Où dormir en Suisse? Voyage à petit prix

Des astuces pour voyager en Suisse à petit prix

Publié le 1 août 2016 | Par Kantutita | Voyage, Voyager en Suisse

En ce jour de fête nationale, je partage mes astuces de Suissesse autochtone pour voyager en Suisse avec un petit budget, en jouant les radins… Manger, dormir, se déplacer, tout y passe!

L’obstacle principal pour voyager en Suisse, c’est le prix des choses! Quand on souhaite explorer le pays avec un petit salaire (français de surcroît), on se heurte vite aux limites de son porte-monnaie face au niveau de vie helvétique. J’en sais quelque chose! Sans compter que la spécialité de la Suisse, c’est le tourisme étoilé.

À force de m’entendre vanter les louanges de la Suisse, de nombreux amis et connaissances en France me disent qu’ils aimeraient bien venir découvrir mon petit pays. Le problème: ils ont souvent un budget limité, et ne se rendent pas compte que l’hébergement et la restauration coûtent bien plus cher de l’autre côté de la frontière! Je tente de les avertir, en essayant de ne pas les décourager pour autant… C’est délicat!

J’ai donc réuni mes astuces pour voyager en Suisse à petit prix comme un vrai radin! Si vous avez d’autres bons plans à partager, venez les poster dans les commentaires :)

Comme maintenant j’essaie de vous donner à tous envie de visiter la Suisse avec mon livre, paru aux édition Helvetiq, il me semblait juste de partager des bons plans (histoire de ne pas être responsable de votre découvert bancaire, ahem!)

QUe voir en Suisse

Quoi, vous ne savez pas de quoi je parle? Vous avez raté mon teasing spécial voyage en Suisse entre Lucerne et le Lac Taney? Et le billet où je présente le livre? Et les infos sur Facebook? :P Rattrapage en deux mots.

« 26 choses à voir absolument en Suisse » est mon livre de tourisme sur la Suisse, paru le 26 juillet! Disponible en 3 langues (français, allemand, anglais), il est vendu à un prix de CHF 26.- À retrouver dans les librairies suisses, ou sur le e-shop de l’éditeur Helvetiq (rabais de 10% avec le code « yapaslefeuaulac » pour les lecteurs du blog!) Cela peut aussi être l’occasion de commander un jeu suisse ou un guide de rando bières!

Aujourd’hui, c’est l’avant-dernier billet de cette série spécial Voyage en Suisse!

Où dormir en Suisse à petit prix? Les options!

L’hébergement est le problème principal quand on souhaite voyager en Suisse avec un petit budget! Si la solution la plus conviviale reste d’aller rendre visite à ses amis suisses ou de se lancer dans le couchsurfing, voici des exemples de prix, parmi les options les moins onéreuses.

Voyager en Suisse - Où dormir à petit prix?

Difficile de trouver un hôtel pour moins de CHF 100.- la nuit environ (soit 92€) , et comme cela reste un prix basique pour le pays, les lieux manquent souvent de charme ou de caractère. Vous pouvez aussi fureter sur le réseau suisse de Bed & Breakfast. Les prix sont semblables à ceux des hôtels (les moins chers autour de CHF 120.- , soit 110 €), mais le petit-déjeuner est compris et… c’est souvent plus convivial!

Avis aux Français: CHF est la notation pour dire franc suisse! Le CH vient de « Confédération Helvétique ».

Les chaînes d’hôtels low-cost

Les hôtels Ibis sont implantés dans plusieurs villes suisses (Berne, Fribourg, Zurich, Lausanne, Lugano, Zurich, Neuchâtel, etc), et proposent des tarifs parfois en-dessous de 100 CHF la nuit (92 €)- selon la période.

Une autre solution pour les touristes qui ont peu de moyens, cela peut aussi être… de passer la nuit dans une ville française ou allemande à la frontière! Particulièrement pratique si vous êtes motorisé et que vous visitez par exemple Genève ou Bâle (l’hôtel Balladins près du Cern autour de Genève propose des nuits dès 50 € soit 64 CHF) Bien sûr, c’est dommage de ne pas être au cœur de la ville – mais si c’est la seule possibilité pour visiter le pays, c’est mieux que de ne pas y aller du tout!

L’option Airbnb dans les villes suisses

Sinon, AirBnB est une bonne alternative pour se loger dans les grandes villes suisses, avec des prix par exemple dès CHF 86.- / 80 € à Genève. Mais attention, dans les petites localités, où il y a peu d’offres, les prix sont parfois exagérés, ne vous faites pas avoir! Je peux d’ailleurs vous parrainer en Suisse ou ailleurs avec ce code: vous aurez 25 € de réduction sur votre première réservation!

Auberges de jeunesse en Suisse: trop chères!

Les auberges de jeunesse suisses proposent des lits dans des dortoirs, mais cela reste cher: dès CHF 40.- par personne! Bof. J’ai passé ma jeunesse à voyager en dortoir, mais en Suisse je trouve les prix pour cela trop dispendieux! Si on est 2, mieux vaut se tourner vers un hôtel non? Les auberges de jeunesse offrent d’ailleurs parfois aussi des chambres privatives, à des prix semblables aux hôtels.

Si vous êtes des randonneurs, pensez aux gîtes de montagne pour passer la nuit. (Bon, évidemment, si vous êtes un hiker averti, vous y avez déjà pensé)

Hébergement le moins cher en Suisse? Le camping!

Mais je vous ai trouvé une solution pour les tout petits budgets: faire du camping et partir en Suisse avec sa tente!!! C’est l’option la moins chère, c’est sûr. À La Tène, près de Neuchâtel par exemple, il est possible de camper à 2 pour moins de CHF 30.- par nuit selon mes calculs (27 €). Certains campings proposent aussi des dortoirs ou des chalets. Alors, en voilà une solution pour des vacances en Suisse pendant la belle saison!

Voyager en Suisse: quel transport choisir?

voyager en Suisse par train (2)

Crédit photo:  ©SBB CFF FFS

En train

Le train est la meilleure façon de voyager en Suisse: horaires fiables, trains fréquents et confortables… À condition d’éviter les heures de pointe, c’est un vrai bonheur. Une fois en gare, les cars postaux prennent le relai pour vous emmener dans les endroits plus reculés. On se débrouille très bien en Suisse sans voiture – contrairement à la France ou au Québec. Le hic, c’est que les billets coûtent vite cher!

Un exemple: un trajet aller-retour Genève Neuchâtel, qui dure 1h15, coûte CHF 82.- (75 euros). Notez que les CFF, les chemins de fer suisses, ne fonctionnent pas comme la SNCF française dieu merci, et les trajets ont un prix fixe clairement connu.

Bon plan: L’abo demi-tarif pour prendre le train en Suisse

Si vous venez pour une longue durée en Suisse ou y voyagez fréquemment, le « demi-tarif » est LE sésame à avoir. C’est un abonnement qui permet de profiter de tous les billets de train à moitié prix (et parfois même de bus!). Si, si! Il coûte actuellement CHF 185.- par an (170 €). En quelques trajets, il est rentabilisé. Et si vous vivez en Suisse et prenez le train, il est juste IN-DIS-PEN-SABLE. Plus d’infos sur le site des CFF

Les cartes journalières

Avec un demi-tarif, il est possible d’acheter des « cartes journalières » permettant de circuler toute une journée pour CHF 73.- (67 €). Une aubaine si on souhaite traverser le pays où jouer à saute-mouton entre le train, le car postal et certains téléphériques compris dans le réseau!

Si vous êtes établis en Suisse ou y avez des amis, pensez aux cartes journalières délivrées par les communes à tarif réduit, dès CHF 42.- pour la journée! Il faut les prendre en avance (4 à 6 semaines), car leur nombre est limité.

En commandant ses billets de train en ligne, il y a sinon une possibilité d’obtenir des billets dégriffés – système que je n’ai pas encore testé (Si vous oui, dites-moi ce que cela vaut!).

Le Swiss Travel Pass

Il existe un abo méconnu destiné aux touristes, le Swiss Travel Pass. Il permet d’emprunter trains, cars et bateaux dans tout le pays. Son prix: environ 210 francs suisses pour 3 jours, 250 pour 4 jours, 360 pour 8 jours et 440 pour deux semaines (Prix observés en août 2016). Autant dire que si vous avez l’intention de traverser la Suisse, il est vite rentabilisé.

Un grand merci à notre lectrice Andrea pour ce super bon plan!

Voyager en train en Suisse: quelques conseils

Crédit photo:  ©SBB CFF FFS

En voiture à travers l’Helvétie

Si ces infos sur les prix des trains vous font grincer des dents, vous pouvez simplement circuler en voiture en Suisse! C’est ce que je fais généralement pour cause de budget réduit. Pour cela, n’oubliez pas de vous munir de la vignette d’autoroute en passant la frontière (CHF 40.- par année / soit 36 €) et de la coller sur votre pare-prise. Que c’est joli! Vous êtes maintenant équipés pour emprunter les autoroutes pendant toute l’année. C’est tellement moins cher que les péages français!

vignette autoroute suisse

Ensuite, il vous faut un disque de stationnement pour utiliser les places de parc en « zone bleue », indiquées par des rectangles bleus. On peut se le procurer dans les stations services paraît-il. Si le marquage est blanc, certaines places sont gratuites, d’autres se paient par horodateur: gardez l’œil ouvert.

Il y a des parkings payants souvent couverts dans les villes- un conseil: surveillez le tarif avant de laisser le compteur tourner.

Vous verrez, les distances sont assez courtes en Suisse comparé à lorsqu’on voyage dans l’Hexagone ou pire, au Québec! Le pays est petit, et il suffit de 3h de route pour relier Zurich à Genève par exemple – qui semble pourtant éloignées sur la carte.

Manger en Suisse avec un petit budget

Au restaurant: attention à l’addition

Autant que je vous avertisse tout de suite: aller dans un restaurant en Suisse, c’est plus onéreux qu’en France! Pour s’en sortir à CHF 25.- par personne environ (22 €), l’option la moins chère est… de commander une pizza dans un restaurant italien. Mouais, pas folichon. Certaines crêperies aussi permettent de manger à petit prix. Toujours pas très typique. Mais vous venez pas en Suisse pour manger ou bien? Si vous voulez de la gastronomie ou plus de fantaisie, il vous faudra allonger le prix.

Bien sûr, il est toujours possible de trouver des options abordables, notamment des plats du jours dans de petites adresses à midi, mais si vous venez de France, je préfère vous avertie de la différence de prix entre les deux pays (ici à Nancy, je peux déguster un menu 3 plats dès 23 €-27 € – que vous vous rendiez compte! Et on parle de bons petits plats français)

Et rappelez-vous qu’on ne vous servira normalement pas d’eau du robinet dans une carafe: l’usage suisse veut que chaque convive commande une boisson payante avant de pouvoir demander de l’eau du robinet. Ne râlez pas, c’est comme ça c’est tout! Certains serveurs sympas acceptent toutefois qu’on partage une bouteille d’eau.

Où manger en Suisse

 Crédit photo: hal pand

Cantine ou pique-nique?

Les bons plans pour manger moins cher en Suisse:

  • Il faut connaître l’existence des cantines des grands supermarchés. Dans les « Coop City » par exemple ou les centres Migros ou Manor, on trouve des cantines avec divers menus à prix abordable. C’est moins chic que le restau bien sûr (c’est un euphémisme) mais c’est une solution pour les petits budgets.
  • Le meilleur plan en Suisse est de pique-niquer dans les parcs ou au bord du lac, car il y a toujours un lac quelque part… Attrapez un sandwich dans une boulangerie, ou dans les rayons pique-nique bien fournis des supermarchés. Ou moins cher et plus frais: acheter du pain et un paquet de jambon! Avec un tube de moutarde miniature. En plus, en Suisse on peut acheter des yoghourts pour le dessert et plein d’autres choses à l’unité, youpie! Les supermarchés proposent aussi des trucs « à l’emporter » dans leur secteur traiteur, souvent à l’entrée du magasin.

Et pour boire un verre, c’est cher?

Rassurez-vous, vous pourrez traîner sur les terrasses… Le prix d’un verre de thé froid (appelé ice tea en France je vous le rappelle!) est similaire à la France. Il varie selon la ville, mais aussi selon la classe de l’établissement. Selon mon expérience le prix normal est dans les 3 francs 60. Si vous êtes fauchés, évitez les bars branchés de Zurich ou Genève, villes où les prix sont souvent plus chers de +1-2 francs de base.

Autres conseils: Souvenez-vous qu’un demi de bière en Suisse, c’est un demi-litre. Et ne vous attendez pas à déguster un café pour 1.50 € comme dans l’Hexagone. Le prix normal tourne autour de CHF 3,50 aussi- mais vous aurez droit à un café plus long (le café de base en Suisse) et une crème à café. Si vous souhaitez un café court, demandez un « espresso » Plus d’infos sur la taille des cafés (c’est crucial!) par ici.

Reste le dernier point… trouver des idées de choses à voir en Suisse, et de villes à visiter! Rendez-vous pour cela dans la rubrique VOYAGES EN SUISSE du blog! Mon dernier coup de cœur est Schaffhouse et ses maisons peintes…

Et restez connectés par ici pour ne pas rater les futurs billets ;)

J’espère que ces pistes vous aideront à planifier une petite virée en Helvétie et à en profiter sans mauvaise surprise! Il y a tant de beaux endroits à découvrir dans le pays…

Et vous les Suisses, quels bons plans partageriez-vous avec des touristes à petit budget souhaitant venir nous rendre visite? Si vous avez de bonnes adresses d’hébergement à conseiller, n’hésitez pas!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



Commenter avec Facebook (commentaires standards plus bas!)

16 Responses to Des astuces pour voyager en Suisse à petit prix

  1. Caro says:

    Merci pour ces infos bien pratiques !

  2. Emeline says:

    merci pour ces bons conseils !

  3. Patricia says:

    Certes la Suisse est chère au regard des Français mais cela dépend de la région visitée. Tout comme en France, le coût hébergement-nourriture varie considérablement si l’on voyage en Alsace ou au fin fond de l’auvergne ( pour rester dans un tourisme rural).

    Française en suisse depuis 30 ans, je sais à présent qu’ils existent de vrai bons plans pour voyager en suisse. Le hic est qu’il faut chercher et chercher encore !!!
    Malheureusement ou heureusement, ces vrais bons plans hébergement ne sont que peu relayés sur la toile et reste des lieux très privilégiés. (et je sais de quoi je parle en tant que propriétaire d’une « maison d’hôtes à la francaise  » ;-9 !!!!
    On ne les trouvera ni sur bnb.ch (vaste annuaire d’hébergement suisse pour lequel d’ailleurs je n’ai eu à ce jour que de mauvaises expériences) ni sur airbnb. il y a aussi l’agro-tourisme qui offre généralement un bon qualité-prix. Le conseil pour moi serait de sélectionner la région adaptée à ses attentes, ses envies et son budget et trouver le(s) ambassadeurs pour connaître le meilleur. Les suisses sont généralement très accueillants et heureux de faire découvrir leur petit coin de paradis à leur manière. Ils existent par ailleurs quelques sites suisses qui répertorie les promo loisirs et hébergement tel radin.ch qui porte bien son nom et de nombreux autres. Puis, les CFF ont des offres combinées, des billets dégriffés. Car postal aussi a sorti une offre cet été avec transports gratuits et 50 % sur des tonnes de loisirs.
    Ils existent de nombreuses pistes. Le problème est qu’en Suisse, on ne sait pas communiquer sur ces choses là et il faut chercher, creuser, fouiner inlassablement ou être une incorrigible curieuses comme moi, à l’affût du meilleur pour mes propres hôtes.
    Bref, j’ai eu le plaisir d’accueillir de nombreux voyageurs Français pour leur faire découvrir ma vallée d’adoption, les ai conseillé pour quelques astuces pratiques en terme de budget et tous ont été agréablement surprix du rapport qualité-prix. Pour vos futurs voyages en suisse, sollicitez les ambassadeurs-bloggeurs et à coup sur ils vous trouveront THE bon plan.

    • Kantutita says:

      Un grand merci pour tous ces conseils super utiles Patricia! On voit que tu connais ton sujet!
      Mais ma question c’est… comment trouver les « ambassadeurs » d’une région? :) As-tu des astuces pour cela?
      C’est vrai que chaque recherche de bon plan en Suisse prend beaucoup d’énergie, faute d’infos accessibles!!

      • Patricia says:

        Pour trouver les ambassadeurs d’une région, je conseille de faire appel au réseau Swiss greeters présent sur les réseaux sociaux. plusieurs coins de suisse ont leur réseau et… j’espère bientôt le VAL D ‘HERENS !!!!
        D’une manière plus large les réseaux sociaux sont un bon moyen de repérer les ambassadeurs .par des pages identitaires ou autres

  4. Patricia says:

    Allez, Si j’ose. Pour ceux qui aimerait découvrir une suisse hors du temps, je propose des forfaits privilèges à tous nos compatri’hôtes pour un séjour dans le Val d’Hérens, valais suisse.
    Le Guide du routard a d’ailleurs sélectionné notre adresse dans cet esprit
    http://www.chaletlerucher.ch

  5. Gérard Lebeaupin says:

    Bonjour Madame

    Bravo à votre site
    Outre le canton de Vaud où je vais tous les ans, mon site préféré est le Val Lumneza en pays romanche. Cette vallée lumière a tout pour plaire et comme elle n’est pas sur un grand axe, elle n’est pas trop fréquentée. Outre la nature, le village de Vrin fait partie des biens culturels d’importance nationale.

    Quant aux prix, n’est-il pas inutile de rappeler que voici 15 ans, 1 euro valait 1,50 franc et qu’aujourd’hui nous en sommes à 1.10 après être passé tout près du 1 pour 1. Cette dévaluation de 36 % de l’euro par rapport au franc n’est pas pour rien dans l’augmentation des prix suisses exprimés en euros.

    Un court témoignage d’un francophone tombé en amour du coté du lac de Genève, pardon Léman.
    CH signifie originellement sauf erreur de ma part Confoederatio Helvetica, la Confédération remplaçant en 1803 la République helvétique créée par les Français. Comme les désordres perduraient en Suisse, Napoléon offrit, imposa?, sa médiation en 1802 ; l’année suivante vit donc la naissance de l’Acte de médiation et donc de la Confédération (article premier de l’Acte) : http://mjp.univ-perp.fr/constit/ch1803.htm
    Les terme pour désigner le pays sont Helvétie [préambule et reconnaissance comme puissance indépendante (mais qui doit fournir des troupes, article 2) ] et Suisse (article 1).
    Le terme est utilisé sur la monnaie et les timbres car le latin est neutre et évite sans doute d’utiliser les quatre langues nationales, sur une pièce de monnaie ! De ceci dérive par exemple le code CH de la norme ISO 3166-1 et donc la codification pour le franc CHF.
    Le nom officiel est cependant Confédération Suisse, Schweizerische Eidgenossenschaft, Confederazione Svizzera et en romanche Confederaziun Svizzer.

    Pour la pratique en Suisse, le camping est une excellente solution l’été et les sites font honneur au pays : propre et en ordre.
    Pour la location de voitures : l’aéroport de Genève et les locations de véhicules sont ouverts 24 heures sur 24 ce qui n’est pas le cas de Genève centre. Pour les personnes qui utilisent l’euro, il peut être intéressant de louer coté  » français « , Sixt a par exemple deux agences à Genève Cointrin car le prix peut être plus intéressant, toutefois il vous faut prendre en compte le fait que vous allez devoir acheter la vignette suisse pour utiliser les autoroutes.
    À titre d’exemple, aéroport de Genève Cointrin, pour 3 jours (2016-10-04 12 h 00 au 2016-10-07 09 h 00) Sixt suisse = 368.88 CHF, kilométrage illimité ; pour Suisse France = 239.94 EUR avec 750 km + 37 EUR = 277 EUR au lieu de 339 EUR.
    N.B. : J’ai pris en compte les assurances qui peu ou prou se ressemblent, lesquelles assurances sont fortement recommandées en Suisse car les indemnisations ne sont pas semblables à celles de la France et de l’U.E. en général.

    Plaisir.

    Gérard.

  6. Alexandra says:

    Au camping d’Yverdon, ils proposent la location de tentes ! https://camping-yverdon.premium.secureholiday.net/fr/99/rentals
    Mais si on cherche un camping au bord du lac, près de plages de sable, je conseille d’aller au camping de la menthue ou au VD8 d’Yvonand !

  7. Andrea says:

    Hello,
    J’adore ce blog! Suisses allemande ayant vécu quelques années en Suisse romande vous pouvez vous imaginer mes problèmes quand j’ai déménagé en France!
    Pour les transports chers en Suisse: les cff ont une quantite d’offres pour les touristes étrangers avec par exemple des « Travel pass » valables plusieurs jours non seulement sur les trains, mais aussi les transports publics régionaux et des villes et les bateaux sur les lacs. Très intéressant aussi: la Family Card donne le droit de voyager gratuitement aux enfants jusqu’à 16 ans avec leurs parents.
    http://www.cff.ch/voyages-d-affaires/voyages/gaeste-ausland.html
    Andrea

    • Patricia says:

      super ! merci de ce bon plan Andréa. C’est fou toutes les quantités d’offres mais qui sont mal communiquées au grand public.

    • Kantutita says:

      Merci Andrea pour ce mot, et pour les super conseils!
      C’est fou mais je n’avais JAMAIS entendu parler du Travel Pass. Comme dit Patricia, la communication…
      Super ce bon plan, je vais l’ajouter dans l’article! :) Cela sera sans doute utile à de nombreux touristes rêvant de visiter notre beau pays!

      • JP says:

        J’ai fait des milliers de kilomètres dans les trains suisses quand j’étais en vacances avec mes parents, avec ce qui s’appelait à l’époque le « Swiss Pass » (et qui a changé de nom très récemment suite à l’introduction du… Swiss Pass! qui est maintenant la carte support des abonnements demi-tarif et général. C’est le graal du touriste en Suisse! On peut aller partout avec!
        Pour les infos sur ce Travel Pass et toute autre offre de transport pour les visiteurs, je recommande plus le site STS: http://www.swisstravelsystem.com sur lequel toutes les informations sur les transports spécifiques pour les touristes sont regroupées. Par rapport au site CFF, on est sûr d’y trouver des infos pour les touristes et ne pas confondre avec des offres pour résidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *