les branches cachent du chocolat au lait et des petits éclats de noisettes. Si vous visitez la Suisse, vous ne pourrez pas les manquer aux caisses des supermarchés, dans les kiosques ou dans les boulangeries (pour aller avec le petit pain au lait bien sûr)! Elles sont vendues à l’unité, ou aussi par paquet de trente!

Et si vous le désirez, vous pouvez jeter un œil à la chocolaterie Cailler sur le blog de Laurène, expat française en Suisse, qui l’ a visitée! Depuis que j’ai vu ça, je rêve d’y faire aussi un tour…

  • Les Ragusas

Voici un autre type de branche, encore plus fondante, et avec encore plus de noisettes! Le Ragusa classique de Camille Bloch est ainsi vendu dans un emballage rectangulaire en carton de 50 grammes.  Je pourrais chanter ses louanges, mais vous avez compris: c’est un chocolat irrésistible, sinon je n’en aurais pas mangé par inadvertance presque un demi-kilo en un mois*. Il s’agissait d’une boîte comme ci-dessus, qui imite l’emballage de la version originale, mais en taille gargantuesque, avec à l’intérieur 16 demi-Ragusas.(Le paquet mesure 30 centimètres de long, il ne détrône pas les giga-Toblerones. Tiens j’aurais pu aussi citer ce classique triangulaire qui colle aux dents, mais il est déjà trop connu!).

(*Attention, je ne dévore jamais le chocolat: je le savoure très lentement. Ne vous faites pas non plus de soucis pour ma ligne, je n’ai pas pris un kilo pour autant! )

Les carrés de Frigor

Dans leur boîte rouge, les délicieux carrés de chocolat au lait sont emballés individuellement. Ils sont fourrés à la crème d’amandes et de noisettes. Là aussi, difficile de refermer la boîte et d’en garder pour plus tard…

Frigor, j’adore! Ils sont aussi un produit de Cailler, et je n’en ai pas encore croisés en France.

Bon, je dois avouer que je ne traîne pas beaucoup au rayon chocolat de mon supermarché français. Pourquoi? Je préfère importer moi-même mes chocolats suisses préférés par kilos dans ma valise.

En France, il n’y a pas autant de choix qu’en Suisse en ce qui concerne les marques helvétiques, évidemment. Il y a beaucoup de produits de Lindt, qui sont délicieux, mais vendus un poil plus cher qu’en Suisse… Les plaques les plus classiques et les moins onéreuses, je ne les trouve pas.

Vous comprenez que, vu que j’en déguste 12 kilos par an, j’ai intérêt à ne pas les payer au prix fort!

Je n’ai pas non plus encore trouvé de trace de Ragusa. Or, une Française a dit dans un commentaire en avoir aperçu dans un supermarché… Je vais garder l’œil (plus gros que le ventre, évidemment) ouvert!

Et vous, êtes-vous chocovores? Quels sont vos chocolats préférés? Est-ce que tous les Helvètes sont forcément enclins à dévorer des kilos chaque année? Et les Français, préfèrent-ils le saucisson et les olives?

[Source des photos: piquées aux grands chocolatiers suisses]

Vous aimez le blog? Partagez cet article!

16 Responses to Le chocolat suisse, on n’y résiste pas!

  1. S. Martin says:

    Bonjour,

    Si je peux aider pour trouver votre bonheur, je ne pourrais que vous conseillez d’aller sur http://www.swisschocolate-online.com. Vous retrouvez plus de 80 chocolats suisses disponibles à travers le monde. Et pour les quelques-uns qu’ils n’auraient pas (encore), faites nous une demande, nous vous les enverront avec plaisir.

    Bon courage et profitez bien aussi des produits régionaux : Valhrona, Côte d’or…

    Cordialement,

    S. Martin

  2. Merci Kantu pour le lien vers mon post sur la visite de la chocolaterie Cailler! :)

    De mon côté, je suis Française mais chocovore également. Bon, en même temps, on ne choisit pas de s’expatrier dans un pays par hasard… Je sentais bien que j’avais des affinités avec la Suisse! ;-)

    Concernant le Frigor, pour l’anecdote, mon arrière-grand-mère m’en donnait souvent une boîte quand je lui rendais visite étant petite, boîte qu’elle recevait d’une de ses cousines habitant en Suisse… Ce chocolat me semblait alors issu d’un pays exotique et merveilleux…

    Maintenant on le trouve en France aussi (en tout cas à Paris j’en vois souvent dans les supermarchés)!

    J’ajouterais à ta liste le Torino de Camille Bloch, auquel je voue un véritable culte…Hum, ce praliné…

    Et les tablettes d’Ovomaltine…Pas fan du tout de la boisson, mais en tablette je trouve ça délicieux!

    Merci pour ce joli post en tout cas, bien qu’il m’ait fait un peu trop saliver…

    Laurène, Carnetdescapades.com

  3. Martouf says:

    mmmh… ça me fait saliver tout ça. J’ai été obligé de lire l’article en mangeant du chocolat… :D
    (du MBudget aux noisettes. Un rapport qualité prix qui me convient bien)

    Il faudrait que je comptabilise ma consommation de chocolat. Mais il se pourrait bien que je sois dans la moyenne suisse… voir au dessus.
    Dans une file d’attente lors d’expo02, j’avais vu ce moyenne nationale… mais il y a 10 ans elle était de 11kg par an. L’ordre de grandeur se tient !

    En début d’année, j’ai été malade. Ce qui m’a valu un sevrage de chocolat pendant 3 semaines. Ça me manquait vraiment ! .. J’ai découvert là que je sui vraiment drogué au chocolat. Où plutôt à la Théobromine qu’il contient !
    Théobromine étant un nom dérivé du nom officiel du cacaoyer: « theobroma cacao ». Ce nom signifiant tout simplement « La nourriture des dieux ! » rien que ça !!
    … Allez j’en reprend un carré…

  4. MissAngie says:

    Coucou !

    Aaaah évidemment le chocolat suisse quel bonheur ! Pour nous petits français, ça nous change de nos plaquettes même si il y en a quand même qui sont bons ^^

    En parlant des branches de chocolat, ça me fait penser aux pains au chocolat que mon copain achetait à la gare, directement sortis du four, le goût est unique, rien à voir avec le chocolat classique ^^

    Pour les chocolats Suisse qu’on retrouve en France, il y a aussi la marque Villars (si c’est du chocolat suisse, enfin c’est ce qui est marqué sur la tablette) ^^

    Merci pour ce superbe article, très vrai, car effectivement j’ai remarqué que les rayons de chocolat en suisse sont bien garnis pour mon grand plaisir et celui de ma famille.

    Mon préféré reste le chocofarmer de Frey. C’est un chocolat au lait avec du blé soufflé (mais ça fait un moment que je n’en ai pas mangé, gourmande comme je suis, j’ai la fâcheuse tendance à dévorer la tablette entière en une journée top chrono)

  5. Kantu says:

    @Laurène – :) merci pour ton commentaire, trop mignon la boîte de Frigor exotique! Mmmh du Torino… et de l’Ovomaltine en barre!!! Un vrai symbole helvétique! (C’est drôle, comme toi, je trouve la boisson infecte (chuuut) mais j’adore la version solide…)

    @Martouf – Oui, comme toi j’ai de la peine à m’en passer, de notre chocolat national! On est de vrais drogués de la tablette! T’en reprends une ligne? Hahaha.

    @ Miss Angie – Ah oui, Villars, c’est Suisse, tout à fait! Et bientôt, tu pourras en manger tout plein, du chocolat suisse, t’auras qu’à tendre les bras au supermarché, non? ;)

  6. Moi aussi je raffole du bon chocolat suisse, mais je ne pense pas avoir encore goûté aux branches, à découvrir ! :-)

  7. M'dame Jo says:

    C’est marrant, je n’aime aucun des chocolats que tu as cités: ragusa, frigor, barre caillers, c’est tout trop une espèce de pralinés indéfini et écoeurant. J’aime le chocolat en plaque: blanc, lait, noir, très noir, tout nu, avec des noisettes, des amandes ou plus créatif (pour un vrai orgasme chocolaté, casser sa « crousille » et aller chez http://www.chocolatier-tristan.ch).

    Mais le praliné, jamais pu.

    Pour la petite histoire, dans mon bled lombards il y a quelques semaines, il y a eu fête du chocolat: des stands de partout, des jolis chocolats de toutes les formes fourrés à plein de trucs, vraiment appétissant. On a acheté un set de dégustation sur quatre stands différents. J’ai croqué dans tout, j’ai rien plus avaler.

    Joli, mais alors pas bon. Paaaaaas bon.

  8. Kantu says:

    Ma pauvre, c’est que tu es trop habituée au chocolat suisse. L’autre jour, j’ai acheté une boîte de petits beurres recouverts de chocolat, comme ceux de la Migros, mais d’une marque française…

    Beeeeeh je me suis forcée à les finir, je sais pas ce que c’est comme choc mais c’est pas bon comme les nôtres… Sans vouloir faire les difficiles! Et mon mec qui me dit « oh non, quand même, c’est une grande marque, ils sont bons. » Tu parles!! Encore une chose à rajouter à ma liste…

    Oh, et comme toi j’adore les plaques…et tout ce qui est praliné!!

  9. Milo says:

    Bon voilà maintenant je veux aller passer un week end en Suisse!!!

  10. steve says:

    bonjour, merci pour ce joli blog. Expat dans le Maine et Loire depuis 8ans. C’est vrai que c’est dur a trouver du vrai choco Suisse le Frigor j’en trouvais a la superette du coin G20 pour pas la nommer. Le Lindt a fuire il est fabriqué en france. Je reve de trouver des branches cailler par ici. Bien a vous

    • Kantu says:

      Bonjour Steve, merci pour votre gentil message! Quoi, c’est du faux Lindt qu’on trouve en France? Heureusement que vous m’avertissez! Vous allez être jaloux, des branches Cailler, j’en ai plein mon placard… J’en ai ramené un carton de 50 en action de mon dernier retour en Suisse haha! Bien à vous, excellente semaine!

  11. steve says:

    bonjour Kantou, rassurez-vous j’en avais ramené 5 boites lol mais ca part vite ces bonnes choses. Pour le Lindt je dis pas que c’est du faux juste qu’il est fabriqué en France. Regardez au dos de l’emballage c’est marqué. Bien a vous

  12. MALINJOD YVES says:

    Très bon choix…et puis l’imitation du Frigor…le Giandor de la Migros :-D Top :-D

    • Kantu says:

      Ah, enfin quelqu’un qui partage mes goûts en matière de chocolat ;) Le Giandor de la Migros et toutes les autres imitations aux noms évocateurs du géant orange m’amusent beaucoup aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>